Back to school et rentrée scolaire


C’est de saison, on prépare la rentrée scolaire. C’est officiellement notre quatrième rentrée en France, après des années de back to school à l’anglaise (c’est à peu près identique en Irlande). On mesure donc toutes les petites différences qu’il y a des deux côtés de la Manche, même pour quelque chose d’aussi simple que la rentrée des classes.


-le jour de la rentrée:

Ce n’est pas le même pour tout le monde. Évidemment, les écoles anglaises peuvent choisir comme en France de faire rentrer uniquement les plus jeunes le premier jour, notamment au collège. Mais c’est surtout que les vacances scolaires sont fixées pour toutes les écoles, sauf 4 jours libres, les non pupil days qu’elles peuvent repartir dans l’année comme bon leur semblent. Du coup, ça peut décaler la rentrée de presque une semaine selon les établissements.

-la liste de fournitures:

C’est une vraie plaie en France, en plus de coûter un bras. Je ne reviens pas sur les listes de fournitures, la dernière fois que j’en ai parlé, j’ai été copieusement insultée par des enseignants qui m’ont affirmé, sans rire, qu’on ne peut absolument pas travailler correctement si les élèves n’ont qu’un cahier normal et un crayon tout bête. Alors qu’en Angleterre, c’est simple. Il n’y en a pas. De liste de fournitures je veux dire. L’école fournit tout, des gommes aux cahiers. Tout reste à l’école, sauf le cahier de devoirs et le livre de lecture, les cartables ne sont pas surchargés. Il n’y pas de jaloux, pas de course aux accessoires de marques (la trousse reine des neiges à vomir des paillettes reste à la maison). Les enfants ont tous le même crayon banal pris au pot commun au centre de leur table.

-l’aménagement de la classe:

Puisqu’on parle de tables, les écoliers anglais sont par groupe de niveaux par matière. Ils n’ont pas une place fixe (on peut très bien être doué en math et nul en lecture). Il y a donc 4 ou 5 grande tables, rondes ou carrées, et les enfants sont installés par groupe de 5 ou 6. C’est un peu la disposition qu’il y a en maternelle en France, mais en Angleterre, c’est même chez les plus grands du primaire. Au collège, on retrouve une disposition de classe plus « classique » mais les enfants ne sont pas toujours avec les mêmes camarades. Ils font certaines activités avec leur classe et le reste par groupe de niveaux mélangeant plusieurs classes (anglais, maths, sciences…).

-la cantine:

Pas de papiers d’inscription à remplir en Angleterre, surtout que souvent il n’y a pas de cantine du tout. Si il y a, il suffit de signaler au secrétariat en début de semaine quand les enfants y mangeront. On peut payer à la journée ou à l’avance, comme on veut. Sinon, les petits anglais amènent une lunch box, par contre on a une liste détaillée des choses interdites, à cause d’allergies et parce que les écoles encouragent le « Healthy food ». En gros, les paquets de chips et les boissons sucrées ne sont pas franchement recommandés. Il y a des mamans mythomanes, dangereuses, psychopathes, parfaites qui se lèvent à 4 heures du mat pour remplir les lunch boxes de merveilleuses petites choses faites main, bio et équilibrées… Et il y a les autres, ravies d’être tombées dans une école qui a bien une cantine et qui ont donné un chèque avec soulagement en début de trimestre. C’était très mal vu des SuperMums mais j’assumais complètement! Comme la pause déjeuner ne dure qu’une heure et qu’il y a des clubs, il est très rare que les écoliers anglais rentrent manger chez eux.

-la tenue de rentrée:

C’est un sujet qui a fait fureur en France. En Angleterre , pas du tout: la tenue de rentrée est strictement la même que celle des autres jours d’école: c’est l’uniforme. Par contre, ce n’est gratuit non plus, entre les pulls, les blazers, les robes Vichy, les chaussettes à écusson, les cravates, les polos de sports et j’en passe, ça coûte un rein, mais on ne se prend pas la tête le matin pour savoir comment les habiller. Pareil pour les chaussures d’ailleurs, c’est mocassins noirs et puis c’est tout. Mes enfants soutiennent que l’uniforme, c’est fasciste, et que c’est bien mieux depuis qu’on est en France.


-les horaires

De 9 heures à 3 heures du lundi au vendredi, c’est simple en Angleterre. Par contre, à trois heures, l’école ferme, pas de garderie. Mais il peut y avoir des clubs d’activités extra-scolaire qui n’ont pas forcément à voir avec l’école mais utilisent les locaux. Ce ne sont pas des garderies de substitution. Je dis ça calmement, sans penser à mal, pour les parents qui voulaient me coller leurs sales gosses adorables chérubins en club de français parce que ça les arrangeait de venir les récupèrer une demi-heure plus tard. Ahaha.

-les devoirs:

En primaire, les écoliers anglais ramènent un livre de lecture et un cahier de liaison pour noter les pages lues tous les jours. Une fois par semaine, ils ont une activité en maths et une en anglais, à rendre la semaine suivante. C’est tout. Par contre, il y a aussi de temps en temps les projets débiles créatifs , style château fort normand en rouleaux de sopalin avec pont-levis mobile ou volcan en papier mâché qui crache des paillettes pour venir vous gâcher tout un weekend, mais sinon, on n’est pas débordé pas les devoirs en primaire. D’où le choc quand les gamins passent au collège, où ça ne rigole plus. Sur ce point, mes enfants sont formels, ça ne va pas du tout en France, c’est quoi cette tonne de devoirs par jour?

-la première rentrée:

Il n’y a pas d’école maternelle en Angleterre (même si il y a des nurseries, un peu comme les crèches), mais l’école primaire commence à 4 ans révolus (c’est à dire qu’on rentre si on a 4 ans au 31 août). Du coup, les années scolaires ne correspondent pas exactement à la France, puisqu’on ne compte pas en années calendaires. Un enfant né en septembre sera le plus vieux de sa classe. Les petits anglais apprennent donc à lire et écrire dès 4 ans (et ils ne sont pas traumatisés!).

Il y a plein d’autres petits détails différents comme ça, on ne lève pas le doigt en Angleterre , mais la main. Les élèves ne se mettent pas en rang deux par deux, mais l’un derrière l’autre (l’art british du queuing commence tôt!) . Quand on parle scolarité, je demandais toujours à mes élèves anglais quel système ils préfèrent. Tous les ans, c’était: l’anglais pour les devoirs et les horaires, le français pour l’absence d’uniforme et les longues vacances d’été. Comme j’interviens pour l’anglais à l’école primaire de Wizzboy, je demande maintenant aux petits français: c’est la même réponse!

Cet article, publié dans société, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Back to school et rentrée scolaire

  1. Pour les classes en ilots, mon ainé avait cette organisation en CM et il avait trouvé ça top. Pour ma fille, c’est en 6e que sa classe avait cette disposition et elle avait beaucoup aimé aussi.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s