Thursday thunder: les portes, tare familiale


J’ai raconté il y a quelques temps comment Maricheri nous a enfermé dehors en claquant la porte d’entrée. Après avoir digéré la facture du serrurier, on en a bien ri: ça nous a rappelé la fois où Princessechipie avait fait la même chose en Angleterre . Ou quand on avait aussi dû faire venir un serrurier après notre déménagement dans notre ex forever home…je ne mets pas les liens, mais bon clairement, on a un problème de porte dans cette famille. Du coup, on essaie de faire attention. Ahaha, encore raté.

Attiré par les cris de Wizzboy et GeekAdo, on s’est tous précipité dehors hier, pour admirer le fait que le plus jeune des deux avait réussi à « mettre la tête sous l’eau », c’est à dire tremper le bout de son nez, youpidoo. Ça valait la peine de faire tout ce raffut et de nous déranger pour cet exploit. On est sorti par une des portes fenêtres de la salle à manger, qui ne s’ouvrent pas de l’extérieur certes, mais qui ne se ferment que depuis l’intérieur aussi, pas de risque donc. GeekAdo a profité du débarquement familial au complet pour s’éclipser discrètement, au tour de quelqu’un d’autre de barboter dans l’eau avec Wizzboy. Il est rentré, il est allé se sécher et s’enfermer dans sa chambre, tout là haut, au deuxième, écouteurs déjà vissés sur les oreilles. Et donc, il a bien pris soin, machinalement, de refermer la porte derrière lui. Aaaargh!

On s’est retrouvé, encore une fois, enfermé dehors. Ça commence à devenir lassant. On a tambouriné comme des fous sur toutes les portes. Rien. On a essayé de téléphoner sur le portable de GeekAdo, ce qui nous a permis de constater qu’il avait oublier de le charger. Maricheri, qui était déjà en retard pour un appel visio du boulot et donc très serein, a même tenté le fixe, mais je ne suis pas sûre que GeekAdo sache où il est, ni même ce que c’est. Wizzboy, qui dégoulinait sur le paillasson, en slip de bain, a voulu nous rassurer: tout va bien, on ne va pas mourir de faim. On peut ramasser des groseilles et des poires du jardin, ahaha. MangaGirl, séparée de sa tablette tactile (c’est une artiste, si) depuis au moins 20 minutes, était en apnée. Princessechipie a proposé de ramasser des branchages pour faire un abri. Maricheri, très calme, a proposé d’essayer d’enfumer GeekAdo, avec son briquet, pour le faire sortir, mais on ne va pas foutre le feu à la maison non plus. Wizzboy, qui a étudié le moyen âge à l’école, voulait faire un bélier pour défoncer la porte d’entrée. MangaGirl a trouvé que c’était une bonne idée, de tenter une approche médiévale et « on pourrait faire le siège de GeekAdo et l’affamer, il devrait avoir faim d’ici une demi-heure, à peu près ». Ben non, il a accès au frigo, lui…rhaaa. Les poules et les chats sont venus en soutien voir ce qui se passait…et toujours aucun signe de GeekAdo, j’en ai marre de ces fichues portes!

Finalement, à force de tourner autour de la maison en tentant de défoncer toutes les portes et volets (ben oui, ils étaient fermés à cause de la chaleur), on s’est rendu compte que les fenêtres de GeekAdo étaient ouvertes. Alors je tiens à rassurer les habitants du coin, non il n’y a pas eu d’attaques aériennes de cornes de brume atomiques hier, c’était moi qui hurlais, avec ma voix délicate mi charretier mi alarme incendie mi explosion de volcan sous acide. Ça a marché. Mais je hais les portes fermées.

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Thursday thunder: les portes, tare familiale

  1. carrie4myself dit :

    LOL excellent!
    J’espere que Maricheri n’était pas trop en retard pour son taf….!!!!
    Bon 14 juillet 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s