Sunny Monday #37

On est toujours en pleine rentrée pour le rendez-vous de Bernie (et toujours sous la pluie…). J’avoue que je n’avais aucune idée. Mais il se trouve que Marichéri va parfois se promener, faire son intéressant pour le boulot à Washington. L’école, a repris la bas aussi. On y croise des bus scolaires à des heures indues le matin…


Bonne semaine à tous! 

Publié dans Tourisme | Tagué , , , | 6 commentaires

Harry Top 10 

Ceux qui sont aussi sur FB ont dû voir que je suis au bord de l’indigestion débordée aujourd’hui. On a fêté le retour de L’Ado au Resto. Après une raclette hier soir (L’Ado a ramené des provisions). Beuh. Je me sens un peu vaseuse là d’un coup…bref, parce que je suis avachie sur le canapé en essayant de digèrer, on parle beaucoup de lui dernièrement, je ressors un top 10 de Harry. On se demande si il ne va pas enfin se caser, en plus avec une américaine divorcée, le petit coquin. C’est beau de perpétuer une grande tradition familiale comme ça…bon par contre, ce n’est pas son arriere grand tonton qui aurait épousé une métis. Là, ça devient intéressant. J’imagine déjà la confusion mentale de tous les fans des Windsor (cette bande de migrants européens) qui se précipitent avec leur petit drapeau nationaliste dès que les Royal sont de sortie…ils vont faire comment pour réconcilier leur racisme inné et leur royalisme pourri, si Harry épouse Meghan, dont la maman est black? J’en ris d’avance, go Harry  go!   

Pour ceux qui ne sont pas au fait de la généalogie de la famille royale, Harry est le deuxième fils de Diana, et probablement de Charles. Apparemment, sa mère avait prévenu, il a un tempérament « artistique ». Il est très populaire, surtout auprès des républicains convaincus. Je trouve aussi que c’est le plus sympathique de la bande, malgré son humour particulier, hérité de son grand père. Harry est militaire (il faut bien le caser quelque part, mais est ce que c’était une bonne idée de lui donner une arme?) et s’est illustré déjà deux fois en Afghanistan, ce qui lui a permis de faire des tas de commentaires rigolos.

10-Harry sur un prince très simple, pas du tout snob: « j’adore me rouler dans la boue dans une tranchée et tirer des balles. »

9- mais ce garçon est très lucide: » j’adore les enfants parce que je suis incroyablement immature aussi ». Ah, ben il va pouvoir baby-sitter son neveu.


Source 

8- Il peut faire de l’humour volontairement: » pour ceux qui attendaient Harry Styles, désolé, et non, je ne vais pas me mettre à chanter ». Et pour ceux qui ont la grande chance de ne pas connaître, Harry Styles est le….euh…chanteur acnéique des One Directions, un boys Band.

7- en commentant ses activités en Afghanistan, non seulement Harry a admis qu’il a tué des ennemis (en même temps, il était là pour ça, pas pour faire de la broderie) : »c’est une joie pour moi, parce que je suis assez fort à la PlayStation et la Xbox. Alors, avec les pouces, je suis utile ». Le brave garçon.

6-sa scolarité a été laborieuse. D’ailleurs, il n’a réussi qu’un A level, en art (peut être en hommage au commentaire de sa mère) et des bruits courent que ce sont ses profs qui ont passé l’examen à sa place. Il a expliqué: « les examens, c’étaient toujours un cauchemar, mais n’importe quoi d’autre, comme taper dans un ballon ou jouer à la PlayStation, je trouve ça facile. Même plus facile que marcher des fois. »…je préfère ne pas commenter, par charité.

5- En parlant de son enfance: « pour être honnête, les conversations au dîner c’était le pire, de devoir écouter tous ces gens ennuyeux » (la reine, Charles et tout ça…)


Source 
4-après ses exploits nudistes à Las Vegas: » c’est probablement une fois où j’étais plus militaire que royal ». Ses collègues ont du apprécier!

3-d’ailleurs , il a toujours un petit mot gentil, y compris devant les caméras pour ses amis soldats: » merde, tu ressembles à un raghead toi » littéralement quelqu’un avec une serpillère sur la tête, donc un sikh avec son turban. C’est grand papa Philip qui doit être fier de son petit fils!


Source 

2-il a des ambitions: « il est hors de question que je me tape sandhurst (l’académie militaire) si c’est pour rester le cul sur ma chaise ». C’est un poète, ce prince.

1-Harry a eu une illumination , d’un coup et a enfin compris pourquoi il a grandi dans un palais au frais du contribuable britannique: « une fois que tu es militaire, elle représente beaucoup plus que juste ta grand mère. C’est la reine. Et alors, soudain, tu réalises, tu vois, wow, c’est quelque chose. » Et oui. Wow.

Publié dans Famille royale, Les tops 10 | Tagué , , , , , | 16 commentaires

Project 52 season 3 #37

Cette semaine, Ma’ nous fait rester à la maison…ça n’a l’air de rien, mais ça me pose problème. Il y a deux ans et demi, on a déménagé. On a enfin trouvé notre maison parfaite, notre forever home. On l’a adoré. On a tout refait, aggrandit, rénové, décorée avec amour. Et puis il y a eu le brexit…je me sens beaucoup moins chez moi dans ma jolie maison anglaise. Elle a perdu de son charme, je n’ai plus ce sentiment de sécurité qu’elle me procurait. Ce n’est plus mon Home sweet home. Un jour ou l’autre, on partira, ça prendra peut être (sûrement) des années, mais on n’est plus chez nous. Ma maison a perdu sa magie à cause de tous ces abrutis qui veulent nous flanquer dehors, nous déporter. 


Voilà. J’aimerais dire bienvenue chez moi, dans ma maison si anglaise, mais bon…

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 9 commentaires

Friday Feelings #129

Je suis dans les  temps pour les états d’esprit du vendredi de Zenopia et Postman, youpidoo! Oui, bon il m’en faut peu. Allez hop, c’est parti (je me demande si je n’ai un peu forcé sur le café ce matin…). 

Fatigue : dormir, c’est très surfait. Non? 

Humeur: à la fois terriblement angoissée, très énervée et un peu résignée. C’est assez confus. 

Condition physique: oubliée 

Esprit: en surmenage, toutes ces humeurs en même temps, c’est épuisant. 

Estomac: attend demain, L’Ado et son sac rempli de tout qu’on lui a commandé de France arrivent demain. 

Boulot: rhaaa…je n’ai toujours rien fait! Entre les malades, les rendez vous, les imprévus, le bénévolat, je n’arrête pas. Lundi, je m’y mets…sûrement. 

Culture: euh…la champions league, ça compte? 

Avis perso: c’est bien gentil de dire, pas de point Godwin , toute comparaison avec Hitler appauvrit sacrément un argumentaire…je suis bien d’accord. Et je trouve affreusement indécentes certaines comparaisons totalement déplacées avec le nazisme.  Mais bon parfois, quand le parallèle est criant, il n’y a malheureusement pas le choix. J’aimerais vraiment beaucoup pouvoir dire que certains passages de la great repeal bill de Zaza ne ressemblent pas à la loi qu’a fait passée Hitler en 1933. Mais je ne peux que constater les ressemblances. Pour ceux que ça intéresse, je vous mets un article qui explique tout ça mieux que moi, c’est ici et en anglais. 

Message perso: la semaine prochaine? Il n’y a plus de gastro dans la maison ça devait être plus calme! 

Divers: Ben oui, on se gèle en plus. Je sais, c’est nul. Mais il fallait bien que je détente un peu l’atmosphère, non?  

Loulous: L’Ado rentre demain, youpidoo! Il va aussi falloir que je songe à changer son pseudo d’ailleurs. Il vieillit à vue d’œil et a pratiquement un pied dans le troisième âge, en plus il a bêtement gagné en maturité ses derniers temps (enfin à sa façon…). Je n’ai pas d’idée…L’Endormi? Le Vieux? Machin? LeGrand, ça ne va pas. GeekAdo qui le toise du haut ses 4m02 va hurler de rire. PrincesseDiva voudrait aussi changer de pseudo, elle trouve que ça fait bébé. Non mais, ils m’ennuient tous, avec leurs récriminations. Si j’avais su, je les aurais juste numérotés, ça aurait été plus simplement. Et je ne parle pas des pseudos. Non mais. PrincesseChipie elle, est très contente, comme toujours. Elle est débordée à préparer des cadeaux pailletés pour le retour de son grand frère. Il semblerait qu’il y ait aussi une chanson. Youpidoo. Wizzboy est toujours ravi d’aller à la Big school. En plus, il a fait PE (physical Education, sport) et c’est fun. Et à part ça, tu apprends quoi? I don’t know! Bon…

Amitié: désolée d’être aussi peu présente, mais je pense à vous!  

Love: attend ses cornichons le retour de son fils adoré. 

Courses faites

Sortie: dimanche, en troupeau et au resto.

Envie de: rien, tout, je sais plus…

Pic: Penny quand elle fait son innocente…moi mettre du sable partout sur le bahut? Où ça? Je ne vois pas…bref, depuis 2 semaines elle va se rouler dans le bac à sable de WizzBoy et vient ensuite se secouer, toujours devant la télé sur le bahut. On ne comprend pas pourquoi. C’est un rituel religieux? Une tentative de communication? Ou juste le plaisir d’ennuyer ses humains? 

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 20 commentaires

Thursday Thunder: brexit diary #11

Mes colères du jeudi se suivent et se ressemblent. Encore le brexit. Mais cette fois, je ne suis pas la seule à m’énerver. On est plusieurs milliers. Tous des sales migrants européens bien sûr, puisque les anglais ont décidé de ne pas broncher pendant que leur pays (vu le nombre de fois où on nous répète que ce n’est pas le nôtre…) s’enfonce gentiment dans le fascisme. Pour des gens persuadés d’être le phare de la pensée mondiale, le seul vainqueur (à mains nues) du nazisme, le modèle de la terre entière, voire de la galaxie, ils manquent singulièrement d’esprit critique et de courage. C’est tellement plus facile de fermer les yeux et de balayer d’un revers de main paresseux les inquiétudes de tous ces sales migrants européens, vivement qu’on les déporte tiens. 


Source

Après presque 18 mois d’insultes, d’agressions (parfois mortelle, rien que dans mon riant comté de l’Essex), de brimades administratives savamment orchestrées par le gouvernement lui-même au nom de sa politique d’hostile environment, après l’explosion des détentions plus ou moins légales d’européens dans des centres pour migrants, après que les bailleurs préfèrent ne plus louer aux européens, après que les employeurs rejettent les candidats n’ayant qu’un passeport européen (pas britannique ou un visa, comme les autres immigrés), après que les banques, les assurances, les agences de voyages et j’en passe refusent les clients européens, on s’est soudainement demandé si peut être, éventuellement, les européens ne souffriraient pas d’une certaine forme de discrimination. No kidding, and what was your first clue? Le gouvernement a fini par se pencher sur la question. Certes, ces discriminations ont été soit créées par lui soit vivement encouragées, et Zaza et ses clowns ont été très clairs, c’est du pipi de chat comparé à ce qui nous attend après mars 2019. Mais bon, il se trouve que ça s’est su à l’étranger et ça fait un chouïa désordre. Non seulement Bruxelles est fâché, ce qui est ballot puisque les anglais essaient toujours de négocier leur petite note de sortie de l’Union, mais ça ne plait pas aux pays tiers non plus. Vous savez tous ces pays qui devaient se précipiter servilement pour rejoindre le grand empire  britannique ressuscité? Ben ils ne veulent pas. C’est bête, on ne l’avait pas vu venir. Et la nouvelle réputation de Londres n’aide pas. Déjà quand ils ne passaient que pour des incompétents nationalistes, ils n’arrivaient pas à négocier quoique ce soit, alors si maintenant tout le monde se rend compte qu’ils sont en plus xénophobes…

Mais heureusement Zaza a un plan. Elle a même une loi, qu’elle a commencé à faire adopter par le parlement. C’est tout simple, il suffit de lui donner les pleins pouvoirs pour qu’elle fasse ce qu’elle veut du brexit. Et voilà, problème réglé. Les députés ont gentiment voté pour permettre à Zaza (ou quiconque la remplacera, si le parti conservateur décide dans son coin sans rien demander aux électeurs, de donner le job à un autre incompétent) de gourverner toute seule, par ordonnances uniquement, sans passer par le parlement et sans rendre de compte à qui que ce soit. Bon évidemment, ce premier pas vers la dictature cette petite loi de rien du tout doit maintenant passer par les lords. Mais pas de soucis, Zaza a déjà prévenu, si ils l’ennuient,  elle les dissout et hop.  La loi reviendra ensuite devant les députés, dont certains se demandent maintenant si ils n’ont pas fait une bêtise. Sous couvert d’entériner la volonté du peuple le brexit, Zaza s’est arrogée le droit de modifier comme bon lui semble des pans entiers de la législation britannique. C’est embêtant… et ça provoque un raz de marée d’indifférence totale. Tous ces connards qui ont voté pour le brexit au nom de la souveraineté du parlement britannique ne mouftent pas quand les députés abdiquent. Tous ces demeurés racistes qui trouvaient que l’Europe n’était pas assez démocratique n’ont rien à dire quand leur démocratie est au bord du précipice, quand une première ministre sans majorité s’assoit sur les droits du parlement, quand on veut créer des lois rétroactives et discriminatoires…il n’y a que les sales migrants européens qui protestent. On défend nos droits, nous. On réaffirme qu’on est chez nous. On refuse d’être traité comme des citoyens de seconde zone. Mais on est bien seul…

Alors je suis en colère, je ne veux pas me laisser faire non plus. Mais je suis surtout désabusée. Je n’ai pas envie de me battre à la place de tous ces gens qui sentent bien qu’il y a un problème mais ce n’est pas poli de râler. Des mois d’insultes, de discriminations et maintenant cette loi et personne ne se bouge, à part nous. La grande manifestation anti brexit samedi dernier a rassemblé 50 000 personnes. Si on enlève les européens, leur famille locale (conjoints, enfants, beaux parents…) et les britanniques vivant en Europe venus exprès il ne reste pas grand monde. Vous avez raison, brexiters, c’est votre pays, pas le mien. Et vous pouvez couler avec, si ça vous amuse. Welcome to brexit Britain. 

Publié dans Les colères | Tagué , , , , | 39 commentaires

World sepsis day 

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de lutte contre la septicémie et comme d’habitude, personne n’en parle. Il se trouve que c’est un sujet qui me touche beaucoup. Je vous ressors donc un billet écrit en 2014 pour cette même journée de lutte contre la septicémie, qui était passée tout aussi inaperçue que cette année. 

Je ne veux affoler personne, ni faire pleurer dans les chaumières, mais toutes les 4 secondes une personne meurt de septicémie dans le monde. Le taux de mortalité varie beaucoup selon l’âge et la condition physique des malades. Les personnes âgées et les bébés sont les plus à risque. Un bébé a environ une chance sur deux de s’en sortir. La septicémie peut être provoquée par une simple infection comme la pneumonie. Les malades qui en guérissent risquent de nombreuses séquelles. Voilà. Encore une fois, je ne cherche pas à faire peur ou pitié. D’ailleurs GeekAdo puisqu’on parle de lui, est maintenant un grand (très grand) garçon en pleine forme. Mais je voulais juste apporter mon petit témoignage au beau milieu de l’indifférence totalepour cette maladie.

A 16 mois, GeekAdo a eu ce que le médecin a qualifié de gros rhume, comme ça arrive tous les jours à des tas de bébés. Pas de raison de s’affoler pour si peu. Sauf que ce gros rhume était en fait une pneumonie, qui n’a donc pas été traitée à temps. Moins de 48h plus tard, à 6 heures du matin, on était aux urgences, avec un bébé brûlant de fièvre et tout endormi. On avait amené L’Ado avec nous, il était petit. On ne s’est pas particulièrement inquiété, L’Ado ayant de l’asthme, les urgences, on connaissait bien. Même quand on est passé de suite, que la salle d’examens a commencé à se remplir de docteurs, que notre bébé ne s’est pas réveillé alors qu’il était trituré de partout, on ne comprenait pas encore. Personne ne nous disait rien. Et puis, un docteur a dit à Marichéri qu’il ne fallait pas laisser L’Ado là.

Mon bébé a été transporté en soins intensifs. Je n’ai aucun souvenir du trajet dans les couloirs de l’hôpital des urgences à sa chambre. C’est le trou noir. On a installé mon tout petit bonhomme dans un grand lit, il avait des électrodes partout, des sondes, un masque…et il dormait toujours. Il dormait encore quand ces appareils se sont mis à sonner. Il y avait déjà une infirmière et un docteur avec nous, mais plusieurs personnes se sont ruées dans la salle, et on m’a jetée dehors. Je ne sais pas non plus ce qui s’est passé, j’ai dû crier, taper à la porte, puisqu’un infirmier est sorti pour me dire de me calmer. Pas le temps de s’occuper d’une mère hystérique quand il y a un bébé à sauver. J’étais bêtement persuadée que rien ne pouvait arriver à mon petit garçon tant que j’étais avec lui…

Il dormait toujours quand j’ai pu revenir dans la salle. On ne m’a toujours rien expliqué. Marichéri est revenu après avoir déposé L’Ado chez une amie. C’est lui qui a vu le classeur de l’infirmière: « how to deal with critically and terminally ill children ». Je n’ai jamais eu froid comme ça, c’est comme si mon corps se recouvrait de glace, devenait glace…je sentais le gel qui montait de mes membre et arrivait au cœur, comme si on l’enfermait dans un étau de glace qui serrait et serrait encore, jusqu’à exploser. Et notre bébé dormait toujours.

Il a fallu plus de 24 heures et de nombreuses alertes comme la première pour qu’un médecin nous parle. « Septicémie due à une pneumonie ». Premier coup de massue. Et le deuxième, encore plus fracassant: « on a fait tout ce qu’on a pu, il ne reste plus qu’à prier et espérer un miracle ». C’est tout. Pas parce que nous étions en Irlande, la très catholique république. Mais parce qu’ils avaient effectivement tout tenté et que notre bébé ne se réveillait toujours pas. Trois jours avant c’était un petit bonhomme avec un gros rhume mais qui jouait gaiment aux legos avec son grand frère.

La septicémie est une maladie foudroyante. Il faut agir très vite, d’où l’importance d’en parler et d’informer les parents sur les symptômes. La guérison est aussi rapide. Nous avons eu une chance incommensurable, le miracle a eu lieu. Au bout de presque 72 heures, alors que les médecins n’y croyaient plus, notre bébé a bougé la main. Sa respiration a changé, il a même ronflé doucement! Il s’est réveillé. Moins d’une semaine après il sortait de soins intensifs pour aller en pédiatrie. Il était affaibli, mais guérit. Il jouait, riait, comme si de rien n’était. Il a eu du mal à marcher, il avait beaucoup maigri, mais il était réveillé. Il n’a aucun souvenir de sa septicémie, aucune séquelle, juste une phobie des hôpitaux. Tout le monde n’a pas sa chance.

Ce n’est peut être pas un sujet très médiatique , je ne sais pas. Mais je trouve scandaleux que personne n’en ait parlé au moins pour la journée mondiale de lutte. Si ça vous intéresse vous trouverez des informations sur world sepsis day. On peut choisir la langue et faire un don.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 11 commentaires

Ten on Ten: September 2017

Je suis un peu de retard pour le Ten on the de ma copine Marie, à Waterford. Le 10 (ou le 12. C’est bien aussi le 12) de chaque  mois des blogueurs se retrouvent pour poster 10 photos de leur quotidien sur un thème donné. Ce mois-ci, c’est bois ou pas? Ce n’est pas une invitation à reprendre un verre, on parle du bois, la matière, et ça tombe bien j’en ai plein chez moi, en plus des meubles! 

10- on commence évidemment par une vache en vrai bois d’arbre.


9- En fait, j’ai toute une ménagerie…il y a un chat dans la bibliothèque 


8-Et même un cheval…mais lui triche, il a l’air d’être en bois, alors qu’il n’est qu’en résine. C’est WizzBoy, avec toute sa curiosité scientifique qui a enquêté et découvert la chose. C’est uniquement pour savoir si le cheval était en bois ou pas qu’il l’a laissé tomber et lui a cassé une patte. Depuis le cheval a pris de la hauteur, au sommet des étagères. Probablement parce qu’il est vexé. 


7-Puisqu’on est dans les animaux, PrincesseChipie a dans sa chambre deux figurines, je vous laisse deviner si toutes les deux sont en bois en pas. 


6- Chez PrincesseDiva, pas d’animaux…je rappelle qu’elle a l’intention d’être actrice avant d’être présidente de l’Europe (avant elle voulait être première ministre ici, mais elle a pensé que présidente de la France, c’était plus classe. Et elle a réfléchit, pourquoi s’arrêter à un seul pays?). Alors, c’est en bois ou pas?  


5- WizzBoy, qui me suit de pièce en pièce voulait savoir ce que je fais. Je prends des photos de choses en bois, wooden things. A wooden stick? I got one!!! Bref, pour faire plaisir à WizzBoy, il a fallu que je photographie son bâton dans l’herbe…c’est fascinant, je sais.  


4-On en était à des objects en bois…j’ai des tas de boîtes en bois un peu partout, j’ai eu une période où je m’amusais à restaurer de vieilles boîtes. Je suis formelle, c’est bien du bois. C’est aussi de la nacre en l’occurrence, puisque j’ai dû la remplacer et donc la découper. Au coupe-ongles…je n’avais que ça, mais ça a très bien marché.


3-Dans la série bibelots en vrai bois, j’ai aussi des bougeoirs…finalement, je me demande si c’est une bonne idée…

 

 2-Là par contre, je ne suis pas sûre que ce soit du bois, c’est peut-être en résine……les imitations d’anciens panneaux de rue sont très à la mode. On en a un vrai, bien plus grand et plus lourd, acheté chez un antiquaire il y a des années et qu’il a fallu repeindre entièrement. On en était très content. Depuis, on trouve des imitations partout, jusque dans la chambre de L’Ado. Il n’a pas n’importe laquelle quand même, c’est l’adresse de l’ancien stade de Arsenal. Pour la peine, j’ai laissé le maillot au dessus aussi. L’Ado en a des cargaisons , partout,  plusieurs.


1-On termine avec quelque chose qui n’est pas en bois, ni en résine mais qui en contient et est parfaitement authentique. C’est un pot pour la gemme qui vient des Landes et a servi à mon arrière grand-père. Ou arrière-arrière grand-père, ou peut être même les deux.  On s’en servait pour récolter la résine de pins. On faisait une saignée, c’est à dire une longue entaille dans l’écorce du pin et on suspendait le pot pour recueillir les gouttes de résine qui tombaient lentement. 


Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 21 commentaires

Sunny Monday #36

Ce mois-ci, Bernie nous propose comme thème la rentrée. WizzBoy est bien rentré à la Big school (le primaire commence 4 ans révolus ici). Il adore pour l’instant…et bien sûr qui dit rentrée chez les petits dit gastro, l’année commence bien. Mais il est quand même très fier d’être un Big boy. Il est aussi persuadé d’avoir déjà appris à lire puisqu’il réussit à reconnaître l’article « the » dans son livre. 

-Tu sais qu’il y a d’autres mots WizzBoy? Regarde, c’est « the pig ».

-the! 

-oui, le mot après? Pppp…

-not the! 

C’est pas gagné…bref, il n’est pas encore prêt pour faire sa rentrée à Cambridge, et c’est là que je voulais en venir depuis le début.  


Certes, il fait un temps pourri, mais je suis sûre que les étudiants qui vont bientôt faire leur rentrée au Kings college de Cambridge seront très contents quand même.

Bonne semaine à tous! 

Publié dans Tourisme, vie de famille | Tagué , , , | 9 commentaires

Why living in England is not great anymore top 10

C’est un peu long, mais il y a trois ans et demi à peine, je faisais un top 10 « why living in England is great ». J’en pleure aujourd’hui en le relisant. J’ai tellement aimé ce pays, je m’y sentais tellement chez moi…je me rends compte à quel point c’était illusoire. L’Angleterre que je décrivais n’existe plus, je me demande si elle a jamais existé d’ailleurs. Celle qu’on découvre stupéfiés depuis 18 mois n’est pas belle à voir. Comment peut-on tomber aussi bas, aussi vite? J’ai repris en italique les 10 points…avec la réalité actuelle. Ça me fend le coeur…

10-On a des Royals, on ne s’ennuie jamais. Il y en a toujours au moins un pour nous faire rire et me permettre d’écrire un billet quand je suis en mal d’inspiration…je savais qu’ils ne servaient à rien, mais si jamais ils voulaient l’ouvrir, c’est le moment. Ils se taisent. Et c’est frustrant de voir tous ces connards nationalistes qui bavent leur haine des étrangers et veulent nous déporter, être en adoration devant une famille de migrants. Philou est synonyme d’union Européenne à lui tout seul, cet espèce de germano-greco-danois, et Lizzie est germano-écossaise…sans compter que si quelqu’un vit aux crochets des contribuables, c’est bien les Royals.

Source Philou, en costume national de son pays de naissance, en grec donc.
9- C’est une évidence, ici, on parle anglais! Ça permet donc de l’apprendre, et d’avoir des enfants bilingues. J’ai évoqué récemment les avantages qu’il y a à maîtriser une autre langue, mais il y a aussi cette merveilleuse liberté, connue de tous les expats, de pouvoir dire ce qu’on veut en français et en public, sans être compris et donc de se lâcher….sauf que non, plus maintenant. Parler une langue étrangère en public en Brexit Britain c’est courir le risque de se faire au mieux insulter, au pire aggresser physiquement. Ayant la chance de vivre dans un des repères régionaux des fascistes brexiters, avec une députée (issue de l’immigration, faut pas chercher…) qui prône de laisser crever les étrangers plutôt que de leur donner un centime, je n’ose même plus parler en fait, parce que mon accent en anglais me trahit aussi.  J’en suis là. Ou alors je m’énerve, et je corrige leur anglais, à tous ces cons qui ne savent même pas aligner deux mots dans leur propre langue. On ne dit pas « you is a bloody forigner » , sinon je vais me faire un plaisir de corriger:   » you are a fucking racist » . 


8- On mange très bien, contrairement à ce que croient beaucoup de français. J’en ai parlé : les scones, les muffins, les cheese cakes, les cooked breakfasts…sauf que tout a augmenté de plus de 20%  en un an, sauf que beaucoup de fruits, légumes, produits transformés ou matières premières sont importés et commencent à manquer dans les allées des supermarchés. On mange de plus en plus mal, de plus en plus cher. 


Source 

7- Il y a toujours bien vivantes des tas de traditions rigolotes. Les anglais sont très attachés à un folklore complètement désuet, que je trouve absolument charmant. Je vous ai parlé des Morris dancers, des reenactments, mais il y a aussi des fêtes de villages, des défilés qui datent du moyen âge, voire plus (notre ville célèbre la fête de l’huître depuis les romains). Il y a aussi les compétitions de cheese rolling, où des gens apparemment sains d’esprit courent après des meules de fromage, des courses de natation dans des marécages, des concours de worm charming…oui, bien sûr. Et ça m’enchante toujours autant. Sauf que je n’y vais plus. L’accent étranger tout ça…et puis la moindre manifestation bon enfant peut très vite dégénérer en étalage de nationalisme à vomir.  

6-c’est un pays entiché de sport. Il y a bien sur une ambiance phénoménale dans tous les stades de foot et rugby dans n’importe quel village paumé, même ceux de divisions perdues. Il y en a pour tous les goûts, le tennis avec Wimbledon et ses fraises à la crème, les courses hippiques, avec leurs chapeaux à la crème également, le golf, le polo (je n’ai pas bien suivi, c’est un mélange de croquet et d’équitation. Ça sert à prendre des photos des Royals vaguement ébouriffés) et bien sur le cricket qui conduirait n’importe quel hyperactif au suicide….oui, mais là, le nationalisme atteint des sommets. Même si beaucoup de grands champions britanniques sont des immigrés ou des descendants d’immigrés, à commencer par Mo Farah. Ça ne gêne pas, enfin pas trop, tous ces connards racistes. Même Murray qui se revendique écossais, déteste ouvertement l’Angleterre et encourage l’indépendantisme écossais, est applaudi avec ferveur par des crétins perturlurés du drapeau anglais à Wimbledon. Les mêmes qui vont dire aux écossais, si vous aimez tant l’Europe, allez y vivre. Justement, c’est bien ce que les écossais ont l’intention de faire. Sans bouger de chez eux. 


Source 

5- c’est un pays magnifique! Entre les villages de cartes postales qui parsèment la campagne, les parcs naturels, les falaises, les lacs, les monuments historiques…c’est superbe. C’est toujours vrai, évidemment. Mais on commence sérieusement à s’inquiéter dans les Cornouailles,  le Kent, et tout un tas d’autres coins touristiques qui ont voté pour le brexit avec enthousiasme…comment on va faire pour entrenir les plages, les châteaux, les parcs sans les subventions européennes? On voulait make Britain great again, pas qu’elle tombe en ruine…on voulait empêcher les sales migrants européens de venir, mais pas les gentils touristes européens. Et on voulait garder leur argent, leurs subventions…pourquoi ils nous punissent comme ça, à nous faire crever? Ça prouve bien que tout est de la faute de l’Europe et on a bien fait de voter contre. Sinon, pour les subventions, on fait comment? …c’est là que je comprends enfin pleinement la pensée philosophique de Marichéri, basée entièrement sur un grand principe fondateur: les gens sont cons. 

4-Les charities, les associations caritatives sont très actives. Elles s’occupent de la protection des animaux, des personnes âgées, des enfants, des monuments historiques…elles prennent en charge beaucoup de choses qui sont considérées en France comme des services publics…sauf qu’avec la baisse phénoménale du pouvoir d’achat, elles prennent un coup. Les dons diminuent et les  besoins explosent. Les banques alimentaires par exemple n’arrivent plus à suivre, leur fréquentation a augmenté de 17 % en un an. Et ce n’est pas l’état, qui n’a plus un centime qui va intervenir. 

3-Malgré ça, il y a d’excellent services publics. Comme les anglais, je râle tout le temps après le NHS, le National Health Service, et c’est vrai qu’il y a pas mal de problèmes. Mais on a quand même la chance de vivre dans un pays où on se fait soigner absolument gratuitement…ahaha, alors là, c’est comique. Figurez-vous que le NHS est en faillite. En plus, il ne fonctionne pas sans les médecins et personnels soignants européens qui s’en vont. C’est fou ça…sans compter avec l’agence du médicament qui fait ses valises aussi, les radios qui dépendent d’euratom et j’en passe. Bref, il est de plus en plus difficile de se faire soigner.  

2- Dans le même ordre d’idées, il y a le système scolaire: j’en ai parlé en long en large et en travers. Il y a d’excellentes écoles publiques, l’enseignement est obligatoire jusqu’à 18 ans maintenant, et avec un peu de chance votre petit génie peut finir à Oxford ou Cambridge….mais les étudiants européens (et leurs frais de scolarité avec eux) ne viennent plus, les professeurs européens mais aussi britanniques s’en vont. Il n’y a plus de subvention européenne pour la recherche et d’ailleurs les universités britanniques ont de plus en plus de mal à intégrer les programmes de recherche internationaux, plus personne n’en veut.  On se demande si L’Ado pourra finir ses études. Est-ce qu’il pourra faire ses deux semestres Erasmus obligatoires?  est-ce que son diplôme sera reconnu en Europe? 

1-Les derniers points ont un peu cassé l’ambiance, pourtant ce que je préfère ici, c’est le sens de l’humour des anglais! L’ironie, l’absurde, cette façon de ne jamais se prendre au sérieux... Sauf que je ne sais pas ce que s’est devenu. Le sens de l’humour anglais s’est évaporé. À la place on découvre l’ignorance, la bêtise, la xénophobie, l’obéissance aveugle, le colonialisme, la lâcheté…et ce n’est pas beau à voir. Encore moins à vivre. Bien sûr, je suis très dure mais c’est à la mesure de ma déception… Ça fait 18 mois qu’on attend un sursaut, mais non le pays continue à s’enfoncer…living in England today? It’s a bloody nightmare. 


Source 

Publié dans Les tops 10 | Tagué , , , , , | 24 commentaires

Project 52 season 3 #36

Cette semaine, Ma fait aussi sa rentrée… elle nous propose École. Il est rigoureusement interdit de prendre des photos à l’école des enfants et j’ai déjà montré l’uniforme de WizzBoy…euh…on va trouver…

Alors là ça date…je parle de la photo pas de la salle de classe qui date encore plus en fait. Il y a quelque années, on a visité  une ancienne école en France, et les enfants se sont précipités pour essayer les pupitres. C’est pas comme si on avait deux anciens bureaux d’écolier exactement pareil à la maison…j’ai failli les prendre en photo d’ailleurs mais je viens de me rappeler que je les ai déjà montrer. Enfin bref, vous avec le menton de L’Ado bien avant qu’il devienne ado, la couette de PrincesseDiva quand elle était petite et voulait mettre du rose et des volants (haha, j’ai des preuves!) et les bouclettes en bas à droite, c’est le sommet du crâne de bébé de PrincesseChipie qui a hérité de la coiffure de sa mère. GeekAdo était à côté et la tenait, ce qui la contrariait beaucoup. Voilà. Ça n’a l’air de rien, mais c’est un très bon souvenir.

Publié dans Uncategorized | 8 commentaires