Le chantier

La maison du petit requin est en travaux. La maison du petit requin est travaux. On y croit, c’est la dernière ligne droite. Une fois que tous les virtuoses du marteau piqueur ouvriers auront fini, d’ici deux ou trois semaines j’espère, on arrêtera là. Il restera beaucoup (beaucoup, vraiment beaucoup) à faire, mais on s’en chargera nous-mêmes à part deux ou trois bricoles trop techniques. Ce n’est pas uniquement par économie, mais aussi pour ma santé mentale. Je n’en peux plus. Vous voyez une gare un jour de grand départ en vacances? Ben, c’est plus calme et moins bondé que notre chantier maison! Youpidoo.

Source

Ça commence avant le départ pour l’école. C’est gentil d’être aussi matinal et consciencieux, mais bon, j’aimerais prendre mon café plutôt sucré que plâtré…sans compter que c’est déjà pas facile de préparer Wizzboy le matin, alors quand il est excité parce que lui aussi, il veut jeter du ciment sur les murs, ça n’aide pas. On s’est décidé à faire rénover l’ancien cabinet médical avant l’hiver et son humidité (qui aggrave les choses), c’est à dire les pièces du fond qui étaient dans un état pire que le reste (ceux qui ont vu les photos de la cuisine ou de la salle de bain avant travaux comprendront). Ce sera une salle de bain. C’était aussi accueillant que la maison de Norman Bates, aussi riant que les reliefs d’une fête de zombies…bref, vu l’état, il a fallu faire tomber le plafond et son torchis. J’en ris encore. Et maintenant, ça fait des trous dans les murs de 70 centimètres d’épaisseur, ça perce, ça scie, ça soude, ça ponce… Un vrai bonheur auditif. Sans compter les cris mélodieux du carrelage qu’on découpe. On dirait Penny quand elle se coince la queue dans le portant à linge en attaquant surnoisement une chaussette qui la nargue. Je ne parle même pas de la tempête de sable torchis qui s’engouffre en continu dans la maison, où elle rejoint allègrement les nuages de poussière qui arrivent par l’autre côté. Je crains un cyclone au niveau de la porte d’entrée…Parce que le rez-de-chaussée est aussi squatté par un plaquiste qui refait des plafonds. On s’éclate. Il enlève les immondes plaques de polystyrène décoratives collées, que dis-je engluées sauvagement là par un précédent propriétaire qui ne voulait vraiment pas qu’elles tombent. Ça tient bien. C’est un problème, d’autant plus que comme c’est extrêmement inflammable, ça a contrarié notre assureur. Bref, les dalles doivent disparaître. De préférence avant l’hiver. Et après il faut enduire, poncer, enduire encore et reponcer …c’est bien simple tout le rez de chaussée est dans un brouillard permanent. C’est d’autant plus dangereux qu’on a dû déplacer et entasser n’importe où des meubles…ça y est, je suis encore rentrée dans l’armoire en voulant enjamber le fauteuil pour éviter de me prendre le coin du bahut dans les côtés en essayant d’atteindre la porte de la cuisine. Aïe.

Et voilà nos alpinistes qui arrivent déjà tout encordés! Si. Ils escaladent plusieurs fois par jour nos escaliers, en tapant joyeusement en mesure sur chaque marche, pour mieux salir mais en musique, avant d’atteindre le grenier pour y faire leur numéro de claquettes. Ils se jettent ensuite par le vasistas et font les équilibristes sur le toit qu’ils rénovent ( il faut que ce soit fait avant l’hiver et son humidité) à coup de de ciment et de résine odorante et bizarrement poussiéreuse. Ou alors, ils essaient juste de s’intégrer, de participer au brouillard ambiant en faisant comme leur petits copains en bas? En tout cas, ça les met de bonne humeur puisqu’ils chantent. Fort, très fort, mais il faut bien ça pour couvrir la radio des carreleurs et le marteau-piqueur à la cave. Figurez-vous que la maison du petit requin a été construite sur une source et que ni le notaire, ni l’agent immobilier, ni les vendeurs n’ont pris la peine de nous prévenir. C’est ballot. La source alimentait le bassin du petit requin (on a retrouvé les tuyaux) et permettait d’arroser tout le jardin. C’est très bien, sauf que si on ne s’en sert pas, elle finit par déborder. On avait bien vu une espèce de regard à la cave, mais on n’avait pas compris…comme on n’a pas l’intention de continuer l’élevage d’animaux marins carnivores dans le jardin, il faut installer, avant (vous allez rire) l’hiver et son humidité, une pompe moderne et tout son appareillage. Et donc faire des trous dans le sol de la cave. Au marteau-piqueur. Qui n’est pas du tout en harmonie avec les vocalises de celui qui perce les murs de l’ancienne salle d’attente. Ni de la radio qui s’époumone.

Je suis réfugiée dans le bureau, avec le frigo (pas celui de la cuisine, l’autre-on est 7- qu’on a casé là en attendant de récupérer l’accès à son habitat naturel). J’ai bien pensé à aller me balader, n’importe où dans un endroit plus calme que la maison du petit requin (je ne sais pas, une usine de moteurs d’avion, une flash mob d’amateurs de vuvuzuela, un concert de grosses caisses…) mais tous ces braves ouvriers mélomanes n’arrêtent pas de me harceler de questions. Voilà-y-il pas que je suis devenue chef de chantier, comme ça sans prévenir, à mon âge. Je cours partout, jongle avec les livreurs, les stocks de carrelages de la mauvaise taille et ceux de sacs de ciment qu’il faut entreposer là et non ici, et organise le flux continu d’ouvriers comme je peux, c’est à dire dans l’improvisation la plus totale et avec une migraine carabinée. Ça va aller. Rhaaaaa…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 9 commentaires

Sunny Monday #37

On continue sur le thème des chats pour le défi de Bernie, et voilà enfin Penny. Il y a même deux photos, elle mérite bien ça.

Penny joue au foot avec les enfants, mais elle n’a pas tout compris. Comme j’aime beaucoup la première photo, quand elle ne court pas après le ballon, mais ce fait poursuivre par lui, je ne pouvais pas ne pas la mettre. Je pensais m’arrêter là, mais je ne voudrais pas que Penny passe pour une joueuse de foot nulle. D’où la deuxième photo, où elle est évidemment gardien de but. Ou poteau, ce n’est pas clair…en tout cas, Penny est une grande sportive.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 3 commentaires

La phrase de la semaine #7

La citation de la semaine vient d’un steward pour qui j’ai éprouvé une vive sympathie, c’est bien simple, je me suis sentie en totale communion d’esprit avec ce brave homme. Il était préposé à guider les spectateurs dans le stade Pierre Mauroy pour la coupe Davis, ce qui déjà doit être répétitif comme job, surtout que c’était très bien indiqué avec des flèches partout. Mais ce n’est pas pour ça que je compatis autant avec lui. Non, c’est pour ses problèmes d’orientation :

Il a regardé nos billets, qu’on lui montrait pour être poli, pour qu’il se sente utile alors qu’on avait juste en face un panneau qui nous indiquait parfaitement que vu nos numéros de places, il fallait tourner à droite et paf, il nous a dit d’aller à gauche. En montrant à droite. Et bien, je comprends parfaitement! Loin de moi l’idée de me moquer bêtement de ce camarade en latéralisation à retardement. Attention, en temps normal je ne confonds absolument pas la droite et la gauche, pas du tout. Tant qu’il ne s’agit pas de donner des directions…parce que là d’un coup, ça devient flou. Marichéri n’a jamais compris pourquoi je lui disais de tourner à gauche pour notre première sortie à Dublin (je faisais navigatrice, il n’y avait pas encore de GPS. J’adore les GPS, vive les GPS, même quand ils se plantent lamentablement, même si on est complètement paumé avec. Parce qu’au moins, je n’y suis pour rien!). Il s’obstinait à continuer tout droit, ça m’énervait et j’insistais: tourne à gauche. Jusqu’à ce qu’il me fasse remarquer qu’à gauche, c’était la rivière. Oui, ben la gauche à droite alors, sois logique aussi un peu! Bref, je suis de tout cœur avec ce brave steward.

Publié dans brèves | Tagué , , , , | 4 commentaires

Projet 52: patrimoine

En choisissant ce thème, Ma’ pensait évidemment aux journées du patrimoine et donc plutôt à des monuments historiques, des choses comme ça…mais on n’a rien visité aujourd’hui, on avait tennis! Je vous en reparlerai, Wizzboy n’a pas bien compris ce qu’était la coupe Davis mais il était à fond pour supporter la France. Tout ça pour dire que j’ai préféré faire dans le patrimoine familial. On a pas mal de meubles qui nous viennent de nos grand-parents ou plus, mais j’ai préféré faire plus récent…notre patrimoine, ce qu’on pourra léguer à nos enfants (ils vont adorer, tiens), c’est quoi? Euh, pas grand chose en fait…ah si, et c’est du patrimoine à très forte valeur sentimentale: je vous présente le nounours de Maricheri et le mien, qui ont donc exactement le même âge que nous, mais je ne tolérerai aucune remarque sur leur état délabré. Ils trônent dans un coin de notre chambre toujours inséparables. En plus, ils nous ressemblent un peu, le grand et le petit rond, mais Maricheri a deux yeux et je ne suis pas entièrement orange.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 9 commentaires

Friday Feelings #180

Finalement je reviens sur ce que je disais la semaine dernière. Une intro récurrente pour les états d’esprit de Zenopia et Postman, ça serait pas mal. Ça m’éviterait déjà de commencer un billet par finalement. J’aime bien être logique comme ça…

Fatigue: fichu réveil qui refuse de tomber en panne!

Humeur: plâtreuse.

Condition physique: pareil. Entre l’humidité dehors et la poussière de plâtre dedans, je suis encore mieux coiffée que d’habitude…vous voyez, la fiancée de Frankenstein? Oui? Maintenant imaginez si elle avait un rejeton avec Chewbacca, Fireman Sam (pour la couleur) et un caniche…Ben, c’est pire.

Estomac: croissanté. C’est juste pour changer de caffeiné, mais évidemment on prend pas un croissant comme ça, tout seul.

Esprit: coucou!

Culture: L’Ado m’a tenu compagnie hier soir pour regarder un documentaire palpitant sur le tombeau de Gengis Khan, on a bien ri. Vraiment. On est un peu déçu, on attendait que le templier attaque. Si. Pour ceux qui n’ont pas l’esprit aussi tordu que nous, c’est une référence tout à fait logique à Indiana Jones…ça va me manquer de regarder des trucs culturels avec lui quant il sera en Italie.

Boulot: alors donc on a du chauffage et de l’eau chaude, youpidoo mais un chantier très poussiéreux au fond de la maison. On ne dira jamais assez à quel point plâtrier est un métier difficile et plein de dangers. C’est carrément inadmissible qu’on laisse ces pauvres gens bosser dans des conditions pareilles. Que font les services sociaux? Non parce que clairement, le plâtre détruit les fonctions auditives. En tout cas les leurs. C’est bien pour ca qu’il doivent hurler comme des putois durs d’oreille toute la journée et je ne parle même pas de leur choix radiophoniques. Rhaaa…

Avis perso: si je balance leur radio contre un mur et que je l’achève au marteau pour abréger mes souffrances, on est bien d’accord que c’est de la légitime défense?

Message perso: je vous réponds très, très vite!

Loulous: L’Ado fait ses bagages. C’est à dire qu’il a sorti une valise. Voilà. Elle trône, vide au milieu de son bordel infâme sa chambre, avec des tas de choses autour (des fringues roulées en boules avec des poils de chats et des croutes de fromages collés dessus, trois tonnes de bouquins, une converse noire et une espadrille bleue, des câbles divers, un ticket de métro usager, 8 écharpes de foot et trois souris d’ordinateur) mais rien dedans. GeekAdo souffre toujours autant. Il est épuisé. C’est évident, l’éducation nationale l’a vu arrivé et a décidé de tripler les heures de cours, juste pour lui. KnightyDiva, qui je le rappelle est en section européenne (comme GeekAdo, c’est pour ça qu’on a choisi cette école) n’en finit plus de rire…les profs n’arrêtent pas de lui demander de parler moins vite en anglais. Elle a failli s’étouffer en gloussant quand la prof a prononcé archery (en même temps, c’est pas forcément facile à recaser) comme artery. Comme elle dit, c’est logique, en faisant de l’archery et en visant bien, on peut perforer une artery…je crois que je vais lui demander si elle ne veut pas regarder des documentaires culturels avec moi, on devrait bien rire aussi. PrincesseChipie est débordée. Il faut tout reprendre l’organisation de l’instit. C’est fun. Wizzboy a des problèmes de cœur: c’est fini avec sa girlfriend, visiblement d’un commun accord : « C’est plus ma girlfriend mais c’est ma friend et c’est encore une girl et on zoue bien ». Mais voilà qu’une autre est amoureuse de lui et veut lui faire des bizzzous seulement il n’est pas intéressé du tout. Il ne veut pas la vexer parce qu’elle est forte pour faire le goalkeeper et c’est trop cool, alors il a demandé conseil à ses deux grands frères: comment l’envoyer paître sans qu’elle arrête de jouer au foot à la récré? Les deux grands dadais ne s’en sont toujours pas remis. Moi non plus. Où est mon bébé? Et c’est normal qu’il ait une vie sentimentale plus débridée que les deux grands alors qu’il est en maternelle? Ça promet pour l’adolescence!

Divers: carrément, on se gèle le matin. Oui je sais, c’est nul…

Amitié: hiiiiiii je suis joie! On se cale une date pour les vacances d’halloween (on dit comment ici, les vacances d’automne?) et PrincessChipie est tout excitée aussi.

Love: ce n’est pas qu’il n’aime pas le tennis, c’est qu’il trouve ça un peu long. C’est logique, attendez la suite.

Courses: j’en rentre à l’instant, c’est pour ça que je ne suis pas en avance.

Sortie: on va voir la coupe Davis demain. C’est à Lille, mais ça fait deux jours que Wizzboy nous demande si on va en Russie. Il a été un peu marqué par la coupe du monde. Maricheri est ravi.

Envie de: calme, rangement et absence de plâtre. Vivement la fin des travaux, mais c’est pas gagné.

Penser à: amener nos fanions, j’en ai marre d’en racheter à chaque événement sportif qu’on va voir parce que les enfants ne sont pas capables de s’en passer sans hurler à la mort.

Pic: on a fini la cheminée du salon aussi! J’en suis très contente, il y avait de fausses briquettes en vrai plastique brillant pour « décorer » le foyer condamné depuis longtemps. On avait d’abord repeint le tout en blanc, mais c’était encore bizarre. On a tout repris et voila!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Thursday Thunder: shut up mums!

Je suis tombée sur un article effarant dans le Times. De grands pontes qui savent mieux que les principales intéressées s’inquiètent que des mamans partagent leurs expériences d’accouchements sur un forum parental très populaire en Angleterre parce que je cite: ça va traumatiser les femmes enceintes. Ah. Alors évidemment, c’est idiot de paniquer volontairement des futures mamans avec des histoires d’accouchements cauchemardesques pour le plaisir, d’accord, mais nous demander tout bonnement de la fermer pour ne pas déranger, c’est vraiment mieux? Seriously?!?

Source

En gros, d’après ces éminents spécialistes, si votre accouchement s’est mal passé et que vous voulez en parler sur un site dédié à ça, vous êtes une vilaine méchante bouh…arrêtez de démoraliser les futures mamans avec vos petits problèmes. Je suis la première à ne pas comprendre la surenchère sanguinolente à laquelle se livrent certaines mères qui se prennent pour des vétérans du Vietnam parce qu’elles ont pondu, avec leur empressement à constamment étaler les détails les plus intimes et de préférence les plus glauques, de leurs expulsions placentaires en public, mais je trouve inadmissible de leur dire de se taire pour ne pas effrayer les autres. C’est quoi ce délire? Si un accouchement se passe mal, c’est notre faute aussi? On serre les dents et on la ferme? Think of your country and keep your upper lip stiff? Il ne faut pas effrayer les pauvres petites qui n’ont pas encore pondu, il vaut mieux les prendre pour des imbéciles et ne pas les informer sur ce qui peut leur arriver, ce qui peut se passer dans leur corps, c’est ça? Encore une fois, c’est très bien de ne pas affoler gratuitement une femme enceinte, généralement un chouïa émotive, bourrée d’hormones rigolotes et qui n’a pas vu ses orteils depuis des semaines. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas l’informer du tout!

Un accouchement, ça fait mal, il y a des cris, du sang, des larmes et divers liquides ragoûtants. Non, on n’oublie pas instantanément la douleur dès qu’on nous pose dessus cette espèce de petite chose gluante et visqueuse qui hurle et qui n’est pas sortie toute seule dans un grand élan de sérénité, au son des trompettes et en déversant des pétales de roses sur son passage. Il faut arrêter de prendre les femmes pour de pauvres connes aussi! J’ai eu un accouchement extrêmement glauque et difficile, et le personnel médical n’a pas aidé du tout sous prétexte que c’était un dimanche et qu’il ne fallait pas déranger les gens compétents. Qui ont failli trucider ceux qui ont fini par les appeler juste avant que ça devienne irrémédiable parce qu’ils avaient laissé la situation s’envenimer comme ça. Je n’éprouve pas le besoin d’en dire plus, mais c’est mon choix. Je ne vais pas aller le raconter à une pauvre fille sur le point d’accoucher, d’autant plus que je sais que c’est un cas rare. Mais si Maricheri et moi avions été mieux informés avant, on aurait pu essayer de gérer différemment. Oui, ça m’a laissé de très mauvais souvenirs que je n’oublie pas mais ça ne m’a pas empêché d’avoir d’autres enfants, d’autres accouchements! Ces sombres machistes (hommes et femmes confondus d’ailleurs) pensent vraiment qu’il vaut mieux laisser les femmes enceintes dans l’ignorance absolue? Qu’on n’a pas assez de jugeote pour comprendre qu’un cas rare n’est pas la norme? Et que ce n’est pas à nous de savoir si on a besoin ou pas de partager, sur un forum spécialisé sur la parentalité? Non parce que ils s’attendent à trouver quoi sur ce genre de site? Des conseils sur l’élevage des oursins en milieu hostile? Des échanges sur les dernières mutations des neutrinos? Ou des histoires de mamans (et de papas) et donc d’accouchement? Et je les rassure, celles qui ne veulent pas les lire sont assez grandes pour ne pas le faire, elles ne les ont pas attendu pour décider par elles-mêmes. Une femme n’a pas qu’un utérus, elle a aussi un cerveau.

Il faut arrêter de prendre les femmes pour des petites choses fragiles et les infantiliser au point de les croire incapables d’entendre toutes les vérités sur l’accouchement. Je suis désolée de devoir le préciser, chers docteurs qui savent mieux que tout le monde, mais on parle de nos accouchements là, c’est pas un peu à nous de savoir ce qu’on veut partager ou pas et avec qui? C’est vrai qu’on exagère aussi, à vous compliquer la vie et à ne pas juste vous obéir sans discuter, à ne pas mettre un voile pudique sur nos émotions, nos peurs, nos angoisses, nos colères aussi parfois, et à insister pour l’ouvrir…d’ailleurs vous savez ce que j’ai envie de vous dire, chers éminents spécialistes dénués de la plus petite once d’empathie? Ben pareil. Fermez-la.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Battle of the Boyne

Suite à mon top 10 d’hier, je me suis rendue compte qu’il y a aussi très longtemps que je n’ai pas massacré sauvagement l’histoire anglaise. Certes, ça n’intéresse pas grand monde, mais ça m’amuse. C’est d’autant plus ballot que j’avais trouvé un prétexte pour continuer alors qu’on ne vit plus en Angleterre. Entre le nombre de Royals et autres célébrités historiques anglaises d’origine plus ou moins française et les échanges pétulants entre les deux pays au cours des siècles, il y a du matériel. Mais question rapports compliqués avec l’Angleterre, c’est quand même l’Irlande qui remporte la palme. Pendant longtemps, je me suis retenue d’en parler, c’est à dire tant qu’on vivait en Angleterre. J’avais peur d’être biaisée, pour cause irlandophilie affirmée. Déjà, j’ai pondu 3 irlandais, munis officiellement de la double nationalité et de deux passeports, alors que l’état britannique lui, a refusé de reconnaître mes deux gamins nés sur son sol… Enfin bref, je ne vois pas pourquoi je ne me lâcherai pas maintenant.

Source

Ça tombe bien (ce hasard quand même…), c’est l’anniversaire orange de la bataille de la Boyne, riante boucherie qui a eu lieu à Drogheda, où on a vécu. C’est une des batailles les plus célèbres de la guerre entre catholiques et protestants anglais, comme quoi, c’est une coutume ancestrale dans le coin de se taper dessus pour de sombres querelles religieuses. Et puis, les anglais ont raison, pourquoi ne pas exporter ses guerres civiles jusque dans les colonies, chez les ploucs qui doivent s’ennuyer tous seuls sans le moindre massacre, la plus petite tuerie pour s’amuser un peu? …On en rit encore à Drogheda alors que cette charmante sauterie date de 1690. En même temps, pour une  fois que les anglais venaient en Irlande pour se trucider entre eux sans se soucier des locaux, il ne faut pas trop se plaindre. Bon après, vous savez ce que c’est dans ce genre de fêtes populaires, il peut toujours y avoir des dégâts collatéraux…On a habité juste en face du site. C’est un champ légèrement en pente et boueux, mais il est classé et attire plein de touristes, y compris des illuminés qui prennent sur eux de se tirer dessus à l’arquebuse pour recréer une charmante ambiance d’époque. En bas de la pente, vous avez la rivière Boyne, et sur le champs en face, on a construit des maisons, dont celle où on habitait (vous voyez la rangée de maisons sur la droite, juste après le pont? J’ai artistiquement fait un infâme gribouillis rouge dessus), voilà c’est fascinant.

Revenons à la bataille. Deux ans plus tôt, en 1688, les anglais avaient poussé dehors leur roi le petit James II, pourtant roi légitime, mais catholique, bouh le méchant. Ça avait permis à sa cousine Mary et à son mari William d’Orange de monter sur le trône vacant. William étant évidement le mari de Mary, pas celui de James. Qui était aussi son cousin. Je veux dire que William est aussi le cousin de Mary, comme James, mais pas son cousin à lui…c’est très clair. Non mais c’est quoi cette famille? On se croirait dans une telenovelas mexicaine! Enfin bon, Mary et William sont farouchement protestants et pas comiques du tout, limite puritains et tout ça (en même temps la consanguinité n’a jamais engendré de grands humoristes) et ils ont bon être de sales migrants européens, pour ne pas dire presque des hollandais, à la différence de James qui est issu d’un élevage du coin d’une lignée plus locale (quoique, c’est tous des cousins, mais je ne recommence pas à me perdre dans leur arbre généalogique, à ces petits pervers congénitaux), ça enchante les anglais. Les irlandais qu’on a rattaché à Londres sans leur demander leur avis, parce qu’on ne va pas se gêner non plus, préfèrent James, en partant du principe qu’un colonisateur qui a la même religion qu’eux ne va pas essayer de les convertir de force. Ça fait toujours un prétexte de moins pour se faire taper dessus. Ça se tient comme raisonnement…James se fait battre en Angleterre, du coup il fuit en Irlande où il est accueilli à bras ouverts. Ça défrise William et Mary et paf, tout ce petit monde vient se disputer le trône anglais dans un champ paumé en Irlande. James recrute des catholiques irlandais, William des protestants de l’Ulster (il y a 4 provinces dans toute l’île, ça ne date pas de la partition), et voilà comment ces sombres cretins ont fait en sorte que leur querelle familiale continue à ensanglanter l’Irlande jusqu’au Good Friday Agreement en 1998. Bon à part ça, William d’Orange est déclaré vainqueur aux points et James s’enfuit en France. Voilà.

Et donc, pour célèbrer cette boucherie infâme des cretins modernes unionistes défilent habillés en orange tous les ans et viennent faire leurs malins à la frontière entre l’Irlande du nord et la République en réclamant le droit d’aller mettre leur bazar jusqu’à Drogheda. C’est scandaleux, on ne peut plus s’étriper tranquillement, comme au bon vieux temps. Heureusement que Zaza, dans sa grande sagesse brexiteuse a réussi à raviver les inimités et a compliqué suffisamment la situation pour que ça s’embrase à nouveau bien vite tout ça. Bref, ça risque encore d’être la pagaille en Irlande, toujours à cause des anglais et de querelles politiciennes purement anglaises…

Publié dans Les leçons d'histoire(s) | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Meghan top 10

Il y a longtemps que je n’ai pas fait de top 10 ou que j’ai parlé des Royals. C’est bien simple, depuis qu’on est en France, je les délaisse complètement. Je n’avais même pas fait de top 10 pour leur nouvelle recrue, c’est un scandale. Je m’y suis enfin mise et ça a été aussi laborieux que celui sur Kate, la moumoute reproductrice du duo William-and-Kate mais pas pour les mêmes raisons. Visiblement Meghan Markle a vraiment des choses à dire, et elle sait comment les dire sans faire trop de gaffes. Ça ne m’arrange pas…

10-D’ailleurs on commence léger : les tabloïds se sont gaussés de deux gaffes apparement impardonnables de cette pauvre fille. Elle aurait oublié d’enlever le film plastique autour des anses d’un sac à main et l’espèce de grosse couture blanche qui tenait la fente de son nouveau manteau. Vu que ça m’arrive régulièrement (pour le fil blanc) et que j’oublie une fois sur deux d’enlever le prix des semelles de mes chaussures, je ne vois pas où est le problème. Certes, je n’ai pas une armée de nounous royales pour m’habiller, mais bon, c’est pas avec ce genre de choses que mon top 10 va avancer…

9-il paraît que Meghan aime bien manger, on nous la vend présente comme la parfaite petite cuisinière. D’ailleurs, elle le dit elle-même:  » je suis fière de savoir comment relever un plat en ajoutant du sel » . On frôle l’étoile au Michelin là.

8-Elle adapte sa tenue aux circonstances. Pour une cérémonie quelconque sur une base de la Royal Air Force, elle n’hésite pas à se déguiser en hélicoptère. Je suis sûre que les anciens collègues de Harry ont apprécié.

7-Pour rester dans la gastronomie: « j’amène toujours ma recette de poulet rôti quand je suis invitée à dîner et ça me permet de me faire plein d’amis » …youpidoo! Personnellement, si quelqu’un me balance une recette de poulet rôti ou pas, alors que je viens de passer 4 heures à cuisiner, je le prends mal. En même temps, si c’est pour se faire des amis, on peut comprendre qu’elle préfère amener sa recette plutôt que son mari, un chouïa porté sur les gaffes embarrassantes.

6- Meghan est une grande philosophe: « voyager autour du monde vous permet de voir le monde » . C’est pas faux…

5-On voit bien qu’elle a été actrice avant d’être une Royal, elle imite très bien une théière.

4-Cela dit, elle a mis longtemps à trouver sa voie et faire un choix de carrière. Ou pas, ce n’est pas clair: « Enfant, je n’ai jamais voulu être actrice mais déjà enfant, j’ai toujours voulu être actrice » . C’est là qu’on comprend qu’elle était destinée à intégrer les Royals, c’est aussi limpide que du Charlie!

3- Il paraît que Meghan est très engagée dans la défense de la cause animale, en tout cas, elle n’hésite pas à recycler une bouse de vache.

2- je ne m’attarderai pas trop sur la citation suivante, qui se suffit à elle même: « mon péché mignon, c’est le vin ». Quand je disais qu’elle a tout pour s’intégrer dans sa belle famille!

1- cette brave alcoolique duchesse n’est strictement pour rien dans mon numéro un, mais ça m’a fait tellement hurler de rire que je n’ai pas résisté à partager. En faisant des recherches (si, si, c’est très documenté tout ça…) pour ce top 10, je suis tombée sur une théorie du complot qui affirme que Meghan a été remplacée juste après son mariage par un robot. C’est Lizzie qui aurait demandé qu’on se débarrasse de la vraie Meghan. Je n’ai pas tout compris , mais il semblerait qu’elle ait mal croisé les jambes et paf, des illuminés sont persuadés que Lizzie, la mamie gâteuse nonagénaire au rôle purement décoratif, a ordonné son exécution comme ça, hop et l’a donc fait remplacer par un robot. J’en pleure de rire, c’est génial il fallait y penser. J’adore.

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #36

On continue avec les chats pour le rendez-vous de Bernie. Après Cacahuète et Zoe la semaine dernière, il faut bien que je vous montre l’autre membre de la famille: Luna. C’était le clone parfait de sa mère Zoe, tout comme Cacahuete était celui du papa Casper, le chat des voisins. Ce charmant matou qui avait pris sur lui d’accueillir la petite nouvelle du quartier, on ne se méfiait pas. Zoe était tout chaton. C’était mignon, ils passaient des heures tous les deux assis côté à côté sur la murette…oui, ben c’était un pervers en fait, ce Casper! Du coup, on a gardé Cacahuète et Luna est partie vivre à côté dès qu’elle a été sevrée, qu’il assume un peu ses responsabilités paternelles, non mais. D’après nos voisins (qui ne savaient plus comment s’excuser des errements de leur chat), elle ne ressemblait à Zoe que physiquement, parce qu’elle était aussi sympathique que son frère mais beaucoup plus calme. Ils ont déménagé peu de temps après, et on a perdu la trace de Luna. Alors, on a gardé les photos!

Bonne semaine à tous!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 2 commentaires

La phrase de la semaine #6

La citation de la semaine nous vient d’une maman, tante, cousine, ou nounou je ne sais pas, qui s’épanchait philosophiquement devant le portail de l’école de Wizzboy vendredi. C’est d’une poésie remarquable, d’un lyrisme fou, c’est juste beau. Voilà. Sans compter que c’est tout à fait vrai. Déjà une semaine d’école finie. Ou pour reprendre les mots bouleversants de cette artiste de la réthorique:

Elle a eu la délicatesse de s’exprimer avec la conviction d’une poissonnière à la criée, l’assemblée qui attendaient la sortie des élèves en a bien profité. Certains se sont écartés subrepticement en se pinçant mentalement le nez (si, si…), comme si notre poétesse émettait effectivement des relents de poissonnière. D’autres ont plus ou moins réussi à réprimer un sourire moqueur ou ravi…quoique, je me demande finalement si je n’étais pas la seule, pour le sourire ravi. Ça m’a beaucoup plu. Je ne sais pas ce que je préfère: l’expression que je ne connaissais pas, ou la désapprobation très claire qu’elle a provoqué chez une partie des parents coincés. C’était très drôle. Visiblement, on ne torche pas les semaines en public comme ça, ça ne se fait pas. Les autres mamans (ou tantes, ou cousines ou nounous, je ne sais toujours pas) n’approuvent pas du tout, alors que cette brave femme ne faisait que constater que le temps passe vite finalement. C’est un thème récurrent en littérature, non?

Publié dans brèves | Tagué , , , , | 6 commentaires