Projet 52: carnet de notes

J’étais partie sur un carnet de notes scolaires, forcément, quand j’ai eu une illumination. Il faut dire aussi que je tombe souvent dans les interprétations capillatractées des thèmes choisis par Ma’. Ça ne loupe pas cette semaine non plus, voici un carnet, avec des dates notées en bas et des tampons. Il s’agit du carnet des chemins de Saint Jacques de L’Ado, publié avec son accord bien sûr. A chaque étape, il devait le faire tamponner, pour prouver à l’arrivée qu’il avait bien droit à un joli diplôme avec son nom traduit en latin (ce qui nous a bien amusé). Ce carnet l’a aidé à être très bien accueilli partout où il est passé avec son pote marcheur: entre les tarifs préférentiels, les bières offertes et les invitations à manger du poulpe (d’après lui, ça a été la base de son alimentation pendant tout le trajet, pourtant en grande partie en montagne), L’Ado a beaucoup aimé.

Publié dans Tourisme, vie de famille | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires

Friday Feelings #335

Le vendredi c’est états d’esprit, imaginés par ma copine Zenopia.

Fatigue: c’est bien connu, je m’épuise moi même.

Condition physique: j’ai coupé un peu mes cheveux, j’en avais marre de faire caniche à poils longs qui a raté son Afro. J’ai toujours l’air coiffée par butagaz, mais en plus court.

Humeur: dubitative.

Esprit: intersidéral. C’est à dire vide.

Estomac: j’ai fait provision de Reines Claude au marché, dans la joie. On en a été privé pendant des années, on n’en trouve pas en Angleterre. Il y en a bien, mais ça ne se vend pas pour la consommation humaine, les anglais les donnent aux cochons.

Boulot: si on m’avait dit un jour que je me réjouirais autant de tomber sur une authentique machine Enigma…et bien, je l’aurais cru: j’aime bien les vieilleries et les curiosités historiques.

Culture: j’ai commandé le livre de maître Mo. Je suivais son blog et celui de Eolas il y a longtemps, a une époque où la blogosphère me paraissait un mystère insondable.

Avis perso: je vais aller prendre un café, tiens, ça ne peut pas faire de mal…

Message perso: à tout à l’heure!

Loulous: L’Ado a prévenu, il ne va pas rentrer tous les week-ends non plus, hein. Maintenant qu’il peut à nouveau voyager, il a bien l’intention d’en profiter. Ça tombe bien, on voulait mettre un canapé à la place de son lit, et transformer sa chambre en salle de jeux…bizarrement, pour quelqu’un qui ne veut pas qu’on le retienne et nous le fait savoir avec insistance, ça le vexe. GeekAdo est absolument ravi d’avoir repris les cours en presentiel, ça fait plaisir à voir, autant de motivation. MangaGirl est à fond aussi, elle a-do-re ses options, c’est surprenant. En bien certes, mais surprenant quand même. PrincesseChipie en a mare que le sport fasse sottement baisser sa moyenne, mais elle a trouvé la parade: elle fait badminton ce trimestre, c’est facile, il n’y a pas besoin de courir, juste agiter un peu les bras pour avoir l’air pro. Il suffit de se mettre avec quelqu’un qui envoie le volant n’importe où et de lui proposer de toujours commencer à servir, par gentillesse bien sûr. Du coup, elle voudrait bien mais elle ne peut pas renvoyer le volant, puisqu’il ne passe jamais le filet, c’est logique. Wizzboy n’étant pas calmé du tout avec le rugby, va tester aussi le judo maintenant. A force, on finira bien par le fatiguer, non?

Amitié: tu me diras quand tu es disponible pour une sortie lilloise?

Love: il est débordé de boulot. Ceux qui pensent que le télétravail, c’est de la rigolade, devraient venir le voir. Enfin non, il a autre chose à faire et est asocial militant, mais on se comprend.

Penser à: rentrer Marcel avant de partir à l’école, il va finir par tomber dans les tranchées dans la rue, tellement ça l’intéresse (les travaux ne sont pas du tout finis).

Sortie: direction Azincourt pour les journées du patrimoine, je vous raconterai (et merci à M.).

Envie de: arrêter de procrastiner, c’est pas gagné.

Pic: on fait des rencontres sympathiques sur le chemin de l’école.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 7 commentaires

Thursday thunder: enforced Britishness

Même les médias français en ont un peu parlé: il y a eu un remaniement ministériel en UK, c’est à dire une espèce de jeu de chaises musicales, Johnson s’amusant à bouger quelques ministres à un autre poste. C’est toujours la même équipe de fanatiques et/ou d’incapables.

Source

Par exemple, Raab (celui qui a avoué publiquement qu’il n’avait pas bien saisi que son pays était sur une île) qui était ministre des affaires étrangères et n’a pas jugé bon d’interrompre ses vacances pour suivre la crise en Afghanistan, a été déplacé à la justice et promu vice premier ministre. Il paraît que c’est une punition. Le ministre de l’éducation qui a fait preuve d’une incompétence telle que même Raab au dessus passe pour un génie à côté, c’est dire le niveau, a purement été viré. Johnson s’est trouvé une nouvelle ministre des affaires étrangères qui était déjà dans son cabinet, une certaine Liz Truss. Cette dame présente la particularité d’avoir la même intégrité que Johnson lui même, c’est à dire aucune. Elle a fait campagne pour rester dans l’Union européenne, comme le premier ministre de l’époque, ridiculisant couramment sur les réseaux sociaux les affirmations des brexiters qu’elle défend encore plus hardiment aujourd’hui, en toute logique. On ne va pas laisser ce genre de détail se mettre en travers de sa carrière quand même!

Dans tout ce bazar, Johnson en a profité pour nommer aussi une nouvelle ministre de la culture, Nadine Dorries, une ancienne candidate de télé-réalité, dont la logorrhée verbale habituelle et les sorties sur Twitter font craindre qu’elle ne maîtrise pas exactement le sujet. On se demande même parfois si elle sait lire…cette dame est la parfaite zélote du brexit, au point de vouloir détruire la BBC qu’elle définit comme un repaire de dangereux europhiles maléfiques. Si. Alors que la BBC a perdu depuis longtemps son impartialité, virant allègrement tous ses employés qui osent avoir une opinion, même en off, pas totalement raccord avec la ligne du gouvernement. Mais ce n’est pas tout. Cette brave petite bisounours veut « contraindre les télévisons à ne diffuser que des programmes en adéquation avec les valeurs de Britishness ». Ah. On ne sait toujours pas ce que c’est, cette « britishness » mais on sent que ça ne va pas rigoler. Plus de séries américaines ou danoises, de documentaires de voyages, de news étrangères, de competitions sportives internationales? Ça va fun, la télé british! C’est Kim Jung Un qui est jaloux.

Welcome Brexitland!

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Happy birthday Harry top 10 or something…

Pour fêter l’anniversaire de Harry, que j’ai appris par hasard en cherchant autre chose dans la presse britannique qui est toujours aussi pétaradante, j’ai décidé de ressortir un petit top 10. Ça date des fiançailles de Harry, quand il ne faisait pas encore trop de vagues (alors que son tonton est au bord de la prison pour pedophilie mais ça, c’est du pipi de chat pour les fans des Royals). Ou quand Harry et Meghan remplissaient les caisses de Buckingham sans broncher…

10- On commence sobre (si, si…) et logiquement par le mug annonçant les fiançailles. Ben oui, on est comme ça chez les Royals, quand on a un message à faire passer, on n’envoie pas de faire-part à la famille ou d’email aux potes, pas de message sur FB…non, c’est direct sur de la porcelaine peinte, avec des bois de caribou bourré autour du texte, pour le côté « on s’est rencontré au Canada ». C’est moderne. Comparé au burin et aux plaques de marbre je veux dire.

Source

9-On reste dans le classique avec l’incontournable assiette. C’est vendu dans la boutique officielle des Royals, comme les écharpes dans les magasins souvenirs de n’importe quel club de foot. Après, je ne sais pas si ça se vend beaucoup….

Source

8-Pour les faux royalistes, ou les républicains convaincus qui veulent exprimer leurs conviction tout en faisant un cadeau à mamie Abigail-Phyllis, on a la bougie Harry et Meghan. Ça permet de faire semblant d’être fan des Windsor tout en leur cramant la gueule. J’imagine très bien la tête de Harry se décomposant dans des coulées de cire…C’est vicieux en fait.

Source

7-On enchaine avec les décorations à mettre sur les cupcakes. A mon avis, c’est pour ceux qui ne veulent pas partager. Ils collent ça sur leurs gâteaux, ça coupe direct l’appétit à leurs invités, et paf ils peuvent tout garder pour eux. Sinon, je ne vois pas à quoi ça peut servir. Beuh.

Source

6- toujours pour les amoureux du bon goût et de la discrétion, voila la coque d’iPhone pailletée. Si. Déjà qu’il ne me viendrait pas à l’idée de mettre une photo de ceux que j’aime sur mon téléphone, je ne vois pas pourquoi y coller la tête de gens que je ne connais pas personnellement. Et je ne parle même pas des paillettes…

Source

5- Pour ceux qui veulent préparer Noël. C’est de l’art tricoté. Je me sens faible d’un coup…

Source

4-On continue avec les poupées en papier pour jouer à habiller soi-même de Harry (qui pourtant est plus connu pour se déshabiller) et Meghan. A part le fait que ce n’est pas du tout ressemblant (Harry a l’air d’une belette alcoolisée et Meghan a une pieuvre sur la tête), je n’aurais qu’une chose à dire: pourquoi? C’est là que je me dis que l’humanité est mal barrée…

Source

3- dans le style, c’est merveilleux, les fans des Royals sont de grands malades psychopathes, on trouve aussi la taie d’oreiller. J’en pleure. De désespoir. Il y a des gens qui s’endorment la dessus…

Source

2- vous allez me dire, les dès à coudre, c’est sobre comparé à l’oreiller. Mais si ça se trouve, les gens qui achètent ça s’en servent pour broder eux mêmes des oreillers Harry et Meghan, et oui…peut être même des rideaux à pompons, des déguisements de Royals, des bavoirs pour adulte, tout est possible!

Source

1-On finit par une réédition, il y avait déjà des tambours souvenirs pour le mariage de mariage de William-and-Kate, mais c’est tellement WTF, je ne m’en lasse pas. On peut être fan des Royals et mélomane…ou pas.

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Mardi tourisme: balade landaise

On continue à se balader autour de Mont de Marsan. Je vous amène dans ce que mon papa qualifie donc de banlieue dortoir (j’en ai parlé la semaine dernière) pour le plus grand ébahissement de Marichéri. On est vraiment tout près de la ville (qui n’est pas une métropole non plus…), et pourtant en pleine campagne. On commence à Bascons, au sud-est de Mont de Marsan, avec Notre dame de la course landaise, puisque je parlais samedi cette tradition locale. On y tombe dessus presque par hasard, au bout d’un chemin de terre et au milieu de nulle part, c’est assez curieux.

Cette petite église, qui date du XV siècle est typique des landes, avec son clocher qui n’en est pas vraiment un, mais on faisait avec les moyens limités du bord. L’intérieur qui mériterait une petite rénovation, est surprenant, tapissé d’ex-votos (voti?) et de souvenirs d’écarteurs (les types qui sautent pour le plaisir par dessus des vaches au galop), d’éleveurs ou même d’artistes qui ont célébré la course landaise. Je l’ai déjà dit, je trouvais ça profondément ennuyeux les rares fois où j’y ai été traînée dans mon enfance, mais L’Ado, que ça passionne, prétend que je n’y connais rien. En tout cas, l’église est charmante. En poussant au bout du chemin, on arrive sur un lac où Wizzboy a tenté d’attraper un canard, pour, je cite, «le manger ».

On continue notre promenade à Mazerolles, qui fait pratiquement partie de Mont de Marsan puisque ça se touche, c’est dire si c’est bien la banlieue. On part voir l’église du Beaussiet, qui est au bout d’une petite route cette fois, mais bordée par la forêt d’un côté et un champ de l’autre.

L’église a été achevée en 1266 et elle est remarquable pour ses peintures murales, qu’on n’a pas pu voir (sauf Marichéri et ses 6 m 08, en passant la tête par une petite fenêtre très haute restée ouverte) et son portail qui nous a vivement impressionné. Juste à côté, on trouve une des nombreuses fontaines miraculeuses qui parsèment la forêt landaise. Beaucoup sont spécialisées dans une maladie quelconque, mais à Mazerolles on ratisse large (j’ai failli écrire: on ne veut pas se mouiller), l’eau de Beaussiet est sensé être bonne contre « les douleurs » en général.

On termine la balade dans la forêt, à une portée de fougère de Mont de Marsan, à La Glorieuse, juste à côté de Mazerolles. Je rappelle qu’on a planté des pins au dix neuvième siècle pour assécher un peu le coin, mais qu’il y avait déjà une forêt, dite très justement « humide ». C’est assez marécageux par endroit, mais c’est aussi très mignon et bucolique. Wizzboy, qu’on a failli repêcher dans une mare, a bien pu gambader et mon papa a eu l’idée de génie d’apprendre aux autres à siffler avec un gland. J’en ris encore. Tuuut.

Et pour ceux qui auraient des doutes quand je dis que tout ça, c’est la banlieue montoise, on est dans le parc naturel urbain! Marichéri, qui a grandi près de Trappes et autres riantes cités proches de Paris, a photographié le panneau, tellement il n’y croyait pas. La banlieue version landaise, c’est autre chose.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #37

On est en vert ce mois-ci pour le défi de Bernie et je vous ramène encore dans les Landes. On part voir l’ancien lavoir de Saint Justin, son eau verte et ses nénuphars…comment ça, on sent que les vacances et mon Sud-Ouest natal me manquent? Bon d’accord, un peu…

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 3 commentaires

Projet 52: ombre et lumière

J’ai beaucoup hésité avant de poster la photo que j’avais en tête pour le thème choisi par Ma’ cette semaine…je me doute que ça va faire polémique (pourtant, lisez jusqu’au bout, il n’y a aucune raison), mais je m’explique: ombre et lumière, ou plutôt lumière et ombre, ça m’a de suite fait penser à sol y sombra, en espagnol. C’est comme ça qu’on différencie les places dans les arènes du Sud Ouest aussi. Les premières, en plein soleil, sont moins chères que celles à l’ombre, tout simplement. Dans les Landes, on trouve des arènes dans le moindre village paumé, non pas pour y faire des corridas, mais des courses landaises qui consistent en gros à faire des sauts périlleux au dessus de vaches à pleine vitesse ou à les éviter d’un revers de hanche au dernier moment. Dit comme ça, ça a l’air impressionnant mais c’est surtout très long…et les vaches en question sont de grandes sportives particulièrement choyées et rapides. Les écarteurs, les fous qui batifolent avec elles dans les arènes landaises, font des tas de figures pour les bâillements l’ebahissement des spectateurs y compris ceux qui ont pris des places au soleil et fondent en regardant jalousement ceux qui ont investi assez pour être à l’ombre.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 7 commentaires

Friday Feelings #334

Le vendredi, c’est états d’esprit (imaginés par ma copine Zenopia).

Fatigue : pas vraiment, mais bon…

Condition physique: hirsute. Il pleut et il fait chaud (relativement, faut pas exagérer non plus) je vous laisse imaginer l’état de ma tignasse. Sideshow Bob à côté, c’est sobre.

Humeur: hésitante ou procrastinante plutôt.

Esprit: ben pareil…au moins, je reste logique!

Estomac: L’Ado a eu la bonne idée d’acheter du chocolat pour le café, sans qu’on lui suggère en plus! Il est bien élevé quand même…

Boulot: je ne veux pas insister lourdement avec mes listes de Noël mais ça avance bien! Je rappelle qu’aux standards anglais, je suis très en retard.

Culture: j’hésite fortement à commander le dernier Marian Keyes. C’est une auteure irlandaise que j’ai beaucoup apprécié quand j’ai commencé à lire en anglais mais je n’ai pas été emballée par le précédent.

Avis perso: quand on commence à manquer de produits pour traiter les eaux usées, ça ne sent pas bon. Mais tout va bien en Brexitland…

Message perso: ça doit arriver lundi ou mardi!

Loulous: Ça y est, les vacances de L’Ado et de GeekAdo se terminent, ils retournent à la fac (pas la même) lundi tous les deux. Et bien, ils ont hâte, après presque une année en distanciel. MangaGirl est une grande qui prend le train toute seule pour rentrer le soir (ça prend 7 minutes), plutôt que le bus scolaire qui met 1 heure (les bons jours). Elle est ravie. PrincesseChipie a décidé d’élargir son champ d’action: elle s’attaque bien à la prof de math qu’elle a corrigé devant toute la classe, mais elle a fait pareil en français, évidemment en anglais et en histoire géo. C’est pour aider, on ne peut pas laisser les profs enseigner des choses fausses! Ahaha, je sens qu’on ne va pas tarder à être convoqués. Encore. Wizzboy est un petit malin qui a décidé de jouer discrètement au foot dans sa chambre, avec un ballon en mousse. La cheminée fait office de but et Marcel joue gardien. Wizzboy a marqué, et il a voulu célébrer son exploit comme les vrais joueurs de foot, en se jetant à genoux par terre et en glissant, non pas sur la pelouse, mais sur le parquet. Mur du fond 1-0 Wizzboy.

Divers: Wizzboy va bien, et Marcel, qui a eu très peur des cris, s’est remis aussi.

Amitié: bonne chance, ça va le faire XX

Love: il serait bien resté en vacances!

Penser à : lire les listes. Parce que faire des listes, c’est bien, en tenir compte c’est encore mieux.

Sortie: rien avant la semaine prochaine, de toute façon, il doit pleuvoir.

Envie de: chocolat, et il y en a! Vraiment, on a réussi l’éducation de L’Ado, non?

Pic: soit la serveuse du Starbucks a des problèmes d’audition, soit elle se fout de moi ouvertement…j’ai eu une tête a m’appeler Cindy, seriously?!?

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Thursday thunder: le numéro du parent 1

Ça a l’air confus comme titre, mais pas du tout. On a eu un problème technique avec l’application qui sert à correspondre avec l’école des enfants. Selon le message d’erreur automatique, nous n’avions pas renseigné de numéro de portable. J’ai vérifié. Plusieurs fois. Non seulement c’est fait, mais il n’y a aucune erreur, c’est bien mon numéro. Le même depuis 3 ans, qui n’a jamais posé problème avant. Sur lequel je recevais donc les messages, y compris ceux d’erreur. En continu, mais sans possibilité d’y répondre. La secrétaire ne voyait pas non plus pourquoi ça bloquait soudainement. Elle a appelé le prestataire de service. On a compris. Et pas aimé du tout.

Alors donc quand on s’est enregistré, Marichéri passait encore la majorité de la semaine à Londres, il avait un numéro de portable anglais, que l’application a bien évidemment refusé. Par contre, le mien ou plutôt celui « de France », puisqu’il servait à toutes nos communications (à tous les deux je veux dire) locales, est passé de suite. Depuis le premier confinement, Marichéri télétravaille et n’a pas mis un orteil en Angleterre, il a donc pris un abonnement téléphonique en France aussi mais on ne l’a pas signalé à l’école. Cela dit, quelqu’un s’est probablement rendu compte que je n’étais plus la seule à venir chercher les enfants. Non seulement Marichéri est à la sortie tous les jours, mais il s’investît comme jamais et il répond parfois aux messages de l’école, c’est une première. Et bien, quelqu’un a pris sur lui (ou elle), de changer Marichéri en parent 1 et de me rétrograder en parent 2. Du coup, l’application bugguait, puisque mon numéro de téléphone, à moi le parent 2, on s’en fout. Il faut celui du parent 1. Ah.

Alors autant je trouve ça très bien d’impliquer comme ça, sans prévenir, les papas, et de ne pas considérer que seules les mamans sont habilitées à répondre, autant j’aimerais qu’on m’explique pourquoi le deuxième parent ne compte plus? Ça sert à quoi de pouvoir mettre deux parents alors? Sérieusement, vous pensez que chez nous, quel parent va interrompre une réunion pour répondre de toute urgence au message de l’école qui nous rappelle qu’on a oublié de notifier qu’on a vu les menus de la cantine alors qu’est-ce qu’on fout, on va répondre oui ou non? Le parent qui jongle avec des milliards et la géopolitique internationale? Ou le parent dont la décision la plus critique en réunion consiste à choisir la couleur du flyer annonçant la prochaine expo dans la salle municipale du village ? Bleu, c’est joli, mais vert c’est bien aussi… On fait quoi le jour où il y a vraiment une urgence si l’application refuse de joindre le deuxième parent et que le premier n’est pas disponible? C’est très pratique, je ne dis pas, c’est moderne et tout ça, mais peut-être que de ne pas tout automatiser, et de laisser la secrétaire, qui sait lire une fiche jusqu’à la case du parent 2, prendre l’initiative, c’est bien aussi. Peut être aussi que si j’ai pris la peine de me mettre en premier sur les fiches des enfants, il y a une bonne raison et qu’il aurait fallu éviter de changer sans nous prévenir.

Du coup, j’ai mis mon numéro dans la case téléphone de Marichéri. L’application était toute joyeuse, ça remarche parfaitement et j’ai pu valider le message m’informant que la salle de perm de PrincesseChipie a changé mais que de toute façon elle n’y va pas puisqu’elle a l’autorisation de sortir plus tôt. C’est essentiel, heureusement que j’ai pu répondre, ça aurait encore énervé l’appli qui nous aurait spammé toute la journée sinon. Grrr.

Publié dans Les colères, vie de famille | Tagué , , , , | 15 commentaires

La phrase du mercredi

Pendant quelque temps, avant le confinement en fait, je faisais une rubrique « la phrase de la semaine ». Forcément, comme on ne sortait plus, j’ai arrêté de glaner ces petits mots attrapés au vol dans la rue, dans les commerce, à l’école… je n’ai pas repris depuis mais parfois je regrette. Comme quand j’ai failli exploser de rire en pleine réunion devant la repartie d’une vieille dame très classe de 90 ans.

Source

On prépare une exposition sur la deuxième guerre mondiale dans le village, on avait donc invité des témoins. Cette dame, qui en plus est passionnée d’histoire, était très contente de partager et de donner son âge. Elle n’est plus à ça près. On sent qu’elle en impose toujours, malgré sa petite taille. Je ne sais pas quelle a été sa place dans le village, mais elle provoque naturellement une sorte de déférence. Ça ne la perturbe pas plus que ça. Elle a attaqué doucement, alors que certains parlaient d’aller à une foire agricole locale, comme avant: « ça vous fera toujours une sortie ». Ça aurait pu être méprisant sans ses yeux qui pétillaient de malice. J’étais déjà conquise, mais la phrase du mercredi, ce n’est pas ça. Cette vieille dame et son humour particulier ont fait mieux. Pour répondre à une question, elle a confirmé qu’elle ne voit plus personne, elle n’a plus d’ami dans le village. On lui a suggéré quelqu’un, une presque voisine qui s’ennuie aussi.

-Non merci, vraiment…

-Mais elle a le même âge que vous!

-Mais pas la même culture.

J’ai failli en tomber de ma chaise. J’ai essayé d’étouffer un fou rire qui aurait fait tâche, au milieu du silence soudain. Tout le monde la regardait bouche bée pendant qu’elle passait tranquillement à autre chose, l’air de rien. Cette dame est géniale, j’adore. Elle a continué à distribuer des piques rieuses pendant deux heures, son regard amusé adoucissant toujours ses remarques. J’y ai eu droit aussi. J’ai fait la bêtise de m’exclamer « c’est pas vrai, j’ai oublié un classeur ». Ça n’a pas loupé: « et pourtant c’est bien vrai puisqu’il n’est pas là ». En effet, j’étais très flattée de subir ses foudres verbales moi aussi, je me suis sentie intégrée.

Je suis en admiration béate, ça y est j’ai trouvé ce que je veux faire quand je serais grande. Je veux être comme cette dame! Surtout que, j’insiste, elle balance tout ça presque gentiment, sans agressivité aucune, au contraire. Elle sait pertinemment ce qu’elle fait, elle s’amuse, et je pense qu’elle aime bien les gens au fond d’elle. Tout au fond.

Publié dans société | Tagué , , , , , | 7 commentaires