La phrase de la semaine #28

Les vacances se terminent, elles ont été chargées pour Wizzboy, qui en plus de nous faire une répétition générale de ce que donnera sa frimousse dans une dizaine d’année (quand il aura de l’acné), est beaucoup sorti. Dernier restaurant ce midi, on a essayé de le planquer dans la pénombre pour ne pas affoler les foules. Il n’est plus contagieux mais la varicelle est moyennement esthétique. Ça n’entame ni son énergie, ni son appétit, sauf pour certains accompagnements. D’ailleurs, il nous l’a expliqué jeudi, en plein estaminet, en reprenant des frites alors qu’il n’avait pas touché à sa salade:

Ce n’est pas de sa faute, ce n’est pas qu’il ne veut pas faire d’effort, c’est médical, voilà.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , | 4 commentaires

Projet 52: clair/foncé

Tous les prétextes sont bons pour caser des vaches (il suffit de voir ma bannière) et le thème choisi par Ma cette semaine n’y échappe pas. C’est évident, ces braves bêtes ont pris la pause juste pour illustrer clair/foncé. J’apprécie beaucoup leur mise en scène symétrique, ces vaches sont artistes! Pour les nouveaux, ça me donne l’occasion de reparler de mon obsession pour les vaches, que je trouve très sympathiques. Je rêve d’adopter une vache potty trained depuis des années, mais bizarrement Marichéri ne partage pas mon enthousiasme. Pour compenser, il prend plein de jolies photos de vaches, juste pour moi.

Publié dans brèves | Tagué , , | 4 commentaires

Friday Feelings #211

Je sais, je suis encore plus en retard que d’habitude, mais j’ai de bonnes raisons! D’ailleurs, c’est expliqué là en bas, dans les rubriques des états d’esprit de Zenopia et Postman. Je ne fais même pas du teasing, je suis fatiguée…

Fatigue: ben voilà…très bonne soirée hier, on est allé fêter mon anniversaire en famille dans un estaminet absolument charmant. Wizzboy en a bien profité. Il a englouti son poids en frites et en glace, en alternance mais aussi simultanément. Bref, il a été malade toute la nuit, qui fut donc très courte, voilà.

Humeur: vaseuse

Condition physique: flottante

Esprit: confus

Estomac: il était très content jusqu’à ce que celui de Wizzboy fasse des siennes.

Culture: et régionalisme. Notre boucher, un peu jaloux de Marichéri qui se pavane à être en vacances aujourd’hui, nous a appris que le Good Friday anglais, soit vendredi de Pâques, ou vendredi Saint était férié dans son enfance en France aussi ou du moins dans le Nord Pas de Calais. Je crois que c’est toujours le cas en Alsace mais je ne trouve pas d’info ici. Si quelqu’un sait, ça m’intéresse.

Boulot: la peinture avance toujours aussi doucement…palier du premier fini, montée d’escalier du deuxième aussi. Il me reste le palier du deuxième à finir. Par contre, on a profité du soleil pour essayer de donner forme humaine au jardin devant, celui que j’ai débroussaillé avec ma dextérité naturelle et tout mon sens horticole, c’est à dire n’importe comment. On a même investi dans des plantes! Tout va bien pour l’instant, elles n’ont pas encore crevé, elles fleurissent même autant que mes yeux myxomatosés. Vive le printemps.

Avis perso: comme dirait ma copine Zenopia, le pollen, c’est pas des gens comme nous.

Message perso: joyeux anniversaire! (C’est fou le nombre de gens charmants qui sont nés en avril quand même…)

Loulous: L’Ado repart ce soir…pour son dernier repas français avant un bout de temps, il a réclamé un Parmentier de canard, ce qui explique aussi mon retard. C’est un peu long à préparer. C’est pas comme si j’y avais passé la matinée et il a intérêt à apprécier, mais presque. Enfin bon, mon bébé repart, avec des boites de choucroute dans ses valises…GeekAdo se sociabilise de plus en plus. Il est très mondain et vient même taper la causette quand on a des invités, c’est surprenant pour un gamin qui s’étouffait quand il devait dire un mot il n’y a pas un an. Ou alors c’est parce qu’à cause de L’Ado, il a découvert la bière et que ça le déride? MangaGirl attend dimanche et le chocolat. Elle est même prête à sortir dans le jardin, à l’air libre, à l’aube (vers 11h30) et avec ses frères et sœur pour aller chasser l’œuf de Pâques, c’est dire si elle est motivée. PrincesseChipie insiste lourdement depuis hier avec mon âge (pas le vrai, qui est 4 ans et demi, mais celui bêtement marqué sur mon état civil), elle m’a fait une carte où c’était bien marqué en gros, mais aussi des dessins à base de 4 et de 7. Elle pose des questions légèrement insistantes sur mes impressions devant ce grand âge et mes souvenirs d’enfance, à l’antiquité. Charmante enfant. Le pire, c’est qu’elle ne se moque pas, elle s’intéresse vraiment. C’est scientifique. Wizzboy a bien profité de L’Ado, qu’il n’a pas lâché de la semaine. Bon par contre, c’est un scandale, pourquoi il ne lui a pas ramené un maillot d’ Antoingrizzzzzma, hum? Et un de Barane? Mais si, ces deux champions du monde français (c’est du foot) qui jouent à l’atlecoti de Madrid et au rehamadri? L’Ado a mis quelques secondes à comprendre, Wizzboy parle évidemment de Antoine Griezmann de l’atletico et Raphaël Varane du Real, c’est clair non?

Amitié: merci encore!

Love: j’ai déjà dit qu’il est merveilleux? Il m’a fait la surprise de rentrer un jour plus tôt, mercredi, pour passer toute la journée de mon anniversaire avec moi!

Divers: comment a-t-on fait pour avoir des gamins aussi sociables? On n’a pas un week-end sans devoir en amener au moins un à un anniversaire d’ici les prochaines semaines! En vrai, on est ravi, après l’ostracisme dont ils ont souffert en Brexitland.

Penser à: vérifier les cartables pour la rentrée.

Courses: faites, on a ramené des fraises.

Sortie: dimanche et peut être lundi, selon l’humeur.

Envie de : profiter! Ça me surprend moi-même, c’est carrément guilleret et optimiste. Ça doit être la fatigue qui me monte au cerveau, ou alors PrincesseChipie a raison, je deviens gâteuse.

Pic: youpidoo!

Publié dans Uncategorized, vie de famille | Tagué , , , , , , , | 7 commentaires

4 ans et demi

C’était il y a deux ans, j’avais officiellement 4,5 ans, à une virgule près. Et bien deux ans plus tard, j’ai toujours 4 ans et demi. Na! Ce n’est même pas la peine de discuter. Je m’en demordrai pas. Le fait que j’ai 5 enfants plus âgés que moi dont un vieux qui date du siècle dernier n’y change rien. De toute façon, je ne peux pas avoir 47 ans, puisque c’est l’âge de ma mère, à peu de chose près. En tout cas, c’est un âge pour un adulte, pas pour moi. Voilà, c’est dit. J’ai 4 ans et demi aujourd’hui. 

Je ne veux pas me préoccuper de toutes ces histoires sordides d’adultes, de brexit, d’élections, de nationalismes, de réchauffement, de casseurs, de polémiques stériles et tout ça alors qu’il y a du chocolat. Je ne veux pas m’inquièter, je ne veux plus entendre parler de tout ça. Je ne veux même pas jeter un œil à la presse française, qui plonge dans la même boue que celle qui a conduit le Royaume Uni au brexit. Non, aujourd’hui, c’est mon anniversaire et j’ai 4 ans et demi. Il fait beau. Je vais aller jouer dans l’herbe avec Capucine qui chasse une pâquerette sauvage et probablement féroce et WizzBoy qui court après un ballon. 

Je veux souffler. Laisser le stress, l’angoisse, la peur, la colère de ses derniers mois. Je veux faire ma sale gosse (je sais très bien faire). Piétiner d’impatience devant mes cadeaux parce qu’il faut attendre pour les ouvrir. Aller inspecter de très, très près le gâteau. Je veux faire comme WizzBoy et mettre une chaussure rouge et une botte en caoutchouc bleue pour aller courir après des bulles de savon sur la terrasse. Je veux admirer les coccinelles. Aller vérifier pour la trentième fois depuis ce matin si les fraisiers fleurissent enfin. Je veux grimper aux arbres avec Capucine. En plus, je pourrais faire ma crâneuse, je suis sûre que j’arriverai très bien à redescendre, moi. Très vite d’ailleurs…aïe. Je veux croquer un lapin de Pâques en cachette…oui bon,  ça c’est fait. J’ai 4 ans et demi et j’en ai marre des problèmes d’adultes! Marre des nuits blanches à cause du brexit, de Trump, de la Corée du Nord, des Balkans, de la Syrie, des élections de partout…marre du racisme, de l’intolérance, de la folie nationaliste de tous ces adultes qui font n’importe quoi.

Voilà c’est dit, je donne ma démission d’adulte, ça ne m’intéresse plus. Ce n’est pas du tout ce que je pensais, être adulte ce n’est absolument pas fun. Vous pouvez reprendre votre job, les responsabilités, les angoisses, la peur en l’avenir qui noue le ventre. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire et c’est officiel,  j’ai 4 ans et demi. Et le premier qui vient m’embêter et me dire d’être raisonnable, je le mords. Non mais. 

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , | 13 commentaires

Les grincheux et l’humanisme

Hier, je n’ai rien écrit, juste posté des photos. Comme beaucoup, j’ai été profondément touchée par l’incendie de Notre Dame. Et aujourd’hui, je suis encore choquée, mais par les réactions qu’on peut lire ça et là. J’en suis même atterrée. Alors que le monde entier a été ému, il faut qu’il y ait des hargneux, des revanchards, des cyniques pour venir faire leur malin et se moquer. C’est désolant.

Je pense à tous ces cretins qui sous prétexte qu’ils ne sont pas croyants se gaussent. Parce qu’il faut être catholique pour admirer une œuvre d’art? Je parle de tous ces aigris qui vont hypocritement faire la morale en prétendant que telle ou telle cause, telle ou telle tragédie dont ils ne se soucient absolument pas d’habitude, mériterait bien plus notre émotion…déjà, de quel droit se permettent-ils de juger les sentiments, les ressentis des autres? Et depuis quand il y a un concours, un classement dans les causes? Ou alors comme ces coincés de l’émotion sont incapables d’être touchés par plus d’un événement à la fois, ils assument que c’est la même chose pour tous. Figurez-vous qu’on peut très bien s’émouvoir quotidiennement du sort des SDF, des injustices sociales, des famines, des guerres et être touché par l’incendie de Notre Dame. Ce n’est pas exclusif. Je dirais même que quelqu’un qui se soucie des autres et de l’état du monde a sûrement plus de chance d’être ému par Notre-Dame qui brûle, ça s’appelle de l’humanisme. Je pense aussi à tous ces comiques qui viennent moquer la générosité des grandes fortunes. Ils vont avoir des déductions fiscales bouh les méchants. Et alors? C’est une raison pour cracher sur leur argent? Déduction ou pas, rien ne les oblige à donner. Rien ne dit non plus qu’ils ne participent pas à d’autres causes. En l’occurrence, ce qu’ils font s’appelle du mécénat, ça existe depuis que l’art existe, et c’est ce qui a permis à l’humanité de produire autre chose que des biens de consommation. De nourrir aussi son esprit. Et pourquoi assumer automatiquement que ce n’est qu’une manipulation? Pourquoi ne pas laisser le bénéfice du doute pour une fois? Je ne vis pas dans un monde de bisounours mais je trouve bien plus cynique de se servir d’un incendie et de l’émotion qu’il a suscité pour avancer ses idéologies et pour faire de la récupération politique, que de donner à une suscription nationale pour rebâtir un chef d’œuvre. Je n’évoquerai même pas tous ces complotistes de tous bords qui en profitent aussi pour déverser leur bile habituelle…

Des gens de toutes religions, de toutes origines, de tous âges, partout dans le monde ont été touché par quelque chose qui ne les concerne pas directement ni matériellement, qui n’a aucune répercussion pratique, et certains viennent les moquer? Je ne parle pas de la dimension religieuse, mais artistique. Notre Dame est un miracle d’architecture et de beauté. Les compagnons qui l’ont bâti y ont mis leur foi, certes mais aussi leur savoir faire, leur génie, leur fierté, leur aspirations, leurs rêves. Ils y ont consacré leur vie, ils nous ont transmis ce qu’ils avaient de meilleur. Devant Notre Dame comme devant tant de monuments, c’est l’humanité, au sens humaniste que je vois. Tous ces gens qui ricanent aujourd’hui me désolent. Ils appellent à un monde sans rêve, sans poésie, sans beauté. Un monde sans art et sans humanité. Ils me font peur.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , , | 12 commentaires

No comment

Photos prises par mon parisien de Marichéri.

Publié dans brèves | Tagué , , , | 3 commentaires

Sunny Monday #15

Je continue à faire dans le tourisme du Nord Pas de Calais avec des bâtiments jaunes pour le défi de Bernie, à Arras cette fois. Il s’agit de l’hôtel de Guines, un des rares hôtels particuliers d’Arras qui a survécu aux deux guerres mondiales. Il date de 1738, et accueille aujourd’hui des expositions temporaires et des manifestations culturelles après avoir abrité tour à tour le premier président du conseil provincial d’Artois, la recette générale à la fin du dix neuvième (en gros, le centre des impôts!) et un cercle militaire en 1914. En tout cas, il est charmant et très jaune.

Bonne semaine à tous!

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 2 commentaires

Projet 52: architecture

J’ai beaucoup hésité face au thème choisi par Ma‘ cette semaine mais finalement, sur les conseils de Marichéri, je vous amène voir une bizarrerie architecturale londonienne pas forcément connue des touristes. Il s’agit du Michelin Building, dessiné par un ingénieur maison, François Espinasse qui n’était pas architecte. Le Michelin Building est remarquable par ses innovations technologiques, mais surtout son design. C’est même ce qui fait la curiosité du bâtiment, classé monument historique depuis 1969. Avec ses vitraux, sa décoration extérieur et intérieur, le Michelin Building a l’air d’un superbe bâtiment Art Deco…sauf qu’il a été construit en 1911, 20 ans avant la mode Art Deco! Cette curiosité architecturale se visite et on peut même y manger, les pneus ont cède la place à un restaurant depuis longtemps.

Publié dans Tourisme | Tagué , , , , | 11 commentaires

Friday Feelings #210

C’est parti pour les états d’esprit de Zenopia et Postman, comme ça, sans intro, hop!

Fatigue: en pleines vacances scolaires, avec 4 enfants en folie, quelle question! Je suis épuisée…

Humeur: hésitante

Condition physique: c’est le printemps, je bourgeonne avec le jardin. Littéralement avec puisque depuis notre opération jardinage avec les enfants, je gonfle, j’ai des plaques, je pleure, c’est un bonheur. Je bouffe des antihistaminiques comme des smarties….enfin non, je ne mange jamais de smarties, mais c’est l’idée. Youpidoo.

Estomac: attend le week end prochain avec impatience…d’ailleurs, il faut que j’appelle le restau pour qu’ils ne nous mettent pas en terrasse: déjà, je suis beaucoup moins réchauffée que les ch’tis (ce n’est pas parce qu’il y a du soleil que le fond de l’air n’est pas glacial), mais surtout, la terrasse en question donne sur un très joli jardin, tout fleuri…en même temps, si je fais une crise de myxomatose, ça sera dans le thème de Pâques, des lapins, tout ça…

Esprit: chatouilleux

Boulot: la peinture avance au ralenti, mais avance…il faut juste que j’arrête d’éternuer en continu et de pleurer dès que j’ouvre la porte d’entrée. Vive le printemps.

Culture: alors là, c’est le désert total. La faute au brexit, je passe ma vie suspendue aux news, je n’ai pas le temps de regarder autre chose.

Avis perso: le jardinage, c’est surfait.

Message perso: à tout à l’heure!

Loulous: L’Ado est en route! Comme il se déplace toujours en bus, ça prend un certain temps. C’est un choix de sa part, il trouve ça plus écolo (et moins cher), mais il faut être patient: Madrid Paris avec escales, il en a pour 17 heures. Heureusement, il finit en train, on l’attend pour le repas. GeekAdo a été admirable toute la semaine: il se dévoue pour jouer au foot dehors avec Wizzboy. C’est à dire qu’il se plante sans bouger au milieu du jardin, devant les buts, avec un sandwich (une baguette entière remplie de tout ce qu’il trouve dans le frigo) et que Wizzboy lui court autour avec un ballon comme une mite saoule. Quand le sandwich est fini, la partie aussi. MangaGirl a essayé de faire des brownies. J’en ris encore. On n’arrive toujours pas à comprendre comment elle a pu obtenir une texture comme ça, mi pneu brûlé, mi champignon moisi, mi charbon mouillé. Par contre, le goût allait parfaitement avec. Avec la texture je veux dire. PrincesseChipie se promène avec des oreilles de lapin de Pâques qu’elle a fabriquées elle-même, vissées en permanence sur le crâne depuis lundi. Wizzboy a découvert le rugby à 7, une espèce de pseudo rugby pour chipmunk sous acide, ça l’enthousiasme.

Amitié: c’était absolument génial de se voir samedi! Il faut qu’on le refasse, viiiite.

Love: il n’était pas particulièrement réjoui de repartir au boulot lundi. Mais au moins, il ne devrait pas avoir trop de problèmes de transport trans-Manche d’ici octobre.

Divers: ça existe, des koalas polaires?

Penser à : continuer à faire des stocks de chocolat de Pâques, ça serait bête de ne pas en avoir assez. Il ne faut pas décevoir les enfants…voilà, c’est uniquement pour faire plaisir aux enfants et je suis très crédible.

Courses: on a ramené un quintal de fraises! A peu près, et par personne bien sûr.

Envie de: chocolat et fraises, mais séparément. Mes enfants en vrais petits anglais, adorent les fraises au chocolat, j’ai du mal.

Sortie: peut être dimanche, selon la météo et la prolifération de pollen.

Pic: GeekAdo s’étant montré très flatté que je publie une de ses photos, je récidive. Lille lui a beaucoup plu mais il cadre aussi bien que sa mère.

Publié dans vie de famille | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

Thursday Thunder: the brexit merry go round

J’ai bien fait attention à ne pas parler du brexit toute la semaine, ça ne pouvait pas durer, surtout après le dernier épisode de cette (mauvaise) histoire sans fin hier soir. Le Royaume-Uni ne quittera pas l’Union européenne demain, mais au plus tard le 31 octobre, sauf à tout annuler entre temps. Ça devient ridicule, on tourne en rond et cette incertitude totale continue de pourrir la vie des européens en Uk, des britanniques en Europe, des entreprises, des hôpitaux…c’est du grand n’importe quoi. Mais c’est pas grave que le pays coule en se ridiculisant à la face du monde, ce qui compte, c’est que Zaza, la momie déliquescente du brexit, est bien accrochée à son poste.

Source

Les brexiters qui ont voté pour take back control et make Britain great again ont vraiment réussi leur coup, c’était remarquable hier soir. Le chef du gouvernement britannique a dû supplier 27 pays de lui laisser un peu de temps avant de couler. Le sort de la Grande Bretagne est entièrement entre les mains de 27 étrangers, 27 présidents et premiers ministres dont la priorité n’est certainement pas le sort de ces abrutis qui se sont tirés une balle dans le pied tout seuls et viennent maintenant quémander pour qu’on ne les achève pas trop vite. C’est risible. Ils me feraient presque pitié, ces grands patriotes qui ont laminé la souveraineté de leur pays en prétendant la défendre. Non seulement ils ne sont plus maîtres de leur sort, mais ils ont été carrément placés sous tutelle, comme un gamin capricieux irresponsable qu’on envoie au coin et qu’on surveille avant de l’exclure définitivement. C’est sûr, dans le style make a country great again, c’est un triomphe! Prochain conseil de classe le 30 juin, si l’élève Zaza n’a pas fait de progrès ou montrer sa bonne volonté, elle sera foutu dehors sans ménagement. Si elle a été gentille, et si les 27 sont d’humeur, elle aura un sursis jusqu’à Halloween, pour faire ses valises. Ce n’est même pas une blague, on pourrait avoir un Halloween brexit…

Ce qui est bien, c’est que l’ensemble des politiques anglais est d’accord, pour une fois. Jamais leur pays n’a connu une humiliation pareille. Brexiters, Remainers et indécis sont tous du même avis: c’est une catastrophe nationale. Et les coupable sont tout désignés: Zaza bien sûr, et les français. Ben oui, c’est une tradition ancestrale britannique, quand ça va mal, c’est forcément la faute des français, en alternance avec les allemands. C’est quand même fou que le gouvernement français protège son propre pays (le deuxième plus impacté des 27 après l’Irlande, par le brexit) et refuse d’agir dans le seul intérêt de la Grande Bretagne quand même! Les brexiters sont furieux et réclament la tête de Zaza. Le parti au pouvoir, les Tories est plus en crise que jamais. L’opposition fait semblant de négocier avec le gouvernement alors qu’elle n’est même pas fichue de se mettre d’accord entre elle. Tout et son contraire peuvent se passer d’ici le 30 juin: une révocation du brexit, un second référendum, une élection générale, un no deal…l’histoire se répète encore et encore, personne n’a aucune idée de comment sortir le pays de ce bourbier dans lequel il s’est mis tout seul.

Bien sûr, un no deal serait une catastrophe monumentale pour mes amis en UK. Mais cette incertitude permanente est invivable aussi. Il faut que ça s’arrête. Il faut que quelqu’un ait le courage de dire aux brexiters: on a essayé, mais ce n’est pas possible, on ne peut pas quitter l’Union européenne sans crever…mais ça risque de déchaîner ces charmants bisounours et de ne pas régler la crise politique, au contraire. Alors Zaza s’accroche désespérément, elle ne contrôle plus rien, ni son gouvernement ni son parti et encore moins le sort du brexit mais elle est toujours là. Et le pays n’en finit plus de sombrer, dans l’hilarité générale du reste du monde…welcome to Brexitland.

Publié dans Les colères | Tagué , , , , , | 3 commentaires