Here comes Nessie

J’avais déjà parlé des originaux qui essaient de trouver un monstre rigolo dans le Loch Ness, alors qu’il est prouvé que toutes les photos de Nessie sont des trucages pas toujours très bien faits d’ailleurs. J’aime bien les gens qui se passionnent pour des trucs comme ça, les druides, les Jedis…je trouve extrêmement sympathiques tous ceux qui vivent leur petite folie avec enthousiasme et sans se soucier du regard des autres. Mais cette fois, on ne rigole plus. C’est un scientifique (si si, c’est marqué dans l’article de Sky news ici) qui va percer le mystère une bonne fois pour toute. Déjà, percer de l’eau, il faut le faire. Mais ce monsieur est moderne, il va carrément procéder à une analyse ADN du lac, comme dans les séries policières. Le lac va parler (ou on le met en garde à vue? On fait comment pour passer les menottes à un lac?). Plouf.

Le professeur Gemmell, de l’université d’Ontario, où on s’y connaît aussi en lacs va prélever 300 échantillons dans tout le Loch Ness. Il ne s’attend pas à trouver Nessie dans une éprouvette, il veut au contraire prouver qu’elle n’existe pas, mais en partant de l’hypothèse qu’elle existe. C’est aussi limpide que l’eau du Loch Ness tout ça…Sérieusement, il espère intéresser le public à la biodiversité des eaux du lac et à la recherche scientifique par le biais amusant de la recherche du monstre. C’est une très bonne idée, et ça marche un peu puisque les médias parlent de ses études. Mais il en faudra plus pour convaincre les adorateurs de Nessie.

Avant même que l’étude ADN commence, ils savent déjà pourquoi le professeur Gemmell ne va pas trouver de trace de Nessie. Ce n’est pas qu’elle soit timide, c’est qu’elle a des cachettes secrètes, sous le lac. Oui ben, ça ne va pas le faire. L’eau ça bouge, on peut quand même trouver son ADN. Mais non, on n’a rien compris, Nessie est en fait extraterrestre (en plus d’être aquatique) et elle n’a pas d’ADN. C’est parfaitement logique. J’en ris encore. Du coup, curieuse comme je suis, je suis allée voir sur d’autres sites, plus spécialisés dans la nessielologie et c’est un festival. Nessie est un dinosaure, ou un éléphant géant (et donc sur la photo, c’est sa trompe, et oui…). N’importe quoi, de toute façon Nessie est morte à cause du réchauffement climatique. Non, elle s’est suicidée pour protester contre le darwinisme (théorie très à la mode chez les décérébrés creationnistes). Absolument pas, Nessie va très bien, il y en a même plusieurs qui se reproduisent. Et qui sont magiques et polymorphes, ils changent d’apparence d’un claquement de nageoire. Nessie porte bonheur. Non, c’est un monstre maléfique assoiffé de sang. Nessie est une sirène. Ou un dragon. Ou un ours à bec de canard ( j’adore…). Ou un esprit du mal avec un chapeau noir et une barbe déguisé en animal. Enfin non, Nessie n’est pas un animal, c’est un vaisseau spatial extraterrestre (enfin là, ça fait plutôt sous marin, mais je chipote). Et tous ces braves gens s’écharpent entre eux à coup de théories toutes plus délirantes les unes que les autres. C’est très drôle.

Il est bien courageux, le professeur Gemmell de se mêler de tout ça…je vais suivre la chose tiens, je sens que ça peut devenir encore plus loufoque.

Publié dans société | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Vive les pseudos!

La semaine prochaine un événement extérieur fait que je vais perdre en partie mon anonymat bloguesque. En tout cas, mon vrai nom et peut-être même ma vraie tête vont être connus de gens auprès de qui je suis uniquement Pomdepin jusqu’à présent. Ça me gêne. Ça me gêne même au point de ne pas vous parler plus en détails de l’événement en question (désolée…) et de ne pas en faire la pub qu’il mériterait. Mais c’est aussi quelque chose qui me tient particulièrement à cœur, il est hors de question de ne pas participer juste pour des histoires d’identités. Tout va bien, je ne me sens du tout en pleine contradiction…c’est juste qu’en étalant ma véritable identité, j’ai l’impression de faire du naturisme.

Source

Parce que je ne m’appelle pas Pomdepin, ni Pom, ni Pompin comme certains tapent sur Google pour se retrouver ici (et encore, j’en ai des pires, dont quelqu’un obsédé par l’anatomie des pompiers. Si). Mon vrai nom, je le mets sans réfléchir sur des tas de formulaires, je le donne au téléphone à de parfaits inconnus, je l’écris partout. Mais là, quand je sais que ce sont potentiellement des gens pour qui je suis Pomdepin depuis des mois, voire des années, je fais ma timide. Pourtant, c’est assez facile à retrouver, en deux clics sur Google, je n’ai vraiment pas compliqué les pistes (ce n’est pas que je ne voulais pas mais je ne sais pas faire, dans ma grande incompétence geekesque). Ceux qui veulent vraiment savoir qui est Pomdepin y arrivent très facilement, mais ça me gêne beaucoup. J’y tiens, à mon pseudo. Ce n’est pas de la cachotterie, c’est de la pudeur. Quand j’ai commencé à bloguer, il était évident que je prenne un pseudo. Je ne me cache pas, mes proches, mes amies connaissent très bien l’existence de ce blog et certains le lisent. Heureusement, je n’y pense pas avant d’écrire, sinon, ça me coincerait complètement. Mais je parle beaucoup de mes enfants, je ne vois pas pourquoi ils devraient avoir leurs noms étalés alors qu’ils n’ont rien demandé, parce que maman fait son intéressante à tapoter des trucs idiots sur son clavier. Imaginez si les camarades de L’Ado comprenaient le français et tombaient ici par hasard! C’est aussi pour ça que je ne mets pas de photo. Je n’ai rien contre ceux qui le font, les filles râlent même parce qu’elles voudraient bien avoir leur portrait ici. Mais pas sûre qu’elles aient le même discours plus tard et qu’elles soient ravies de voir ressortir des entrailles d’Internet de vieilles photos d’elles. Pas sûre non plus que ça les dérange d’ailleurs, mais dans le doute, je m’abstiens.

Et puis surtout, sans tomber dans la schizophrénie, avec Pomdepin, c’est un peu le même phénomène qu’avec les langues : je ne pense pas exactement de la même manière en français et en anglais. Et bien, quand j’écris ici, je me lâche et je ne suis plus timide. Certains qui me connaissent dans la vraie vie ont été surpris, pas toujours agréablement de me lire. J’ai eu quelques commentaires pas toujours flatteurs. A croire qu’ils ne connaissaient pas tant que ça, parce que Marichéri, qui est la personne qui me connaît le mieux, trouve que je reste plutôt sobre! Pomdepin, c’est toujours moi, mais en plus libre, c’est la version diva. Cela dit, j’arrive à me taper sur les nerfs aussi. Pour qui elle se prend, cette Pomdepin, à faire de l’humour débile sur tout? Alors que j’ai toujours peur de vexer les gens, en vrai! ( oui, bon, pas tout le temps non plus…). Avec mon physique plus que potelé, ma grâce naturelle de pachyderme rhumatisant, et mon aisance mondaine de héron unijambiste, je suis assez coincée, au premier abord (après, ça va mieux, mais ça prend du temps). Avec Pomdepin, je n’ai peur de rien, ou presque (Enfin si, qu’il n’y est plus de chocolat, mais c’est un autre débat). Pourtant en signant Pomdepin sur les réseaux sociaux je me dévoile beaucoup plus que si je mettais mon vrai nom. Si vous tapez mon nom sur Google par exemple, il n’y aura strictement rien. J’ai essayé. Alors qu’en cherchant avec Pomdepin, vous avez accès à pratiquement toute ma vie, mes opinions, mes goûts, mes colères et mes délires…

Et donc, les deux vont se rejoindre…ça me fait un peu peur. Ça va faire comme dans les films, je vais faire pschiiittt? Avec des éclairs et tout? Est-ce que je me sentirai toujours aussi libre d’écrire ce que je veux, sans me freiner? Je ne sais pas, mais ça me perturbe déjà. Pschiiiit.

Publié dans société | Tagué , , , , , | 14 commentaires

Sunny Monday #20

On est toujours en jaune pour le défi de Bernie et le soleil ne fait que des apparitions timides…j’ai trouvé une tulipe qui fait de la résistance et profite d’un petit rayon. Une chance qu’elle soit jaune!

Bonne semaine à tous!

Publié dans tag | Tagué , , | 2 commentaires

Royal wedding fanatics top 10

Vu que la terre entière a l’air d’avoir regardé le mariage de Harry et Meghan sauf moi, je ne me sens pas du tout qualifiée pour faire un top 10 dessus. Ce n’est pas ce qui m’arrête d’habitude, mais franchement je m’en fiche un peu …par contre j’adore les originaux et visiblement, il y en avait de très réussis dans le public. Je me suis dit que ces sympathiques hystériques de la royauté méritaient plus un top 10 que les vrais Royals. Après tout, ce sont eux qui font vivre Lizzie, Harry, Meghan and co en payant leurs impôts et en se ruinant en mugs souvenir. Bref, ce sont un peu les boss des Royals donc ils sont bien plus importants, non?

10- On commence classique mais pas chic, avec une fan qui n’a pas hésité à fêter alcooliquement le mariage de deux personnes qu’elle ne connaît pas personnellement En tout cas, elle a l’air particulièrement réjouie, avec sa tiare en carton, sa peluche souvenir et son magnifique sac à patates directement taillé dans l’union jack. C’est là qu’on peut se poser la question: est-ce patriotique de s’attifer plus ou moins artistiquement avec le drapeau national, ou est-ce un cas de haute trahison? Vous avez deux heures…en attendant, on va passer à la suite.

Source

9-on reste dans le thème, mais en encore plus festif. Tout est dans les lunettes. Et le serre tête. Comme quoi, on peut partager les mêmes accessoires sans avoir du tout le même look…ce qui me connaissent IRL savent que j’ai des lunettes et que je porte toujours des serres tête, et bien jamais comme ça. J’en suis contente.

Source

8-Ne soyons pas sexistes, les fans masculins des Royals se sont donnés à fond aussi. En plus, c’est sympa pour le touriste égaré qui n’aurait pas su ce qui se passait, il suffit de regarder les drapeaux. Ça me fait penser que j’ai failli avoir une attaque le matin du mariage de William-and-Kate. En ouvrant les rideaux (au premier), je me suis retrouvée nez à nez avec eux, ça fait un choc. Non seulement les Royals m’espionnent, mais en plus ils volent…nos voisins en face avaient donc décoré leurs fenêtres d’un drapeau géant comme ceux là, avec une photo des mariés au milieu. C’est très frais. J’aime bien aussi le chapeau…

Source

7-Dans le style on se déguise de manière ridicule pour aller se masser sur le trottoir pendant des heures au milieu d’une foule bizarre et compacte pour voir passer la voiture de deux gens qu’on ne connaît pas, il y a aussi ce sympathique trio. Honnêtement, je fatigue déjà devant cet étalage, je ne sais pas quoi mettre comme commentaire…c’est vrai que c’est une bonne idée de se taper l’incruste à un mariage en portant des masques des mariés, c’est pas du tout spooky…

Source

6-Heureusement, il y avait aussi des fans plus versés dans le côté mignon de la chose…j’aime beaucoup. Surtout que depuis que j’ai trouvé la photo, j’imagine Harry et Meghan en pingouins. Avec le bec, les ailes tout ça…

Source

5-On repart dans le creepy avec la fan suivante. Non mais, c’est vrai que c’est important pour l’ambiance d’un mariage de convoquer les esprits des morts…de suite, ça fait plus festif.

Source

4-on continue dans le glauque…il y en avait beaucoup comme ça, j’ai choisi une photo au hasard. Il y a donc des femmes qui sont allées regarder passer un cortège de mariage qui ne les concernait pas, habillées en mariées. Tout va bien, c’est parfaitement normal…euh, il y a un psy dans la salle ?

Source

3-Pour se remettre, on va enchaîner avec quelque chose de plus léger. Quoique le chapeau admirable de ce monsieur doit peser une tonne. C’est juste sublime, il n’y a rien à ajouter. Surtout que l’œuvre a l’air d’avoir un équilibre très précaire, il ne faudrait pas que ça s’écroule.

Source

2- On repart dans le bizarre légèrement angoissant, avec ses deux admiratrices, tout endimanchées bien que pas invitées et qui se baladent avec des répliques en carton grandeur nature des mariés. Je n’ai que deux choses à dire: pourquoi? Et j’espère que ce n’est pas contagieux.

Source

1-c’est légèrement stressant en fait, cette plongée dans le monde des Royals fans…heureusement, j’en ai trouvé un qui a l’air aussi investi que les autres mais inoffensif, avec sa barboteuse américaine pour faire plaisir à Meghan j’imagine…bon, en même temps, elle a bien dû avoir de vrais cadeaux de mariage aussi…il n’y a pas dire quand on voit tout ça, on se rend compte à quel point la royauté britannique est importante. Ou pas.

Source

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , , , | 15 commentaires

Project 52 #20

J’ai failli mettre une photo de Capucine pour le thème repos choisi par Ma‘ cette semaine. Elle a gentiment pris la pause, en dormant à poings fermés depuis des heures sur son coussin. Mais j’ai voulu faire plaisir à Ma’…sérieusement. Je sais que comme moi, elle apprécie beaucoup les gisants. Ce n’est pas morbide, c’est esthétique. J’aime les sculptures médiévales et particulièrement celles en plein repos éternels. C’est purement artistique, non seulement je trouve ça très beau, mais c’est aussi émouvant. Voici donc un gisant, datant de 1326. Sir Richard de Stapleton repose légèrement sur le flanc, et non pas sur le dos, ce qui est très orignal. Il est bien sur en armure et tient son épée. Il se trouve dans la cathédrale d’Exeter, dont son frère était évêque. Richard de Stapleton a été chevalier, juge et il est mort au service du roi Edward II…il a bien mérité de se reposer un peu!

Publié dans Les leçons d'histoire(s), Tourisme | Tagué , , , | 4 commentaires

Friday Feelings #163

Qu’est-ce que c’est que ce folklore local? Les saints de glace? Non mais, ça ne va pas du tout, on se gèle. C’est très mal organisé tout ça…quitte à promouvoir les traditions, on ne peut pas trouver quelque chose de plus réchauffé? Ou alors de comestible…enfin bon, c’est parti pour les états d’esprit frigorifiés de Zenopia et Postman.

Fatigue: j’ai récupéré l’usage de mes bras. Pour fêter ça, je m’attaque au plafond de la salle à manger. Soyons clairs, je refuse d’y mettre plus de 5 couches, tant pis si ce n’est pas parfait.

Humeur: j’ai faim

Condition physique: emmitouflée

Esprit: grognon. Brrrr…

Boulot: peinture, encore et toujours

Culture: je crois que si on avait vu « the wind that shakes the barley  » de Ken Loach avant, on ne serait jamais aller vivre en Angleterre…je ne suis pas vraiment fan de Ken Loach et de sa vision très manichéenne de la société, mais là, j’ai trouvé ça très bien fait. Pour ceux qui ne connaissent pas, ça raconte à partir de l’histoire de deux frères, la naissance dans la douleur de l’Irlande indépendante. Certes, les soldats anglais sont atroces (il y a notamment une scène en prison qui est parfaitement insoutenable) mais ils l’étaient vraiment et Loach montre bien que les combattants irlandais n’étaient pas non plus de gentils héros romantiques. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est aussi que le film met bien en lumière la guerre civile qui a suivi et que les politiciens irlandais ont longtemps balayé sous le tapis de l’histoire officielle. Dans le même style, j’avais adoré Michael Collins, mais j’ai apprécié la brutalité honnête et scrupuleusement respectueuse de l’histoire de Ken Loach. Après, ses partis pris politiques légèrement raccourcis (c’est un euphémisme), on s’en fiche un peu surtout sur un sujet comme ça.

Avis perso: j’ai bien cassé l’ambiance au-dessus non? Je pourrais continuer et vous parler du merveilleux sondage que le ministère de l’éducation a fait passer à tous les étudiants britanniques, de la part du ministère de l’intérieur. Quelle est votre nationalité? Et votre pays de naissance? (C’est important quand même de différencier les natifs et les naturalisés, ne mélangeons pas tout). Quel impact ont les étudiants étrangers sur votre expérience de l’université? Combien de vos amis sont des étudiants étrangers? Quel impact ont les étudiants étrangers sur votre vie sociale à l’université? Post université, resterez-vous en contact avec les étudiants étrangers? C’est à ça aussi qu’on reconnaît une démocratie exemplaire et un pays ouvert: l’embrigadement de la jeunesse. Je vais m’aérer un peu, j’ai des nausées et je reviens.

Message perso: je te réponds dimanche

Loulous: L’Ado est dans la dernière ligne droite, les partiels se terminent. Je me demande quel impact il a sur ses potes, en tant qu’étudiant étranger tiens… en même temps, il partage son appart avec un hongrois et deux pakistanais. Et toc. GeekAdo découvre avec joie les horaires aménagés du lycée à cause du bac. Il ne fiche déjà plus rien, ça lui plaît beaucoup, surtout qu’en Angleterre, ces potes sont aussi en plein examens, les GCSE de fin de collège étant beaucoup plus poussés que le brevet. Bref, il est content. Attends que ce soit ton tour d’y passer, on en reparlera…KnightyDiva avait une journée anglaise au collège, elle est partie en uniforme ce matin pour montrer à ses camarades (à la demande des profs). Ça l’a beaucoup amusé, elle qui détestait son uniforme en Angleterre, elle était ravie de ressortir cravate et blazer pour la journée. Mais que pour le fun, il ne s’agit pas que ça donne des idées à son nouveau collège non plus. Ce sera la semaine prochaine pour PrincesseChipie, qui accueillera même des correspondants anglais. Elle a été bombardée traductrice en chef et doit même prononcer le discours de bienvenue. L’instit et la directrice étaient très contents de le lui confier, il est en anglais. D’ailleurs, elle a déjà corrigé le texte qu’ils lui ont donné…Wizzboy s’en fiche, il veut retourner à la ferme pour voir des petites vaches. C’est elles qui font les petits fromages?

Amitié: il faut vraiment qu’on s’organise une nouvelle date. Et les copines en Angleterre, on vous attend quand vous voulez.

Love : il a gouté à tout ce matin chez le primeur, il est très content. Il n’y a pas à dire, le marché, c’est fun.

Penser à: regarder le calendrier, c’est pas possible on ne peut pas être en mai…il fait trop froid.

Courses: faites, sauf le boucher. Il me fait coucou par la devanture quand je passe devant maintenant, je me sens toute intégrée.

Sortie: où est ma doudoune?

Envie de : chaleeeeeeeur!

Pic: la preuve que je me gèle, et que je ne suis pas la seule: j’ai un plaid et Capucine sur les genoux! Pour qu’elle en soit réduite à être sociable comme ça, c’est vraiment qu’elle a besoin de se réchauffer. Et j’assume parfaitement, je n’ai pas 104 ans, mais bien 4 ans et demi. C’est la faute de la météo.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 23 commentaires

Thursday Thunder: the Irish 8th amendment

Comme j’attire toujours les trolls et autres grincheux avec mes colères du jeudi, j’ai décidé d’y aller à fond aujourd’hui: on va parler avortement en Irlande. Je sens que je vais encore recevoir des tas de messages charmants…alors je préviens de suite, je ne laisserai passer aucun commentaire insultant. Voilà. Et je précise aussi que je ne cherche pas à imposer mes idées sur la question à qui que ce soit. Chacun est libre de penser et faire ce qu’il veut. C’est justement ce qui pose problème en Irlande. Les femmes ne sont pas libres de faire ce qu’elles veulent. Il est grand temps que ça change.

Source

Les législateurs (mâles) ont décidé pour les femmes depuis la création de la république d’Irlande: l’avortement y est interdit dans tous les cas. Tous. Absolument tous. La gamine à peine pubère qui s’est faite violée et risque des complications physiques et psychologiques dramatiques? Non, elle ne peut pas avorter et si ses parents insistent bêtement, ce sont eux qui iront en prison. La femme qui se vide de son sang en pleine fausse couche? Ah non désolé, on ne peut rien pour elle tant qu’il y a un soupçon de vie dans le fœtus à l’agonie. Ah ben c’est ballot, c’est trop tard voilà qu’elle est morte maintenant. Comme ça en plein hôpital. Devant des médecins qui n’ont pas bougé d’un pouce et alors que le fœtus n’avait aucune chance de survie. Ça vous choque? Ce ne sont que deux exemples (véridiques, je précise pour les trolls, je sais que ça leur fera plaisir). Alors libre à chacun d’avoir les convictions qu’il veut, mais quand on en arrive à laisser mourir une femme au nom du respect de la vie, il n’y a pas comme un problème?

En Irlande, je me suis vue refuser la pilule, par une médecin dont ça heurtait aussi les convictions religieuses. Mais enfin, je ne lui demandais pas de prendre la pilule elle-même, juste de me la prescrire! J’accepte qu’elle soit contre la contraception, pourquoi ne peut-elle accepter que je sois pour? Quand j’attendais L’Ado puis GeekAdo, j’ai dû passer et repasser maintes fois devant la poignée de manifestants rassis qui campaient en face du national maternity hospital, avec leurs pancartes à vomir. Ces braves gens étaient tous concernés au premier degrés bien sûr, puisqu’il y avait essentiellement des vieux types aigris et des bonnes sœurs. Je ne veux pas juger de leur vocation, mais si effectivement elles sont concernées par l’avortement, elles ont peut être à changer de voie. Déjà, pourquoi manifester contre l’avortement alors qu’il est interdit par la constitution? Parce qu’en Irlande, les services de santé prennent en charge les soins et accompagnements post avortement. Parce qu’on trouve dans les salles d’attente des médecins des dépliants style agence de voyage, avec prix du ferry et tout, pour aller se faire avorter en Angleterre. Il y a même des réductions avec la carte étudiante. Et vous serez soignée au retour par un gentil docteur. Celui (ou celle) qui peut tout à fait légalement vous donner des conseils pour choisir votre clinique en Angleterre. Par contre, si il (ou elle) pratique l’avortement, il/elle risque la prison. Et vous avec. A part ça, le système n’est pas du tout hypocrite.

Et puis en Irlande, il y a des gens, femmes mais aussi beaucoup d’hommes, jeunes mais aussi beaucoup moins jeunes, athées mais aussi croyants, qui se font entendre. Les mentalités bougent, bien plus vite que les politiciens. Le 25 mai prochain aura enfin lieu un référendum pour abroger l’article 8 de la constitution qui interdit l’avortement. Le manifestant que j’aurais mordu si Maricheri ne m’avait pas retenue et qui me félicitait pour mon ventre rond devant le National Maternity Hospital, ne pouvait pas savoir qu’il y avait L’Ado dedans. L’Ado, élevé par une mère et un père féministes et qui va pouvoir aller voter à l’ambassade d’Irlande à Londres. #repealthe8th

Publié dans Les colères | Tagué , , , , | 14 commentaires

Saint Emilion

Comme promis, je vous amène faire un tour à Saint Emilion. J’ai eu beaucoup de mal à choisir les photos. J’ai failli en mettre une bonne centaine, non pas que je sois chauvine (ou si peu…) mais Saint Emilion est une des plus belles cités médiévales de France. Vous voyez bien que je ne suis pas chauvine, je n’ai pas dit que c’était la plus belle cité médiévale du monde. Comme je ne dis jamais que Bordeaux est la plus belle ville du monde…Jamais. Bon après, si les deux sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et recommandées très chaudement par tous les guides touristiques de la planète…je sens que je suis mal embarquée…désolée, mais comme je le disais samedi, j’ai passé toutes mes vacances scolaires enfant, à Saint Emilion, chez mes grands parents. Il suffit que je vois les photos pour être toute émue.

Dès que j’ai été assez grande pour vadrouiller toute seule (et parce que je m’ennuyais ferme), je partais presque tous les après-midi l’été, donc sous un cagnat pas possible sur les petites routes bordées de hauts murs entre les vignes. J’ai arpenté des centaines de fois toutes les ruelles de Saint Emilion. Ce n’est pas bien grand, je connaissais chaque pavé, chaque pierre. Même si je trouve que ça a bien changé depuis mon enfance, et pas en bien (C’est de plus en plus touristique), je sais encore où  acheter les vrais macarons, pas ceux pour touristes justement (les vrais macarons de Saint Emilion, c’est une tuerie).

Le site est habité depuis la préhistoire (il y a d’ailleurs un petit musée très bien fait sur cette période) et il est entouré de vignes depuis que les romains ont débarqué au deuxième siècle. C’est dire si le vin, on connaît. Mais Saint Emilion mérite qu’on la visite même si on est buveur d’eau. Elle doit son nom, vous allez rire, au petit Emilion, moine de son état qui y creuse une église au huitième siècle. Vraiment puisqu’il s’agit d’une église troglodyte, seul le clocher dépasse. Il y a d’ailleurs beaucoup de caves taillées directement dans la roche. Mais revenons à l’église de Mimilion. L’église monolithe (c’est à dire d’une même pierre, soit creusée dans la falaise calcaire) qu’on peut visiter a été aménagée au douzième siècle. D’après la légende on y trouve encore le siège (sculpté dans la roche) de Saint Emilion lui même et ma grand mère nous racontait qu’on allait s’y poser quand on voulait tomber enceinte. Je préfère préciser si vous êtes fatiguée pendant la visite et que vous vous asseyez par hasard…

Ce n’est pas la seul église de Saint Emilion. Il y a aussi l’église collégiale qui est un des premiers bâtiments que les touristes croisent, puisqu’on se gare en contrebas, le long des remparts. De l’autre côté,  il y a le joli musée de la  préhistoire, et si on rentre dans la ville,  l’office de tourisme qui permet d’accéder au cloître. La première fois que je me souviens d’y avoir mis les pieds (c’est sûrement arrivé avant) j’avais 8 ou 9 ans. Mon papi m’y avait amené, juste moi et m’a fait une de ses merveilleuses leçons d’histoire. Il était instituteur à la retraite, passionné par l’histoire et il faut bien le dire, un chouïa chauvin fier de son coin de France. Il avait un talent fou de conteur et cet été là, il m’a raconté l’histoire, église par église, pierre par pierre comme aucun manuel scolaire, aucun prof n’a jamais été capable de le faire. L’église collégiale date du douzième, c’est une merveille d’architecture Romane qu’il est impossible de prendre en photo correctement vu l’embouteillage permanent de cars de touristes devant. Le cloître a été ajouté au quatorzième, mais les deux conservent encore des traces des fresques murales d’origine.

Mais Saint Emilion, c’est aussi un dédale de rues pavées (et très glissantes), avec cavistes et autres attrapes touristes petites boutiques.

On aperçoit sur la photo au dessus la tour du roi, ancien donjon datant de Henry III Plantagenêt, c’est à dire anglais. C’est du haut de cette tour, construite vers 1237 que la Jurade annonce les vendanges en septembre depuis 1948. Cette confrérie issue du moyen âge, a d’ailleurs elle aussi été créée par un roi anglais, John soit Jean Sans terre en Français (celui de robin des bois).

Parmi les incontournables, on trouve aussi le cloître des cordeliers, qui a été construit en 1338 par des moines qui en avaient marre de se faire taper dessus par un coup les anglais, un coup par les français, et paf revoilà les anglais. Et hop, les français repassent…au gré des petites échauffourées de la guerre de cent ans. Aujourd’hui, on sert un infâme mousseux immonde dans le cloître, mais on n’est pas obligé de goûter.

Voilà, c’est un tout petit aperçu. J’aurais pu vous montrer encore des dizaines et des dizaines de photos…Saint Emilion, c’est mon enfance, celle de ma maman, et plein de souvenirs…et la réalisation que je n’ai pas le don de mon papi, parce que mes enfants n’ont pas eu l’air plus émus que ça quand je les ai amenés, toute retournée, dans le cloître de l’église collégiale. Par contre, à part L’Ado qui est allergique, ils ont tous beaucoup aime les macarons.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , , , | 16 commentaires

Royal Wedding à l’école

Même en France, on n’y échappe pas, le mariage de Harry et Meghan est partout…pourtant, je pensais avoir la paix avec les Royals de ce côté-ci de la Manche. On ne peut pas dire que je les déteste, déjà parce que je ne les connais pas personnellement, mais c’est le principe de la chose et surtout l’espèce de culte de la personnalité (enfin non, des personnalités) autour de la monarchie britannique qui me met un peu mal à l’aise. Honnêtement je trouve les Royals plutôt comiques, dans leur genre, mais je ne comprends pas l’hystérie nationalisto-niaise qu’ils suscitent. Ça m’a frappé lors du dernier mariage royal, celui du duo à capillarité variable William-and-Kate. GeekAdo et KnightyDiva étaient encore dans la même école primaire, qui a eu l’idée de faire jouer le mariage à tous les élèves et parents d’élèves, pendant toute une journée. Ça m’a quelque peu estomaquée.

Source

Trois semaines avant le vrai mariage royal, on a reçu des invitations de l’école. Les parents étaient conviés, tenues de soirée obligatoire, avec chapeaux et noeuds papillon. J’ai cru à une blague. Il faut s’endimancher pour aller voir nos gamins jouer aux Royals dans la cantine? Ben oui. J’ai été la seule à trouver ça surprenant. Les enfants avaient tous un rôle et devaient venir déguisés. KnightyDiva était chez les petits, elle a eu un rôle de composition: flower girl, c’est à dire petite fille dans le cortège, mais avec des fleurs. Il lui fallait une robe de cérémonie, on a eu des croquis. Mais bien sûr, je ne l’habillerais déjà pas avec un truc aussi niais, mi Heidi, mi Sissi, mi vomi de rubans pour une véritable fête, je ne risque pas de lui faire porter ça pour aller à l’école. Parce que je rappelle que non, votre petite sauterie n’est pas un vrai mariage royal et je trouve ça moyennement sain de faire subir vos obsessions Royals-nuptiales à de pauvres élèves sans défense.

Après des tractations poussées, GeekAdo a réussi à ne pas être le prince Philip (je ne sais pas si il avait été pressenti à cause de sa taille, ou parce qu’après tout, Philou est étranger aussi…), mais un policier anonyme. Le pauvre gamin est tout timide. Il était hors de question pour lui qu’il ait un rôle important comme ça. Ce sont des grands qui ont eu tous les personnages principaux, donc William, Kate, Lizzie and co. Comme on avait glorieusement eu un jour férié pour ce grand événement, l’école ne pouvait pas recréer le mariage royal en direct. La directrice a donc eu l’idée géniale de le faire avant. C’est de la reconstitution anticipée. Il fallait y penser. Le matin du grand jour, la cour et la cantine avaient été décorées. On a fait appel aux parents pour des dons de fleurs, de fanions, de drapeaux britanniques et de portaits de William-and-Kate. Au milieu de l’aire de jeu, entre les portes des toilettes des petits et celles de la cuisine. C’était radieux. Les parents étaient bien là, avec plumes sur la tête, robes longues et costumes. Certaines mamans étaient même aller chez le coiffeur exprès. J’étais très surprise (et en jeans). Qu’est-ce qui peut bien pousser des gens à vouloir à ce point s’identifier même pas aux Royals (ce qui déjà me paraît incompréhensible) mais aux invités des Royals?

Les gamins avaient été préparés pendant des semaines par les enseignants. Tu ne ferais pas quelque chose en français? C’est à dire que si je veux rester fidèle au programme (c’est apprentissage de la langue certes, mais aussi de la culture française), ça ne va pas le faire. La coutume en France, ce n’est pas tellement d’être transi d’admiration béate devant les Royals, c’est de leur couper la tête. Ah oui, c’est pas trop l’ambiance de la journée …parce que la chose a donc duré toute la journée, avec cortège autour du terrain de foot, bénédiction nuptiale dans la cantine avec les deux pauvres gosses jouant William and Kate absolument mortifiés et pique nique dans la cour au milieu des fanions. Si encore ça avait servi de prétexte à des cours d’histoire ou d’éducation civique, mais non, il n’y a eu aucune exploitation pédagogique, aucune explication, rien. La seule chose que ça a appris à mes enfants c’est pour l’un, qu’il était très content d’être asocial et pour l’autre, qu’une fille ne peut aspirer qu’à devenir potiche avec un diadème.

KnightyDiva était donc à fond pour le vrai mariage et a exigé de le regarder sur BBC. Princesse, il n’y a que ça de vrai. Elle a tenu une demi heure: c’est juste ça? mais pourquoi on regarde? Exactement. C’est peu après qu’elle a décidé de plutôt faire premier ministre. Il n’y a pas de diadème, mais on commande vraiment.

Publié dans Famille royale, vie de famille | Tagué , , , , , , | 24 commentaires

Sunny Monday #19

Vu qu’il n’y a pas le moindre rayon de soleil et qu’on se gèle, je suis allée faire un tour dans les archives pour trouver du jaune pour le rendez-vous de Bernie, avec non seulement des jonquilles mais aussi un cottage en plein dans le thème. Je vous amène à Dedham, qui est considéré comme un des plus beaux villages d’Angleterre. C’est absolument charmant. Dedham doit aussi sa notoriété à Constable, originaire du village et qui a peint les alentours à de multiples reprise, tant et si bien qu’on appelle le coin Constable County, alors que c’est en fait à cheval entre l’Essex et le Suffolk.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 4 commentaires