La phrase du mercredi #29


Il fait chaud. Enfin, on est quand même dans le Pas de Calais, ça reste supportable (pour moi, visiblement, les locaux fondent). Avec la chaleur arrivent d’autres désagréments auxquels les gens ici ne s’attendaient apparement pas, à savoir les moustiques. Alors là, je suis totalement d’accord! Les moustiques, c’est le mal. Comme dirait ma copine Zenopia, les moustiques, c’est pas des gens comme nous. Je suis donc de toute cœur avec cette dame, croisée ce matin en allant chez le boucher, et un tantinet contrariée:

Je compatis pleinement et je suis prête à rejoindre son commando anti moustiques quand elle veut. Après, je sais pas si c’est vraiment efficace de leur faire bouffer leurs ailes…je veux dire, ça a l’air délicat comme opération, on risque d’y perdre du temps. Temps qu’on pourrait plutôt mettre à profit pour attaquer d’autres moustiques…je vais en parler à cette charmante dame la prochaine fois que je la croise. Et allez, sus aux moustiques!

Cet article, publié dans brèves, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La phrase du mercredi #29

  1. carrie4myself dit :

    On devient allergique avec maman; ca triple minimum de volume, la ou le moustique a pique c’est rouge, brulant…. et ca pique meme a travers les bas de contention…. fun fun
    Je ne vois pas a quoi ils servent.
    Ne perdons pas de temps: repulsif a mettre et/ou moustiquaire….. trop long de leur faire bouffer leur ailes LOL

    J’aime

  2. Kat dit :

    Je suis allergique aux moustiques (chaque piqûre à la taille d’une piqûre de guêpe et la douleur qui va avec), donc je milite pour l’éradication totale. Plutôt que de lui faire bouffer ses ailes, je suis devenu adepte de la méthode « laque à cheveux » : le petit moustique ch…t qui tourne autour de vous toute la nuit et qui finit toujours par vous piquer après que vous ayez tenté de le tuer à coup de torchon (sans jamais le choper), eh bien vous repérez le nuisible, vous attrapez une bombe de laque et là pchiiiiiiit. Il les bouffe pas ses ailes, ça les colle. Et plaf, fin du moustique. C’est cruel ? Peut-être, mais je n’ai aucune pitié.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s