Mardi Tourisme: le château de Montaigne

J’espère que je ne vous donne pas trop le tournis, avec mes allers retours trans Manche! Après le Devon, on repart en France et plus précisément dans le Sud Ouest, à Montaigne en Dordogne, entre Bordeaux et Bergerac, pas très loin de Saint Emilion.

Comme son nom l’indique, le château de Montaigne est bien celui de Michel de Montaigne, le célèbre rugbyman essayiste (blague nulle, je sais, mais obligatoire dans ma famille). En tant que fille du Sud-Ouest, j’ai étudié Montaigne un nombre incalculable de fois en cours de français, du collège jusqu’au bac. C’est une célébrité locale dont on est très fier, au même titre que les deux autres M qui complétaient presque exclusivement ma liste de textes au bac de français: Montaigne, Montesquieu et Mauriac. Je ne vois absolument pas ce qui peut faire dire qu’on serait un chouïa chauvin dans le coin…Mais revenons au château de Montaigne.

Le château date du quatorzième siècle et il appartient à la famille de Michel de Montaigne depuis la fin du quinzième. C’est un mélange de restes medievaux, avec une cour intérieure et d’architecture renaissance qui a aussi été remanié au dix neuvième après un incendie. Heureusement, une des parties les plus anciennes, la tour de la libraire, où Michel de Montaigne a écrit Les Essais, n’a pas bougé et elle se visite.

Non seulement le château et le cadre sont charmants, mais c’est assez émouvant de marcher dans les pas de Montaigne. Il a grandi dans cet endroit, il en a dessiné le plan du parc, il y prend sa retraite lorsqu’il en a marre d’être maire de Bordeaux, il passe plus de 20 ans (de 1571 à sa mort en 1592) à rédiger dans sa tour, où les poutres sont toujours ornées des maximes en latin qu’il y a fait graver. Bon cela dit, mes enfants ont plus été impressionné par l’âne dans la course que par mes tentatives d’explications littéraires. Heureusement que mon papa a offert un exemplaire des essais à L’Ado. En même temps qu’un ballon de rugby bien sûr…

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Sunny Monday 2020 #9

Dernier lundi en violet pour le défi de Bernie, et je vous amène à Salamanque, grâce à L’Ado. Les carreaux sont d’un violet pâle, mais au moins, ils laissent passer le soleil. Ça me change agréablement de la météo légèrement moins guillerette du Nord pas de Calais en ce moment.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 1 commentaire

Projet 52: sauvage

Après concertation avec Marichéri, j’ai renoncé à des fleurs sauvages, à une côte sauvage ou même à une photo de Wizzboy, qui peut être très sauvage aussi à sa façon…et c’est là que l’idée est venue, en regardant justement Wizzboy jouer au foot avec Marcel, dans l’entrée: pour illustrer le thème choisi par Ma’, on va mettre un félin sauvage! Bien sûr, on a choisi une photo qui nous fait penser à nos petits modèles domestiques. Regardez l’arrière plan…derrière la lionne qui pose fière et magnifique, il y a une abrutie qui bronze, les pattes en l’air. On dirait Capucine quand elle fait la sieste dans l’herbe en été, avec toute son élégance naturelle. Comme quoi, grand ou petit, sauvage ou domestique, un félin reste un félin.

Publié dans brèves | Tagué , , , , | 10 commentaires

Friday Feelings #255

Je suis beaucoup moins grognon, ces états d’esprit ne vont pas être guillerets (faut pas pousser), mais ils ne seront pas ronchons non plus. Et je rappelle que vous pouvez retrouver ceux de Zenopia sur FB maintenant.

Fatigue: je récupère après les vocalises nocturnes de Marcel. On avait des invitées, et comme il est très envahissant sociable, il tenait à aller jouer avec elles en pleine nuit, histoire qu’elles ne s’ennuient pas. Il a très mal pris que je l’en empêche. Sale bête.

Humeur: paresseuse

Condition physique: molle

Esprit: ça manque de caffeine tour ça. Un instant je reviens…

Estomac: et hop, caféine, et même jaffa-cakisé. Ça veut dire que j’ai fini les Jaffa cakes anglais. Je me suis dévouée bien sûr.

Boulot: ben non, je n’allais quand même pas délaisser nos invitées!

Culture: après des tests poussés, je suis formelle, les Jaffa cakes anglais sont bien meilleurs que les pimm’s français. C’est scientifique. Et c’est culturel, on parle quand même d’une institution anglaise là!

Avis perso: je trouve que c’est une bonne idée, en plus de mettre en place un système de points pour immigrer en UK, d’avoir aussi fixé le prix du visa à plus de 10 fois le prix moyen des autres pays européens, ça va encore plus donner envie aux « meilleurs et plus intelligents » de venir, non?

Message perso: à cet été!

Loulous: Après avoir accueilli son frère à Londres, L’Ado est parti en vadrouille à Budapest, le pauvre est débordé. GeekAdo se remet de son séjour: il a eu froid, il s’est perdu, il a mal dormi, et la cuisine de son frère est tout juste comestible…et sinon, vous avez fait quoi? On a passé 5 heures au British Museum, c’est bien. Ah, et vous êtes sortis? Ben un peu, mais j’étais fatigué. Un vrai petit boute-en-train, ce gamin! MangaGirl a commencé son stage à la bibliothèque (elle fait ça le mercredi, jour des enfants, et donc des activités à la bibliothèque, c’est plus fun). Ça lui a beaucoup plu, une vocation est peut-être en train de naître. PrincesseChipie se remet doucement du sleepover avec sa copine franco-anglaise: ça a bien gloussé! Wizzboy était très content, il a été très gâté et il a pu faire sa star à fond. Il aime bien avoir des admirateurs captifs comme ça…par contre, il a refusé de parler anglais.

Amitié: voir toutes les allusions subtiles au dessus.

Love: il a supervisé les aventures de GeekAdo de loin, il a bien ri. Il suivait la progression des deux frères sur l’iPhone, il les a vu se tourner autour à leur point de rendez-vous sans se croiser pendant de longues minutes. Puis partir chacun dans une direction opposée. Puis se croiser sans s’arrêter, puis se retourner autour. Finalement, ils ont fini par se trouver, par hasard de leur propre aveu, Marichéri était presque déçu: les pérégrinations de ses fils sont bien plus drôles à suivre sur son téléphone que n’importe quelle série!

Penser à: inspecter encore une fois le jardin après la mini tempête d’hier soir

Divers: tiens, j’ai failli oublier cette rubrique…

Course: j’ai fait le plein en prévision du retour de GeekAdo affamé.

Sortie: je sens venir un week-end paresseux et cocooning, donc ça m’étonnerait.

Envie de: printemps. Surtout que ma maman ne fait rien qu’à me narguer avec sa météo du Sud Ouest…

Pic: du coup, je me rattrape avec des jonquilles.

« -C’est quoi des Z’onquilles?

-Les grosses fleurs jaunes, là.

-Aaah, des daffodils!

-eh ben alors, Wizzboy, c’est le nom anglais ça, tu vois que tu parles anglais!

-euh, nooon, noon, mais non, mais-euh!” Il était vexé.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Thursday Thunder: brexit Logic

Hier, la ministre de l’intérieur (home office) britannique, Priti Patel a annoncé quelle sera la nouvelle politique migratoire à partir du 1 janvier 2021. Pour s’installer en UK, les européens seront évalués selon un système de points, et il en faudra 70 pour avoir le privilège de venir vivre dans un pays qui vous juge donc uniquement sur votre valeur marchande. De suite, ça fait rêver.

C’est paraît-il pour mettre fin à l’afflux de travailleurs européens non qualifiés et attirer, je cite, les meilleurs et les plus intelligents. C’est clair que les meilleurs et les plus intelligents vont se précipiter pour venir vivre dans un pays qui va considérer leurs conjoints et leurs enfants (ça rapporte très peu en impôts directs, des enfants) comme des parasites nuisibles qui devront être soumis à un régime de visa vexatoire (il faut par exemple payer en plus pour avoir le droit d’utiliser le système de santé auquel on cotise déjà). Entre ça, les attaques xénophobes et racistes, les pénuries annoncées de médicaments voire de nourriture, le climat (parce que bon, soyons honnête, c’est quand même humide), les inondations à répétition, les normes environnementales et sociales réduites à néant, quel « meilleur et plus intelligent » ne voudrait pas venir s’installer en uk?

Ça fait chaud au cœur aussi de voir que les infirmières, les sages femmes et autres personnels indispensables au NHS sont considérés dans ce nouveau système comme des travailleurs non qualifiés et donc indésirables. En sachant que le déficit de personnel est une des raisons de la crise que traverse ce même NHS au bord du gouffre. Des pans entiers de l’économie (services, agro-industrie, enseignement, et j’en passe) risquent de souffrir de ce nouveau système. On estime que ce sont 8,5 millions d’emplois qui ne seront plus pourvus. Ça fait beaucoup. Mais c’est pas grave, Priti Patel, dans sa grande sagesse, a la solution: les britanniques inactifs pourront remplacer la main d’œuvre européenne. Bien sûr, pourquoi ne pas demander à Kevin de l’Essex qui a arrêté l’école à 16 après un apprentissage raté en maçonnerie et bières, de prendre la place de Carmen, radiologue diplômée, mais espagnole? Il n’y a aucune raison que ça ne fonctionne pas, non? Et puis, je suis sûre que les retraités, les malades chroniques, les mourants, les accompagnants de malades, tout ces gens qui ne bossent pas (c’est scandaleux quand même), vont être ravis d’aller ramasser des pommes de terre à la place des saisonniers européens. Ça, c’est un modèle de société, où les « pauvres » sont corvéables à merci sur ordre d’une élite politique privilégiée, qui donne envie.

Bref, je trouve tout ça scandaleux, alors je préviens de suite, je n’aurai d’aucune patience face aux réponses suivantes: « c’est normal que les européens soient traités comme les autres immigrés ». Non, c’est normal que les européens en UK soient traités comme les britanniques en Europe, ça s’appelle un accord bilatéral et ça ne concerne en rien les pays tiers. Et non, les européens en uk ne sont pas traités comme les autres immigrés: on change les règles à posteriori pour eux et uniquement pour eux. Je ne veux pas entendre dire non plus que le UK a bien le droit de refuser les travailleurs non qualifiés: déjà, comme expliqué au dessus, il y en a besoin et 90% des européens en UK que je connais ne remplissaient pas les conditions pour avoir 70 points quand ils sont arrivés, mais 10, 20, ou 30 ans après, non seulement ils explosent le score, mais ils ont contribué bien plus à l’économie et au budget de l’état britannique que les locaux. De toute façon, je refuse de discuter avec quelqu’un qui juge ses semblables uniquement sur leur valeur économique.

Et dernier chose que je ne veux pas entendre: “Priti Patel a reconnu que ses propres parents n’auraient pas pu immigrer en UK avec les règles qu’elle met aujourd’hui en place”. Ou “elle est issue de l’immigration”, et alors? Ce sont ses idées qui me font vomir, pas ses origines. Je me contrefous de savoir d’où elle vient, ce que je vomis, c’est son idéologie (surtout que je la pratique depuis un bon moment, c’est mon ancienne députée). Quand je vois des européens en UK qui l’attaquent sur son ethnicité ou la couleur de sa peau, je me dis qu’elle a déjà gagné. Même eux, victimes de discriminations d’état, ont recours instinctivement à la discrimination. Priti Patel peut être contente, la société dont elle rêve se met en place.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , , | 4 commentaires

British oscars top 10

Avec un sens de l’originalité pétaradant (et surtout un état d’épuisement intense en pleines vacances scolaires), je fais dans la facilité et je ressors un top 10 des acteurs et actrices britanniques qui ont gagné un oscar pour un premier rôle (donc pas les seconds rôles ou les scénaristes et réalisateurs). Pour ne pas fâcher les cinéphiles avertis, c’est un top 10 chronologique, pas qualitatif et qui s’arrête en 2010. Vous seriez surpris du nombre d’acteurs et surtout actrices britanniques oscarisés. J’aurais pu citer aussi Maggie Smith ou Olivia de Haviland, plus une tripotée d’autres mais il fallait bien choisir. J’ai volontairement ignoré certains qui ne sont pas passés à la postérité, ou d’autres qui ne sont que très vaguement britanniques.

10-Vivien Leigh dans Gone with the Wind (autant en emporte le vent) en 1938 et A street car named desire. Ça commence bien, puisque les traductions françaises correspondent à peu près à la version originale. Je garde un souvenir éprouvant de Gone With the Wind, que ma grand mère regardait religieusement tous les étés quand j’allais en vacances chez elle. C’est sûrement un chef d’œuvre, mais ça m’ennuie profondément. A 10 ans, je trouvais ça terriblement niais, et très long. Contrairement à ce que je croyais, Vivien Leigh était une vraie petite boute-en-train, qui a déclaré: « la comédie est beaucoup plus difficile que la tragédie, c’est tellement plus facile de faire pleurer les spectateurs que de les faire rire ».

9-Audrey Hepbrun en 1953 pour roman holiday…c’est fou, encore un titre qui a été traduit correctement! J’imagine que tout le monde connait, ça se passe de commentaire. Ça tombe bien, je sais que c’est un film que je devrais trouver genial et romantique, mais je n’aime pas le romantisme, sauf le vrai, celui du 19ème quand tout finit dans un bain de sang ignoble…Audrey Hepbrun était aussi une comique, décidément, puisqu’elle a dit » je crois que rire est la meilleur facon de perdre du poids, je crois que les femmes joyeuses sont les plus belles ». C’était une immense actrice, je ne dis pas, mais je suis la preuve vivante et ronde que rire ne vaut pas un bon régime.

8-Alec Guinness en 1957 dans The bridge on The river Kwai. D’après GeekAdo c’est un véritable scandale, Alec Guinness aurait dû avoir un oscar pour Star Wars et uniquement Star Wars. Encore un souvenir de mes vacances d’été, mais cette fois, c’est mon papi qui regardait! Alec Guinness, en plus d’agiter vaguement des néons de couleur en robe de chambre pour le plus grand plaisir de GeekAdo, était aussi très modeste : « en fait, je suis un acteur de seconds rôles qui a réussi par chance à jouer des premiers rôles toute sa vie ».

7- Ben Kingsley dans Gandhi en 1982. Là, c’est moi qui suis outrée, Ben Kingsley n’a gagné qu’une fois! Attention, il a été anobli par Elizabeth, on est obligé de l’appeler Sir Ben, sinon on risque une amende. Sir Ben (je n’y arrive pas, c’est le nom du caniche d’une copine…) est un acteur exceptionnel, loin du method acting promu par certains: « si je dois jouer un poissonnier, je ne vais pas aller travailler dans une poissonnerie pendant trois mois. Regarder des poissons morts dans les yeux ne va pas améliorer mon jeu d’acteur ». Je précise aussi pour les indignés professionnels qui ont été outré qu’un anglais joué Gandhi (si, si, il y en a eu) que Ben Kingsley est quand même un chouïa d’origine indienne…on pourrait même dire que vu qu’il est né en Inde, de parents indiens et que son vrai nom est Krishna Pandit Bhanji, ceux qui crient au scandale risquent juste de passer encore pour des cons.

6-Daniel Day Lewis gagne l’oscar du meilleur acteur tous les matins au petit déjeuner. Il a commencé en 1989 avec my left foot, puis en 2007 pour there Will be blood, en 2012 pour Lincoln. C’est un acteur au talent immense, qui respire la joie de vivre, mais intérieurement, très intérieurement. Ça ne l’empêche pas d’être lucide: « les acteurs feraient mieux de ne pas donner de interviews ».

5-Jeremy irons en 1990 dans Reversal of fortune. Évidemment, pour mes filles, c’est un méchant, puisqu’il a fait la voix de « scar » dans le roi lion. Avant de réussir, il jouait de la guitare devant les cinémas, on sent le début d’une vocation. D’ailleurs, ça correspond bien à sa philosophie: » je ne crois pas à la vertu du travail. Si quelque chose demande des efforts, je préfère attendre que ça arrive tout seul ».

4-Emma Thomson en 1992 pour Howards end. Sur mon canapé, les avis sont partagés sur ce film. Je pense que c’est un chef d’œuvre extraordinaire, je ne m’en lasse pas. Maricheri et L’Ado trouvent que c’est un excellent somnifère. Par contre, on est tous d’accord Emma Thomson est absolument géniale, y compris dans QI et en interviews. Elle a un sens de l’absurde et de l’auto dérision que j’adore (pour Nanny Mc Fee par exemple, elle assure s’être inspirée des western spaghetti). En parlant d’un autre film dont le nom m’échappe mais ça fait déjà deux heures que je parcours Wikipedia pour ce fichu top 10 et ça va bien comme ça, Emma Thomson a dit: » j’ai une scène où, en pleine crise de nerfs, je suis en haut d’un escalier et j’agite une bouteille de brandy vide, et bien sur, c’est ce que je fais vraiment chez moi, alors, c’était facile à jouer! »

3-Helen Mirren en 2006 pour son portrait remarquable de Lizzie dans the queen. Attention, on doit dire Dame Helen Mirren, il fallait bien l’anoblir un peu, alors qu’elle est une anti monarchiste convaincue, elle passe son temps à jouer les têtes couronnées, de Elizabeth I à Elizabeth II. Dame Helen a si souvent joué la reine que Harry l’appelle mamie! Mais elle est beaucoup plus originale que la vraie : »quand j’étais enfant, je croyais aux fées. J’y crois toujours, et aux leprechauns aussi. Mais je ne crois pas en Dieu. »

2-Kate Winslet en 2008 pour the reader. Quand elle arrête de faire de la natation au milieu des icebergs, Kate Winslet est une très bonne actrice, qui n’a pas l’air traumatisé par les faux compliments: « quand les gens me disent que j’ai un joli visage, je sais que c’est une façon hypocrite de dire « dommage que ça se gâte en dessous du cou ».

1-Colin Firth en 2010 dans le King’s speech. Lui, aussi, c’est un spécialiste de natation, mais en chemise à jabot, ce qui a ému des générations d’anglaises. A part sa capacité à se jeter dans le moindre cours d’eau venu en faisant des effets de manches (en dentelles), Colin Firth est un petit comique: « quand je chante, j’ai la voix à mi chemin entre celle d’un ivrogne s’excusant et les bruits d’une tuyauterie bouchée. »

Publié dans Les tops 10 | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Mardi tourisme: Okehampton Castle

On continue nos allers-retours de chaque côté de la Manche. Cette fois, on est en Angleterre, et plus précisément dans le Devon à Okehampton Castle, en bordure de la petite ville charmante du même nom. Ça n’a pas l’air, mais il s’agit du plus grand château fort de tout le comté, et on le doit évidemment à des migrants normands.

Okehampton est une motte féodale qui date de 1068. Le Devon est un peu loin de Hasting et on n’avait pas internet à l’époque. Les habitants du coin n’avaient pas encore compris que le chef, c’était Guillaume le conquérant, depuis 1066. En tout cas, il a fallu que Guillaume leur envoie un pote, Baudouin (ou Baldwin en local) Fitzgilbert pour leur expliquer. Baudouin-Baldwin a établi ses positions à Okehampton, et il a fait régner l’ordre normand depuis son donjon sur toute la région. En même temps, on comprend pourquoi il s’est installé là, la vue est charmante. Quitte à s’installer de force quelque part, autant choisir un coin sympa.

Après divers mariages, Okehampton est devenue propriété d’une autre famille de migrants français , les de Courtenay en 1173. Vous savez ce que c’est, quand on se retrouve quelque part, on refait la déco. Le château a été agrandi aussitôt par Renaud de Courtenay, mais il était déjà pratiquement en ruines un siècle plus tard, quand Hugh de Courtenay en hérite en 1274. Le petit Hugh est ambitieux (il devient même Earl of Devon) et il reconstruit encore une fois Okehampton Castle. Ses descendants continuent à l’agrandir tout au long du quatorzième et du quinzième siècle.

Finalement, le dernier Courtenay est exécuté pour rébellion par Henry VIII, qui avait le coup de hache facile, et le château est confisqué en 1539. Il tombe peu à peu en ruines, il disparaît même sous la végétation, jusqu’à ce qu’un local le rachète pour rien en 1911 et les restaurations commencent dès 1917. Okehampton Caste appartient aujourd’hui à l’English Héritage. Ça se visite, on peut même grimper sur les ruines pour admirer le paysage qui n’a pas beaucoup changé depuis que Baudouin s’est installé là.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 5 commentaires

Sunny Monday 2020 #8

On est toujours en violet pour le rendez vous de Bernie, et les vacances scolaires ont commencé, sous la tempête. Alors, pour faire plaisir à Wizzboy, je vous mets un « vrai » chevalier.

Bonne semaine à tous!

Publié dans brèves | Tagué , , | 4 commentaires

Projet 52: porte

Pour une fois, je n’ai pas cherché d’interprétation un peu capillotractée au thème choisi par Ma’, ce que je fais pourtant souvent. Je mets une porte, sélectionnée par Marichéri parmi la multitude de ses archives. C’est l’explication de son choix qui est légèrement tirée par les cheveux. Voici la porte principale de la cathédrale de Bath, mais il ne l’a pas choisi pour son architecture remarquable, mais parce que l’Angleterre est en pleine tempête Dennis. Il y a des inondations de partout. Bref, et je cite Marichéri, c’est une porte anglaise dans le bain, c’est donc en pleine actualité. Voilà. Je n’y suis pour rien. Cela dit, j’aime beaucoup cette porte, qui permet d’entrer à Bath Abbey, ou plus exactement l’Abbey Church of Saint Peter and Saint Paul. L’Abbey a été fondée au 7eme siecle mais a été entierement reconstruite par les normands dans un premier temps puis au 12ème et encore une fois au 16eme. La porte d’origine a disparu lors de la dissolution des monastères par Henry VIII , mais Elizabeth a ordonné qu’elle soit remplacée. Cette nouvelle porte (West door, la porte de l’Ouest) date de 1611, elle a été financée par Lord Montagu, justement ministre de la justice de Lizzie Première, qui en a profité pour y faire figurer son blason. C’est un bel exemple de product placement avant l’heure!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , , | 13 commentaires

Friday Feelings #254

Je ne suis pas en retard du tout pour les états d’esprit (initiés par Zenopia, qui les continue sur FB maintenant qu’elle ne blogue plus et Postman): Wizzboy n’ayant pas école aujourd’hui, il s’est levé encore plus tôt que d’habitude,

Fatigue: par anticipation. Deux semaines de vacances scolaires avec un Wizzboy en pleine forme…

Humeur: dubitative

Condition physique: arrimée. C’est dans la tempête qu’on voit l’intérêt de mes kilos: je ne me suis pas envolée!

Esprit: flou, ce qu’on peut considérer comme un progrès.

Estomac: ça va toujours très bien de ce côté.

Culture: dans le style culture locale, j’ai expliqué le carnaval de Dunkerque et son célèbre lancé de harengs crus sur la foule à mes enfants. Bizarrement, ils sont moyennement convaincus et soulagés qu’on n’ait pas choisi d’habiter Dunkerque…pfff, ils ne savent pas ce qu’ils perdent!

Boulot: bon, ça suffit comme ça, avant la fin des vacances, il faut que le plafond du bureau soit fini. Si, si, ça va le faire. Peut-être.

Avis perso: c’est beau, la démocratie façon Boris Johnson…non seulement pour être ministre, il faut être un brexiter convaincu, mais maintenant, il faut aussi avoir toujours soutenu Johnson et n’avoir aucune compétence ni personnalité. Bref, après le remaniement ministériel d’hier, Johnson est entouré de fantoches extrémistes au QI global inférieur à leurs années d’expérience à leur poste respectif. C’est sûr qu’avec une équipe pareille, il va faire peur à Bruxelles. Ou pas.

Message perso: à lundi! Hiiiiiiiii:

Loulous: L’Ado est encore une fois en vacances, mais il ne vient pas: il se prépare à accueillir GeekAdo. J’en frémis d’avance, les deux frères lâchés dans Londres, aussi excités l’un que l’autre, ça va donner. Le grand (qui est plus petit en taille) est ravi de faire découvrir la vie étudiante londonienne au petit (qui fait 4m02), qui attend ça avec impatience. Je ne suis pas inquiète du tout. Du tout…En vrai, je suis très contente de cette osmose fraternelle. MangaGirl va faire son stage de troisième pendant ces vacances, à la bibliothèque municipale (un grand merci à ma copine bibliothécaire), elle est motivée. En tout cas, elle a promis de répondre si on lui adresse la parole au lieu d’essayer de disparaître derrière ses mèches pendantes, c’est déjà ça. PrincesseChipie est hystérique, un peu comme sa mère (hiiiii), en attendant nos visiteurs d’Angleterre. Elle a prévu un sleepover dans sa chambre, ça fait des semaines qu’elle complote avec sa copine sur WhatsApp. Wizzboy n’a pas école aujourd’hui, il a donc donné sa carte de saint Valentin à son amoureuse d’hier. Elle lui en a donné une aussi, et elle lui a même fait un cadeau, mais il ne me montre pas, c’est que à lui. Mon bébéééée….!

Divers: c’est un complot, on m’en veut personnellement, je ne vois que ça! La coupure d’électricité qui commence le matin pile quand je rentre après avoir amené Wizzboy à l’école et qui finit juste quand je pars le chercher à 4 heures, c’est bien suspect, non? Comment ça, parano, moi? En tout cas, ça m’a moyennement amusé, fichue tempête.

Amitié: voir message perso. Hiiiii.

Love: il s’est fait gronder par Wizzboy, décidément très investi dans la Saint Valentin, parce qu’il ne m’a pas fabriqué de cadeau en paillettes et papier mâché, ou un truc comme ça. Je lui en suis reconnaissante.

Penser à: faire le plein de franchouillardises pour nos invitées.

Courses: il nous faudrait une ancre ou deux, histoire d’arrimer les buts de foot de Wizzboy avant la prochaine tempête.

Envie de: calme météorologique.

Sortie: on verra selon la météo et les envies de nos visiteurs

Pic: Marcel est très concentré, il chasse les acariens.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 6 commentaires