Projet 52 :rire

J’ai eu beaucoup de mal avec le thème proposé par Ma cette semaine, des photos de rires, j’en ai des tonnes, mais je ne montre jamais mes enfants…je regardais Capucine, pour chercher l’inspiration, mais elle ne rit jamais. Finalement, j’ai choisi une photo qui nous fait rire, Marichéri et moi. Franchement, cette écrevisse a l’air très joyeuse, non? Je sais bien que c’est à cause de ses pattes, mais on dirait qu’elle rit, ou du moins sourit. En tout cas, elle a l’air très heureuse de nous accueillir chez elle (au centre Jean Rostand de Puydesseaux, dans les Landes), probablement parce qu’elle sait qu’elle ne risque pas d’être mangée. La photo nous amuse tellement qu’on l’a agrandie et affichée dans la salle de bains en bas (vous savez tout…). Il parait qu’on est de grands malades avec un humour débile. C’est en tout cas ce qu’affirme MangaGirl que notre écrevisse ne fait pas rire. D’ailleurs, pour protester, elle refuse d’utiliser cette salle de bains, et va toujours en haut. MangaGirl je veux dire, pas l’écrevisse qui continue à rire en bas.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 4 commentaires

Friday Feelings #229

Bon, l’ambiance commence à retomber un peu, les vacances de Marichéri se terminent. Ces états d’esprit de Zenopia et Postman vont être moins guillerets que les précédents.

Fatigue: là, ça va.

Humeur: beuh…

Condition physique: je cours. Si. Après Marcel le chaton, mais ça compte quand même, non? Il est très rapide.

Esprit: un peu stressé, j’en parlais hier. Je ne suis pas franchement sereine…L’Ado et Maricheri doivent toujours circuler entre Londres et Calais.

Estomac: ça se confirme, on a bien un poirier, un pommier, et deux noisetiers au fond du jardin. Maintenant que la jungle est dégagée, on attend de voir ce qu’ils vont donner.

Boulot: on progresse, le snug/salle de jeux/ chambre d’amis, bref, la pièce fourre tout qu’on n’avait pas encore attaquée est terminée! Il ne reste plus que le bureau et on aura fini la rénovation intérieure de la maison du petit requin. Youpidoo. Et cette semaine, je m’attaque à l’immonde abris de jardin paléolithique (au moins) que de précédents propriétaires ont eu l’idée saugrenue de planter en plein milieu de la pelouse, bien dégagé. Ça ruine un chouïa le jardin alors qu’on a fini de le débroussailler. J’ai déjà détruit à coup de marteau un abris de jardin tout pourri dans une maison précédente, c’est un défouloir remarquable. Die, Die, Die, rotting shed! J’en ris d’avance.

Culture: on se remet à peine des châteaux de la Loire. Sinon, on a appris à poser du papier peint cette semaine, ça compte? Ça a été une expérience très enrichissante, on a notamment appris que la peinture, c’est quand même beaucoup plus facile.

Avis perso: je suis la première à traiter la ministre de l’intérieur britannique, Priti Patel (députée de notre ancienne circonscription) de tous les noms, d’incompétente vénale à fasciste béate. Mais je ne comprends pas qu’on l’attaque sur ses origines, surtout quand on se plaint de sa politique raciste! Je trouve effectivement surprenant qu’une femme issue de l’immigration soit autant anti immigration, d’accord, mais il ne me viendrait pas à l’idée de lui reprocher d’être immigrée! C’est aussi abject quand c’est contre elle que contre n’importe qui. Je ne décolère pas non plus de devoir la défendre alors que je la méprise profondément, mais à cause de ses idées et de l’ensemble de son œuvre politique, et uniquement à cause de ça. Je me contrefous de savoir d’où viennent ses parents.

Message perso: tu es libre la semaine prochaine pour Skype?

Message perso 2: joyeux anniversaire!

Loulous: L’Ado a pris son billet de retour! Bon, il va falloir attendre mi septembre, mais c’est déjà ça. GeekAdo sort. Avec des potes. En vrai, à l’air libre et tout ça. Il va même jusqu’à Lille, il côtoie des gens, c’est carrément l’aventure. MangaGirl fait des provisions de sommeil avant la rentrée, je ne vois que ça pour expliquer ses réveils difficiles à midi. PrincesseChipie se prépare aussi, mais c’est plus bondissant. Et pailleté. Wizzboy est très content d’avoir retrouvé son copain Marcel. C’est réciproque, ils n’hésitent pas à faire les fous en se poursuivant dans toute la maison, même à deux heures du mat. Mais-euh mamaaaan, c’est Marcel qui s’ennuie-euh!

Amitié: j’espère que le retour s’est bien passé.

Love: il reprend le boulot mardi…beuh…

Penser à: vérifier que les cartes de bus ont bien été rechargés

Divers: bof…

Courses: c’est donc à une semaine de la rentrée que les enfants m’informent qu’ils leur manque encore des choses, c’est pas comme si je leur demande depuis juin de quoi ils vont avoir besoin. Heureusement, l’école se charge des fournitures, on a commandé 4 packs en juin (selon la classe respective de chaque gamin), et ça arrive sur place, c’est déjà ça.

Sortie: pas sûre…

Pic: souvenir des vacances, l’ange de la cuisine, armé d’une poêle et d’une cuillère, au château d’Azay le rideau. Je l’ai trouvé très mignon.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Thursday thunder: brexit and freedom of movement

Boris Johnson est à Paris. Les médias français parlent du brexit. On parle de l’amitié Franco-britannique, de la frontière en Irlande, des échanges économiques…Boris Johnson affiche de grands sourires et un optimisme béat sortis d’on ne sait où. Et pendant ce temps, sa ministre de l’intérieur, Priti Patel, elle-même issue de l’immigration, vient de plonger les européens en UK dans une panique noire, comme ça, en passant. Et ça, les médias continentaux n’ont pas l’air de s’en émouvoir.

Source

Cette sombre fasciste a juste annoncé que le 31 octobre prochain, littéralement du jour au lendemain, le Royaume-Uni ferme la porte aux européens. C’est la fin de la libre circulation, alors même que le gouvernement précédent (et elle en faisait partie) s’est engagé à une période de transition jusqu’à fin 2020. Ça n’a l’air de rien? Juste une broutille technique? Vous croyez? Non. Ça veut dire que les européens résidents légalement en UK avant le 31 octobre mais qui seront hors du pays ce jour là, n’ont aucune garantie qu’on les laissera rerentrer. Voilà, c’est juste ça. Vous partez en vacances, en voyage d’affaires ou scolaire, voir un parent malade sur le continent, assister à un mariage, bref, vous vivez votre vie normalement, et vous pouvez vous retrouver bloquer à la frontière, impossible de rejoindre votre domicile, votre boulot, votre famille. Merci d’avoir joué, d’avoir respecté les règles, d’avoir payé des impôts, mais on vous fout dehors, demerdez-vous. Vous êtes toujours en UK au premier novembre? Ahaha, n’essayez même pas de sortir, on peut vous arrêter à la frontière, vous placer en centre de détention pour une durée indéterminée, vous déporter sans recours possible.

Forcément, la nouvelle a provoqué une vague de panique sans précédent et pourtant depuis 3 ans, les européens en UK en ont vu. Pas plus tard que la semaine dernière le gouvernement annonçait qu’ils ne pourraient plus avoir accès au NHS, au système de santé (auquel ils cotisent, mais ça, visiblement, ça ne gêne pas les brexiters) avant de rétropédaler timidement. Mais là, on a atteint un nouveau niveau. Alors que le ministère de l’intérieur envoie des mailings au ton rassurant mais dénués de toute info, les européens qui ont donc l’habitude, se renseignent, téléphonent aux autorités, demandent des éclaircissements. C’est très simple, tous ceux qui n’ont pas leur settle status sont concernés, soit plus des deux tiers d’entre eux, entre ceux qui n’ont encore fait la demande (puisqu’ils ont jusqu’à fin 2020 pour le faire!) et ceux qui ont été rejetés, sans qu’on sache pourquoi. Alors qu’ils vivent et paient des impôts depuis des décennies en UK, alors que certains sont même fonctionnaires, voilà que l’administration leur annonce benoîtement qu’elle n’a pas de trace d´eux. Ça donne de suite confiance dans le système. Vous allez me dire, au moins, tout va bien pour ceux qui ont obtenu ce précieux settle status, non? Non. Il n’y a aucune preuve papier. Aucune indication sur les passeports, rien. Personne ne nous a encore expliqué par quel prouesse technologique la police de l’air et des frontières fera la différence entre ceux qui ont ce status et ce qui ne l’ont pas. Mais c’est pas grave, on va fermer la frontière quand même, on réfléchira après.

L’Ado repart en UK dans un mois, pour finir ses études. Marichéri continue les allers retours Londres Calais toutes les semaines. Je suis dans un état de stress intense, mais ce n’est rien comparé à mes amis qui vivent encore là bas. Au détour d’une conversation avec le gouvernement, on apprend aussi que puisque les européens deviendront donc des illégaux dans la nuit, ils pourront (voire devront) être licenciés sans indemnité du jour au lendemain, dès le premier novembre. Youpidoo. En attendant, Eurostar a déjà supprimé les trains début novembre. Tout va bien. Et les britanniques dans tout ça? Comme d’habitude, les brexiters sont ravis, et les autres se taisent, avec toute l’apathie, l’indifférence, la lâcheté dont ils font preuve depuis 3 ans. Ils ont juste oublié un detail, quand on ferme une porte, personne ne peut rentrer, certes. Mais on ne peut plus sortir non plus.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , | 6 commentaires

Ma vie en 20 chansons, épisode 2

Soyons clairs, le premier épisode s’est terminé sur un flop total. Je n’ai pas pu répondre à la question 10. Ça m’a travaillé toute la nuit, j’ai beau cherché, je n’ai absolument rien comme musique country. Du coup, je suis crevée…Ça risque de compliquer encore plus l’épisode 2. On en était là:

11- une chanson qui me rappelle mon premier appart: rhaaa, ça recommence mal! C’est une catastrophe, je suis complètement musicophobe, je ne vois que ça. Non mais attendez, mon premier appart (grand à peu près comme un couloir atrophié pour fourmilière), j’étais en prepa. Vous croyez sérieusement que j’avais le temps de suivre l’actualité musicale alors qu’il y avait à apprendre par cœur la production de moissonneuses batteuses de l’URSS de septembre 1971 à mars 1977? Ah si attendez, il y a Nirvâna quand même. MangaGirl adore aussi mais elle qui était persuadée qu’elle avait découvert un truc original et trop-cool-tu-vois-et-tu-peux-pas-comprendre, a été dégoûtée quand je lui ai expliqué. La charmante enfant. Sinon, ça n’a rien à voir avec l’atmosphère dans ce fameux premier appart.

12- ma chanson d’amour préférée…je ne peux pas remettre le générique de Bleu, en plus c’est quand même tiré par les cheveux. Sinon Marichéri a composé une musique pour moi, il y a longtemps (bien qu’on soit très jeune) mais c’est privé. Euh…je ne suis pas très fleur bleue. Déjà, je suis autant agricole que musicienne, alors ça n’aide pas. A être fleur bleue je veux dire. C’est fou comme je m’embrouille toute seule dès que ça devient un peu personnel et sentimental…allez, on va dire la chanson des vieux amants de Jacques Brel, c’est classique, ça ne peut fâcher personne. Sauf Marichéri, qui est plus rock alternatif serbo-croate, mais il comprendra.

13 une chanson qui me rappelle ma meilleure amie: non mais c’est un piège cette question! Je ne veux vexer personne. Finalement, je vais mettre une chanson du carnaval de Dunkerque, alors que je ne voulais pas hier, parce que ça me rappelle non pas une mais deux amies avec qui j’ai partagé beaucoup avant qu’on prenne des chemins différents.

14 une chanson que je ne supporte pas d’écouter. Comment ça, juste une? Mais il y en a des centaines, des milliers! Bon, j’avoue que les génériques des dessins animés de mes enfants m’ont particulièrement traumatisée. J’ai failli mettre Fireman Sam, mais c’est du pipi de chat comparé au générique de Barney, the purple dinosaur. L’Ado était fan. Je hais ce dinosaure, c’est d’une niaiserie sans nom et la chanson est un véritable supplice. Je n’exagère pas, les américains s’en sont servi à Guantanamo. Ils le passaient en continu dans les cellules.

15 une chanson qui me rappelle une blessure de cœur. Ça ne va pas le faire. En cas de blessure de cœur, déjà, je ne dis pas comme ça, et ensuite je préfère le silence.

16 une chanson plaisir coupable: alors je viens juste de retrouver, grâce à mon papa qui a fait du rangement et est retombé sur une cassette au grenier (pour les plus jeunes qui ne savent pas ce que c’est qu’une cassette, je n’ai rien à vous dire. Bande d’ignares). C’est nullisme, c’est affligeant, c’est d’une pauvreté sans nom, mais ça me rappelle un échange linguistique mémorable en Espagne.

17 une chanson qui me rappelle mon partenaire: Déjà, Maricheri déteste ce mot. Moi aussi. Comme quoi, on a beau diverger sur la musique, on a plein de points communs! Alors donc, ça fait des années que je vous parle de ses goûts musicaux assez particuliers, pour le jazz expérimental, la musique dodécaphonique (alias « bruits de casserole rouillée) et le rock alternatif serbo crainte (voir point 12) voire le heavy metal ukrainien mais exclusivement de novembre 73 à mars 74. J’aurai pu mettre Miles Davis, Django Reinhard, ou Anthrax (il est très éclectique), mais non. Ça risque de surprendre certains qui le connaissent, mais lui comprendra.

18-Une chanson pour maintenant: Là de suite? Heu…parce que on sent la rentrée approchée, qu’elle sera peut être compliquée niveau transport, pour les membres de la famille qui continueront à aller à Londres et que j’aimerais beaucoup, mais vraiment beaucoup prolonger les vacances…

19-Une chanson qui me rappellent mes enfants: Je l’ai déjà faite, mais forcément the sweetest thing de U2, que j’ai quand même réussi à caser 2 fois dans ce challenge. Ça ne vaut que pour mes deux premiers enfants, mais ça compte quand même. La vidéo a été tournée à Merrion Square à Dublin et Bono passe et repasse au coin de Holles street, où sont nés L’Ado et GeekAdo (et la moitié de la ville, c’est le National Maternity Hospital).

20-Une chanson pour mes funérailles: je séchais complètement quand je me suis rappelé que j’avais déjà répondu à une question un peu comme ça. Je suis allée voir, c’est très logique en fait. Et puis, il faut que j’assume un peu, j’ai grandi dans les eighties en France, je suis presque obligée de finir par Goldman!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 3 commentaires

Ma vie en 20 chansons, épisode 1

C’est le chlore. Celui de la piscine des vacances. Je ne vois que ça comme explication logique. Ça m’est monté au cerveau et paf, sottement guillerette, j’ai décidé de participer à un challenge musical. Moi qui ne sais pas faire la différence entre un solo de vuvuzuela et un concerto de grosse caisse. C’est pas malin. Du coup, je triche un peu. Au lieu de participer sur FB, une réponse par jour, je vais faire ça en tir groupé, sur le blog, ça sera moins douloureux. Je suis sûre que Axelle ne m’en voudra pas. C’est chez elle que j’ai vu ce challenge, proposé par Aujourd’hui je m’aime et ça m’a enthousiasmé sur le moment….on ne dénoncera jamais assez les ravages des vacances qui ramollissent sauvagement les neurones d’honnêtes musico-coincées comme moi…enfin bref, c’est parti. Ça va être laborieux, accrochez-vous.

Source

1-Une chanson qui me rappelle mon enfance: bon ça va, c’est facile. Ahaha, si ça se trouve, je me suis bêtement affolée pour rien (ce qui n’est pas du tout mon genre, du tout…), ça va être de la rigolade, ce challenge. Quoique, j’hésite entre le générique de l’île aux enfants ou celui de Goldorak. Ou peut être Albator…

2-mon générique de dessin animé préféré: ah ben non alors! Juste quand je trouvais ça facile, paf, voilà que je me suis plantée dès la première question. Je devrais peut-être les lire toutes avant de commencer à répondre, mais j’ai peur que ça me paraisse insurmontable. Je ne rigole pas, je suis vraiment tone deaf (au grand désespoir de Marichéri), music-challenged, ce n’est pas facile. Bon, comme je ne veux pas revenir sur ma première réponse, parce qu’on ne va pas y passer la journée non plus, je vais mettre les mystérieuses cites d’or haaahahahahaaaa. Quand ma sœur a eu l’idée d’offrir les dvds à GeekAdo, il y a quelques années, Marichéri et moi avons poussé des cris de joies et hurlé haaahahahaaaa à pleins poumons, pour la plus grande inquiète de nos enfants.

3-une chanson qui me rappelle mes parents: San Francisco de Maxime Le Forestier. C’est assez confus dans mon esprit, mais je crois me souvenir de longs trajets en voiture où mes parents ont dû le chanter ensembles une ou deux fois, en l’entendant à la radio. C’est assez rare. Qu’ils changent ensembles je veux dire. Ma maman chante très bien, mais pas souvent, non par timidité, mais parce qu’elle préfère lire, et mon papa chanterait très bien aussi si il arrêtait de faire le clown en braillant des paroles de son invention.

4 mon générique de série télé préférée: TA-tatataTÀÀÀ. Pour les non initiés, c’est évidemment le générique de Father Ted, une série absolument hilarante de Channel 4, qui se passe en Irlande, dans une île paumée. Ça raconte la vie de trois prêtres ignobles. Le héros Ted est envoyé là à cause d’une sordide histoire de détournements de fond. Le plus âgé, Father Jack est un débris alcoolique, obsédé sexuel et gâteux, et le plus jeune, Father Dougal est l’idiot absolu.  Quand il se retrouve malencontreusement à veiller un mort et qu’on lui demande de prier, il en profite pour saluer sa famille au paradis, Hello mummy…on lui réclame une homélie en latin, ça donne: in nomine Roberto Baggio. Et encore, cette fois, il ne met pas le feu au corbillard…


https://youtu.be/8-XwirqOW6M

5 une chanson qui me rappelle le collège: je viens de Mont de Marsan. Comme Daniel Balavoine. J’étais au collège quand il est mort, la ville entière était en deuil, on ne pouvait pas y échapper. Alors bon…

6 ma chanson préférée dans un film. J’ai déjà raconté pourquoi un bon milliard de fois, je n’y reviens pas, mais évidemment c’est bleu.

7- une chanson qui me rappelle le lycée: Mala vida de la Mano Negra. En fait, c’est très facile ce challenge… je résume: Fin de Lycee, fête du bac, et liberté toute nouvelle. Je venais d’enlever mon corset orthopédique, je sortais pour la première fois, je n’étais plus l’handicapée de la classe…Je n’en dirai pas plus, mes parents me lisent.

8-ma chanson préférée dans une comédie musicale…alors là…aucune idée. Je hais les comédies musicales avec fougue. Je ne vois pas l’intérêt de chanter « passe moi le sel » ou un truc comme ça. MangaGirl qui est une fan des comédies musicales, est absolument outrée. Cela dit, j’ai vu une comédie musicale et une seule, au Point Théâtre de Dublin. Maricheri s’étant lâchement défilé, j’ai subi ça avec ma cousine et des amis. Ce fut long. Très long. Mais la salle est bien.

9- une chanson qui me rappelle la fac: je retire ce que je disais en 7, je savais bien que ça allait être difficile, ce challenge. Je ne suis pas allée à la fac, j’ai fait prépa et école de commerce. Je n’en suis pas fière, au contraire. Marketing de la stratégie, stratégie du marketing et bullshit en tout genre, au milieu d’un troupeau de têtes à claques prétentieux qui se croient le centre de l’univers (en uniforme 90s en plus: jeans, blazer, lunettes rondes et mèche gomminée pour les uns, tailleurs très, très courts -vous voyez Ally Mc Beal? Comme ça, mais en pire- et échasses pour les autres…moi y compris), j’ai failli m’y perdre et puis j’ai compris que je n’étais pas faite pour ça, alors j’ai subi. Mais bon, on va dire une chanson qui me rappelle mes études, ça va le faire. Ou pas. Je n’ai aucune idée. Une chanson du carnaval de Dunkerque peut être? C’est pas franchement de saison…on va dire One de U2, parce qu’il faut bien que je case U2 quelque part, ça ne serait pas honnête sinon, et qu’ils ont sorti cette chanson pour la lutte contre sida. Ça a vraiment marqué ma vie étudiante, on était la génération sida…finalement, c’est mieux qu’être la génération Trump-Brexit-Montée des extrêmes.

10-Ma chanson country préférée: alors là, je dis non. Je veux bien faire des efforts, mais je suis à fond. La country, ça ne va pas le faire. Ce n’est pas de la mauvaise volonté (enfin, pas trop…) mais vraiment je n’ai rien.

Bon, rendez-vous demain pour la suite. Peut être. Ooh, ça m’énerve, je n’aime pas rester sur un échec…mais la country, seriously?!? Pourquoi pas la bourrée auvergnate? (Je précise si il y a des auvergnats dans la salle que je n’ai rien contre eux, j’aime beaucoup ce qu’ils font, mais plutôt au rayon produits laitiers).

Publié dans tag | Tagué , , , , | 4 commentaires

Sunny Monday #33

Je reste fidèle à mes vieux livres pour le thème choisi ce mois-ci par Bernie. Cette fois, comme la rentrée approche, j’ai choisi un manuel scolaire qui a permis à des générations et des générations d’écoliers français d’apprendre à lire. Le tour de la France par deux enfants étaient certes édifiant (la mention « devoir et patrie » résume très bien la chose), mais c’est un monument de l’éducation nationale. J’aime bien aussi les « gravures instructives pour les leçons de choses », on a envie de le lire en prenant l’accent de Fernandel dans Topaze…

Bonne semaine à tous!

Publié dans brèves | Tagué , , , , , | 2 commentaires

La phrase de la semaine #38

J’en ai entendu beaucoup, d’un coin d’oreille distrait cette semaine, visites touristiques obligent. Pourtant, j’ai encore choisi une pensée de Wizzboy, non pas par facilité, mais à la demande générale de Marichéri et des autres qui ont beaucoup aimé. Il faut dire que Wizzboy a pris sur lui de nous faire des commentaires éclairés un peu partout, sauf quand il boudait bien sûr. Il était particulièrement inspiré dans l’abbaye de Fontevraud. Il a bien aimé les gisants, bien qu’il ait regretté l’absence de Robin des bois (vu qu’il y a Richard cœur de lion…). Après, il a trouvé que la visite tirait en longueur, et il a tenu à nous le faire savoir. On a essayé de l’intéresser: regarde comme c’est beau, toutes ces fresques. Wizzboy a daigné jeter un œil dédaigneux, il a fait la moue, penché la tête avec l’air pensif, réfléchit un peu, et le verdict est tombé:

Sur ce, il a piqué un sprint vers les jardins, c’est bon, ça suffit comme ça. MangaGirl et PrincesseChipie ont éclaté de rire, GeekAdo était outré, et Maricheri, en démarrant en trombe derrière Wizzboy pour éviter qu’il teste la cloche dans le cloître, s’est retourné juste pour me dire que c’était forcément la phrase de la semaine. Voilà.

Publié dans Tourisme, vie de famille | Tagué , , , , | 4 commentaires

Projet 52: lointain

On a dit au revoir à la Touraine et à nos amis, retour dans le Pas de Calais, mais comme je suis prévoyante, j’ai essayé de programmer mon billet. Si vous le découvrez le 15 novembre, c’est que je me suis plantée quelque part. Je ne sais pas si Ma‘ a choisi ce thème en pensant plutôt à un lointain géographique, mais choisi de faire lointain dans le temps. Voici un tumulus saxon, ça nous ramène loin en arrière, vers le sixième siècle.

Il se trouve à Sutton Hoo, charmant cimetière saxon du Suffolk dans l’east anglia, qui doit son nom au fait que c’était le royaume de east saxons, des saxons de l’est. Ça fait déjà 4 fois que j’écris « saxon » et je n’ai toujours pas casé de prénom rigolo…ça vient, puisque le joli tumulus là, c’est probablement le tombeau du roi Raedwald, fils de Tytila de la dynastie des Wuffingas. Si. Pour ceux qui s’intéressent aux saxons, à leurs prénoms charmants et aux cimetières, j’en ai déjà parlé ici.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 1 commentaire

Friday Feelings #228

Et voilà, dernier jour de vacances…enfin non, dernier jour en Touraine, on rentre certes, mais Marichéri est toujours en vacances. Ces états d’esprit de Zenopia et Postman risquent donc d’être encore guillerets. Promis, dès la rentrée des classes, ça va changer, je redeviendrai grognon.

Fatigue: je suis re-po-sée…c’est agréable comme sensation, je devrais essayer plus souvent.

Humeur: ronronnante

Condition physique: légèrement bronzée, malgré une météo pas toujours ensoleillée. Ça vient tout seul.

Estomac: pourtant, on avait bien dit qu’on devait absolument mémoriser le nom de cette spécialité locale, découverte chez le boucher du village le plus proche, qui déjà nous accueille comme des amis alors qu’on n’aura passé que quelques jours dans le coin, c’est dire comme on a testé consciencieusement ses œuvres, et paf, on a oublié! Le nom de la spécialité….c’était un peu long, comme phrase. C’est charcutier. La spécialité, pas la phrase. On va passer à la suite, je m’embrouille toute seule.

Esprit: vagabond.

Culture: alors là, forcément, on a fait fort. Entre la renaissance, le moyen âge, Alienor, Ronsard, les vieilles pierres, les jardins à la française, les tapisseries, les sculptures, les abbayes, les châteaux, les aqueducs…Wizzboy mélange tout, mais c’est pas grave.

Boulot: pardon?!?

Avis perso: ce n’est pas parce que la piscine est déjà mouillée qu’on peut se baigner quand il pleut. Bande de petits anglais!

Message perso: vous nous manquez déjà, vivement février.

Message perso 2: félicitations!

Loulous: L’Ado qui était déjà épuisé par son job d’été à Madrid (c’est pas comme si on ne l’avait pas prévenu) et crève de chaud, est dégoûté. On lui a envoyé des photos de toute la bande dans la piscine (et sous le soleil). Ahaha, vengeance! Il a passé l’année scolaire à nous narguer avec ses photos d’Italie et d’Espagne, ça lui apprendra. Non mais. GeekAdo est d’une patience rare, d’un calme olympien, d’une sérénité sidérante. Si. On se demande d’où ça lui vient. Il a entrepris d’expliquer chaque visite à Wizzboy, qui est très peu réceptif. MangaGirl s’est donc découvert une nouvelle idole, en la personne de Alienor d’Aquitaine. J’en suis très contente. PrincesseChipie était surexcitée de retrouver sa copine d’Angleterre. Wizzboy…euh…comment dire…il n’a rien cassé, c’est déjà ça. Pourtant, il a tenu à tester la solidité de plusieurs ruines.

Amitié: bon d’accord, j’étais dans le même état que PrincesseChipie… hiiii! Pleins de xoxo à Tata F (c’est un pseudo, mais elle se reconnaîtra).

Love: c’est mignon, il a bronzé aussi. Sauf que chez lui, c’est bicolore, rouge et blanc.

Divers: sérieusement, il y a des tourangeaux dans la salle? Ça commence par G, je crois, d’après le boucher, c’est très bien à l’apéritif et c’est frit. La spécialité locale dont le nom m’échappe, je veux dire.

Penser à : ramener un cadeau pour les chats.

Courses: les enfants ont été très contents de trouver des brochures en anglais à peu près partout, et des livres toujours en anglais, à la boutique de Fontevrault.

Sortie: ben non, on rentre

Envie de: vacances perpétuelles…

Pic: photo prise hier soir de nos voisins de vacances…ils sont très discrets.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 10 commentaires

Throwback Thursday thunder: blog not for sale

Vacances obligent, je ressors une ancienne colère…c’est d’ailleurs un peu paradoxal puisque j’y accuse une pauvre fille de tomber dans la facilité. Mais je n’en fais pas mon métier, comme elle, et surtout, cette colère est toujours d’actualité. Des mailings idiots comme ça, j’en ai presque tous les jours, même au mois d’août. Il y a longtemps que je n’y fais plus attention, mais c’est énervant quand on a une connection laborieuse (on est au fin fond du milieu de la Touraine, option champs paumé), et qu’on passe trente à charger un mail pour se rendre compte au final que c’est un mailing débile!

J’en ai déjà parlé, quand on tient un blog, même aussi petit que le mien, on a la joie et le bonheur incommensurables de recevoir les mailings des stagiaires de tous les services marketing de la terre. Parce que c’est évident une blogueuse est un être immonde et vénal sans scrupule qui vendrait père et mère pour recevoir un échantillon gratuit de tout et n’importe quoi. On ne la fait pas au petit Kevin-Ignace, en stage de deuxième année de BTS technique de bullshit vente chez charcuterie&polymères SA à Ploucdu-les-flots. Il sait très bien que je ne demande pas mieux que de dénaturer mon blog et prendre mes lecteurs pour des cons juste pour le plaisir de recevoir un porte clé publicitaire en plastique clignotant et parfumé à la choucroute. Ou pas. Bref, ça me contrarie un chouïa.


Source 

Je ne dis pas, j’ai fait une école de commerce, j’ai subi suivi des cours débiles de marketing primaire aussi. J’ai fait des stages. Et des mailings en ratissant le plus large possible aussi (sauf qu’à ma lointaine époque, c’était sur papier, mais c’est le même principe). Mais bon, si je peux me permettre un conseil, cher Marvyyn-Edouard c’est toujours bon de cibler un tantinet…parce que il y a effectivement des blogueuses qui font des tests produits. Je n’en fais pas partie. Et d’ailleurs, si on appelle ça « test » c’est aussi parce qu’elles ne vont pas régurgiter ton texte publicitaire comme ça. Elles donnent véritablement leur avis, c’est fou non? J’irais même jusqu’à dire qu’elles, elles bossent vraiment. Mais je ne voudrais pas que tu te sentes visé…Enfin bon, je disais donc que j’ai été stagiaire, j’ai fait de l’enfumage pas très subtil  du marketing , je sais ce que c’est. On ne peut pas en vouloir à Eddie-Philibert. Ni aux petites boites qui essaient de se faire connaître, même si ça leur prendraient une milli seconde de vérifier que leurs matelas gonflables à tête de castor hermaphrodite ne risquent pas de m’intéresser. Par contre, je suis moins indulgente avec ceux qui en font un métier, ceux qui sont payés pour et qui gèrent même plusieurs marques. 

Alors donc très chère Margueryte-Jessicaah, je ne sais pas combien tu es payée, mais si quelqu’un est vénal ici, c’est plutôt toi que moi. Parce que ce matin, tu ne m’as pas envoyé un seul message me prenant pour une conne, ce qui déjà m’aurait énervée mais plusieurs. Tous à la suite et avec exactement le même texte, à la virgule près, sauf le nom de la marque. On sent que tu l’as travaillé ta prose, tu en es très contente. Du coup, tu la replaces un maximum. Au moins ça plaisir de voir que tu as autant de considération pour les blogueuses que pour tes clients, puisque quelque soit ce qu’ils vendent, tu ne cherches pas à comprendre. Ou alors, c’est juste un problème de compétence? Au départ tu as fait une formation tissage et soudure sur soie et paf, tu te retrouves dans l’influence. Et bien, tu as de la chance, je vais t’aider. Si. Sans demander de visibilité pour mon petit blog ni de cadeaux surprises pour organiser un super chouette concours trop méga génial pour mes lecteurs. Commençons par l’accroche:  « J’ai lu avec attention ton blog »…ah ben de suite, je suis tellement flattée que je suis prête à accepter n’importe quel partenariat. C’est évident. Sauf que si tu avais effectivement lu mon blog avec attention, tu te serais rendue compte que je ne fais jamais de billet sponsorisé, ni de concours et qu’aucun de tes merveilleux produits ne correspond à ce que j’écris. Et que donc il y a peu de chance que ça intéresse mes lecteurs, qui sont des gens que j’apprécie beaucoup et que je ne prends pas pour des machines à faire du fric mais pour des amis. Bref, dès l’intro, il y a un problème. Tu enchaînes sur mes articles pleins d’idées merveilleuses…Ben écoute, c’est sympa, mais regarde bien, tu verras que dans mes billets (parce que non, je n’ai pas la prétention d’écrire des articles) j’ai une fâcheuse tendance à l’ironie voir au cynisme et que le meilleur moyen de t’en prendre plein la tête sur mon extraordinaire blog parfait pour faire ta pub, c’est de m’envoyer ce genre de mailing. 

Bref, Keeelly-Ermantrude, il va falloir bosser un peu. Il ne suffit pas d’envoyer ta prose à la terre entière et d’attendre qu’un gogo tombe dans tes filets. Il faut faire des recherches avant, identifier ta cible pour t’adresser plutôt à des blogueuses qui font des tests produits qu’à des grincheuses comme moi. Faire au moins le début du commencement d’une ébauche d’étude de marché pour trouver les blogs et donc les lectorats susceptibles d’être intéressés par tes produits…par exemple une fille qui parle ménopause ne va pas aimer faire de la pub pour des biberons baveurs. Un blog cuisine n’est pas forcément  le meilleur endroit pour vanter une trousse à maquillage fluo, et une blogeuse mode a peu de chance de vouloir tester un enduit imperméabilisant pour véranda. Je sais, c’est pénible,  on t’avait dit qu’avec les blogueuses, c’était pas la peine de se fatiguer, toutes des pauvres filles débiles prêtes à tout…et voilà c’est fou hein, mais mon blog n’est pas à vendre. 

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , | 2 commentaires