C’est fastoche


Il y a deux ans, on débarquait en France. Wizzboy nous avait prévenu : I don’t speak la France. Effectivement, c’est le seul de nos enfants qui refusait catégoriquement de prononcer un seul mot de français. Il comprenait très bien mais répondait en anglais uniquement. Trois mois plus tard, après des débuts laborieux (il avait décrété que c’était aux autres enfants de sa classe d’apprendre l’anglais pour communiquer avec lui), il speakait la France à peu près intelligemment. Deux ans plus tard, il n’a plus aucune trace ne serait-ce que d’un vague accent anglais, contrairement à GeekAdo et surtout MangaGirl. C’est même pire, il a des intonations ch’ti maintenant! Il parle comme les copains, c’est à dire comme nous à son âge (moins l’accent local) . Et on en est tout ému.

Source

J’ai déjà essayé d’expliquer notre surprise ravie quand les enfants étudient les mêmes choses que nous à l’école, quand MangaGirl parle du Cid, GeekAdo de Camus ou PrincesseChipie de Molière. On compare le programme de math à notre époque (c’est à dire tout juste hier, je le rappelle) et maintenant. On échange des anecdotes de cours de philo avec GeekAdo…c’est tout nouveau pour notre famille! Pendant des années, la scolarité anglaise de nos enfants était une découverte permanente pour nous et voilà qu’on a la même maintenant. Ça nous fait tout drôle. Mais ce n’est rien comparé à notre ravissement quand Wizzboy nous dit « c’est trop fastoche! » …on se regarde avec un petit sourire, il parle comme nous à son âge. Évidemment, c’est normal mais ça n’est jamais arrivé avant dans notre famille.

Même si les enfants fréquentaient d’autres petits francophones, ils ne parlaient pas « enfant » entre eux. Forcément, non seulement leur français était loin d’être naturel, mais ils copiaient celui des adultes. Pendant des années, on a été le point de référence francophone de nos enfants, ils ont donc appris à parler comme nous, avec directement des expressions d’adultes et pas des tournures de phrases enfantines. Comme j’ai aussi insisté lourdement pour leur faire des cours de grammaire et de conjugaison françaises (après tout, c’était mon boulot!) malgré leur enthousiasme extrêmement limité, ils avaient aussi un français très scolaire. Soyons clair, ce n’était pas fastoche du tout, pour parler comme Wizzboy maintenant. Ils ne risquaient pas d’employer ce genre d’expression qu’ils ne connaissaient même pas. Le seul qui avait un langage jeune, c’était L’Ado…sauf qu’il avait notre langage jeune, légèrement (à peine) anachronique pour sa génération. Aujourd’hui, MangaGirl nous parle naturellement d’un gars trop nul. Wizzboy a les mêmes expressions que tous ses copains et on est surpris, ravi et donc même un peu ému alors que ce n’est pas toujours très poli. Nos enfants sont devenus de vrais francophones de leur âge!

Je me rends compte que mes explications sont assez confuses et ne doivent pas faire beaucoup de sens pour ceux qui n’ont pas connu l’expatriation (avec des enfants nés ailleurs en plus- ce n’est pas une critique, j’essaie juste, avec toute mon aisance naturelle, de me faire comprendre). Mais je vous assure que ces similitudes linguistiques entre nos enfants et nous au même âge représentent un bouleversement pour notre famille. Comme dit Wizzboy: C’est un truc de malade, hein ouais, maman?

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour C’est fastoche

  1. Fugu dit :

    Je trouve ça terriblement mignon ! 🙂

    J'aime

  2. nannie06 dit :

    Pareil pour mon fils ! Quand nous avons quitté Londres il avait 11 ans, venait d’une école anglaise pour entrer en 6ème en France. Tous ses profs nous avaient dit qu’il avait une façon de parler et un vocabulaire d’adulte, pas celui d’un enfant français de cet âge !

    J'aime

  3. ELLA dit :

    Sympa….
    Est ce que WIzzboy continue à parler et comprendre l’anglais ?

    J'aime

  4. Milounette dit :

    Même sans avoir d’enfant, je m’imagine bien ce sentiment… ce sont de vrais petits Français maintenant 🙂

    J'aime

  5. Blandine dit :

    Notre petit catalan (fils de catalan qui va a l’école catalane et qui n’entend que moi parler français) adore l’expression « n’importe quoi » qu’il prononce « nimpotequoi » en un mot, et qu’il met à toutes les sauces mais surtout dans des phrases en catalan. Ça me fait fondre.

    J'aime

  6. Emma June dit :

    Ahah, j’adore! Je n’ai jamais été expatrié mais je comprends très bien. C’est très clair!
    On ressent cette espèce de nostalgie quand notre progéniture nous ramène à notre enfance! 😉 Ca me la fait aussi quand mon fils a ramené la poésie « Un poème pour l’hiver de Jacques prévert » que j’avais apprise aussi.

    Je trouve ça fabuleux d’avoir pu vivre toutes ces découvertes d’éducation et de culture non françaises et d’avoir cette richesse au sein même de la famille. Je suis admirative.

    J'aime

  7. ninakarenine dit :

    J’ai bien tout compris au contraire…. 🙂

    J'aime

  8. carrie4myself dit :

    Apres juste quelques mois en GB, en rentrant en France on m’a dit que je ne parlais plus pareil; je traduisais, mes phrases etaient « trop » belles pour etre du parle….
    Il y a des expressions anglaises que je ne me lasse pas, et que je ne remplace pas.
    Par contre les expressions françaises… heureusement que mon entourage les utilise car j’en emploie peu….

    J'aime

Répondre à Blandine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s