Thursday thunder: expat bashing

Parmi la montagne de commentaires affligeants que j’ai reçus (et aussitôt effacés) dernièrement, les jugements et accusations contre les expats revenaient très souvent, ah ben ça, je ne m’y attendais pas. C’est pas comme si pendant 21 ans, on ne m’avait pas traitée de tous les noms en passant bien sûr par évadée fiscale et traître à la patrie. C’est bien simple, à entendre certains, on devrait carrément fusiller les gens qui osent sortir de France…ça se tient remarquez, puisque ce sont les mêmes qui veulent laisser se noyer les malheureux qui tentent de passer la frontière dans l’autre sens. Pour eux, il ne faut pas bouger de l’endroit où l’on est né par hasard, peut importe les circonstances. Je ne comprends pas ce fétichisme pour une ligne immatérielle administrative et plus ou moins arbitraire…Et non, ce n’est pas parce qu’on a un jour osé poser un orteil hors des frontières qu’on devrait être déchu de notre nationalité. C’est ballot, les traités internationaux, ça empêche de créer des apatrides…on est né par hasard français, on le reste même en allant vivre ailleurs. L’état français ne peut pas nous retirer notre nationalité comme ça, surtout si on n’en a pas une autre, et les vociférations de quelques excités n’y changeront rien.

Source

Mais revenons à ces ignobles expats. Et ce qu’on doit à la France. Ahah. Parce que voilà, on est abject, c’est entendu, mais c’est tant pis nous. Ces braves gens sont prêts à nous abandonner à notre sort et donc nous laisser tranquille (youpidoo), tant qu’on n’essaie pas de revenir en France et qu’on lui rembourse ce qu’on lui soit. A la France. Ah. Déjà, je trouve ça amusant pour ne pas dire ironique que ces grands patriotes drapés dans leur nationalisme à flonflons parlent de suite d’impôts. C’est pas un chouïa mesquin de tout ramener à l’argent? Je ne voyais pas ça si terre à terre, leurs grandes idées sur la mère patrie, mais c’est vrai que je ne suis pas aussi experte qu’eux sur la question. Et donc, selon cette logique, les français en France qui ne paient pas d’impôt, on en fait quoi? Être pauvre, c’est aussi une raison pour devoir rendre son passeport? Et les étrangers qui vivent en France et paient des impôts, eux? Non mais, je fais exprès de ne pas comprendre aussi, les expats doivent évidemment rembourser l’état français pour leur scolarité…euh désolée, mais je ne vois toujours pas. Depuis quand on demande aux gamins de maternelle de payer leur scolarité? Parce que la mienne, comme la leur a été payée par les impôts de mes parents. Mais si ces grands patriotes veulent rembourser et d’un, mes parents et de deux, les pays d’origine qui ont payé les études des contribuables étrangers installés en France, surtout qu’ils ne se gênent pas.

Mais pas du tout, je suis obtuse, il n’y a pas que les impôts que les expats doivent à la France…attention, on rentre dans du nébuleux. J’aimerais bien savoir ce que je peux devoir à une entité administrative pour y être née sans qu’on me demande mon avis? D’ailleurs ils ont fait quoi exactement, ces grands patriotes pour naître français? Il y a un formulaire à remplir in utero pour choisir son lieu de naissance? Pourquoi ils n’ont pas l’air de s’appliquer leur propre logique, pourquoi visiblement seuls les expats doivent quelque chose à la France? A moins que ne jamais bouger de chez soi donne un droit d’exemption, je ne sais pas…figurez-vous, chers donneurs de leçon que les méchants expats participent au rayonnement économique, culturel et diplomatique de leur pays d’origine à l’étranger. Sérieusement, vous ne vous êtes jamais demandés pourquoi il y a autant de lycées français dans le monde? d’alliances françaises? De centres culturels? Vous allez rire, c’est voulu. C’est carrément une politique délibérée de l’état français qui se sert de ses expats et du rayonnement de la culture française pour étendre son influence. C’est marrant mais du coup, je pourrais presque dire qu’on fait plus pour la France que le nationaliste aigri qui n’a jamais bougé de chez lui et déverse ses idées moisies sur son clavier. Mais je ne le dirais pas parce que l’idée même qu’on aurait des devoirs envers un drapeau me paraît légèrement abstraite. Surtout venant de gens qui oublient leurs devoirs d’êtres humains.

Le jour où ces nationalistes pourris me parleront de devoirs envers leurs proches, leurs voisins, tous les êtres humains quelque soit leur lieu de naissance, je serais la première à les écouter. L’empathie, la compassion, la générosité (et l’humour, ça n’a l’air de rien mais c’est important l’humour. Si tous les nationalistes coincés se détendaient et riaient un peu, ça irait mieux pour tout le monde) sont plus importants pour moi que toutes leurs leçons de morale patriotique. Sérieusement, chers expats bashers, arrêtez de perdre votre temps avec moi. Je ne suis peut être plus une expat mais je reste une cause perdue pour vous. Et je le vis très bien.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

The barbarians are winning

Il y a presque deux ans, j’écrivais un billet sur les barbares. Je parlais du brexit, mais ça s’applique tout autant à l’administration Trump. Je le reprends en partie aujourd’hui parce que je n’ai plus de mot. Je n’ai pas dormi de la nuit. Mon fils FB est plus anglophone que francophone forcément, et les images d’enfants, de bébés arrachés à leurs parents et les enregistrements insoutenables qui y défilent depuis quelques jours me terrifient. Évidemment, je pourrais ne pas en parler (après tout, ça sert à quoi?), raconter des blagues sur les Royals, parler des dernières bêtises de mes enfants, tout ça…mais je n’y arrive pas. Je suis glacée. Et terriblement effrayée. Ça se passe aujourd’hui et maintenant dans la plus grande démocratie occidentale.

Source

On a l’impression d’assister à la fin de la civilisation anglo-saxonne telle qu’on la connaissait et dans mon cas, l’admirait avec son humour délicieux, sa liberté de ton, son excentricité, son ouverture au monde et son pragmatisme logique. C’est fini. Les barbares, vous voyez les gens qui refusent toute forme de culture et qui se moquent des experts par exemple, et bien ces barbares ne sont pas aux portes du pays, ils le dirigent, par un quiproquo électoral qu’ils n’avaient même pas vu venir eux-même. Par pur calcul électoraliste, on leur a dit qu’ils pouvaient rentrer, tenez, mettez-vous là, dans un petit coin. Manque de chance, les barbares ne savent pas se tenir. Ils ont tout renversé et pris le pouvoir. Ils détruisent tout sur leur passage. Tout ce en quoi  je crois est attaqué et détruit presque par inadvertance par des incapables qui n’ont pas le début du commencement d’une réflexion sur ce qu’ils font, et en sont fiers, la bêtise crasse au pouvoir! Comment ça deux et deux font 4? Pas du tout, on a décidé que ça faisait 3,5794. C’est vrai parce qu’on le dit et si le reste du monde n’est pas d’accord, ils ont tort. Ils doivent faire comme on leur dit, parce que nous, on est les plus forts du monde nananèreuh! Si ça ne vous plait pas, on vous fera taire! C’est ça la démocratie, non?  Et la meute de leur millions de supporters illuminés, qui n’ont pas 3 neurones à eux tous d’applaudir et de renchérir dans la connerie. Les barbares en action.

Quand les medias montrent les images d’enfants emprisonnés dans des cages pour punir leurs parents d’avoir osé passer une frontière juste pour survivre, quand ces images passent comme si de rien n’était, entre les résultats d’un match de foot et les tendances de la mode printemps été 2018, ce n’est pas normal. Quand les britanniques s’indignent mollement des exactions commises par leurs cousins Américains, mais ne trouvent rien à redire aux Skype families générées depuis des années par leur gouvernement, ce n’est pas normal. On est plus propres à Londres, on n’arrache pas des bébés aux bras de leur mère. Non, on expulse juste le parent étranger dans les familles mixtes, y compris des mamans allaitantes au prétexte qu’ils peuvent garder le contact avec leurs enfants grâce aux technologies modernes. Ce n’est pas normal. Quand on ne voit plus dans un enfant en cage pleurant de peur, un être humain à consoler, à secourir, mais un problème à régler, ce n’est pas normal. Quand des gens nés par hasard au bon endroit, déshumanisent au point d’en perdre toute empathie, toute humanité, des enfants parce que leurs parents sont eux nés au mauvais endroit, ce n’est pas normal. Il y a des précédents historiques et le simple fait qu’on puisse juxtaposer même avec exagération, certaines images fait frémir. Quand la société se tait et laisse les barbares hurler, ce n’est pas normal. Parce qu’un barbare, ça ne sait pas s’arrêter. Non seulement ils sont d’une betise et d’un racisme sans fond, mais ils sont sûrs d’avoir gagné et donc d’avoir raison. Ils sont incapables se remettre en question et d’accepter le moindre soupçon de logique. Depuis quand on emprisonne les enfants pour des délits commis par les parents? On remonte sur combien de générations comme ça, vous êtes sûrs que vos ancêtres sont bien arrivés légalement eux? Mais les barbares préféreront s’enfoncer dans leur ignominie plutôt que de reconnaître qu’ils se sont trompés. Et ce n’est pas normal.

Je ne crois pas que ce soit réversible non plus. C’est trop tard. Maintenant que les barbares sont lâchés, aux États Unis, en Grande-Bretagne, partout où le nationalisme étale sans vergogne sa haine, sa bêtise et son auto satisfaction, ils ne vont plus se taire. J’ai mal à mon humanité. Et j’ai peur.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , , | 25 commentaires

The royals at Ascot top 10

Je fais souvent des top 10 sur les tenues improbables des britanniques anonymes lors des différentes courses hippiques où on se presse pour voir un royal faire coucou et un cheval hennir joyeusement ou l’inverse. La plus connue et mondaine de ces réunions Royalo-equestre se tient en ce moment (c’est fou, cet esprit d’a propos) à Ascot. Je suis tombée dessus par hasard parce que la presse britannique est en emoi: Meghan Markle devrait y apparaître au côté de Lizzie alors qu’il a fallu plusieurs années à Kate pour y pointer le bout de ses escarpins. C’est là que je me dis que ça ne va pas être simple de lui trouver un petit nom, à la nouvelle promue Royal. Meg, c’est banal. Meghie, ça fait labrador…Mémé, ben, ça fait mémère…si vous avez des idées, je prends. Tout ça pour dire qu’après m’être ébahie de l’élégance vestimentaire du peuple, j’ai pensé qu’il était temps de regarder un peu comme les Royals eux-mêmes s’enchapeautent pour aller admirer de pauvres bêtes en tain de courir (vous avez vu, cette fois, j’ai été sage, je n’ai pas écrit: ou l’inverse). On va me dire que je me moque bêtement, et c’est vrai. Je fais même parfois preuve d’un soupçon de mauvaise foi, il y a certaines tenues de ce top 10 que je pourrais porter avec joie, mais je ne vous dirais pas lesquelles. De toute façon, je n’ai strictement aucune compétence en matière de mode et je suis toujours habillée n’importe comment, demandez à ma fille. En ce moment par exemple, je porte un jeans et une chemise blanche. N’importe quelle ado en formation vous dira à quel point c’est un accoutrement inadmissible pour sa mère. C’est évident, je ne porte ça que pour lui faire honte en public. Je sens que je m’éloigne du sujet…je voulais juste dire que pour les Royals, ça fait partie de leur job. Elles sont en tenues officielles là, et elles ont des costumières payées par les contribuables. En fait, je ne me moque pas, je regarde si l’argent des impôts est bien employé, non?

10-On commence par Kate Middleton en nappperon avec un springle sur la tête. Certains diront que c’est charmant, c’est leur droit, mais j’aimerais comprendre comment Kate fait pour mémériser à ce point un look total dentelle digne d’une gamine de 6 ans. C’est remarquable. Quoique, j’ai vu une pub (avant un match de foot, ça m’a vivement surprise, comme placement marketing) pour une espèce de culotte d’incontinence qui avait un motif de dentelle comme ça aussi…

Source

9- Quand on parle mode chez les Windsor, on n’échappe pas aux cousines de William et Harry, Eugénie et Béatrice (je ne sais jamais qui est qui). Ce n’est pas forcément laid, mais comme elles se déplacent toujours en duo serré, ça clashe.

Source

8- La preuve! Imaginez si les plumes de l’une s’emmêlent avec celles de l’autre, on fait comment pour les séparer?

Source

7-Aaaah, les eighties, cette décennies du bon goût et de la discrétion vestimentaire…ou Diana en tailleur quality street avec la soucoupe volante de Barbie sur le crâne.

Source

6-Dans la série des cousines, il y a aussi Autumn Phillips. Attendez, ne bougez pas, je vais voir d’où elle sort, elle doit avoir un rapport avec la princesse Anne…voilà, j’ai trouvé, merci Google. C’est la femme du fils ainé de Anne (à côté sur la photo), donc la petite belle fille de Lizzie, comme Kate et Megmeg. C’est une pagaille cette famille, ils sont combien en tout? En tout cas, elle a réussi à dompter un caniche, la brave petite bête est toute sage sur la tête d’Autumn.

Source

5- Bon, c’est pas tout ça, mais Lizzie alors? Elle fait quoi quand elle va à Ascot et que ses chevaux ne gagnent pas? Du mime. Elle fait des mimes, probablement pour amuser la galerie. Voilà Lizzie dans son imitation impayable de Kadhafi.

Source

4-dans la famille de Anne, on a aussi la fille Zara, qui est mariée à l’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre de rugby. Ils font totalement irrévérencieux l’un comme l’autre, entre piercings apparents, cuites en public, télé-réalité et concours de lancers de nains, c’est dommage qu’ils soient si loin dans l’ordre de succession. Zara a le même un sens inné de la mode que ses cousines, doublé à une bonne dose de je-m’en-foutisme qui fait plaisir à voir. Si ça se trouve, elle a fait exprès de s’habiller comme ça, pour gagner un pari.

Source

3-On dira ce qu’on veut de Camilla, mais elle a un sens pratique remarquable. Il n’y a qu’elle pour respecter méticuleusement le protocole tout en faisant la poussière des lustres. C’est admirable.

Source

2- Encore Zara, dans sa période rebelle. Je rappelle que c’est bien la petite fille de Lizzie, et qu’elle a débarqué comme ça devant sa grand mère pour un événement mondain officiel, pas sur la plage d’Ibiza après une nuit blanche et arrosée avec ses potes. C’est totalement hideux et pouffiasse, mais vu le contexte, il fallait oser.

Source

1- On termine par Lizzie elle-même qui nous avait caché qu’elle était fan de Star Wars. Ou alors, c’est encore pour une de ses imitations? La reine Lizzie en princesse Leia. Finalement, c’est une petite rebelle, elle aussi…

Source

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #24

On est toujours en plein ciel pour le défi de Bernie, et je continue mes balades dans les capitales européennes. Je ne pouvais pas passer à côté du ciel londonien, avec le soleil en plus! Vous avez de gauche à droite : Saint Paul, the gherkin, the shard et the walkie-talkie.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Project 52 #24

Cette semaine, Ma’ nous amène au marché. C’est une très bonne idée, on y va avec notre enthousiasme de nouveaux arrivants tous les vendredi après avoir déposé les enfants à l’école. Marichéri « travaille » à la maison, on a le temps de flâner un peu. On devient des habitués, le primeur est carrément pote avec Marichéri, même la crémière centenaire nous reconnaît. Mais on se fait déjà assez remarqué avec les cargaisons qu’on achète pour nourrir notre tribu, nos accents bizarres et notre voiture anglaise, on ne va pas en plus prendre des photos. Du coup, j’ai fait un tour dans les archives et je suis tombée sur le marché San Miguel, à Madrid, juste derrière la plaza mayor. Il date de 1916 et ravit les touristes puisqu’on y trouve surtout des tapas.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 8 commentaires

Friday Feelings #167

PrincesseChipie est en voyage scolaire en Angleterre, il a fallu se lever à 4 heures du mat…en mère responsable, j’ai laissé Marichéri l’accompagner et je me suis dévouée pour me recoucher. Je n’allais quand même pas abandonner le reste de la tribu! Ça m’a permis de me relever à 5h30 pour ouvrir à Marichéri, crevé et qui avait oublié les clés. Puis de me revautrer au lit jusqu’à ce que cet abruti de réveil sonne encore, le traitre à 6h40…c’est l’heure de réveiller KnightyDiva si on veut espérer qu’elle aura réussi à se coiffer à temps pour aller prendre son bus. Et on remet ça à 7h10, avec le lever de Wizzboy, qui est toujours debout à 6 h le week-end, mais les jours d’école, il faut le tirer du lit. Bref, je me suis installée tout à l’heure sur mon canapé avec mon iPad, bien décidée à commencer les états d’esprit de Zenopia et Postman, et je me suis écroulée direct. C’est même Zenopia elle-même qui m’a réveillée, en m’envoyant un message qui a eu la bonne idée de faire biper mon téléphone, sinon j’y serais encore…

Fatigue: cette bonne blague!

Humeur: euh…vaseuse?

Condition physique: avachie comme une méduse comateuse

Estomac: là, ça va, comme tous les vendredi après le marché. Wizzboy est venu avec nous avant l’école, il s’est empiffré de pêches, cerises, abricots, fraises données avec entrain par le maraîcher, il a beaucoup aimé. Le marché, c’est hyper.

Boulot: peinture, peinture, peinture…plus que 10 portes…

Culture: je révise la géographie. Avec le mondial de foot. Voilà. Et je ne supporte pas toutes ces pubs sexistes qui assument que les pauvres petites femmes s’étiolent pendant le mondial et sont obligées de se rabattre sur des manucures, chaussures, machines à laver (rayez la mention inutile). Rhaaa. Marichéri ne regardait même pas le foot avant de me connaître, c’est moi qui l’ai converti. Et parmi les enfants, L’Ado est un acharné certes, mais GeekAdo s’en contrefiche alors que PrincesseChipie adore. Et toc.

Message perso: désolée de ne pas avoir encore pu répondre à tous vos commentaires (j’y travaille), je suis réellement débordée par les trolls. Je ne laisse passer que de rares messages lisibles, mais j’en reçois par pelletées, entre les commentaires et les e-mails. Je n’ai jamais vu ça. Le dernier en date me reproche de critiquer les courageux anglais qui se défendent contre l’islamisme (???) en foutant les européens dehors. J’avoue que je ne l’avais pas vu venir celui là…si il n’avait pas été aussi grossier, je l’aurais laissé passer, pour le fun.

Avis perso: C’est fou comme tous ces braves gens, d’un côté comme de l’autre de la Manche, se rejoignent dans leur racisme et leur xénophobie.

Loulous: L’Ado est rentré hier soir, il attend la réponse de son interview à Paris, mais il a un plan B. C’est un très bon plan B, mais ça lui fait passer l’été chez papa et maman, ça le réjoui très peu, ce fils ingrat. Quoique, après le repas de midi ramené du marché, ça a moins l’air d’être un problème finalement. GeekAdo se prélasse en vacances pendant que les plus jeunes ont toujours école. Il en est très content. Mais il a du boulot, donné par sa prof de maths et sa prof de français. Il a aussi décidé de bosser tous les vieux manuels de Lagarde et Michard que j’ai récupérés. Avec GeekAdo, on ne rigole pas. KnightyDiva a étrenné une nouvelle coupe cette semaine. Après des années à vouloir garder les cheveux longs alors que ça ne lui va pas du tout (Maricheri dit qu’elle ressemble à un coton tige avec une pyramide sur le sommet), elle a décidé de booster ses chances de devenir actrice en copiant Kiera Knightley, puisqu’évidemment, c’est juste un problème capillaire. PrincesseChipie passe donc la journée dans le Kent avec sa classe, au grand soulagement de son instit qui compte sur elle pour traduire. Il était tellement content de la voir arriver ce matin, il a dû en oublier qu’elle l’a encore ridiculisé en math en lui expliquant devant toute la classe qu’il s’était planté au tableau dans sa leçon. Elle ne fait pas ça pour faire sa maligne, mais très sincèrement pour aider. Mais je comprends pourquoi elle épuise tous ses enseignants…Wizzboy (qui je le rappelle est en maternelle) a une girlfriend et il en est très content. Nous voilà bien. Il a tenu à me la présenter hier, en agitant les bras comme un sémaphore épileptique et beuglant comme un veau depuis la cour de récréation quand je suis arrivée au portail. Mamaaaan, Maaaaaaman, c’est A. Et la gamine de hurler aussi en faisant énergiquement coucou. Effectivement, ils ont tout pour s’entendre.

Amitié: il faut qu’on s’organise pour cet été.

Love: il est un chouïa crevé aussi…et il faut récupérer PrincesseChipie ce soir à des heures indues.

Penser à : envoyer L’Ado et GeekAdo à la boucherie…si ils veulent leur saucisson et leur bière ch’ti, qu’ils aillent les chercher (juste pour L’Ado, la bière évidemment).

Courses: voir au dessus

Sorties: le week-end prochain. On posera les pinceaux.

Envie de: vacaaaaances!

Pic: j’ai réussi à faire pousser des fraises! Toute seule comme une grande…vu mes talents horticoles (j’arrive à faire crever une plante, même en plastique, rien qu’en la regardant), c’est miraculeux. D’un autre côté, ce sont les bacs ramenés d’angleterre, j’ai passé tout le printemps et l’été derniers à essayer désespérément d’y cultiver des fraises en pure perte. Je ne m’en suis pas occupé du tout cette fois et voilà. Finalement, je suis un peu vexée…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 21 commentaires

Thursday Thunder: the scaremongerers

J’avais prévenu les trolls, partisans du frexit et autres malheureux qui n’ont rien d’autre à faire que de déverser leur bile derrière leur clavier, je suis têtue. Je ne vais pas arrêter de parler du brexit parce que ce que j’en dis les défrise. Il se trouve que c’est le brexit, ou plutôt ses conséquences pour les européens qui me provoque des nausées, et je n’ai pas l’intention d’oublier mes amis restés là bas. Je crois même que si je n’y connaissais plus personne, je serais toujours autant révoltée.

The3million

Mais j’ai encore beaucoup d’attaches en Grande-Bretagne. Déjà, deux de mes enfants y sont nés, ça crée forcément des liens même si grâce aux nouvelles lois de Zaza première, la grande impératrice molle du brexit, ils n’ont plus droit à la nationalité britannique. Maricheri passe beaucoup de temps à Londres et L’Ado encore plus, puisqu’il y vit (enfin il rentre ce soir et part en Erasmus en septembre. Sa promotion est la dernière pour laquelle son université anglaise garantit Erasmus. Je dis ça comme ça). Et j’ai toujours beaucoup d’amis, dont énormément rencontrés justement grâce au brexit. On est comme ça, nous les européens, on ne reste pas à ne rien dire quand Zaza, la fille cachée de Voldemort et d’une tortue des Galápagos, et ses potes veulent nous priver à posteriori de nos droits. On s’organise et on se bouge, nous. J’ai déjà parlé de the3million, une association montée spontanément juste après le référendum par une poignée de français (ben oui, dès qu’il faut râler et protester, ça tombe sur les français, chacun ses spécialités) parce qu’on ne veut absolument pas empêcher les brexiters de couler leur pays si ça les amuse (ça nous fend le cœur, mais effectivement, c’est leur décision) ni de fermer leurs frontières (on se demande toujours comment ils vont faire en Irlande du nord. Eux aussi) mais par contre, on ne va pas se laisser foutre dehors sans rien dire alors qu’on est arrivé légalement. On ne va pas supporter d’être traités comme des pions, des otages, des sous-citoyens sans broncher. On ne va pas se laisser imposer des règles rétroactives qui nous demandent de fournir des justificatifs qui n’existent pas. On n’a rien demandé, on bossait tranquillement dans leurs hôpitaux, leurs écoles, leurs entreprises en croyant que c’était aussi les nôtres, on payait des impôts et cotisations (proportionnellement plus qu’eux), on vivait nos vies en faisant marcher leur économie, leurs associations, leurs fêtes de quartier…et les brexiters sont venus nous déverser leur haine dessus, nous agresser et veulent nous foutre dehors. The3million, c’est juste un réflexe d’auto-défense.

La poignée de français du début a très vite été rejointe par des européens venant de toute l’union, par des conjoints britanniques aussi, et même par des britanniques en Europe. On est dans la même galère. Des volontaires formidables qui n’ont rien à y gagner sauf des migraines carabinées, essaient patiemment de se faire entendre, de réunions parlementaires en réunions ministérielles où on découvre que les élus et hauts fonctionnaires n’ont strictement aucune idée des lois qu’ils votent et appliquent. Ça rassure. Ou pas. Ils font face, avec un calme admirable à des torrents d’ignorance, de bêtise, de mauvaise foi et parfois aussi de xénophobie à peine cachée. Comme quand cette sombre conne députée a traité les 3millions de scaremongerers. C’est l’insulte favorite des brexiters. Si vous n’êtes pas persuadés que le brexit va conduire au nirvâna, que l’argent et la bière couleront à flots, qu’on se déplacera en licorne à injection, que les calvities et les pellicules disparaîtront et que l’Angleterre sera championne du monde, alors vous faites du scaremongering, vous n’êtes que des Cassandre imbéciles qui inventent n’importe quoi pour faire peur aux honnêtes gens. Ahah. Si vous parlez des entreprises qui ont déjà fermé ou celles qui ont déjà déménagé sur le continent, de l’inflation qui a déjà flambée, de la fuite des capitaux et de celle des cerveaux qui ont déjà commencé, vous êtes un ennemi du peuple et un scaremongerer. Et bien ça y est, voilà-t’il pas que the3million tous ensembles sont devenus des scaremongerers grâce à cette brave dame qui dans la même journée nous accuse d’attiser des peurs infondées quand on s’inquiète du vide juridique dans lequel on tombera en cas de non accord et demande au parlement à Zaza, la dinde bouillie à l’amidon, de claquer la porte des négociations sans accord. Je ne sais pas pour les autres, mais personnellement, je trouve ça plutôt flatteur d’être insultée par quelqu’un comme cette députée…

Alors voilà, je ne fais pas grand chose pour the3million comparé à d’autres (j’y passe plusieurs heures par jour, tous les jours, mais derrière mon clavier, pas devant les gens), et je ne cherche absolument pas à faire du prosélytisme, de recrutement, du militantisme (notre association est totalement apolitique, hétéroclite et multi-tout), mais je trouve que c’est plus honnête de vous en parler. C’est aussi pour faire comprendre aux trolls que si, je suis plutôt bien renseignée sur les droits des européens et les implications du brexit. Libres à eux et aux brexiters de nous traiter de Cassandre, mais il faudrait peut-être qu’ils relisent (ou lisent?) l’Iliade et l’odyssée. Parce que Cassandre avait raison.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , | 32 commentaires

Blogger recognition award, episode 3 ou 4…

…c’est facile à vérifier, mais j’ai la flemme. Ça commence fort. Pourtant j’adore jouer et je remercie beaucoup Marie de United Colours of Macarons d’avoir pensé à moi. Ça faisait un moment que je n’avais pas été taggée, ça commençait à me manquer.

Voici les règles du jeu :

1 Écrire un article montrant votre Award: ça tombe bien, on est en plein dedans.

2 Dans cet article, remercier le blogueur qui vous a nominé et donnez le lien vers son blog. C’est fait. Je maîtrise, là…

3 Décrire brièvement comment est né votre blog

Désolée pour les anciens (coucou les anciens…dont beaucoup sont en fait devenues des copines), ça n’a pas changé. Vous allez me dire c’est plutôt normal, mais comme je ne suis pas toujours logique, ça aurait pu. Je sens que je me disperse…Bref, Marichéri en ayant marre de supporter mes délires parce qu’il est très gentil, m’a vivement encouragé à écrire et partager avec d’autres. Il m’a fait un joli blog. Ça m’a tout intimidé, je n’ai rien écrit pendant un moment, mais je n’ai pas réussi à me taire pour autant. Résultat, il m’a menacé d’y mettre n’importe quoi en se faisant passer pour moi si je ne me décidais pas, et voilà. J’y mets effectivement n’importe quoi, toute seule comme une grande. En 5 ans, j’ai partagé tout sans aucun ordre particulier, de mes colères, mes délires, mes angoisses, mes lubies, et mes petites folies. Je ne vous remercierai jamais assez, vous tous derrière l’écran de m’accompagner dans mes rires et mes périodes moins drôles, de m’écrire, de m’encourager, de m’émouvoir, de me supporter…merci.

4 Donner quelques conseils aux blogueurs débutants

C’est là que je me dis que ça aurait été une bonne idée de vérifier ce que j’ai bien pu écrire la dernière fois que j’ai répondu à ce tag, histoire de ne pas me contredire. En même temps (c’est terrifiant, c’est une de mes expressions favorites, mais depuis que je suis rentrée en France, je me rends comte qu’elle est très connotée…oui, ben tant pis, je l’aime bien moi, je ne vais pas arrêter de la dire parce quelqu’un en a fait sa catch phrase. Ça doit être générationnel, comme expression…), je disais en même temps, ce ne serait pas la première fois que je me contredirais. Si,si, j’en étais là avant de me perdre dans mes parenthèses… tiens, un bon conseil pour les bloggers débutants: soyez clairs. Ahah. Sérieusement, je n’en sais rien. Chacun ses motivations, je ne sais pas ce que les autres cherchent en bloguant, faites vous plaisir, c’est tout. Ce qui fait que je suis toujours là, ce sont les échanges, les rencontres, les discussions, alors soyez ouverts et vous verrez, il y a des tas de gens merveilleux, captivants, amusants, intéressants, émouvants dans la blogosphère.

5 Sélectionner 15 blogs qui selon vous méritent l’award.

J’en connais qui commencent à s’inquiéter…je ne nomme personne, mais n’hésitez pas si ça vous tente.

6 Allez écrire un commentaire sur chacun de ces blogs pour leur faire savoir que vous les avez nominés.

Ça va être vite fait du coup.

7 Soyez inspirés pour profiter de chaque instant tous les jours de votre vie.

Alors là, je crois que c’est nouveau, je ne me souviens pas que ce point était déjà là, la dernière fois que j’ai fait ce tag. C’est une excellente nouveauté, j’aime beaucoup. C’est impossible pour une stressée chronique comme moi, mais c’est tout ce que je vous souhaite.

Publié dans tag | Tagué , , , , , , | 14 commentaires

Les prénoms

Je me remets doucement de mon attaque de trolls…sérieusement, je n’avais jamais connu une telle déferlante et pourtant, ce n’est pas la première fois que j’aborde un sujet qui fâche. Ce n’est pas la dernière non plus, je dis ça pour ceux qui attendent derrière leur clavier pour déverser leur haine, il y aura une colère du jeudi, sur le même thème ou presque. Non mais. Je suis extrêmement têtue et sale gosse, plus on me dit de me taire, moins je le fais. Mais en attendant, j’ai besoin d’un peu de douceur et comme hier soir, je ne sais pas comment, on en est arrivé à discuter du choix de leurs prénoms avec les enfants, je me suis dit que je pourrais en faire un billet. On a des discussions captivantes comme ça, en plein repas, il n’y a pas de raison que vous ne souffriez pas non plus je ne vous en fasse pas profiter. Non parce que en fait, j’utilise des pseudos ici…je sais, ça fait un choc.

Source

Alors donc, il y a des années (L’Ado est une antiquité qui date du siècle dernier), alors qu’on ne pensait pas avoir d’enfant avant un bon millénaire, au moins, on a été innocemment au resto (rhaaa, on pouvait sortir comme ça, sur un coup de tête, sans préparation millimétrée digne de la conquête spatiale…) avec des amis et des amis d’amis qu’on ne connaissait pas. En rentrant, on s’est dit qu’un de ces inconnus avait un très joli prénom. Si par hasard on a un gamin un jour, on l’appellera comme ça. Ahah, c’est pas pour tout de suite hein, on profite de la vie, youpidoo, c’est juste ces espèces de nausées matinales qui me gâchent un peu l’ambiance, ça doit être la nourriture irlandaise qui passe mal. Bref, L’Ado a un peu choisi son prénom tout seul, puisqu’il squattait déjà incognito, entre mes abats. On a quand même réfléchi, après que Marichéri ait férocement rejeté toutes mes suggestions de prénoms basques, on avait aussi un charmant prénom de fille et une solution de rechange très bien pour un garçon. Mais bon, L’Ado s’appelle bien comme cet ami d’ami qu’on n’a jamais revu.

Pour GeekAdo, on n’a pas été pris par surprise. Des qu’on a su qu’il allait arriver, on a ressorti notre prénom de rechange pour garçon, mais on avait une autre idée pour une fille, un splendide prénom qu’on adorait tous les deux. Vraiment le prénom parfait. Et paf, GeekAdo a décidé de ne pas être coopératif. Comme on pensait qu’on n’aurait pas d’autre enfant (j’en ris encore…), on était un chouïa contrarié de ne pas pouvoir utilisé ce si joli nom…heureusement, il existe en version masculine. Et hop, voilà! On oublie celui qu’on avait choisi et qu’on traîne de toute façon depuis L’Ado, problème réglé. Ça aurait vraiment été ballot de ne pas profiter de ce prénom superbe…Sauf qu’on ne s’est pas arrêté là. KnightyDiva a fait sa maligne d’entrée en refusant de se tourner correctement pendant les échographies, impossible de savoir précisément si il fallait prévoir un prénom de fille ou de garçon. On s’est donc rabattu sur les restes de L’Ado, en espérant secrètement pouvoir enfin caser un prénom féminin (celui qu’on avait choisi pour L’Ado si il avait été une fille, c’est très clair non? ). De là à dire que KnightyDiva, c’est la version fille de L’Ado…en tout cas, on en est très content aussi.

Par contre, arrivés à PrincesseChipie, on a été dégoûté d’avoir gâché notre si joli deuxième prénom féminin en le masculinisant pour GeekAdo. On a bien ressorti encore et toujours, notre solution de rechange en prénom garçon, celle qu’on se traîne depuis L’Ado, mais pour une fille…euh…plus aucune idée. C’est pas possible, il y a quand même plus de deux prénoms féminins au monde, on n’a pas pu déjà épuiser tout ce qui peut nous plaire… J’ai suggéré timidement un truc, Marichéri m’a ri au nez. Alors que ce n’était même pas basque. Tiens justement puisqu’on en parle…refus catégorique de Marichéri dont l’anti basquisme linguistique ne faiblit pas. Bon ben, vas-y toi, trouve un prénom. Non, pas celui-là, ça me rappelle une élève tête à claque. Cet autre non plus, c’est une blague ou quoi? Bref, la pauvre gamine était sur le point de sortir, et n’avait toujours pas de nom. Dans la panique, j’ai laissé Marichéri choisir tout seul. Je ne sais pas trop comment il a eu l’idée, mais c’est assez courant dans la région d’origine de son papa. Il semblerait que ce ne soit pas un hasard, il y a peut-être des ancêtres avec ce nom, je ne suis pas sure…quand je pense qu’il a sauvagement rejeté tous mes propositions basques, au prétexte fallacieux que personne ne pourrait les prononcer surtout en Angleterre, je suis outrée (ce qui n’est pas mon vrai prénom d’ailleurs).

Et là, on passe à la surprise générale (en tout cas, la notre) à Wizzboy. On est resté hébété suffisamment longtemps pour qu’il finisse par y avoir urgence à lui choisir un prénom. Au moins, on était sûr que c’était un garçon. Tout le monde n’est pas empoté pendant les échographies, même si personnellement, je n’y distingue jamais rien. C’est sa tête? Non, c’est le pied…aaah. Bon cela dit, on l’appelle comment? Numéro cinq, ça ne va pas le faire. On ne peut quand même pas ressortir le deuxième prénom choisi il y a longtemps au cas où, pour L’Ado. Le pauvre gosse n’est même pas né et on parle déjà de lui fourguer les vieilleries de son frère! Bon, réunion de famille. Les enfants, on va choisir tous ensembles le prénom du bébé, chacun fait des propositions et on vote. Ça va être fun. L’Ado nous a sorti tous les joueurs d’Arsenal du moment. GeekAdo était dans sa période dinosaures et PrincesseChipie penchait pour les teletubbies. Bref ce pauvre Wizzboy a failli s’appeler Nacho, Yaya, Diplodocus ou Tinky-Winky. Non mais quitte à dire n’importe quoi, je dis ça comme ça, c’est juste une idée, il y aurait bien un prénom basque, non? Non. Même les enfants de liguent contre moi. C’est un scandale. Et puis KnightyDiva a proposé un prénom. Un prénom charmant, prononçable par n’importe qui, y compris des anglais. Mais comment on n’y a pas pensé plus tôt? C’est évident, ce bébé s’appelle comme ça. Après le premier qui a hérité du prénom d’un inconnu, le dernier a été baptisé par sa grand sœur.

Pour Capucine et Penélope, ça a été plus facile, quoique l’une a failli être nommée Champignon, et l’autre Ursule. Si vous n’êtes pas sage, je vous raconterai dans un prochain épisode les deuxièmes prénoms des enfants. Il n’y a pas de basque (Je suis brimée dans cette famille), mais du gaélique, c’est encore plus imprononçable et certains font même les malins avec un troisième prénom. C’est carrément ébouriffant tout ça, sans compter que je viens quand même de pondre un très (trop?) long billet sur les prénoms de mes enfants sans jamais les révéler. Pour les curieux, je donne un indice: on n’a pas de Manex, de Bixente, d’Oihana, de Maya ou de Xabi. J’en suis déçue.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 22 commentaires

Sunny Monday #23

On est toujours dans le ciel pour le défi de Bernie. Après un ciel parisien entre les poutres de la Tour Eiffel , je continue dans la même série avec le ciel bruxellois qui se reflète dans l’Atomium.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 5 commentaires