Thursday thunder : Nazanin and the tabloids


On a très peu parlé en France de la libération de l’otage (parce qu’il s’agissait bien d’une prise d’otage) anglo-iranienne, Nazanin Zaghari-Ratcliffe. Cette malheureuse femme, humanitaire, qui était allée voir sa mère en Iran, a passé 6 ans en prison, dont une partie à l’isolement, faussement et très cyniquement accusée de « sédition ». Alors que Téhéran n’a jamais caché qu’elle a été détenue parce qu’elle est aussi britannique, et donc uniquement parce que l’Angleterre refuse de payer ses dettes, voilà. En 1971 (alors que Nazanin n’était pas née), Londres a passé un contrat d’armement avec l’Iran, a encaissé l’argent, mais n’a jamais honoré la commande et a été condamnée par les instances internationales à rembourser Téhéran à hauteur de 45 millions de livres. Londres a donc refusé, en toute illégalité, de payer depuis tout ce temps.

Source

Richard Ratcliffe, le mari très anglais de Nazanin, a remué ciel et terre, en vain. Il a été jusqu’à la grève de la faim pour espérer attirer l’attention du gouvernement. Mais pendant 6 ans, ministres et gouvernements se sont succédés promettant de faire libérer Nazanin, tout en refusant toujours de régler la dette. Boris Johnson a même réussi a aggravé les conditions de détention de Nazanin Zaghari-Ratcliffe, à coup de déclarations à l’emporte-pièce qui ont vivement énervé Téhéran. Encore une fois, Nazanin Zaghari-Ratcliffe n’a rien à voir avec ce différent entre deux états dont elle a les nationalités, mais c’est tout. Elle s’est juste retrouvée prise en otage, séparée de son mari et de sa fille (qui avait 2 ans et n’a aucun souvenir de vie de famille normale), par le cynisme des iraniens et des anglais réunis.

Et bien, ça y est, elle a été libérée, elle est rentrée en Angleterre, elle a rejoint son mari et sa fille en début de semaine. Parce que Londres a enfin réglé sa facture, ça n’est pas une grande victoire diplomatique. Mais ça n’a pas empêché la ministre des affaires étrangères anglaise de parader triomphalement dans tous les médias en photo-bombant tous les portraits de l’otage libérée. Elle ou un autre stratège de la communication gouvernementale, a aussi décidé de planter Nazanin Zaghari-Ratcliffe et son mari devant une conférence de presse. Et là, le plan com a déraillé. Nazanin a effectivement remercié le gouvernement, mais elle a rappelé qu’elle a croupi en prison pour rien pendant 6 ans, à cause des iraniens mais aussi de l’incompétence et du je m’en foutisme des anglais. Que 5 ministres des affaires étrangères dont Johnson, se sont succédés sans rien faire pour la faire libérer, au contraire. Elle a demandé pourquoi on a pu payer aujourd’hui une dette de plus de 50 ans, mais pas il y a 6 ans, alors que strictement rien n’a changé dans les relations diplomatiques entre les deux pays. Et donc, depuis, les RS et certains médias se répandent en commentaires au vitriol: elle est ingrate, renvoyez-la en Iran, elle aurait dû juste dire merci et se taire. Ah.

Nazanin Zaghari-Ratcliffe a simplement décrit la réalité de sa situation. Mais c’est une femme, d’origine iranienne en plus ( le teint légèrement mat, je veux dire…), elle doit savoir rester à sa place. Qui est donc de sourire avec gratitude et de la fermer. C’est magnifique, ce mélange de sexisme et de racisme de la part de connards qui se proclament défendeurs des vraies valeurs britanniques. C’est quoi ces valeurs, pour pousser des glapissements outrés quand une femme ose demander pourquoi on l’a laissée pourrir dans les prisons iraniennes, loin de sa fille, pendant 6 ans, par pure radinerie? C’est quoi ces valeurs pour faire des différences entre Britanniques, entre ceux nés là et ceux naturalisés, ceux bien blancs et ceux légèrement bronzés? C’est quoi ces valeurs pour reconnaître le droit au mari de s’exprimer comme il veut (ce qu’il a fait pendant 6 ans, autrement plus fort) mais de s’offusquer que sa femme prenne la parole, sur un sujet qui la concerne quand même un chouïa? C’est à vomir. Welcome home then.

Cet article, publié dans Les colères, société, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s