Projet 52: en toute transparence

J’ai eu du mal à ne pas copier Ma’ pour le thème de la semaine (allez voir sa superbe photo), mais après de longues hésitations, j’ai trouvé autre chose. C’est simple, qu’est ce qui est transparent? Le verre bien sûr. Et les bouteilles pour remplir les verres, de préférence avec du bordeaux (sans aucun chauvinisme bien sûr) aussi. Elles sont transparentes je veux dire, surtout vides. C’est très logique tout ça…j’aime beaucoup cette installation dans un château bordelais (on ne se refait pas), j’avais déjà montré les murs lumineux tapissés de bouteilles, le centre est très bien conçu aussi.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 3 commentaires

Friday feelings #370

Le vendredi c’est états d’esprit, imaginés par ma copine Zenopia.

Fatigue: ça se maintient.

Condition physique: outrée. Si, si, c’est une condition physique. C’est quoi cette météo? On passe de grand soleil chaud à pluie battante et 10 degrés de moins?

Humeur: éparpillée.

Esprit: papillonnant, mais ce n’est pas forcément une bonne chose.

Estomac: surveille de près le groseillier qui parade avec une foultitude de grappes entières mais encore vertes.

Culture: aucune idée, c’est désolant…

Boulot: je me perds dans les méandres de l’administration française en général et les recoins de la DRAC en particulier. Un pur bonheur.

Avis perso: Johnson doit être content, lui qui dit toujours que son gouvernement est « world beating »: la Grande Bretagne enregistre le plus haut taux d’inflation et de loin, du G7. D’ailleurs, on est sûr que les britanniques y ont toujours leur place, dans ce G7?

Message perso: fingers crossed, ça va le faire.

Loulous: L’Ado avait déjà une médaille pour le marathon de Paris, voilà qu’il a reçu un mini Arc de Triomphe avec son temps gravé dessus. C’est un peu kitsch mais bon…GeekAdo peste après l’organisation, ou plutôt l’absence d’organisation de l’accueil des étudiants étrangers à la fac. C’est un problème, puisqu’il est payé pour donner des infos qu’il n’a donc pas reçues lui même. Après, le principal, c’est bien d’être payé…Mangagirl continue à stresser comme une folle, vive le bac de français. Princessechipie est en voyage scolaire en Italie depuis mercredi, ravie d’avoir pris l’option latin. Elle est crevée (20 heures de bus quand même), mais c’est, je cite « tout trop joli ». Wizzboy après s’être réjoui par anticipation et bruyamment, d’être débarrassé de sa sœur pour une semaine, se plaint maintenant qu’il s’ennuie trop sans elle.

Divers: apparemment, une poule ne pense pas toute seule à se mettre à l’abri quand il pleut. Et une poule mouillé, c’est rigolo, visuellement.

Amitié: en vacances, en télétravail ou en examens…

Love: en père dévoué, il a voulu ramener des gâteaux anglais à ses enfants, et puis bon, le train avait du retard, il s’ennuyait, tout ça…

Penser à: faire un tour à l’office de tourisme

Envie de: reprendre nos sorties touristiques pour continuer notre découverte de la région mais la météo n’est pas encourageante.

Pic: je vous rassure, on les a mises au sec. Mais après la crise de rire et la photo. C’est la première fois qu’on voit les yeux de Millicent et franchement, la crête punk, ça ne lui va pas du tout.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Thursday thunder: le t-shirt

Je me considère comme féministe, c’est à dire que je pense que les femmes sont des gens comme les autres. J’essaie d’élever mes enfants, garçons et filles, dans l’idée que les droits des femmes, c’est l’affaire de tous (ça rend mieux en anglais, en français, ça fait discours de miss France mal digéré). Alors quand je me suis entendue dire à ma fille, qui portait une mini robe à bretelles pour aller au collège pour la simple raison qu’elle avait chaud, de peut-être mettre un T-shirt dessous, je me suis faite peur moi même.

Je suis très perturbée, cette histoire de t-shirt ne passe pas. Mon premier réflexe de mère, ça a certes été de vouloir protéger ma fille, mais en l’empêchant de s’habiller comme elle voulait, c’est à dire en fonction de la météo. Et ça, je ne supporte pas. Je passe mon temps à leur expliquer à elle et sa sœur, qu’elles sont libres de faire comme elles veulent, et là, instinctivement, je lui ai dit le contraire. J’ai eu peur pour elle parce que je sais les commentaires que sa petite robe vont lui attirer dans le bus, à l’école…oui, ma fille à ce que je qualifie moi-même de « look de petasse », mais je ne considère pas ça comme une insulte. Je l’ai eu, ce look, bien pire qu’elle, et c’était (et c’est toujours) pleinement assumé, voire revendiqué. Après des années enfermée dans le plastique et le métal d’un corset orthopédique, effectivement, je me suis lâchée. Pour moi. Parce que je me sentais libérée, pas pour attirer le regard de connards qui prenaient ça comme une invitation au harcèlement. Je suis la première à hurler haut et fort que les femmes s’habillent comme elles veulent et que si ça dérange quelqu’un(e), c’est lui/elle qui a un problème et devrait songer à consulter. Seulement voilà, les réflexions, les insultes, et le harcèlement physique qui va avec, je m’en souviens très bien aussi. Et j’ai voulu lui épargner ça. Pourtant, je sais aussi que je ne peux pas en protéger mes filles et qu’un t-shirt n’y changera rien, mais ça me rend malade.

Quand instinctivement, je sais que Princessechipie ne peut pas rentrer en bus seule le soir alors que ces frères le faisaient au même âge, ça me rend malade. Quand Mangagirl le sait aussi, et l’explique à sa sœur, ça me rend malade. Quand elle dit qu’elle ne peut pas prendre le passage souterrain en rentrant de la gare seule après 18 heures, ça me rend malade. Quand elles mettent automatiquement, parce que c’était obligatoire dans leur école en UK, un short sous leurs jupes, ça me rend malade. Quand elles savent très bien pourquoi, à 5 ans, des enseignants leur demandaient de le faire, ça me rend malade. Alors je hurle et je tempête, après ces adultes à l’esprit pervers, après le sexisme, le machisme, pour la liberté des filles, mais j’ai peur pour les miennes aussi. D’un côté mes idéaux (qui sont aussi les leurs maintenant), de l’autre, le besoin de les protéger, autant que possible, en trahissant tout ce que j’essaie de leur transmettre. Je ne sais pas comment trancher…

Alors, avec mes encouragements, l’une est parti sans t-shirt, parce qu’il faisait vraiment trop chaud, et l’autre en petit short, fermement décidées à en découdre avec le/la premier/e qui oseraient une réflexion. Je suis très fière. Et un peu inquiète aussi. Bon après, le t-shirt aurait été une bonne idée pour éviter les coups de soleil, mais c’est un autre débat.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , | 3 commentaires

La phrase du mercredi #21

Quand j’ai repris les phrases de la semaine, une des premières qui m’a interpelée, a été celle d’un client qui montrait sa jolie médaille en plastique massif à l’étal du fromager en racontant ses exploits façon épopée élégiaque. Ce monsieur m’avait plongé dans des tas d’interrogations (c’est ). Eh bien, il est revenu! On l’a à nouveau, croisé au marché, toujours devant le fromager qui visiblement ne sait plus comment s’en débarrasser. Il servait déjà d’autres clients pendant que l’autre continuait à raconter sa petite vie. C’était fascinant, en tout cas pour quelqu’un qui se demande depuis des semaines quel sport ce type peut bien pratiquer pour être aussi fier de sa médaille en plastique, au point de la conserver toujours sur lui, dans un sac banane et de la faire admirer à tous les gens qu’il croise mais ne connaît pas spécialement. Ça n’est pas totalement clair, mais on a eu un indice, grâce à ça:

Bref, ce pauvre garçon (il a un âge indéterminé, entre 30 et 60 ans, par là) fait du tir. On ne sait pas si c’est à la carabine, à l’arc, ou à autre chose, mais au moins, ça n’est pas sur pêcheurs. C’est un soulagement.

Publié dans brèves | Tagué , , , , | 2 commentaires

Platinum Lizzie, chapter one

Après la dame de fer, voilà que les anglais ont la reine en platine. Ils ont franchement un problème avec les métaux…enfin bon, cette brave Lizzie célèbre donc son jubilé de platine, 70 ans de règne. Certes, l’ambiance est plutôt morose en UK et on a cru un moment qu’il allait falloir empailler Lizzie, pour qu’elle tienne jusqu’aux festivités prévues (on ne va pas bouleverser tout le calendrier maintenant, elle doit tenir).…des sommes démentielles sont investies dans tout ça alors que le pays traverse la pire crise économique depuis la deuxième guerre mondiale et qu’un britannique sur 7 n’arrive plus à se nourrir. Ces débauches d’argent public au profit d’une des familles les plus riches du pays, qui étale ses diadèmes et ses dorures pendant que le bon peuple n’en peut plus, interrogent même le plus fervent des royalistes. Bref, l’ambiance est très peu festive, même ce pauvre William s’est fait huer lors de sa dernière sortie. Mais the show must go on, ça fait des mois qu’on prépare ce jubilee, tant pis si Lizzie est gâteuse et que ça provoque une révolution républicaine.

Les festivités ont commencé ce week end, par un spectacle soporifique télévisé qui n’a rien fait pour remonter l’ambiance. J’ai fait un petit top 10 des meilleurs moments de la soirée, ça promet pour la suite du jubilé.

10-Il y avait des chevaux. En même temps, c’était un spectacle équestre, ça aurait moins bien rendu avec des flamands roses. Mais ça aurait eu le mérite de réveiller le public, de surprise, parce que deux heures à voir passer les chevaux, ça fait le même effet que des moutons (ça endort je veux dire).

9-Pour une raison obscure, on s’est dit que ça manquait de scientologie tout ça, et on a sorti Tom Cruise, présenté comme la star du spectacle, mais sans qu’on sache exactement ce qu’il faisait là. C’est peut être une façon subtile de présenter les Royals comme une secte? Non parce que clairement, la chose a forcément été préparée et mise en scène par des activistes républicains, je ne vois que ça.

8-Quitte à se taper l’incruste, Tom Cruise en a profité pour faire la promo de son dernier film, tranquille. Il n’y a pas de petit profit. Mais ça a déplu au public, ça aussi.

7- cela dit, les gens ont aussi été surpris quand Joan Collins, encore plus amidonnée que la reine, pour ne pas dire momifiée, a expliqué que Lizzie était, je cite, « un vrai mec ». Ça, c’est un scoop! Mais il paraît que ça ne se dit pas trop, en plein jubilé royal…

6-Heureusement, il y avait d’autres célébrités British. On a vu Helen Mirren déguisée en boite de conserve mutante, mais avec des plumes, pour le côté festif, et des carottes râpées sur la tête. C’était peut-être une allégorie…

5-parmi tous les tableaux recréant à cheval, l’histoire d’Angleterre (parce que bon, l’Ecosse, le Pays de Galle et l’Irlande du Nord, on s’en fout), avec brio et l’imagination d’une kermesse de maternelle, quelqu’un a eu l’idée brillante de caser Charles I. Vous savez, celui qui a du faire face à une révolution républicaine et à qui on a coupé la tête? Ce spectacle, c’était pour célébrer le règne de Lizzie, ou lui faire passer un message?

4-c’était tellement captivant tout ça qu’un des présentateurs s’est lancé de longues minutes dans une impro sur la culture des champignons de Paris. Si. Ça a laissé les téléspectateurs encore plus perplexes que la séance promo de Tom Cruise, si on en juge par les réactions en ligne.

3- grâce aux cadrages d’un réalisateur clairement bourré qui a pris un malin plaisir à zoomer sur les chevaux en train de baver, on sait exactement l’effet que « god save the queen » a eu sur un des animaux. En même temps, deux heures à parader bêtement sans pouvoir aller au petit coin…quand je vous dis, que la chose est forcément de la propagande républicaine. Comme quoi, ce n’est pas raté du tout au contraire, c’est un triomphe total.

2-sérieusement, la glorification du grand empire britannique et de la colonisation qui ont suivi étaient à vomir. Le bon sauvage colonisé qui fait des cabrioles pour amuser la reine de l’empire, seriously? Qui a approuvé ça?

1-Même Lizzie est restée dubitative, c’est dire.

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Ma semaine en images #4

Je suis tellement convaincue par cette nouvelle rubrique que j’ai failli oublier! Heureusement, Maricheri prend toujours des photos, j’ai pioché dans son téléphone.

Cette semaine, la nostalgie de l’Angleterre (pré Brexit bien sûr) s’est invitée à table.

En parlant nourriture, voilà ce qui arrive chez nous quand on fête l’anniversaire d’une fan de fromage, qui préfère largement un bon comté à un gâteau. Je précise qu’on n’est pas des parents ignobles, c’est à sa demande.

Et bien sûr, j’ai continué à admirer les poules cette semaine encore. Millicent commence tout juste à s’aventurer sur la rampe, alors que Gladys maîtrise.

Bonne semaine à tous!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Projet 52: fleuri

Comme d’habitude, j’aime bien me compliquer la vie et trouver une interprétation légèrement capillotractée aux thèmes choisis par Ma’. J’ai donc décidé de suite de ne pas aller photographier les fleurs dans le jardin, mais voilà, je suis bien avancée avec ça…ça m’apprendra à vouloir faire la maligne. Après d’intenses réflexion (si,si…), j’ai finalement choisi une des pièces exposées au Louvre Lens. Il s’agit d’un panneau mural en céramique turc du seizième siècle, et il est fleuri!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 8 commentaires

Friday feelings #369

Le vendredi, c’est états d’esprit imaginés par ma copine Zenopia.

Fatigue: pas vraiment, mais une certaine lassitude devant l’état du monde en général.

Condition physique: je n’ai pas froid! Je veux dire qu’il ne fait pas caniculaire non plus, mais les températures sont acceptables et ça fait plaisir.

Humeur: voir fatigue.

Esprit: fonctionne au ralenti.

Estomac: pas lui. Je veux dire qu’il ne fonctionne pas au ralenti, lui…

Culture: l’expo a été un succès et ça fait vraiment plaisir.

Boulot: ah mince, je me suis trompée dans les rubriques, et c’est involontaire pour une fois, j’aurais dû mettre le commentaire précédent ici.

Avis perso: quand on fraude dans le train, c’est mieux de ne pas se moquer de la contrôleuse avant le départ. Cela dit, c’est sympa de penser à l’amusement des autres passagers qui auraient pu s’ennuyer sans le petit sketch qui a suivi.

Message perso: bonnes vacances!

Loulous: L’Ado est toujours plongé dans la rédaction de son mémoire, il ne pense pas en ressortir d’ici plusieurs semaines, en toute sérénité. GeekAdo est en vacances! Enfin non, pas vraiment, puisqu’il continue à bosser à la fac, mais il n’a plus de cours ni de partiel. Mangagirl a bien ri en cours d’anglais: il y avait une stagiaire. Qui devrait changer d’orientation très prochainement. Princessechipie est surexcitée, elle part en Italie la semaine prochaine avec le collège: c’était vraiment une bonne idée de faire latin. Wizzboy est scandalisé par l’incompétence des services techniques qui flanquent des boîtes aux lettres enragées n’importe où, prêtes à se jeter sur d’innocents enfants à trottinette. Il va bien, la boîte aux lettres aussi.

Divers: tiens, je n’ai pas encore parler des poules… elles vont très bien aussi.

Amitié: à tout à l’heure!

Love: il propose de se lancer en politique avec un discours novateur: « les autres vous prennent pour des cons, pas moi. Je sais que vous êtes cons et je vous méprise tous, avec moi, c’est carte sur table, pas de langue de bois ». Je ne suis pas sûre que ça marche. Mais il est très content de lui et se marre depuis 5 minutes. Et il ne vise personne en particulier, il a toujours été comme ça.

Envie de: vacances! Ça tombe bien, on a commencé les réservations.

Penser à : commander des billets à l’avance pour plusieurs trucs à visiter. Hiiii.

Pic: je disais donc, les poules vont très bien. Elles commencent à prendre leurs marques et avoir leurs petites habitudes, comme Gladys qui descend la rampe à toute vitesse, en mode chasse neige tous les matins, wizzz. C’est très drôle.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Thursday thunder : dystopie

C’est un anniversaire comme il aime les fêter aujourd’hui: ça fait un an que l’avortement est totalement interdit dans son état comme dans tout le pays, enfin. Il a la faiblesse de penser que c’est un peu grâce à lui. Il a su convaincre les derniers réticents avec son discours sur les vraies valeurs de l’Amérique.

Pourtant, ça n’était pas gagné, une représentante démocrate a tout tenté pour faire capoter le vote à la chambre de leur état. Quand il pense que cette espèce de furie soit disant féministe, est son ancienne petite amie…Heureusement, personne ne le sait. Pour quelqu’un qui s’est opposé avec tant de véhémence et de mauvaise foi à l’interdiction de l’avortement, elle ne manque pas de culot! Il pourrait en raconter des choses…par exemple, la fois où sans prévenir, un beau matin, elle lui avait demandé si il voulait faire un bébé ou quelque chose comme ça. Il ne se souvient plus de ses mots exacts… A 20 ans, alors qu’ils étaient encore à l’université, quelle irresponsable! Bien sûr qu’il avait répondu que c’était hors de question. Et bien, elle s’était vexée et avait disparu quelques jours on ne sait où, avec sa meilleure amie. A son retour, elle lui avait dit que c’était fini entre eux, tout aussi brutalement, alors que même pas une semaine avant, elle lui parlait de bébé, belle logique. Une vrai folle, cette pauvre fille. Une folle qui a défendu l’avortement en le traitant d’hypocrite, non mais franchement, ce toupet! Heureusement, elle a perdu le vote. Il sourit en repensant à son discours, il y a un an. C’est sûr que son calme a plus impressionné que les larmes hystériques de l’autre folle. C’est vraiment une journée mémorable aujourd’hui, un an pile que l’avortement est interdit. Toutes ces vies sauvées grâce à lui!

Il avait été soulagé de ne pas avoir eu le temps de présenter cette dingue à sa mère, il se demande comment elle l’aurait accueillie. Il sourit encore en pensant à sa maman…une femme remarquable, une vraie américaine, qui a toujours soutenu son père. Elle était tellement fière quand il a été élu. Il adore sa mère. Mais elle l’inquiète ces derniers temps. Depuis un an, à peu près, elle perd un peu la tête. Elle ne maîtrise plus tout ce qu’elle dit, comme quand elle s’est mise à lui parler fausse couche, hémorragie, curetage et d’autres termes médicaux compliqués dont il ne saisit pas le sens et qu’il n’a pas voulu écouter. C’était très confus, elle cherchait ses mots, la pauvre, il se demande si ce n’est pas Alzheimer. C’est effroyable, cette maladie, si sa mère s’était rendue compte qu’elle parlait à son propre fils, d’intimité féminine, elle en aurait sûrement été effroyablement gênée. Heureusement, par respect pour elle, il n’a pas écouté un seul mot. L’incident ne s’est jamais reproduit, mais il voit moins sa mère…C’est vrai aussi qu’il a beaucoup de travail. Allez, il passera chez elle ce week-end, ça lui fera sûrement plaisir. C’est vraiment une journée mémorable aujourd’hui, un an pile que l’avortement est interdit. Toutes ces vies sauvées grâce à lui!

Heureusement, il a rencontré sa femme peu de temps après l’épisode de la folle féministe. C’est une femme bien, une vraie chrétienne, comme il faut. Pas forcément très futée, mais ça n’est pas important. Cette pauvre femme ne se rend pas compte de la perversion et des horreurs qu’il voit en tant qu’élu. Il y a quelques mois, alors qu’il répétait son discours dans leur chambre, devant la glace, elle avait éclaté en larmes au passage sur le viol et l’inceste. Elle n’a vraiment aucune idée de ce qui peut se passer dans certains milieux, ça l’avait clairement choquée. Elle ne doit pas se rendre compte de ce que d’immondes gamines, de vraies petites traînées soit disant violées, sont prêtes à raconter pour défendre l’avortement. Mais il a eu le courage de dénoncer ça, c’était son deuxième paragraphe. Sa pauvre femme a dû quitté la chambre pendant qu’il répétait, elle était grise et tremblait comme une feuille. Ah, cette femme, si naïve…C’est vraiment une journée mémorable aujourd’hui, un an pile que l’avortement est interdit. Toutes ces vies sauvées grâce à lui!

Tiens, et si ils allaient fêter ça au restaurant, ce soir, en famille avec sa fille, c’est son trésor, son bébé, sa fierté de père. Elle a tout juste 17 ans, et c’est une fille bien. Elle doit être dans sa chambre, en train de réviser en écoutant de la musique, elle est tellement studieuse. Elle ne répond pas, il va falloir qu’il monte. Il pousse la porte. Mais enfin pourquoi il fait noir là-dedans, ouvre tes rideaux voyons! Et c’est quoi cette odeur bizarre? Ma chérie? Voilà qu’elle dort, en boule sur son lit! C’est quoi ce bazar par terre? Il y a même un cintre on dirait. Et cette espèce de tache rouge brunâtre et visqueuse? Mais enfin, réveille-toi! Réveille toi…

C’est vraiment une journée mémorable aujourd’hui, un an pile que l’avortement n’est plus légal. A cause de lui.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , | 13 commentaires

La phrase du mercredi #20

La phrase de la semaine date de ce matin. Tous les mercredis, Wizzboy va faire le tour des commerces locaux, où il récupère sucette, saucisson, et autres cartes de foot. Wizzboy est un local totalement intégré, un peu grâce à ma carte de crédit aussi…enfin bref, on va au ravitaillement villageois le mercredi matin et on n’est pas les seuls, il y a toujours du monde, souvent âgé. Aujourd’hui, comme il fait un temps radieux. beaucoup en profitent pour raper la causette sur les trottoirs. Deux charmants messieurs d’un âge canonique discutaient devant la boucherie quand on est arrivé, et ils y étaient toujours quand on est ressorti. Visiblement, la météo les a inspirés, puisque:

Alors ce n’est pas la,première fois que j’entends parler de ces fameux saints de glace depuis qu’on vit ici, mais je ne savais pas qu’ils n’étaient plus comme avant. Ça m’intrigue. Je ne sais pas si c’est une bonne chose ou pas. Je me serais bine attarder pour en apprendre plus, mais Wizzboy filait déjà sur sa trottinette.

Publié dans brèves | Tagué , , | 2 commentaires