Sunny Monday #25

On change complètement d’horizon, toujours pour illustrer le thème de l’eau choisi ce mois-ci par Bernie. Je me suis dit qu’il était temps de faire participer le touriste, le glandeur professionnel, l’étudiant débordé, bref L’Ado qui profite de son Erasmus madrilène pour se balader partout où sa mère a envie d’aller, le traitre, découvrir l’Espagne, le charmant enfant. Je vais très bien, je ne suis pas du tout jalouse. Du tout. De toute façon, il ne connaît pas Séville, ni Huelva, ni Jerez de la frontera, et toc! Ahaha, je dis ça comme ça, sans penser à mal. Non mais, si il croit qu’il n’y a que lui qui a été en Espagne pour ses études…je sens que je m’égare. Alors que je le répète, je ne suis absolument pas jalouse. Revenons donc à l’eau, et à une fontaine à Grenade.

Au moins, L’Ado pense à nous envoyer de jolies photos, et il n’a jamais autant participer au blog. C’est quand même gentil de sa part.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , , | 2 commentaires

La phrase de la semaine #33

Après la kermesse de maternelle et les exploits chorégraphiques de Wizzboy il y a 8 jours, on a dû subir la fête du primaire hier. Toujours dans la joie et la bonne humeur bien sûr. Je rappelle que je suis asociale contrariée alors que Marichéri est au contraire asocial militant. C’est dire si on adore cette ambiance de fête foraine pas du tout forcée. C’est bien simple, rien qu’à voir leur tête effondrée réjouie, je suis certaine qu’une bonne moitié des parents aurait été prête à payer le double d’un ticket de tombola et d’un sandwich merguez pour ne pas être là. Comme nous. Mais on est des parents admirables, on s’est tassé sur des chaises en plastique à l’équilibre précaire qui rôtissaient en plein soleil depuis le matin, et on a admiré nos gamins se dandinant sur despacito. Avec la sono à fond dans mon oreille gauche (j’ai dû trancher: c’était soit assise à l’ombre, mais avec un haut parleur pratiquement sur les genoux, soit en plein soleil, au milieu du groupe de papas qui s’hydrataient à la bière depuis deux heures) . Au moins, ça a fini un peu en avance par rapport au programme annoncé, youpidoo. Et c’est là que la directrice s’est saisie d’un micro et a prononcé cette phrase ignoble qui a soulevé un vent de panique dans l’assistance:

Et ils les ont refaites! Toutes les classes sont repassées. Marichéri a failli s’étouffer avec la barbapapa avec laquelle Wizzboy le recoiffait depuis 10 minutes, parce qu’il s’ennuyait. J’ai bien vu le papi à côté qui hésitait à balancer son gobelet de bière sur la sono, pour tout faire griller, mais on ne gâche pas de la bière comme ça, dans le Nord Pas de Calais. Sérieusement, ces pauvres chtis (et Marichéri) rôtissaient désespérément au soleil depuis une heure (c’est la canicule, j’adore, mais les locaux ont du mal) et voilà qu’on est reparti pour un tour à cause d’une directice un peu trop enthousiaste…ou sadique. Non parce que, si ça se trouve elle a très bien compris que c’était un supplice, ces danses, pour les parents. Elle a voulu se venger: elle doit supporter nos gamins toute l’année, et elle nous a fait payer. Je ne vois que ça…et ma fille et sa classe qui tournent encore sur Hey DJ. Rhaaa.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 1 commentaire

Projet 52: nature

Je ne voulais pas juste mettre une photo d’arbre ou de fleur pour illustrer le thème choisi cette semaine par Ma’, même si ça a été ma première idée. Heureusement, Marichéri et Capucine ont fait preuve de beaucoup d’inspiration, l’un en prenant la photo, l’autre en montrant sa vraie nature de félin chasseur. Bon, elle en avait après un brin d’herbe, mais peu importe. Si ça se trouve c’était un brin d’herbe féroce…tiens d’ailleurs, on est doublement dans le thème, puisque ça fait aussi Capucine et la nature. Voire même Capucine vs la nature. Qui a gagné d’ailleurs, le brin d’herbe a survécu et le fauve, épuisée par autant d’émotions dort sur son coussin.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 3 commentaires

Friday Feelings #220

Les états d’esprit de Zenopia et Postman ont pris du retard, mais j’ai vraiment une très bonne raison. Ce n’est pas du teasing, c’est expliqué plus bas.

Fatigue: j’irais bien lézarder au soleil, mais ce n’est pas de la fatigue, ni de la paresse (quelle idée!), c’est de l’appréciation météorologique.

Humeur: saugrenue

Condition physique: ronronnante

Estomac: vive les fruits d’été!

Esprit: toujours triste...

Culture:

Boulot: premier escalier fini, y compris la rampe! Youpidoo. Bon, il va falloir attaquer le second…

Avis perso: c’est pas juste…

Message perso: je pense très, très fort à toi.

Loulous: L’Ado peut être sûrement, presque, à peu près trouver un job d’été. On progresse. GeekAdo est tombé dans le panneau, comme les autres élèves de premières S au bac de français: comment, Andrée Chedid, c’est une femme? Ça veut pas dire « Andrew »? Elle est un peu connue quand même et il y a un E à la fin…il ne faut pas confondre avec Louis ou Matthieu, ses fils et petit fils. Qui ça? C’est qui tout ces gens, ils sont connus en France? Heureusement, il s’est vite remis, il est même assez content: les Franco-Français se sont plantés aussi, finalement, il a le même niveau que les autres! MangaGirl part en stage découverte de l’entreprise pour deux jours la semaine prochaine (j’avais cru comprendre que c’était en troisième, mais son école fait ça avant). Ça va être horrible, elle va « travailler » chez tonton à Paris, elle sera logée, nourrie, promenée, gavée de bonbons et chouchoutée pendant deux jours…c’est carrément de l’esclavagisme. PrincesseChipie est très forte. Trop forte. En tout cas, elle ne sent pas sa force. La vitre de la porte d’entrée par contre l’a bien sentie. Mademoiselle était énervée, la vitre, qui doit être là depuis 120 ans a volé. On est avec le vitrier, on est joie. Je ne m’étends pas sur le sujet, je risque d’être grossière. Wizzboy se remet de ses émotions artistiques et chorégraphiques. Il attend avec impatience la sortie scolaire au cirque: il va voir un pestacle avec des vrais clowns (prononcé à l’anglaise).

Divers: comment peut on oser prétendre sans rire que l’Union européenne n’est pas démocratique quand on s’apprête à faire désigner son premier ministre par 0,34% de l’électorat? Seuls des adhérents tories ont le droit de voter.

Amitié: on s’est loupé cette semaine.

Love: il est resté d’un calme olympien devant les dégâts vitraux. C’est juste que PrincesseChipie risque de ne pas avoir d’argent de poche d’ici ses 25 ans, à peu près. Parce que une vitre comme ça, avec ce motif, ma bonne dame, on n’en fait plus depuis la guerre, elle a l’âge de la maison. Il va falloir commander, ça va être du sur mesure unique, si on y arrive, parce que (toujours ma bonne dame), on sait plus faire ça de nos jours (crévindiou).

Penser à: suggérer à un des enfants de devenir vitrier, ça a l’air de rapporter.

Course: on a dû tirer du lit GeekAdo pour aller les faire. On lui a dit de surveiller la porte. Ben quoi, elle va pas s’enfuir! Ahaha, quel boute-en-train.

Envie de: une nouvelle vitre, vite.

Sortie: j’espère, avec un début de semaine touristique et familial.

Pic: L’Ado continue à faire son malin et à nous envoyer des photos (Salamanque cette fois), mais ça ne marche pas. Je ne suis toujours pas jalouse. Grrrr!

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Thursday thunder: brexit attacks

Je suis toujours l’actualité en Grande-Bretagne, et ces dernières semaines, les faits divers se suivent et se ressemblent. Un lycéen allemand en échange scolaire dans le coma après une attaque raciste, le ministère de l’intérieur qui refuse d’abord un visa à sa famille (originaire de Syrie) pour venir le voir. Un couple de femmes agressé dans le métro, un universitaire européen roué sauvagement de coups et laissé pour mort par ses agresseurs. Des croix gammées, des insultes racistes, homophobes et/ou antisemites tagguées sur les maisons, les véhicules, les lieux de travail…les hate crimes ont augmenté de…123% comparé à 2012 (date des JO de Londres, qui se voulaient une célébration de la diversité) en Brexitland (pour ceux qui penseraient que j’exagère, c’est ici) Et encore, on ne parle que de ceux enregistrés par la police. Beaucoup de victimes n’osent pas porter plainte. Et beaucoup voient aussi leur plainte rejetée ou mal prise en compte, comme pour gommer le caractère raciste de l’attaque.

Mais bien sûr, personne ne veut admettre que c’est peut être dû brexit qui a légitimé cette violence. Ça dérange beaucoup certains médias, farouchement pro brexit, qui sont les premiers à titrer à longueur d’année des insultes islamophobes, à appeler à la haine et même au meurtre. Ça dérange beaucoup la classe politique qui est la première empêtrée dans des scandales islamophobes pour les tories, antisémites pour le labour. On se partage la haine, entre députés, chacun ses spécialités. Ça dérange beaucoup le quidam de base qui ne veut pas voir, pas entendre, pas comprendre. Ils n’exagèrent pas un peu, tous ces étrangers, à se sentir visés comme ça? Mais les policiers et les sociologues britanniques sont formels. L’augmentation de ces attaques est bien liée au brexit. Ça devient dangereux, en Brexitland de parler avec un accent étranger, de ne pas être anglais, blanc, chretien, hétéro. Au mieux, on risque des torrents d’insultes (j’en ai eu, plusieurs de mes amis européens en UK aussi), au pire des coups.

Ce qui me sidère, c’est la passivité, voire le déni de tout un pan de la société britannique. Tous ne sont pas brexiters quand même! Ils ne sont pas racistes, antisemites, xenophobes, homophobes…Ils se considèrent même comme ouverts et tolérants et pourtant, non seulement ils ne bronchent pas mais ils balaient nos inquiétudes avec indifférence. Comment ça, on a peur de se faire agresser parce qu’on a un accent étranger? Non mais, on exagère! Et puis c’est facile, on n’a qu’à arrêter de parler en public ou prendre des cours de diction. On pourrait faire un effort quand même (c’est du vécu). Comme tous ces cons qui vont accuser les victimes de viol de l’avoir bien chercher à cause de la longueur de leur ourlet, ils reprochent aux minorités ethniques, cultuelles ou sexuelles de trop se faire remarquer. Eux, ça ne les dérange pas, bien sûr, ils sont les gentils, mais c’est clair qu’on fait tout ça juste pour provoquer les agresseurs. On devrait avoir honte, tiens. Comment une société qui en 2012 chantait son multiculturalisme et son ouverture peut-elle sombrer aussi bas, aussi vite?

Dans un exercice profondément anti démocratique, une poignée d’adhérents tories s’apprêtent à couronner premier ministre un opportuniste qui souffle sciemment sur la haine. Mais c’est sûrement la faute des musulmanes voilées quand il les traite de criminelles et de boites aux lettres (littéralement, Boris Johnson ne donne pas dans la métaphore, c’est trop subtil). Il affiche ouvertement un discours anti européens qui sert d’alibi à lui seul, aux attaques xénophobes perpétrées par les brexiters. Mais non, les européens en UK exagèrent, il ne se passe rien en Brexitland, circulez. De préférence, circulez assez loin, repartez de l’autre côté de la Manche.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , | 4 commentaires

The 12th Cricket World Cup

Même depuis Madrid, L’Ado suit un événement sportif majeur, plus regardé que les jeux olympiques, à savoir la douzième coupe du monde de cricket qui se déroule en ce moment, en Angleterre. Ça a commencé le 30 mai, et il y en a encore jusqu’au 14 juillet. Si. Je n’ai jamais compris l’engouement des anglais (et des indiens et des pakistanais) pour ce sport, mais L’Ado, comme tout écolier anglais, en a fait à l’école, ça l’intéresse. En même temps, GeekAdo en a fait aussi, et il s’en contrefiche, mais bon…je n’ai rien contre le cricket à la base, c’est juste que c’est long. Trèèès long.

Source

Pour ceux qui connaissent le baseball américain, ça y ressemble, mais en beaucoup plus compliqué. Le cricket est au baseball ce que Wimbledon est au tennis de plage avec ses raquettes fluos et sa balle mousse. La principale difficulté rencontrée par beaucoup d’expatriés pour se captiver pour ce sport mal connu en France, est la durée des match: lors des Ashes (une autre compétition captivante de cricket), ils durent généralement entre 3 et 5 jours. Le record absolu pour un match de cricket étant une rencontre de 10 jours entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud, en 1939. La partie se termina d’un commun accord sur un match nul, car les anglais devaient prendre le bateau pour rentrer. De loin, le cricket a un air follement chic et désuet. Les 11 joueurs de chaque équipe sont en pantalon long, petit débardeur, casquette à écusson. Il est pratiquement impossible de distinguer les deux équipes l’une de l’autre. Ça n’aide pas. Le score est incompréhensible pour quelqu’un qui n’a pas fait math sup, il y a les innings, les targets, les overs….Pourtant, quand on se tourne vers le public, on se rend compte que c’est en fait un sport très populaire, impression vite confirmée par les interviews des joueurs qui font passer leurs collègues footballeurs pour de grands philosophes buveurs d’eau, eux. Au cricket, on ne gagne pas par fossilisation de l’adversaire, mais on lançant une balle, en tapant dedans avec une batte, ou en gambadant sur le terrain après cette même balle. Il y a aussi des petits bâtonnets…je n’ai pas bien suivi, je ne pense pas que ce soit purement decoratif. 

Pour la coupe du monde 2019, les anglais n’ont réussi à trouver que 10 pays pour participer (contre 14 la dernière fois), dont le Bangladesh et le Sri-Lanka. Il n’y a que des anciennes colonies britanniques. On pourrait presque croire que c’est un sport ennuyeux qui n’intéresse personne…la première coupe du monde de cricket a eu lieu en 1975, déjà en Angleterre, mais le premier tournoi international date de 1912 (avant, on faisait juste des tests match entre deux pays). Sinon, le cricket a fait une apparition aux jeux olympiques en 1900 à Paris. Manque de chance, il n’y a eu que deux équipes participantes, l’Angleterre et la France, qui s’est pris une pâtée, alors que l’équipe était en fait composée d’anglais vivant en France. J’ai eu la surprise de voir qu’il y a une association française de cricket depuis 1920 (merci Wikipedia) qui a même rejoint la fédération internationale en 1998. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait en attendant pendant 78 ans, peut être qu’ils essayaient de comprendre les règles...il parait pourtant que le cricket aurait été inventé en France. La plus ancienne mention au monde d’un match de cricket remonte à 1478, à Saint Omer. Ah ben c’est dans le Nord Pas de Calais, je suis poursuivie par le cricket!

L’Angleterre a organisé 5 fois la coupe du monde de cricket. Ce sont les anglais qui ont sinon inventé, au moins structuré ce sport et qui se passionnent pour. Ils l’ont imposé à leurs colonies. Sans eux, personne n’y jouerait. Et bien, ils n’ont jamais été fichu de gagné la coupe du monde de cricket! C’est ballot quand même.

Publié dans Les leçons d'histoire(s), société | Tagué , , , , | 2 commentaires

You don’t put Wizzboy in the corner

On a eu la joie et le bonheur de se traîner à la kermesse de Wizzboy samedi dernier. Enfin quand je dis « on », GeekAdo et MangaGirl ont soudain été débordés, seule PrincesseChipie a accepté de nous accompagner. Elle était même aussi excitée que la star du jour, à savoir un Wizzboy hystérique qui rebondissait partout. Youpidoo (ou yupidù comme dirait L’Ado). Dans la voiture Maricheri boudait, Wizzboy hurlait de joie, PrincesseChipie aussi, et je cherchais déjà mes painkillers au fond de mon sac. Et bien, on n’a pas regretté. Enfin si…

Il faut savoir que Wizzboy nous parle de sa danse depuis des semaines mais que ses explications à la limpidité limitée ne nous ont pas permis de savoir ce que c’était. Il nous a fait des démonstrations, on a pensé à une bourrée épileptique, ou une danse de derviche tourneur sous acide faisant des claquettes. Mais-euh, mamaaaaaan, c’est tâââti dansé! Euh?!? PrincesseChipie a tenté une danse des taties, peut-être une allégorie sur les tantes, la famille, un truc comme ça, mais ça a énervé Wizzboy. Ça n’était pas ça. Enfin bref, on nageait en plein mystère, on n’avait aucune idée de ce qu’on allait voir. On savait juste que Wizzboy dansait avec A., ça a l’air d’être deux par deux…

Sa classe est arrivée sur scène. PrincesseChipie s’est indigné, c’est quoi ce sexisme, les garçons en noir, les filles en robe colorée et tous en couple mixte comme ça? Et si deux garçons veulent danser ensembles, hum? Et si une fille veut mettre un pantalon noir aussi? Exactement. C’est beau d’entretenir les stéréotypes de genre dès la maternelle. Mais bon, on a compris quand la musique a démarré. L’instit a osé. Elle n’a peur de rien. Parce qu’elle a fait danser des gamins de maternelle sur… dirty dancing! Bon, soyons clairs, la chorégraphie a été très, mais alors très simplifiée. Mais quand même. Ça a commencé exactement comme dans le film, avec les garçons enlaçant les filles, un bras en l’air, devant les sourires un tantinet crispés des parents. Après, ça s’est arrangé, les gamins se sont dandinés en canard et en tournoyant vaguement, ouf, on a échappé au pire. L’assistance s’est détendue. On a échangé des sourires attendris avec nos voisins de banc. Aaah, ils sont mignons, à se trémousser comme ça. Maricheri a même plaisanté, ils vont faire le porté à la fin? Éclat de rire général. On n’aurait pas dû.

Arrivés à la fin, les garçons ont mis un genoux à terre, et les filles se sont plantées devant en levant les bras. C’était pas forcément de très bon goût, mais ça passait. Sauf que. Sauf que Wizzboy est donc grand pour son âge. Il a donc un peu plus de force que les autres. En tout cas, bien assez pour effectivement soulever la malheureuse À. qui dansait avec lui. Voilà. Wizzboy et Patrick Swayze, c’est pareil. A peu de chose près (la pauvre gamine a failli voler à l’autre bout de la scène, Wizzboy la balançant par dessus l’épaule avec grâce, comme il aurait fait avec un sac de linge sale). Maricheri qui filmait la chose, en est reste bouche bée. Le papa de A., qui voyait sa fille valsait dans les airs, aussi. PrincesseChipie a hurlé de rire. Je ne savais plus où me mettre.

Wizzboy est arrivé, tout fier, t’as vu comme j’ai bien fait tââti dansé? C’était moi le plus fort! C’est très bien mon chéri, oh regarde, on va aller voir la pêche aux canards là bas. Loin du papa de A. qui est tout rouge. Depuis MangaGirl a montré la vidéo du film à Wizzboy, il est très déçu. Il voyait plus ça comme de l’haltérophilie en fait…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 6 commentaires

Sunny Monday #24

Après la Manche et la Mer du Nord, je continue avec la Mer d’Irlande pour illustrer le thème de l’eau choisi ce mois-ci par Bernie. Ça reste logique. Je vous amène à Malahide, au nord de la baie de Dublin.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 1 commentaire

La phrase de la semaine #32

Ça fait un petit moment qu’il n’y avait plus de phrase de la semaine. Je n’ai pas oublié, mais j’ai égaré mon petit carnet, celui où je notais ces bouts de conversations glanées dans la rue, à l’école, chez les commerçants…du coup, je me rabats sur une valeur sûre, c’est à dire les pensées de Wizzboy (et je vais racheter un carnet). Un peu comme L’Ado (concepteur de la pizza chorizo-anchois-confiture de fraises et ardent défenseur de l’immonde la très anglaise Marmite), Wizzboy se pique de gastronomie. Il a tenu hier à nous expliquer comment déguster correctement une paella:

Voilà, c’est simple. Tout le reste, on peut y aller tranquille, ça se mange…on ne se méfiera jamais assez des oreilles des crevettes. Je ne sais pas si Wizzboy se prépare à une carrière dans la restauration, mais par contre, ça m’étonnerait qu’il fasse biologie marine.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 3 commentaires

Projet 52: repos

Comme d’habitude, c’est Marichéri qui a pris la photo. Il a de suite été inspiré par le thème choisi cette semaine par Ma. Comme la météo m’a enfin écouté et qu’il fait à peu près un temps de saison, il peut profiter du hamac. Surtout qu’après une après midi intense à la kermesse de Wizzboy, on a tous besoin de nous reposer…

Publié dans vie de famille | Tagué , , | 5 commentaires