Thursday thunder: Halloween, l’Irlande, les clichés et moi.


Attention, je ne rigole pas. Je me suis demandée très sérieusement pourquoi j’éprouve le besoin de défendre halloween tous les ans alors que ça ennuie pas mal de gens. Dès le premier octobre, je commence à ressasser, répétant à longueur de billets que ce n’est PAS américain mais irlandais. J’y tiens. Mais pourquoi? J’ai beaucoup réfléchi (oui, bon, on se comprend…) et je crois que j’ai une réponse. Si j’insiste autant pour défendre le vrai Halloween traditionnel, c’est précisément parce qu’il vient d’Irlande et des celtes en général.

Source

Je ne reviens pas sur mon attachement profond à l’Irlande, pays où on est devenu adultes (en tout cas, on y a démarré officiellement nos vies d’adultes, mais j’ai toujours 4 ans et demi bien sûr…), où on s’est marié, où on est devenu parents. On a vu l’Irlande prendre son essor économique et grandir, mais rester toujours profondément marquée par ses rapports avec le Royaume Uni. On n’efface pas comme ça 800 ans…On en a rencontré, de ces anglais arrogants et puants qui venaient travailler « aux colonies » (dialogue vécu), qui méprisaient profondément l’Irlande et ne s’en cachaient absolument pas, au contraire. On a vu aussi ce que ça donnait en Angleterre où une partie du gouvernement actuel n’a toujours pas compris que Dublin est indépendant depuis presque un siècle. Où la ministre de l’intérieur promet de « faire à nouveau crever de faim les irlandais si ils n’obéissent pas à Londres ». Et on est arrivé en France, avec nos enfants binationaux. Franchement, comme ça a priori, les irlandais et l’Irlande ont plutôt l’air d’y avoir bonne réputation et sont considérés avec une certaine sympathie. Sauf que c’est plus compliqué que ça.

C’est L’Ado, fier de son irishness, qui m’a fait prendre conscience de la chose: il a découvert stupéfait la chanson les lacs du Connemara, bramée à chaque beuverie étudiante et il l’a très mal pris. Pour lui, c’est totalement xenophobe! C’est clair que c’est assez moyen de présenter les irlandais comme une bande de frustres alcooliques congénitaux et débiles profonds. Les faux pubs irlandais qui fleurissent partout en France, c’est pareil. Ça a l’air mignon et bon enfant, mais l’Irlande, c’est pas Disneyland pour ivrognes non plus. Toutes ces irisheries de pacotille ont beau partir d’une sympathie envers l’Irlande, elles donnent quand même une image simpliste, voire arriérée de ce pays. Pareil pour la Saint Patrick, ça a l’air marrant, cette beuverie planétaire, mais ça a une vraie signification historique et culturelle. En fait, on parle constamment de l’Irlande de façon extrêmement stéréotypée et condescendante, style ils sont bien gentils avec leur folklore un peu bébête…Évidemment, les clichés qu’on véhicule en France sur l’Irlande et les irlandais sont beaucoup plus positifs que ceux répandus par certains anglais. Mais comme dit L’Ado, faut arrêter avec ça, les irlandais, on n’est pas les pauvres cons trop sympas et toujours bourrés de l’Europe non plus. Vous trouvez ça drôle en France, d’être représentés par des anglo-saxons comme portant systématiquement une baguette sous le bras, un béret et un collier d’ail? Ben c’est pareil pour les irlandais! Ce ne sont pas de sympathiques leprechauns roux dansant la gigue et buvant des Guinness en continu.

Et bien voilà, c’est pareil pour Halloween. Cette fête multimillenaire a un vrai sens en Irlande, et y est encore célébrée traditionnellement. Ça m’énerve de la voir réduite à une caricature américaine par bons nombres d’anti Halloween. D’accord ce n’est pas leur faute, ils n’en connaissent que ce qu’ils voient dans les séries américaines, mais c’est justement pour ça que je rabâche inlassablement. Alors voilà, par amour pour l’Irlande et la culture irlandaise, je continuerai à vous assommer avec Halloween l’année prochaine encore. Et bien sûr, Oiche Samhain Shona Duit, joyeux Halloween!

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Thursday thunder: Halloween, l’Irlande, les clichés et moi.

  1. Ping : Nouvelle année Celtique sous un Dernier quartier | L'actualité de Lunesoleil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s