Project 52 #50

Ça approche de la fin…cette semaine, Ma’ a choisi nuit. Maricheri a rusé, il a préféré la tombée de la nuit, c’est à dire en pleine après midi ici. Il commence à faire sombre à trois heures et demi quand on rentre de l’école. Pour peu que ce soit nuageux, c’est même pratiquement le noir complet avant l’heure du goûter. C’est un chouïa déprimant. Marichéri a choisi la lune qui se lève. Il est très poétique comme ça parfois…

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 3 commentaires

Xmas addict 2017 day 16

On commence par une vue différente du sapin des galeries Lafayette à Paris, merci Platine Girl

On passe au Costa Rica, merci à Hélène et Virginie

On va à Dubai, grâce à A dada et au dodo

On part en Meurthe-et-Moselle, merci Élise

Et on finit à Singapour, grâce à Inside-Expat

Si vous voulez participer, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos, par e-mail en suivant le lien dans « me contacter » ou par messenger (et pour les bloggueuses, merci de mettre votre lien). Let’s be Christmassy !

Publié dans xmas | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Friday Feelings #142

Je ne suis pas en retard pour les états d’esprit de Zenopia et Postman, j’évite d’embouteiller le blog avec deux posts en même temps après le xmas addict…après l’exploit de Wizzboy hier, qui a lâchement piqué mon iPad et publie un billet tout seul (que j’ai effacé), j’essaie de me rattraper…

Fatigue: beuh

Humeur: pareil…

Condition physique : je suis enrhubée

Estomac: le café, c’est médicinal, non?

Esprit: christmassy, forcément.

Boulot: pfff…on sent bien que je suis pleine d’énergie et guillerette ce matin. Je vais finir par m’énerver moi même à être toute molle comme ça. Bon, je vais prendre un autre café et je reviens.

Culture: les chansons de Noël, ça compte? Allez hop, tous en chœur: 🎶laaaaast christmaaaas🎶

Message perso: reposez vous bien

Avis perso: la neige, ça glisse. Trop.

Loulous: L’Ado est en vacances, il arrive. J’ai l’impression de me répéter, il est constamment en vacances en fait, c’est épuisant la vie d’étudiant. GeekAdo trouve que c’est injuste, il a encore 3 jours d’école, comme KnightyDiva…PrincesseChipie s’est faite remarquée involontairement pendant sa xmas play. Elle est enrhumée aussi. Et même enrouée. Bref, quand sa classe est montée sur scène pour chanter en chœur, on a eu l’impression que Joe Cooker y était. Surtout que l’instit lui soufflait « higher, higher » et qu’elle a cru qu’il voulait qu’elle chante plus fort. Pour la consoler, je lui ai dit qu’on entendait qu’elle, c’était comme si elle avait eu un solo. Ça lui a plu. Wizzboy a fait le mouton. Il était très déçu, il voulait faire un chameau. Sinon, il s’éclate à l’école. Lundi LittlePote est tombé et après il était mort….euh, tu es sur Wizzboy ? Yeeees, he was dead-euh , et même que sa maman est venu le chercher alors que c’était pas l’heure des parents et il pleurait. Bon. Voilà que LittlePote est un zombie maintenant…

Amitié: certaines vont mieux, d’autres moins bien…

Love: lui aussi compte les jours avant les vacances…

Courses: finies!

Sorties: rien que d’aller à l’école en patinant lamentablement sur les trottoirs m’épuise, alors non.

Envie de: quelques degrés de plus

Pic: même Wizzboy a fait un bonhomme de neige, à sa taille.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 15 commentaires

Xmas Addict 2017 day 15

On commence par Paris, grâce à Crevette de mars

On va ensuite en Suisse, à Lausanne, merci Catherine

On part voir le Père Noël à Toulouse, grâce à ma petite vie et ses grandes questions

Et on finit chez lui, dans son village en Finlande, merci Platine Girl

Si vous voulez participer, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos, par e-mail en suivant le lien dans « me contacter » ou par messenger (et pour les bloggueuses, merci de mettre votre lien). Let’s be Christmassy !

Publié dans xmas | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Christmas time in an English School

Après deux jours intenses de Christmas plays (puisque j’ai la chance d’en subir une par gamin en primaire), et en plein préparatifs pour la xmas fayre, je suis épuisée. Je vous ressors le récapitulatif des réjouissances noelesques dans les écoles primaires anglaises. Ça n’arrête pas. C’est fatiguant, pour les parents je veux dire. Je ne parle pas de l’avalanche de cartes de Noël, puisqu’il faut obligatoirement en donner une à chaque enfant de la  classe et à tous les adultes travaillant à l’école, y compris la cuisinière et le jardinier. Du coup, on en reçoit aussi des tonnes en échange, que mes filles, en vraies petites anglaises affichent fièrement sur le rebord des fenêtres. Non, je parle des  activités scolaires, c’est à se demander comment les instits arrivent à caser tout ça en trois semaines de classe en décembre.

-il y a donc la fameuse Christmas play ou nativity play. Ça va, je me suis assez répandue sur la chose en long en large et en chanson. Les instits adaptent tous les ans des adaptations toutes prêtes et musicales d’adaptation de deux ou trois classiques qui ont un vague rapport avec noël (ce qui fait que quand on a la chance d’avoir pondu plusieurs fois, on se tape à peu près 5 fois le même spectacle sur plusieurs années). Bref, c’est adapté.  Et il faut y caser des tas de personnages improbables pour faire participer tous les gamins de l’école. Mes enfants ont interprété à tour de rôle et dans le désordre: des anges (comme personnages je veux dire parce qu’en vrai…), des flocons de neige, un âne, Marie, Joseph, un chameau, des étoiles, un rouge-gorge, un cadeau, des rois mages, un bœuf, des bergers et un sapin …je suis sûre que j’en oublie. C’est une plaie et c’est payant. Sans compter que les parents se tapent aussi de faire ou d’acheter les costumes. Par contre, c’est un bon moyen pour repérer les parents d’enfants uniques qui s’extasient avec émotion même chez les grands et les mères indignes qui regardent leur montre toutes les trentres secondes, baillent, ricanent bêtement aux moments émouvants et ne sont pas fichues de se rappeler si leur fille a fait  l’âne ou le pigeon l’année  dernière. En tout cas, c’était animalier. Je crois.

-le Christmas lunch

Là,  coup de chance c’est pour les enfants  uniquement, les parents ont  juste à payer. Comme je suis donc une mère indigne, je mets mes gosses à la cantine au lieu de me lever à 4 heures du  mat pour leur confectionner avec amour des risottos aux petits légumes bios  pour leur lunch box (personne ne rentre à la maison à midi, il n’y a pas le temps). Donc je paie déjà la cantine pour tout le trimestre, mais c’est pas grave, pour le Christmas lunch, il faut quand même que je donne £4 par gamin (£4,50 même pour celui du collège). Tout ça pour qu’ils mangent  un bout de dinde bouillie avec des choux de Bruxelles et de la cranberries sauce. Choses qu’ils refusent d’ailleurs à la maison, ma fille ayant réclamé  cette année une  pizza jambon fromage pour le réveillon. Mais c’est festif, puisqu’ils ont droit à des Christmas crackers et des couronnes pour le repas.

-le Christmas jumper day

Parce que dans cette période noëlesque, c’est sympa  de ne pas venir en uniforme à l’école. On peut donc en échange d’un don de £1 ou d’une boite de conserve  pour la banque alimentaire venir avec son plus beau Christmas jumper. Si. cette année, j’avais oublié. J’ai adapté de vieux pulls, un rouge pour PrincesseChipie, en y rajoutant un sapin en feutrine avec des paillettes collées par dessus, et un gris avec des flocons en feutrine rouges et des trucs brillants pour Wizzboy, c’est passé.

-La Christmas fayre

Aaargh, la Christmas fayre…finalement, je veux  bien subir trois Xmas plays d’affilée si je peux éviter la Xmas fayre. Il y a 3 ans, j’ai eu  un empêchement, je me suis contentée d’envoyer des Christmas cupcakes. Et d’accompagner les filles à l’école pour la deuxième fois de la journée, de revenir, puis d’aller les chercher. Et de revenir. Qui a dit que je ne fais pas de sport ? Le hall est décoré, il y a des activités désopilantes : si vous devinez le poids du Christmas pudding  à l’entrée, vous avez la chance de le gagner. Le stand des photos des instits déguisés en Père Noël fait généralement fureur. Pour 20 pennies, les enfants peuvent tenter de deviner qui se cachent derrière les barbes blanches et si ils les trouvent tous, ils gagnent un superbe lot (une gomme Justin Bieber, un stylo publicitaire…qu’est ce qu’on s’amuse!). Il y a toujours une queue monstre devant la grotte du Père Noël. L’excitation est à son comble, le vacarme aussi, puisqu’en plus des hurlements débiles de joie des enfants,  on a aussi la sono à fond dans toutes les classes, généralement calée sur les chants de Noël de Cliff Richard pendant deux heures en continu (alors que je suis sûre que c’est  interdit pas la convention de Genève,  en tout cas, ça devrait).

-le Christmas Carol concert

Avec des chants  de Noël certes, mais uniquement religieux , le Carol Concert  a lieu à l’église anglicane la plus proche de l’école , les enfants en uniforme sont massés devant l’autel, les parents emplissent bruyamment les travées.  L’assistance  compte aussi des catholiques, des mulsulmans, des indhous et des athées. En fil des ans, j’ai assisté à toutes sortes de Carol concerts. Il y a eu ceux de l’Ado, qui affichait un certain talent musical et s’est retrouvé plusieurs fois à faire l’accompagnement…au pipeau! Un vrai bonheur. Depuis, il s’est orienté vers la guitare électrique, il a même fait un groupe avec quelques copains. Je ne me souviens plus du nom, mais vus les bruits sortants parfois de sa chambre, ce doit être Killing cats ou quelque chose comme ça. GeekAdo lui déteste les spectacles, et pendant 4 ans, il a boudé ostensiblement dans la dernier rangée de la chorale. Le problème, c’est qu’il est grand, il dépasse donc du lot, et pendant tous les chants, on pouvait admirer sa tête renfrognée au dessus de la mêlée, un peu comme une ampoule sortant d’un étalage de chou fleur. Ça faisait tâche. Les seules fois où il ouvrait la bouche, c’était pour bailler. On a droit à un florilege d’hymnes religieux, que l’assemblée reprend  en cœur, y compris les hindous et les musulmans. J’aime beaucoup cette ambiance œcuménique, tout le monde profite du moment, joyeusement, sans que personne ne s’émeuve plus que ça quand un petit hindou ou une maman musulmane voilée chantent « Away in a manger »( hymne célébrant la naissance du Christ).

-la Christmas assembly

Là par contre, c’est à l’école, toujours avec les gamins qui chantent , mais c’est un mélange de chants religieux, de chansons pop (last chritsmaaaaaaas) et de poèmes ou petites saynètes célébrant  noël (en même temps si ça parlait  de  Pâques, ça ferait désordre). Au moins, c’est  gratuit. J’y aurais droit demain matin. J’en ris d’avance.

-le Christmas sing along

Ça ressemble beaucoup à la Christmas assembly, sauf qu’il n’y a que des chansons et que, comme son nom l’indique, les parents sont invités à participer. O joie.  Depuis des années, je chante en play back, et comme je suis une mère indigne et cynique certes, mais aussi un chouïa émotive « Joy to the world » me fait pleurer à chaque fois, sans parler de « do they know it’s Christmas Time » .

-la Christmas party

La dernière après-midi d’école avant les vacances, les enfants s’empiffrent de bonbons, font des jeux et regardent des films de Noël. Pour bien les calmer  avant de les rendre, bourrés de sucre à leurs malheureux parents.

Si on rajoute les répétions , les horreurs œuvres sublimes que les gamins confectionnent (calendrier, carte, décoration comme la magnique euh..chose en photo, faite par PrincesseChipie…), on ne peut pas dire qu’ils apprennent grand chose à l’école en décembre. Enfin si, ils apprennent la magie de Noël.

Publié dans société, xmas | Tagué , , , , | 16 commentaires

Xmas addict 2017 day 14

On commence à Strasbourg, merci Danielle

On passe par Londres grace à Dhelicat

On retourne en Allemagne, au marché de Noël de Ludwigsburg en Baden Wurtemberg, merci Emmanuelle

Et on finit à Hué au Vietnam, merci Laurence

Si vous voulez participer, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos, par e-mail en suivant le lien dans « me contacter » ou par messenger (et pour les bloggueuses, merci de mettre votre lien). Let’s be Christmassy !

Publié dans xmas | Tagué , , , , , | 4 commentaires

White Christmas

Les anglais sont obsédés par l’idée d’un white Christmas, un Noël blanc, c’est à dire sous la neige. Pas moi. Il a neigé dimanche dernier, ce qui a relancé les paris d’un white Christmas chez les bookmakers. La quote est à 5/1 pour Londres mais attention, on ne gagne que si des flocons tombent effectivement le 25 décembre, pas si il y a juste de la neige sur le sol mais depuis la veille. Ça tient les foules en haleine, white Christmas or not white Christmas, et ça me dépasse.

GeekAdo, ses 4 mètres 02 et son bonhomme de neige.

Lundi, on avait encore 5 ou 6 centimètres de neige. il nous a fallu 25 minutes au lieu de 7 pour aller à l’école, en pataugeant dans une neige gadouilleuse et glissante, sous des trombes d’eau glacée. La joie. Le moindre caniveau était infranchissable, transformé en Neva charriant des icebergs (non, je ne dramatise jamais. Pour ainsi dire….), on glissait, on grelottait, on avait les pieds trempés jusqu’a mi cuisse, on avançait en reculant et en crabe. Un pur bonheur. J’avais bêtement espoir que la pluie battante efface la neige…raté. Le lendemain, c’est à dire hier, tout ça avait gelé. On a du traverser la patinoire olympique qui a sournoisement élu domicile dans notre allée juste pour pouvoir sortir de chez nous et aller nous étaler sur la banquise jusqu’à l’école. J’ai démarré directement en triple axel, mais façon bouse de vache pendant que Wizzboy partait tout seul et sur les fesses et que PrincesseChipie se cramponnait à la haie avec les pompons de son bonnet. Sérieusement, je ne vois pas pourquoi tous les anglais fantasment sur le white Christmas. Je hais la neige. Ce n’est rien de plus que de la pluie qui fait son intéressante, c’est froid, mouillé, glissant et ça a clairement des tendances psychopathes à essayer de faire tomber tout le monde comme ça. Non mais.

Mais ici, ça excite les neigeophiles béats et festifs, tout ça à cause donc du mythique white Christmas. Il y a bien sûr l’immonde brame sirupeux le classique de la chanson de Noël, le white Christmas de Irving Berlin qui date quand même de 1942, et a été popularisé ensuite par Cosby mais le mythe du white Christmas vient de plus loin que ça. C’est entièrement la faute de Dickens. Par un hasard météorologique quelconque, il y a eu de la neige lors de ses huit premiers Noël, quand il était tout petit. Du coup, par nostalgie de son enfance ou manque d’imagination, il a recasé des noels blancs dans toute son œuvre, y compris le célèbrissime Christmas Tale. Et comme la plupart des traditions de Noël que les anglais adorent aujourd’hui viennent des victoriens qui se sont largement inspirés de Dickens, le white Christmas fait rêver tout le pays. En fait, il aurait fait anormalement chaud en décembre pendant la petite enfance de Dickens, les anglais espèreraient tous fêter Noël en short et en tongs…on peut très bien être Christmassy et détester profondément la neige. Vraiment.

Visiblement, il n’y a eu que 4 Noëls blancs à Londres au cours du vingtième siècle (en 1927, 1938, 1970, et 1981) et un seul depuis (en 2010), c’est dire si c’est fréquent et indispensable pour fêter Noël. Alors je ne veux pas insister lourdement, mais si le met office pouvait plutôt organiser un Noël sec et moins froid, ça serait sympa aussi.

Publié dans société, xmas | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Xmas addict 2017 day 13

On commence dans la Drôme, merci Ma’

On passe ensuite à Bruxelles, grâce à Marie.

On continue à Cambridge, merci FroggyMum

Et on termine à Paris, grâce à crevette de mars

Si vous voulez participer, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos, par e-mail en suivant le lien dans « me contacter » ou par messenger (et pour les bloggueuses, merci de mettre votre lien). Let’s be Christmassy !

Publié dans xmas | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Stay at home mummy

Récemment une copine qui ne pensait vraiment pas à mal et ne faisait pas du tout allusion à mon cas, parlait des femmes qui cuisinent pour leur mari et qui ont des tripotées de gamins. En négatif évidemment. En gros, les abruties de mamans au foyer. Même si je sais pertinemment qu’elle ne cherchait pas du tout à me blesser, je l’ai mal pris. Parce que c’est moi, la pauvre petite femme au foyer minable des clichés persistants. Ça fait des années maintenant que je n’ai pas mis les pieds dans une salle de classe, devant des élèves. Et soyons clairs, c’était plus un passe temps qu’autre chose, on ne risquait pas de bouffer avec mes clopinettes. Je crois que j’ai déjà mentionné une ou deux fois que j’adore aussi cuisiner, par pure gourmandise et qu’on a un troupeau d’enfants. Pour certaines, ça justifie donc de me lapider au nom de préjugés débiles. Pas la copine à laquelle je faisais allusion plus haut, elle parlait de tout autre chose. Mais le cliché de la mère au foyer nunuche et limite asservie est tellement ancré dans les mentalités qu’il ressort souvent. Et ça me contrarie grandement.

source

J´ai eu droit régulièrement à des tas de réflexions pas du tout caricaturales, allant de mes capacités d’intellectuelles forcément limitées pour n’être que Maman au foyer à des comparaisons osées avec une carpette matrimoniale. Vous devriez en parler à Marichéri, il risque d’être surpris. Très surpris. Mais ma préférée ça reste le fait qu’apparemment, je suis une traître. Rien que ça. Je condamne à moi toute seule la cause féministe. Ah ben je ne savais pas. Ce qui confirme par la même occasion les suppositions sur mes capacités de réflexion défectueuses. Je croyais bêtement que les gros cons qui harcèlent les femmes, les publicitaires sexistes, les patrons qui paient moins leurs salariéEs, les fabriquants de jouets qui conditionnent les gamines dès la naissance posaient problème. Pas du tout, la vrai cause des inégalités hommes-femmes, ce sont ces collabos de mamans au foyer (une parenthèse. Et les papas au foyer? Dans quelle case les mettent ces professionnels du jugement péremptoire?). Je fais style, mais c’est évident, je suis une fausse féministe. Parce que je ne rentre pas dans les cases que d’autres ont choisi pour moi, la société me juge….c’est marrant ça me rappelle quelque chose….et ça ne mérite même pas de réponse. Je ne vais pas me justifier, ni expliquer mes choix, c’est ma vie.

Le trip: « toi qui as fait des études, tu as raté ta vie parce tu n’as pas une brillante carrière » est pas mal non plus. Je ne vais pas vous sortir « maman, c’est le plus beau métier du monde » , déjà parce que ce genre de niaiserie me donne envie de vomir. Le mythe de la maternité béate et bêlante, ça m’exaspère au plus haut point (Ça va, vous avez juste un utérus en état de marche, ça ne fait pas de vous une sainte martyre, il faut se détendre un peu). Mais surtout, c’est totalement faux, maman n’est pas un métier et ce n’est pas beau. Vous avez déjà changé une couche? C’est répugnant. Pour en revenir à cette histoire de vie ratée parce que je n’ai pas de brillante carrière malgré mes études (si, si je parlais de ça plus haut, mais je suis énervée alors je m’éparpille encore plus que d’habitude), justement ça ne me convenait pas du tout. Et puis, ce n’est pas un chouïa limité, voire parfois vénal que de ne juger la valeur des autres qu’à leur carrière? Non parce que j’en connais qui ont la fameuse brillante carrière et qui sont pourtant des cons finis. Prétentieux, incultes, égoïstes et sans aucun humour. Et il faudrait que je leur ressemble pour réussir ma vie? Ça ira merci, je préfère rester une ratée alors, une pauvre bobonne au foyer.

Effectivement, il y a treees longtemps je n’envisageai pas ma vie comme ça. Pourquoi, la vôtre se passe exactement comme vous l’aviez prévu à 20 ans? Aucune surprise, aucune fantaisie, juste une route bien lisse et toute tracée? C’est à mourrir d’ennui. Je ne voulais pas me marier et encore moins avoir des enfants, je voulais faire le tour du monde, aller à l’aventure (comme quoi, c’était déjà mal barré pour la brillante carrière). Et bien, ma vie avec Maricheri et mes enfants c’est une merveilleuse aventure, bien mieux que tout ce que je pouvais imaginer. Il n’y a aucun renoncement, aucune routine au contraire, et non je ne suis pas la boniche. J’ai eu la chance incommensurable d’entamer une discussion qui dure depuis 21 ans, c’est drôle (très drôle) et plein de surprises, et on choisit ensemble ce qui est le mieux pour nous, sans nous soucier de l’opinion des autres, des cases dans lesquelles on voudrait nous faire rentrer ou de l’image qu’on renvoie. Quand on est occupé à vivre sa vie, on n’a ni le temps ni l’inclinaison pour aller juger celle des autres. Je dis ça comme ça….

Publié dans Les colères, vie de famille | Tagué , , , , , , | 46 commentaires

Xmas addict 2017 day 12

On commence par Strasbourg avec Danielle.

On continue au Québec, merci Aylyon

On va à Tour, grâce à Ella

Et on finit à Istanbul en Turquie, merci Fabienne

Si vous voulez participer, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos, par e-mail en suivant le lien dans « me contacter » ou par messenger (et pour les bloggueuses, merci de mettre votre lien). Let’s be Christmassy !

Publié dans xmas | Tagué , , , , , | 8 commentaires