Thursday thunder : red and white poppies in the UK


Quand on vivait en Angleterre, je parlais tous les ans des poppies, des coquelicots en papier ou en tissu, mis en vente en novembre par la British legion pour commémorer les deux guerres mondiales et pour aider les familles de vétérans. C’est si ça vous intéresse. J’ai porté un poppy à la boutonnière tous les mois de novembre, pendant des années, je trouvais ça très bien. Je rappelle que le poppy n’est pas du tout militariste ou nationaliste au départ, mais juste caritatif. C’est tout. Et puis, le brexit est arrivé, et l’extrême droite, les nationalistes, les fachos, bref les brexiters ont subitement décidé qu’ils étaient les grands maîtres des poppies. Je ne vois absolument pas le rapport mais c’est pas grave, si ces gens là avaient un soupçon de logique, ça se saurait. C’est sûr, personne n’est mieux placé que les brexiters pour honorer la mémoire des millions de soldats massacrés dans les tranchées par la faute de gouvernements européens incapables et agressifs, pas fichus de s’entendre entre eux. D’ailleurs les brexiters sont prêts à déclarer la guerre à la France à cause d’une poignée de poissons. Surtout ne pas chercher à comprendre…

Avec toute la tolérance qui caractérise ces grands patriotes, ils ont décrété que ceux qui n’en portent pas sont évidement des traîtres. Rien que ça. Ça ne loupe pas, les politiques et animateurs télé ont tous leur poppy, plus il est gros mieux ça passe. Il est évident aussi pour ces pacifistes à géométrie variable que seuls les soldats britanniques méritent d’être honorés. De toute façon les autres c’était des étrangers alors…Du coup, comme beaucoup d’européens en UK et d’anglais écœurés par ce détournement, je m’étais mise à porter un poppy blanc. Le poppy blanc est antimilitariste et pacifiste tout en étant respectueux de la mémoire de toutes les victimes de guerre, soldats et civils, de toutes nationalités, et ça énerve les brexiters. Les premiers poppies blancs ont été vendus au profit du Women’s Guild dès 1933, avec comme slogan « plus jamais la guerre ». Ça me parait légèrement plus approprié, non? Le meilleur moyen d’honorer la mémoire des millions et millions de victimes n’est certainement pas de remettre au goût du jour les discours nationalistes qui les ont mené à la mort, mais de se souvenir de l’absurdité sans nom qui a conduit à de tels massacres. On n’honore pas la mémoire des défunts en encensant l’arme du crime.

Cet article, publié dans Les colères, société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Thursday thunder : red and white poppies in the UK

  1. Anonyme dit :

    Merci pour ce message de paix , malheureusement, quand je vais en GB , je ne vois pas et ne trouve pas beaucoup de poppy blanc , si je trouve la prochaine fois, en mars 22 , je ramène dans mes bagages .. mais ce ne sera pas la saison des poppies en tissu , zut

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s