Secondary School Choice


On n’a pas encore repris l’école ici (d’ailleurs, bonne rentrée aux enfants et parents de l’autre côté de la Manche!), qu’il faut déjà qu’on se prépare pour septembre…2016. Ça met en joie. PrincesseDiva vieillit grandit, elle va commencer sa dernière année de primaire. On a donc reçu ce matin la lettre et le prospectus pour son inscription au collège. Il faut avoir rempli les papiers avant le 31 octobre. C’est d’une simplicité enfantine, la première fois avec L’Ado, je n’ai rien compris. Je ne suis pas beaucoup plus avancée, mais je sais à peu près dans quel sens lire ce fichu prospectus maintenant. 

  

La poule n’a rien à voir avec le sujet, c’était juste pour tenir la lettre.

L’attribution des places au collège ( secondary School) sont gérés par le country council. On vous demande de faire une liste de maximum  6 écoles, par ordre de préférence.Votre demande est transmise aux 6 collèges, sans qu’ils sachent dans quel ordre vous les avez mis. Les collèges renvoient le tout avec leur acceptation ou refus au council qui vous attribue la place disponible la plus haute dans vos préférences. Si toutes les réponses ont été négatives, le council a l’obligation de vous offrir une place, mais ça ne va pas être la joie: votre gamin peut se retrouver à l’autre bout du comté, dans le collège le plus pourri. Il s’agit donc ne pas se planter au moment de la demande. Il ne suffit pas de demander les meilleures écoles, il faut être réaliste aussi et être sûr de pouvoir avoir une place. 

Pour le primaire, les enfants qui sont dans une école publiques vont dans celle de leur catchment area, un peu comme la carte scolaire. On est sensé aller à l’école du quartier (il y a des exceptions, mais on ne va pas s’éparpiller, c’est assez compliqué comme ça). Et bien donc pour le collège, c’est pas du tout pareil, ce serait trop facile. Chaque école primaire est « feeder School » pour un ou deux collèges, c’est à dire que les élèves sortant de cette école sont prioritaires pour ces collèges. En pratique, ça veut dire qu’il sera très difficile d’envoyer votre gamin ailleurs.  Peu importe si vous en avez un collège littéralement à côté de votre portail, on s’en fiche si l’école primaire vous dit que c’est pas là qu’il faut aller, c’est pas là, et puis c’est tout. Jusqu’à l’année  dernière, mes filles étaient dans une très bonne école primaire, mais qui est feeder school  d’un collège plus que moyen. Comme les garçons y sont passés aussi, j’ai commencé à sérieusement me renseigner sur les alternatives dès L’Ado. 

Ma première démarche d’expat paumée  dans les méandres du système scolaire britannique a été d’aller voir la directrice avec mon formulaire pour le college:

-qu’est-ce que c’est que cette histoire de « feeder School »?

-ça veut dire que L’ado ira obligatoirement dans ce collège. En principe. Je n’ai pas le droit de commenter. Mais L’Ado est un bon élève…

-oui, mais j’ai entendu qu’il y avait plein de problèmes de harcèlement dans ce collège, et les résultats scolaires sont moyens…

-je ne suis pas autorisée à donner mon appréciation sur ce collège. Tout ce que je peux vous dire c’est que quand le council a voulu y envoyer ma fille, j’ai pris un avocat pour faire appel. Et L’Ado est un très bon élève qui mérite une bonne école. Mais je ne peux pas commenter.  

Merci encore à elle pour ce non-commentaire tellement british! Du coup, Marichéri et moi avons fébrilement exploré la brochure pour essayer de trouver un autre collège susceptible d’accueillir L’Ado et qui rentrerait dans les critères d’attribution du council. Aucun espoir pour le collège à côté de chez nous, il faudrait sorti d’une autre école primaire…Il y a bien les collèges privés mais généralement, les gamins sont dans l’institution depuis  le primaire, ça coûte un rein c’est cher et il n’y a plus de place. Il y a aussi les grammar schools (parfois appelées high school pour les filles), qui sont sensées former les élites qui finiront à Oxbridge. C’est merveilleux, on va demander ça en premier choix! Sauf qu’on y rentre sur concours, le « eleven plus ». On a préparé L’ado pendant des mois, il représentait son école en plus, tous les instits lui mettaient la pression. Il a tellement stressé qu’il n’a pas dormi la veille, ce qui n’est pas vraiment son genre. Certains parents préparent leurs gosses dès 3 ans, et paient des fortunes pour des tuteurs  privés qui les entraînent comme des singes savants. Les pauvres gamins n’ont plus de vie… Enfin bref, L’Ado  n’était pas frais le  jour de l’examen. Ils sont encore petits (10 ans), il y a une pause goûter au milieu….comme dit L’Ado, c’est traitre. Il était placé par ordre alphabétique à côté du radiateur, il était fatigué de sa nuit d’insomnie, il avait l’estomac bien rempli..bref, il s’est endormi en plein exam. Raté donc. 

Heureusement, on avait aussi repèré la deuxième meilleure école du coin (juste derrière le grammar school donc). Sur le papier, elle nous plaisait beaucoup. Je suis repartie voir la directrice de primaire pour avoir son non-commentaire.

– Ah oui, c’est un excellent collège, ce serait parfait pour L’ado, mais c’est carrément impossible d’y rentrer. Ils rejettent 80% des demandes. Peut-être même plus…

-Ah bon? Mais c’est privé ? 

-Pas du tout. C’est une école publique confessionnelle.

-euh, c’est quoi ça? 

C’est une école qui prône une religion en particulier mais qui respecte les programmes, donc ne fait aucun prosélytisme et se doit d’enseigner toutes les religions. Les bâtiments sont gérés par le country council et le personnel est fonctionnaire comme les autres collèges . Par contre, ils n’ont droit à rien d’autre, les extras (ordinateurs, équipements sportifs…) dependent de la générosité des parents d’élèves. 

-Et donc, on fait comment pour rentrer dans celui-là?

-Il faut être catholique. Le mieux c’est d’aller à la messe tous les dimanches, mais comme il n’y a pas beaucoup de catholiques, une copie du certificat de baptême, contresignée par le prêtre local suffit. Encore faut-il en avoir une…

-ah, mais j’ai ça! 

On a donc été visité le collège catho, plein d’espoir. On était ravi: un collège petit, très bien équipé (les parents d’élèves sont généreux…), des enseignants au top, des résultats scolaires excellents, une atmosphère agréable, aucun problème de harcèlement, le rêve…Effectivement, il y avait une foule monstre. A vue de nez, dix fois plus de gamins que de places disponibles dont une famille belge francophone qui se lamentait bruyamment parce que leur rejeton ne serait pas pris…mais vous êtes vicaire! Vous êtes à l’église tous les dimanches et même toute la semaine, vous… Oui, mais protestant, pas catholique. Oups! On nétait de moins en moins confiant. Heureusement, ma copine la directrice nous avait donné quelques conseils.  

On a donc approché le directeur, qui était là pour ça, les enfants tout propres sur eux et bien peignés, PrincesseChipie rose et mignonne dans son landau, une vraie petite famille modèle. On lui a demandé si ça posait problème un certificat de baptême en français.

-Non pas du tout, vous venez d’où?

-de Versailles

-Ahaha….un, deux , trois, quatre  enfants…une belle famille catholique! 

Marichéri a été merveilleux, il est resté impassible. Il n’a même pas essayé de mordre le directeur ou de l’etrangler. Mais comme j’avais un peu peur qu’il craque, j’ai porté l’estocade, très vite, comme me l’avait recommandé la directrice du primaire. Ça a donnée à peu près ça:

-vous comprenez, L’Ado qui est un génie a commencé sa scolarité en Irlande, il faisait du catéchisme tous les jours, mais maintenant, en Angleterre…d’ailleurs votre nom sonne irlandais, non? 

Je n’ai aucune honte, on a eu la place…ce n’est rien, il y a des parents qui n’hésitent à faire des conversions aussi soudaines que bidons et aller à la messe tous les dimanches pendant 6 mois avant les inscriptions. Ils n’y remettent plus les pieds après évidemment…parce qu’une fois qu’on a un gamin dans le collège, en principe, les suivants y rentrent aussi.  Pour GeekAdo, j’ai du aller faire signer le certificat de baptême (en français ) par le prêtre du coin. Il ne voulait pas sous prétexte qu’il m’avait jamais vu avant…ben, c’est pas avec une attitude comme ça qu’il risque de me revoir! Ça a failli tourner au pugilat jusqu’à ce qu’il  voit mon gros ventre  (pas parce que je faisais de l’aerophagie, avec Toddler 5 dedans). Oh, vous êtes enceinte! Oui, du cinquième…ah, une bonne famille catholique, bon, je signe où?…parfois, les clichés ont du bon. 

On va encore mettre le collège catho en premier, pour PrincesseDiva. Comme GeekAdo y est et qu’on a bien un certificat de baptême (en français aussi…), elle est prioritaire, ça devrait le faire. Je vais quand même stresser jusqu’en mai, quand on aura la réponse officielle du council.

Cet article, publié dans conseils pratiques, société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Secondary School Choice

  1. Mathieu dit :

    Hum… Et mettre en route une Princesse6? Ou alors un coussin bien placé pour amadouer le prélat?

    J'aime

  2. Odile dit :

    Oui ben j’en suis au meme point …… Tests samedi prochain pour mon year 6 ……. J’espere que se sera une bonne experience …..et puis je remplirai les papier ensuite mais bon il s’avere que je n’ai pas un choix phenomenal… Ici il y a des colleges qui ont un catchment de 1.2km de rayon…. Autant dire que ce n’est pas gagne ! Bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      On a décidé de On a décidé de ne pas lui faire faire le 11+. Le high School ici est très bien niveau résultats , mais un nid à bullying, elle ne tiendrait pas une journée. Bonne chance pour samedi!

      J'aime

  3. fedora dit :

    Oh purée ! c’est du sport !!! Moi, je suis toute attendrie par ado petit garçon qui s’est endormi pendant l’exam… pauvre loulou… :/

    J'aime

  4. Allez, zen, respire, ça va bien se passer, tu maîtrises la procédure à fond maintenant !
    (Mais bon sérieux, je compatis… quand j’ai dû trouver un collège pour Mr 1er alors que je n’avais même pas une adresse dans la région, que tout était complet depuis mi-novembre et qu’on était début janvier parce que l’avis de mutation venait de tomber, que je ne pouvais pas venir en RV avec le directeur… et qu’accessoirement, j’en avais aussi 2 à caser dans l’école primaire attenante, je peux te dire que j’ai soigné la lettre de motivation, pesé tous les mots et tout… maintenant, ça roule, ils restent dans l’établissement… mais quand on sait qu’il ont pris moins de 10 enfants en primaire cette année-là qui n’avaient pas déjà un frère ou une sœur dans l’établissement, je me dis que j’ai eu un mélange de bol, de mots bien trouvés au bon moment… )

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’imagine que ça a du être légèrement éprouvant en effet! Mais tu t’en es bien sortie. Ça devrait bien se passer pour cette fois, mais sait on jamais? On peut tomber sur l’année où 180 gamins ont déjà un frère ou une sœur dans le collège et vont a l’église tous les dimanches (au premier rang de la liste d’admission!). En deuxième il y a ceux qui vont une fois par mois à l’église, ou les baptisés avec un frère ou une sœur dans l’établissement…on est là. Ça descend comme ça sur 8 critères, l’année où GeekAdo est rentré, ils ont pris des gamins jusqu’au 7ieme.

      Aimé par 1 personne

  5. carrie4myself dit :

    Je savais que le système scolaire anglais était complique mais pas a ce point! Et c’est pour cette raison qu’ils commencent a mettre stout en place un an avant! Ca prend bien tout ce temps!
    En tout cas les cliches ont parfois du bon: catho, baptise, 5 enfants, Versailles…..

    Et toi, tu as des news pour ton boulot?

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Toujours rien, les écoles rouvrent demain. Je vais voir, mais comme dans celle la, ils font la rentrée des classes le même jour que la rentrée des enseignants, ils riqueàt d’être débordés, je ne suis pas sûre que les cours de français soient la priorité. J’espère quand même avoir une réponse au moins vendredi, pour pouvoir essayer de trouver autre chose, mais ça va faire juste. Je ne veux pas non plus chercher ailleurs, si je trouve et que l’ancienne école me garde il faudra que j’en annule une. En indépendant, le bouche à oreille, ça compte, je ne peux pas me le permettre!

      Aimé par 1 personne

  6. Mélina Bee dit :

    Au pire t’en fais un autre, ça fera vraiment famille catho-cliché, non?
    C’est tellement n’importe quoi ces histoires ^^ En plus en Angleterre aussi il y a moins de pratiquants/coyants qu’avant, non? Ici j’ai l’impression que c’est plus simple mais il y a aussi la carte scolaire pour entrer au collège (en tout cas quand j’y étais…) et ma mère a du m’inscrire en latin pour que j’aille dans un meilleur collège que celui qui était à côté de chez moi et qui était très mauvais.

    J'aime

  7. LadySo dit :

    L’école n’a même pas encore commencé, et tu dois déjà t’inquiétez pour la rentrée prochaine ? Et après, on s’étonne que les parents sont stressés…

    J'aime

  8. celine49 dit :

    j’ai lu hier… là j’ai moins adoré : c’est carrément terrifiant cette histoire d’école 😦
    Heureusement que tu t’en es bien sortie en mère de bonne famille catholique 😀

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je n’ai pas honte du tout! Il y a même des parents qui domicilent leurs enfants chez un autre membre d d’la famille juste pour l’attribution d’une place dans une Meilleure école.

      J'aime

      • celine49 dit :

        Ben t’as pas à avoir honte… c’est juste le système qui me semble bizarre c’est tout, pas le moyen d’obtenir ce qu’on veut 😉

        J'aime

      • pomdepin dit :

        J’avais compris. Ça me fait quand même bizarre à chaque fois de faire la bonne famille catho, mais je n’hésite pas. Hors de question,de mettre les enfants au collège pourri! De toute façon, même avant, je cochais toujours roman catholic sur les formulaires administratifs (ici, on te demande toujours ta religion et ton ethnicité, je suis non British white Western European, rien que ça!)

        J'aime

  9. Souris Maman dit :

    comme quoi c’est vrai là bien joué la grande famille, c’est aussi fou de l’autre côté de la manche qu’ici enfin de compte malgré que pour nous ça s’est assoupli avec les dérogations

    J'aime

  10. lewerentz dit :

    Bizarre, ce système. Ici, jusqu’à la fin de l’école obligatoire, il n’est pas question de choix : on va celle de notre village/ville ou la plus proche. Pas content ? Tant pis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s