Diana fashion top 10

Bon, comme promis dimanche, je me lance dans un top 10 sur Diana, alors que j’évite de parler d’elle depuis 4 ans. Diana, c’est l’icône indéboulonnable des tabloïds, il n’y a pas un jour sans qu’ils nous la ressortent. On la voit partout, comme Elvis. On nous balance des révélations fracassantes sur ce qu’elle a vraiment pris au petit déjeuner pour ses 12 ans. Ça n’arrête pas, c’est Diana à toutes les sauces. Diana et les martiens. Diana et le temple maudit. Diana contre attaque. Diana et le prisonnier d’Azkaban…c’est une plaie. En plus franchement, ce n’était qu’une potiche pas très futée, ce n’est pas parce qu’elle s’est viandée sur le perif’ qu’il faut en faire une sainte. Ok, elle a donné dans le caritatif. Mais c’était un peu son job (en plus de pondre William), tous les Royals le font en échange de vivre luxueusement aux frais du contribuable. Enfin bon, il se trouve que la BBC (Brexit broadcasting corporation) dans sa grande sagesse nous apprend qu’il y a une énième expo fahion sur Diana en ce moment. Alors que cette même BBC ne s’est pas rendue compte à l’inverse des médias internationaux, que les européens manifestaient à Westminster hier. On ne peut pas être partout, dans les jupons de Diana ou au cœur de la vie publique, il faut choisir. C’est beau cette ligne éditoriale claire et cette indépendance journalistique, chez la BBC (Bullshit broadcasting corporation). Enfin bon, je ne vais pas m’énerver maintenant, on n’est que mardi. Ça risque de chauffer jeudi par contre. En attendant, on va faire comme la BBC (Ball less broadcasting corporation) et se plonger dans les déguisements dianesques. Après tout on est en pleine période de carnaval. 

10-Quand Diana cherchait son look et hésitait entre un déguisement de bûcheron canadien ou un de petit poney. Même PrincesseChipie refuserait de porter un pull comme ça, c’est dire. 


Source 

9- Elle a eu sa période légume,  avec ce magnifique déguisement de carotte.


Source 

8- Elle faisait aussi très bien l’endive boullie, avec bavoir incorporé. C’est pour être une jeune endive? 

Source 
7- Sinon Diana imitait à la perfection l’abat-jour pour maison de retraite. Il faut le faire. Ou pas. 


Source 

6- On reconnaît encore son soucis du détail, avec cette magnifique tenue mi majorette mi pot de chambre. 


Source 

5-Après les légumes, les bonbons. Diana en quality street. 


Source 

4-En Angleterre toujours dans les maisons de retraite ou assimilées, on trouve des dollies, des espèces de poupées d’un  kitch à vomir pour recouvrir les rouleaux de papier toilette. Je ne sais pas comment ça s’appelle en français, ni même si ça existe. Enfin bon voilà…ça ressemble à ça. À noter que Diana était enceinte quand elle a porté cette chose infâme, mais je n’ai pas cherché si c’était William ou Harry qui tenaient le rôle du PQ. 

Source 

3-Diana était proche des animaux , ou l’inverse. Elle avait même réussi à adopter un bébé autruche (un autrichon?) qui restait bien sage, perché sur une sorte de chips géante quand Diana faisait le kiwi à ruban. 


Source 

2-Elle prenait fait et cause pour les délaissés. Par exemple les pingouins albinos. 

Source 
1-bon la, honnêtement je ne sais pas quoi dire.


Source 

Si ça vous tente, je ferais peut-être un top 10 des pensées philosophiques de Diana…il y a du lourd. On comprend mieux la vacuité intellectuelle de ce pauvre William. 

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , | 22 commentaires

Sunny Monday 2017 #8 

Pour une fois j’ai bien le soleil mais pas la bonne couleur pour le rendez vous de Bernie. Et puis j’ai envie de soleil et de souvenirs joyeux. Alors voilà un papillon du Devon. C’est plus gai que l’actualité brexiteuse. 


Bonne semaine à tous! 

Publié dans Uncategorized | 18 commentaires

My own ABC #58

S comme…

Scott, sir Walter, le Papa de Ivanhoé…pardon Marichéri me signale que c’est pas ça du tout…Je reprends. Walter Scott, le Papa de IiivanhoÉÉÉÉ. Scott est écossais et au départ il est plutôt juge qu’écrivain. Il a même été shérif ce qui dénote déjà d’un petit côté romanesque. En puis paf, à 25 ans en 1796, le petit Walter se met non seulement à traduire des poètes allemands, mais aussi à écrire lui-même. Attendez, on me signale que je n’ai pas replacé IiivanhoÉÉÉ depuis au mois deux lignes. En 1797, Walter n’hésite pas à  épouser une sale migrante européenne, une certaine Charlotte Geneviève Charpentier, une lyonnaise. Quel rebelle quand même ce Walter Scott! Surtout qu’ils pondent un trio de descendants de migrants en plus (IiivanhoÉÉÉ… c’est pour ne pas oublier de le recaser). À part ça,  Scott se lance dans le roman historique écossais en 1814 avec Waverley. Soyons clairs, il restreint méchamment son public avec ses velléités patriotiques.  Heureusement il élargit son audience et connaît un succès mondial avec Rob Roy, The lady of the lake et tout ça. Il est même fait baron pour service rendu à la couronne et meurt à moitié ruiné en 1832 à cause de placements financiers hasardeux…tiens, j’ai oublié de dire qu’il écrit une petite histoire vaguement inspirée de Robin des bois en 1820. Il y a un noble saxon valeureux qui rentre des croisades, le roi Richard (mais là, c’est pas un gentil), une nunuche du nom de Rowena, des tournois, des méchants, une Rebecca en détresse…les templiers font une apparition ainsi que Robin des bois lui-même, dans son propre role. C’est très chevaleresque…le nom m’échappe…IiivanhoÉÉÉÉ.


Source

Scotland Yard: c’est le siège de la police à Londres (la police est régionale ici, pas nationale). La Metropolitan police a été créée en 1819 pour s’occuper de Londres et de sa banlieue, et elle a emménagé à Scotland Yard sur  les quais de la Tamise en 1890. Depuis, Scotland Yard a déménagé deux fois mais a gardé son nom malgré les changements d’adresse. C’est à dire que Scotland Yard n’est pas sur Scotland Yard mais dans Victoria Street. C’est tout à fait logique. En même temps, c’est une bonne chose parce que les nouveaux bâtiments de Scotland Yard rendent beaucoup mieux, esthétiquement parlant dans les séries et les films de James Bond. Certes Scotland Yard n’a pas qu’un intérêt cinématographique, mais c’est important, non? 


Source

Spencer…non pas Lady Diana, dont j’évite soigneusement de parler depuis 4 ans tellement son statut d’icône neuneu intouchable me tape sur les nerfs (mais je sens que ça va changer bientôt…ahaha, c’est du teasing), mais Sir Charles, son petit frère. Le tonton de Harry et William est un vrai boute en train qui fait honneur à son deuxième neveu. Il a été journaliste et vaguement écrivain mais aussi régulièrement impliqué dans des scandales rigolos. C’est un métier, demandez à Andrew, l’oncle paternel cette fois, de Harry et William. Charles est donc lord et il a une tripotée de titres désopilants (il est à la fois le neuvième vicomte Spencer of Althrop et le quatrième baron Althrop tout court. C’est sportif). Il est connu pour avoir traité sa sœur de poufiasse embarrassante de son vivant et avoir profité de l’eulogie qu’il a prononcée pour l’enterrement de Diana pour insulter subtilement la famille royale. Devant les caméras du monde entier, c’est plus fun. Comme quoi, il l’aimait bien en fait sa sœur…Mais comme il n’y pas de petit profit, même quand on a hérité d’une fortune familiale pas possible amassée depuis les tudors, Charles Spencer a eu l’idée géniale de faire construire un mausolée immonde en mémoire de Diana dans le parc du château familial. Ça se visite. Et c’est payant évidement. Il a aussi une vie privée débridée, se mariant 3 fois et ayant officiellement 7 gosses (cousins du futur roi donc). Il n’y a pas à dire chez les Royals même les éléments satellites font rêver. 


Source

Skye: c’est une île paumée, au nord ouest de l’Écosse. Il fait un temps pourri et particulièrement venteux, et il n’y a rien si ce n’est des paysages à couper le souffle,  des ruines majestueuses et des villages charmants et pittoresques. Bref, malgré des conditions météos qu’on peut qualifié de particulières pour ne pas dire qu’elles sont exécrables, Skye est très touristique. Sérieusement, c’est absolument sublime. Et puis, on dit qu’il ne fait pas beau, mais regardez en 2015, les habitants de Skye ont souffert d’une canicule sans pareille. On a même enregistré un record de chaleur, à 26 degrés, la moyenne estivale étant d’habitude de 15. Degrés. Si. Mais c’est beau.

Source

Siouxsie and the banshees
, pour faire plaisir à Marichéri qui soutient qu’on dirait une description de ses filles. Je rappelle que les banshees sont des personnages mythologiques irlandais connues pour pousser des hurlements de dégénérés. À part ça c’est un groupe punk mais aussi un peu goth, formé à Londres dans les années soixante dix par une bande de petits rigolos respirant la joie de vivre. Marichéri aime bien. L’Ado à qui il a fait écouté a dit que ce n’était pas intéressant. S’en est suivie une discussion enflammée d’où il ressort en gros que Marichéri est un faux jeune qui s’y croit et L’Ado un béotien à moitié analphabète et sourd. Ou l’inverse. En tout cas, Siouxsie and the banshees, ça porte très bien son nom. 


Source

Pour la semaine prochaine, j’hésite entre continuer les S, Marichéri a encore des idées musicales ou commencer les T. En même temps, the smith, ça marche pour les deux. 

Publié dans Famille royale, Tourisme, vie de famille | Tagué , , , | 16 commentaires

Project 52 season 3 #7

Cette semaine Ma a bien raison, il fait froid ici…j’ai vu que par contre qu’en France, c’est printanier. Beuh. Enfin bon, j’étais partie pour vous mettre une jolie photo de Exchange square à Londres, prise exprès par Marichéri (qui le traverse tous les jours, sous prétexte qu’il y bosse) avec des gens emmitouflés qui se gèlent visiblement. Mais finalemt, après mûre  réflexion, Marichéri a trouvé que ça n’allait pas, il n’est pas content de cette photo, prise au téléphone. Et hop, un tour dans les archives, encore une  fois et il m’a ressorti Cambridge sous la neige. 


Effectivement ça donne froid. C’est plus majestueux que des pauvres londoniens congelés aussi. Ça date un peu, on n’a pas le moindre voile de neige cette année, au grand désespoir des enfants. On a bien eu des averses de neige, mais rien qui tienne au sol. Alors que dès qu’on a un demi millimètre, les écoles ferment et les trains s’arrêtent, d’où la passion de tous, y compris Marichéri pour la neige. Ce qui est surprenant,  c’est que dans le nord du pays, voire même en Écosse, où il neige plus, ça ne les arrêtent pas. Par contre ils se fichent de nous, les sudistes qui stoppons toute activité au moindre flocon par terre…alors que c’est normal, on ne rigole pas avec ça. La neige, c’est froid, mouillé et ça glisse. Des fois, ça casse le coude de gens innocents qui ne sont pas fichus de faire trois pas dessus sans se ramasser lamentablement. Bref, je n’aime pas le froid. Même à Cambridge, qui est pourtant absolument charmante. 

Publié dans Tourisme | Tagué , , | 27 commentaires

Friday Feelings #100 

Et voilà, le centième des États d’esprit de Zenopia et Postman et je n’ai rien, pas le début du commencement du soupçon d’une ébauche d’idée, rien.  C’est la faute des enfants qui ne font rien qu’à être en vacances et à fêter ça avec une mini gastro tournante depuis 24 heures, youpidoo. On s’éclate, beuh. On va dire que je vais me rattraper à deux ans d’états d’esprit. Voilà, ça ira comme ça. 

Fatigue: je suis tellement crevée que je n’ai plus de blague à faire sur le sujet, c’est dire mon état d’épuisement nerveux.

Humeur : noire 

Condition physique : molle. J’irais même jusqu’à dire gélatineuse. 

Estomac: le café, il n’y a que ça de vrai. 

Esprit: en grève.

Boulot: fumeux…ou alors c’est le boulot qui est en grève et l’esprit qui est fumeux? 

Culture: alors donc WizzBoy se passionne pour the lion guard, une vague suite disneysque du roi lion, c’est chantant, et pour Ninjago, un truc immonde à base de Lego Ninja comme son nom l’indique et de manque d’imagination des services marketing prêts à tout pour refiler trois boites de jeux à des gamins innocents. Bref, je révise les chansons bélantes et les faux nipponismes. On s’éclate. 

Penser à: lancer une pétition pour que Disney arrête de flanquer des râles bramants chansons pénibles à chaque épisode de ses dessins animés. Franchement, la complainte inspirante de l’hippopotame et le rock baveux des zèbres, ça n’aide pas. 

Avis perso: les vacances scolaires, c’est surfait. 

Message perso: je te réponds ce Week end, sans faute. 

Loulous: L’Ado résiste aux microbes grâce à une ruse remarquable qui consiste à dormir quand ses frères et sœurs sont réveillés, et donc à les éviter. Pas de contamination possible comme ça. Bon, on ne le voit pas depuis 4 jours, mais on sait qu’il est là, on l’entend ronfler et le frigo se vide. GeekAdo…euh, je vous passe les détails. PrincesseDiva méprise les microbes. De toute façon, ils n’oseront jamais s’approcher d’une pré teen en mode « je vous hais tous ». Ils ont raison, je ferais bien pareil si je pouvais. PrincesseChipie et WizzBoy ont inauguré la gastro. Ça n’a pas entamé du tout leur enthousiasme. Depuis ils vont très bien et pour fêter ça, ils continent à courir partout en hurlant avec une énergie redoublée. Alors en ce moment, ils sont des ninjas qui attaquent le repère des serpents mutants dans la cuisine, avant de se replier en faisant l’avion vers la base spatiale de buzz l’éclair dans le bureau, puis de partir sauver Pénélope qui dort bêtement sur le canapé dans se rendre comte qu’elle est prisonnière des sables mouvants de l’espace télécommandés par des hyènes qui sont de mèche avec les serpents du debuts mais c’est pas grave parce qu’on dirait que le roi lion il serait  copain avec les ninjas legos. Avec une fusée. Je n’en peux plus. 

Divers: ce qui est curieux, c’est que je ne suis pas encore malade, c’est surprenant. D’habitude quelque soit le microbe qui nous en veut, je fais tour de contrôle. Ça débarque à la maison avec un gamin, ça passe par moi, ça va à un autre gosse, ça me revient, puis à un troisième, et paf, encore moi…tout ça jusqu’à ce que c’est fait le tour de la famille,  et que ça puisse finir revigoré et encore plus teigneux, par moi. Ça fait d’ailleurs hurler de rire les enfants.

Amitié: je me répète, mais merci d’être là surtout que je suis moyennement comique en ce moment. 

Love: il attend le week end avec impatience. Il faut ramener Penelope chez le veto, pour voir si elle est guérie de son otite. Marichéri espère  que le veto prendra encore la température de cette pauvre bête. Cette fois, il se tiendra prêt à prendre une photo. Il paraît que la tete que fait cette malheureuse Penelope est à se rouler par terre de rire.

Courses: faites

Sorties: il pleut.

Envie de: ne pas sortir.

Pic:je continue avec les vaches…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 37 commentaires

Thursday Thunder: school stereotype

J’ai parlé l’autre jour (j’ai la flemme d’aller vérifier quand…) de PrincesseChipie qui est gifted, douée à l’école, particulièrement en math. Elle adore ça. Comparativement, elle est moins impressionnante en literacy, en anglais mais c’est très relatif. Et donc on a régulièrement droit à : heureusement qu’elle est bonne en anglais aussi, elle ne sera pas obligée de faire des maths plus tard. Pardon? Ben oui, elle pourra faire autre chose que des maths au 6th form, au lycée et après. Non mais ça va pas? Pourquoi elle ne ferait pas des maths? C’est quoi ce sexisme?


Source 

Le pire c’est que ça vient généralement des enseignants eux-mêmes. Ça a commencé dans l’ancienne école avec PrincesseDiva. On s’inquiétait un peu parce que la pauvre gamine n’avait strictement aucune logique, alors que ses frères montraient déjà des facilités pour les maths dès le plus jeune âge (c’était une ruse dans le cas de L’Ado, ça lui est très vite passé). Réponse de l’institutrice (j’insiste, une institutrice): c’est normal, c’est une fille! Elle n’a pas besoin d’être douée en maths. Wtf?!? Parce que c’est une fille, c’est pas grave si elle ne sait pas compter jusqu’à 10 et vous n’allez pas faire l’effort de lui apprendre? Et les garçons, vous refusez aussi de leur apprendre à lire et écrire, parce qu’ils n’ont pas besoin d’être littéraires? Non mais ça va pas! Vous feriez mieux de changer de métier de suite, espèce de sexiste dégénérée. Je ne sais pas moi, un truc plus dans vos cordes, paillasson pour club de gentlemen ou peut être dame pipi au Miurfield Golf, qui refuse toujours d’accepter sur ses Greens des joueuses…en plus c’est pratique, pas besoin de savoir compter. Avec PrincesseChipie forcément, on est passé à la vitesse supérieure. Pas de soucis, elle s’en sort bien partout, elle aura le choix, ne vous inquiétez pas. Euh…je ne m’inquiète pas. Non, mais, elle est impressionnante en math d’accord, mais elle s’en sort très bien en anglais, elle n’aura pas besoin d’être matheuse toute sa scolarité. Aaaaargh! Mais si elle veut faire des maths, elle? 

C’est affolant. J’ai fait un bac C, je ne sais pas du tout comment ça s’appelle  maintenant, c’était math et physique. On était 3 filles. Je pensais bêtement que les choses avaient évoluées depuis. C’est vrai que L’Ado a fait langues et littérature au 6th form, au lycée, et que c’était un chouïa plus féminin que masculin, mais pas de beaucoup. Je pensais bêtement qu’il devait y avoir plein de filles en maths et sciences maintenant, on n’est plus au moyen âge (je n’ai pas dit que j’étais au lycée il y a des siècles, c’est une image). Mais bon, j’ai vérifié par acquis de conscience. C’est raté. Visiblement, ça passe encore au lycée, toutes options confondues, on trouve 40% de filles dans les sections maths et sciences en Angleterre. Ça pourrait être mieux, mais au moins, il n’y a pas que trois égarées qui passent pour de dangereuses illuminées à être meilleures en maths que les garçons, (je ne dirais rien sur la physique… j’ai toujours pensé que c’est malsain d’accrocher un ressort à un aimant en faisant des ondes devant une lampe ou un truc comme ça. De toutes façons, le prof n’était forcément qu’un triste pervert qui n’avait pas d’autres joies dans la vie que de terroriser de malheureuses molécules innocentes. Je sens que je m’éloigne du sujet…). Par contre, ça dégénère à l’université, où on ne trouve plus que 32 % de filles en science, math et technologie. Et c’est encore pire après, les femmes n’occupent que 12,8% des emplois dans ces filières…Ben, elles sont parties où les 40% du lycée, elles se sont évaporées? Ou elles sont tombées sur des connards sexites enseignants bien intentionnés qui leur ont dit que c’était pas grave d’aimer mes maths, elles pouvaient autre chose quand même. 

Enfin bref, le prochain instit qui me dit que les filles n’ont pas besoin de faire des maths, même si elles aiment ça, et qu’elles peuvent très bien faire littérature quand même, je vais lui montrer à quel point je peux effectivement être douce et féminine avec des mots. En jurant comme un charretier. PrincesseChipie a largement le temps de se décider, mais ça sera selon ce qu’elle veut faire, pas à cause de clichés sexistes débiles. 

Publié dans Les colères, Uncategorized | Tagué , , , , , | 54 commentaires

School holidays 

Les enfants sont en vacances, tous les cinq, pour une semaine. C’est là que je me rends compte que j’ai vraiment beaucoup d’enfants en fait. Comment j’ai bien pu faire pour pondre 5 gamins? Et surtout pourquoi? (Ce sont des questions rhétoriques, pas un jeu concours, pas la peine de m’envoyer la réponse!). En plus, il pleut, il fait froid, impossible de les mettre dans le jardin. Et j’ai une espèce de migraine larveuse depuis deux jours (c’est à dire qui me transforme en larve, j’ai l’énergie d’un mollusque comateux). Un bonheur.  Bref je vous ressors un matin de vacances typiques. Ils se ressemblent tous. 

Source 
Les festivités matinales démarrent beaucoup trop tôt, à cause de Marichéri qui prétexte que lui, il va bosser, pour mettre le réveil à des heures indues qui ne devraient même pas exister tellement elles sont indécentes. Il part en catimini juste quand WizzBoy se met à brailler comme un veau gazouiller harmonieusement en réclamant son papa. L’est où Paaaapa? Au travail. L’est où papa’s travail? À Londres. L’est où Londres?… youpidoo. Quand ce gamin va à la preschool, il faut que je le réveille, mais là forcément, il veut jouer. Comme je suis têtue et que je veux profiter des vacances, même le matin, je le prends avec moi, pour un câlin calme et reposant dans mon lit douillet que je ne veux pas abandonner aussi tôt. Ça lui plait (à WizzBoy, le lit n’a pas encore émis d’opinion). Après une séance de trampoline directement sur mon estomac, et deux ou trois jeux rigolos, dont un qui consiste à donner des petits coups de poings amicaux dans l’œil droit de maman, pour vérifier que non, elle n’a pas ses lunettes, WizzBoy finit par se rendormir. Ô joie. C’est le moment que choisit Penelope pour pousser la chansonnette, style chanteur de flamenco qui se serait coincé les doigts dans sa guitare, devant ma porte. Elle veut manger ou jouer, on ne sait pas mais en tout cas, c’est urgent…si elle continue à beugler comme ça, elle va surtout apprendre à voler. Voilà que Capucine, en sa qualité d’ainée ne veut pas être en reste et se lance aussi. « Va voir L’Ado! » . Sale bête. Non mais. Je reviens délicatement à côté de WizzBoy en essayant de ne pas le réveiller. 

Les filles passent ensuite à l’attaque, en se disputant comme des poissonnières à la criée, devant la salle de bains, pour aller aux toilettes. C’est PrincesseChipie qui a commencé en allant vérifier si sa sœur était réveillée. Elle ne l’était pas. Elle n’avait pas du tout envie de l’être. Elle le fait savoir, bruyamment. Du coup PrincesseChipe n’ayant personne avec qui jouer, décide pour s’occuper un peu de courir comme une dératée dans le couloir, avec la grâce et la légèreté d’un commando de chars d’assaut soviétiques. En fonte. Manque de chance, PrincesseDiva pour se venger, se précipite aussi et la rattrape devant la porte des toilettes. Et elle enclenche la sirène (elle prend  des cours de chants. C’est une erreur). Non, mais, si c’est aussi urgent que ça, allez-y au lieu de hurler, espèces de banshees prépubères! Ça fait aussi émerger GeekAdo qui grogne dans un charabia franglais:
– shut up les filles, I want to dormir! 
-ahaha, t’es nul, mamaaaaaaan, y’a GeekAdo qui parle pas la français….
-ça suffit, le premier qui dit encore un mot, en français, en anglais ou en araméen, je lui fais copier le dico franco-russe, bandes de matinaux! Allez-vous recoucher! 
Tout le monde regagne sa chambre en boudant. Capucine attirée par l’animation, revient voir sur le palier. Visiblement, L’Ado ne l’a pas jetée dehors, c’est un tort. Elle a encore faim, et comme elle est très timide, il faut l’accompagner devant sa gamelle et pratiquement lui tenir la patte pendant qu’elle mange. L’odeur de la pâtée pour chat, à l’aube, c’est un enchantement. Beuh. Heureusement, WizzBoy dort toujours. On va essayer de se recoucher, après avoir éjecté la bestiole amicalement dans le jardin. C’est pour son bien, il faut qu’elle fasse un peu d’exercice avec tout ce qu’elle a englouti. Elle ne se démonte pas et se plante directement sur l’appui de fenêtre de L’Ado qui a sa chambre en bas, et rentre aussitôt. Quel empoté ce gamin! Pendant ce temps, les filles se sont réconciliées. PrincesseDiva ronfle avec sa porte ouverte et Pénélope sur la tête. PrincesseChipie joue aux Barbies sur le palier. C’est fou ce que ça peut être bruyant une Barbie quand même. Du coup, WizzBoy ne dort plus du tout, alors que je suis épuisée par mes allées et venues dans l’escalier derrière la chatte. Nouveau coup de poing dans l’œil, cette fois pour s’assurer que je suis réveillée aussi. Il me met d’autorité mes lunettes, à l’envers, une branche dans le nez, l’autre sur le sommet du crâne: « me, j’ai faim. Now. » Bon. 

On descend. Wizzboy passe devant en traînant un demi quintal d’essentiels pris au passage dans sa chambre, trois transformers, un dinosaure vert et un bleu,  et une peluche Mickey. Comme je ne suis pas bien réveillée, je ne vois pas le dinosaure vert qui se désolidarise du reste de la bande et m’attend lâchement au début des marches. Je pars en vrille, et en jurant comme un charretier. Je me broie le petit orteil sur la porte de la salle de bain, laissée grande ouverte. GeekAdo émerge: maman s’il te plait, j’essaie de sleep là. PrincesseDiva claque sa porte et manque de peu la queue de Pénélope qui a glissée: non mais ça va pas, je neeeeeed  my sleep, shut up tous! Sérieusement, je suis au bord de l’amputation du petit orteil, je ne suis pas d’humeur à décoder le franglais de mes enfants. Il me faut un café. Vite. 

WizzBoy attend déjà en bas, et en hurlant parce que  j’ai fait mal son dinosaure. PrincesseChipie en profite pour descendre aussi. Les deux  réclament leur petit déjeuner. Capucine, qui est rerentrée je ne sais comment, a encore faim. Ce n’est pas possible, c’est un estomac sur patte cette bestiole. WizzBoy veut une pizza à la fraise en petit déjeuner. PrincesseChipie qui est une grande décide de se préparer des céréales toute seule en jonglant directement avec la bouteille de lait ouverte. Elle éponge avec un t-shirt de L’Ado qu’elle a trouvé dans le frigo (pas L’Ado, le t-shirt. Qui n’était pas dans le frigo hier soir, mais qui laisse à penser que L’Ado a bien fait un tour dans ce frigo cette nuit, je ne sais pas si vous suivez…). Je pousse la boîte vide de pizza que L’Ado a gentiment laissé à côté de la machine à café (ce qui confirme mes soupçons concernant le pillage nocturne du frigo) . Ça ira mieux dans un instant. WizzBoy a piqué les céréales de PrincesseChipie qui ne peut pas en prendre d’autres parce que Pénélope est rentrée dans la boite et refuse de sortir même quand on la tire par la queue. Les trois hurlent en se disputant. GeekAdo fait chuuuuuteuh depuis sa chambre et PrincesseDiva claque sa porte en continu juste pour marquer sa désapprobation. Capucine couine pour participer. On entend les ronflements de L’Ado. 

 
Il est 8 h. Les trois grands n’émergeront que pour midi. Les 4 autres (je compte les chattes) sont attablés devant le petit déjeuner, dans un silence relatif. Je prends mon premier café, la journée de vacances peut commencer. C’est là que Marichéri appelle pour savoir si les paresseux de vacanciers sont réveillés. Vivement que l’école reprenne. 

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , | 46 commentaires

Victorian Valentines top 10 

Bon, visiblement c’est la  saint Valentin…si les victoriens avaient eu la télé, je suis sûre qu’ils ne se seraient pas embêtés  avec des fêtes neuneu comme ça, juste pour s’occuper un peu. Par exemple, ce soir il y a foot. Enfin bon, les victoriens n’avaient pas la champions league, par contre ils étaient tout contents d’avoir tout à coup un service de poste pétaradant, peu cher (un penny le timbre) et efficace. Bref à parti de 1840, ils se mettent à envoyer des cartes de Saint Valentin par pelletée, surtout qu’on n’est plus obligé de les fabriquer soi même, c’est toujours ça de pris. Dès le milieu du dix neuvième siècle, on en trouve dans le commerce. Ce n’est pas forcément un progrès. Enfin bon voilà un petit top 10 de cartes victoriennes pour la Saint  Valentin, attention c’est spécial.

10-on commence doucement avec la carte ultra spécialisée, pour joueur de tennis ayant casser sa raquette. C’était peut être courant à l’époque je ne sais pas…ou alors il s’en sert pour taper sur le gros cœur rouge…c’est confus comme allégorie quand même. Le cœur du tennisman battra toujours? Avantage cardiologue? …je ne vois pas. 

Source 

9-La carte pour amnésique, c’était quand même super précis. Non parce que  le type n’est pas sûr de lui, qui est qui? Avec qui? Et d’abord, c’est qui cette file? Et qu’est-ce qu’il fait là?

Source 
8-Là, je ne vois pas trop à qui ça s’adresse…un amoureux des légumes? C’est sûr qu’un bouquet de roses,  c’est banal, rien n’est plus romantique qu’une citrouille géante.  Et pourquoi il est en couche rose? Et qu’est ce que la fille fiche dans la citrouille? C’est une carte pour incontinent qui deteste la soupe? 

Source 
7-on enchaîne  avec le type honnête, mais un peu limité. Si c’est une cuisinière qu’il cherche, il pouvait passer une offre d’emploi. Parce que là, ça risque de mal tourner. Pour lui. 


Source : certains aiment les blondes, d’autres aiment les brunes. Mais tout ce que je veux, c’est une bonne cuisinière. Et un coup de poêle dans la gueule, ça marche aussi?  

6- justement, puisqu’on est dans la gastronomie et le bon goût, la  carte spéciale cannibales. On nage en plein romantisme. 


Source 

5- Dans le même style, on a aussi la carte pour serial  killer, c’est très frais. C’est évidement un jeu de mots subtil entre deer et dear (cerf et chérie). Le type qui a pondu ça a dû finir célibataire. Enfin j’espère. Ou alors ça y est, on a résolu le mystère de Jack the Ripper. Dans le civil, il était fabriquant de cartes de Saint Valentin. 


Source 

4- on reste dans le romantisme charmant, la poésie , tout ça…beuh.  


Source 

3- forcément après tout ça, on a la carte anti saint valentin, pour les rebelles, oh yeah. C’est sûr que la pauvre file qui a reçu n’importe laquelle des cartes au dessus à besoin de se venger. 


Source  

2- Alors là franchement, je sais pas quoi dire. 


Source 

1-On termine avec un as du bricolage et de la carte diy.  J ‘en avais déjà parlé mais c’est tellement chou que je ne résiste pas à la recaser. La carte avec moustache intégrée. (Je précise que ça a été testé, il semblerait que ce soit bien des poils de moustache. Je ne sais pas comment ça a été testé  par contre). C’est un chef d’œuvre romantique.  


Source 

Publié dans Les tops 10 | Tagué , , , , | 29 commentaires

Blogger recognition award again 

Un nouveau tag, grâce à June and cie , ça tombe bien j’adore jouer! En plus, le titre est déjà en anglais, c’est pour moi. Je l’avais déjà fait, il y a longtemps (plus d’un an,  je crois), mais il semblerait que le blogger recognition award ait un peu évolué …alors donc il faut toujours raconter l’histoire de son blog, mais avec des détails cette fois, et donner des conseils aux petits nouveaux qui veulent se lancer sur la blogosphère. Wizzz. 


Source 

J’ai déjà raconté l’histoire du blog des centaines de fois. Pomdepin, c’est parce que je viens des Landes et que ça sonne mieux comme pseudo que foie gras ou confit de canard (le premier qui m’appelle Confit, je mords). C’est Marichéri qui m’a forcé gentiment encouragé à commencer à blogger. Il a créé un joli blog avec bannière et tout. Et comme un mois après je l’admirais toujours sans rien oser écrire, il m’a informé qu’il n’allait pas l’effacer et qu’il allait y mettre n’importe quoi si je ne me décidais pas. Du coup, c’est moi qui écris n’importe quoi. Au départ, je voulais parler de la vie en Angleterre. Ça a rapidement dégénéré. J’y mets tout ce qui me passe par la tête, des aventures familiales en passant par la vie trépidante des Royals, des colères et des tops 10, des histoires d’enfants et de l’histoire d’Angleterre…bref, c’est un bazar monstre, comme dans mon petit cerveau surmené. En fait, je parlais de tout du moment que ça m’amusait, en espérant que ça vous fasse rire aussi. Et puis, ces derniers mois, avec le brexit, le blog a pris une autre tournure, les colères se sont multipliées. Je ne pense plus être souvent drôle, j’essaie pourtant mais j’ai du mal. 

D’ailleurs, j’ai failli tout arrêter. Mais j’ai besoin de me vider la tête, d’évacuer, de partager, de me forcer à trouver un côté  comique à des situations qui ne sont pas forcément désopilantes, au premier abord. Et vous êtes toujours là, à ma grande surprise. Ça me touche beaucoup. Vous êtes même de plus en plus nombreux. Visiblement,  c’est une évolution de ce tag, il faut parler de ses stats maintenant…Aaah, les stats, le nombre de visites par jour et tout ça…vous avez les bloggers qui ne jurent que par leurs Stats. Ceux qui prétendent ne jamais les regarder mais sont collés dessus. Ceux qui s’en moquent vraiment éperdument. Et celle qui a un Marichéri qui adore les statistiques, c’est une déformation professionnelle et qui les trouve fascinant, par principe. Du coup, je sais que  vous êtes entre 1000 et 1500 par jour à venir lire mes petites histoires et j’en suis toute émue. Je ne sais pas comment ça se passe sur les autres blogs, si c’est peu ou pas, mais comme je n’arrive toujours pas à croire que mes petits délires puissent intéresser qui que se soit, ça me paraît énorme, merci d’être là. Ça monte même à plus de 2000 parfois, jamais sur les billets historiques qui me plaisent le plus d’ailleurs. Par contre je ne sais pas combien j’ai d’abonnés en tout…je suis inscrite (grâce à Marichéri) sur des tas de réseaux, et j’ai perdu depuis longtemps les mots de passe pour plus de la moitié d’entre eux. C’est pas malin. 

Sinon les conseils aux petits nouveaux …ahaha. Aucune idée. Ça dépend du genre de blog déjà. Je dirais écrire parce qu’on en a envie, pas pour ses stats justement. Mais pas en oubliant qu’on va être lu, parce qu’il y a peut être des choses qu’on préfère garder privées. Mais sinon, écrire pour se faire plaisir, pour rencontrer des gens, pour se vider la tête, pour se faire du bien. Ça défoule d’écrire un blog!.. Bon, c’est pas génial comme conseil, mais si je savais ce qu’il faut faire pour « bien » tenir un blog…ça ne m’amuserais plus, j’arrêterais aussitôt. Be yourself and have fun. Si vous ne voulez pas échanger, discuter, rencontrer, ne faites pas un blog humeur. Sinon, allez y! 

Comme je suis sympa (ça ne va pas durer, attendez le prochain tag), je ne taggue personne, mais si ça vous tente, n’hésitez pas. Et merci à June d’avoir pensé à moi. 

Publié dans tag | Tagué , , , , , | 39 commentaires

Sunny Monday 2017 #7

On est toujours en parme pour le rendez-vous de Bernie. Et dans le brouillard ici, du coup je vous amène à Rome, derrière la villa Médicis. Ce n’est pas exactement la bonne couleur, mais presque. En tout cas ça fait plaisir à voir. J’y retournerai bien…


Bonne semaine à tous! 

Publié dans tag | Tagué , , , | 18 commentaires