5 ans et non, I am still *not* fine


Il y a 5 ans, j’étais hébétée, effondrée devant la BBC depuis 3 heures du matin en essayant de comprendre ce qui arrivait. Ce qui nous arrivait. Il y a 5 ans, le résultat du référendum sur le brexit tombait et je me demandais ce que le pays dans lequel on vivait, le pays que j’aimais tellement et où sont nés trois de nos enfants, allait devenir. J’étais atterrée, très inquiète mais pourtant je n’imaginais pas la suite, ni au niveau societal ni pour nous. Je n’imaginais pas qu’on partirait, à bout de nerfs, parce que c’était devenu la seule issue pour garantir à nos enfants l’avenir qu’on espère pour eux. Je n’imaginais pas non plus à quel point l’indifférence (au mieux) de mes « amis » britanniques allaient faire mal. Je précise aussi que je ne suis pas la seule, ce que j’en disais il y a 5 ans, a été et est encore le ressenti de beaucoup d’européens. Si il y a bien une chose positive qui soit sorte de ce désastre qu’est le brexit, c’est la solidarité entre européens en uk (et Britanniques en Europe) de tous bords et tous horizons, et les échanges entre nous.

Il y a 5 ans, pendant que le pays plongeait gentiment dans le fascisme politique, les britanniques s’indignaient. Ça ne rigolait pas, ils signaient une pétition de protestation par millions, on va voir ce qu’on va voir. Contre Trump. Par contre, ce que leur gouvernement, leur parlement faisaient (et font toujours). ça ne les regarde pas. Il y en a bien quelques uns, pas vraiment au courant de ce qui se passe chez eux, mais on ne peut pas avoir la tête à tout, qui compatissaient vaguement, pour être poli. C’est pire.


Source 

Alors déjà chers compatissants, non, on ne donne pas la nationalité britannique en cadeau surprise comme ça à tous les coins de rue.

-Non mais you’ll be fine, tu es là depuis plus de 10 ans…

– Et alors? Ça change quoi? Non, on n’a pas de passeport britannique qui tombe du ciel le jour où on fête nos 10 ans dans le pays.

 You’ll be fine, tu as des enfants qui sont nés ici. Et alors? Ça ne me donne aucun droit supplémentaire. Rien. Et encore j’ai de la chance que Marichéri ne soit pas britannique sinon ça aurait été pire. Eh oui, les britanniques n’ont pas le droit  de sponsoriser leurs conjoints européens. Non mais, tes copines françaises mariées à des anglais,  they’ll be fine, elles sont britanniques de toute façon, c’est automatique. Visiblement, je n’ ai pas été claire… non, elles ne le sont pas, être mariée à un britannique ne change rien à l’affaire. Au contraire, c’est bien plus compliqué pour elles que pour des non européens. 

Mais de toute façon on va pas déporter 3 millions de personnes, you’ll be fine, tu travailles. Non pas en ce moment, je suis maman au foyer. Mais ton mari travaille, c’est pareil. Ben non, pas pour le home office, le ministère de l’intérieur qui n’aime pas mais alors pas du tout les parents au foyer. Vous savez, ceux qui sont obligés de garder leurs enfants parce que l’accueil de la petite enfance est aussi développée dans ce pays que le sens moral de vos gouvernants. Non mais de toute façon, les familles comme vous, avec des gens qui travaillent, qui payent des impôts, qui ne touchent pas d’allocation, qui contribuent à à la société, they’ll be fine. Ah bon? Et les gens qui tombent malades, qui ont un accident, qui se retrouvent au chômage (par exemple parce que leur boite ferme à cause du brexit, je dis ça comme ça), qui après 20, 30 ou 40 ans à cotiser ici atteignent l’age de la retraite, bref ceux qui ne contribuent plus autant, ceux qui ne vous sont plus utiles, vous en faites quoi? Vous les déportez ou vous les euthanasiez directement? Après tout, c’est plus écolo et ça coûtera moins cher à la société.

Non mais, vous êtes français, you’ll be fine. Pardon? Alors là, je préfère arrêter la conversation de suite, je sens que ça va me contrarier un chouïa…visiblement, pour certains il y a les bons immigrés européens et les mauvais immigrés européens, selon leurs pays d’origine. Désolée, mais il n’y a que des mauvais racistes et des mauvais racistes, peu importe qu’ils s’en prennent à moi ou à quelqu’un d’autre. Il y a aussi la mère d’une copine de PrincesseChipie (qui ne laissait plus sa fille venir jouer à la maison, sait on jamais si notre statut d’étranger était contagieux). Elle a voté brexit pour se débarrasser de tous ces sales migrants qui viennent lui piquer ses allocs. Elle en est fière et ne perd pas une occasion de le dire. Il fait pas chaud ce matin. Ça va s’arranger maintenant qu’on va avoir le brexit, et que tous les étrangers vont être mis dehors. Il est mignon votre nouveau chiot…on l’a appelé Brexit, on est tellement content que tous les étrangers partent enfin! Il est quelle heure? L’heure de se réjouir du brexit…mais elle a tenu à me rassurer personnellement, ce n’est pas contre moi. Elle peut l’affirmer, elle le sait: you’ll be fine. Ah bon? Elle est sûre que la prochaine fois que le parlement rejetera une loi garantissant les droits des européens, il y aura un amendement pour dire sauf pour Pomdepin et sa famille? Qu’on va jeter à la mer tous les européens sauf la famille de la copine de sa fille parce qu’on est quand même sympa pour des étrangers? Ou elle se donne juste bonne conscience en se foutant de moi?

À part cette pauvre imbécile, je suis sûre que la majorité des britanniques qui balancent machinalement leur « you’ll be fine » ont les meilleures intentions du monde. Mais plutôt que de me servir poliment leur platitude, ils pourraient peut-être faire l’effort d’ouvrir les yeux sur ce qui se passe dans leur pays. À la limite, si ça leur demande trop d’efforts, je préférerais qu’ils se taisent.

Cet article, publié dans Les colères, vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 5 ans et non, I am still *not* fine

  1. Eric dit :

    Savez vous si ces gens qui étaient dans le déni à l’époque le sont encore aujourd’hui ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s