Thursday thunder: Johnson top 10


Je parlais hier de Johnson avec une amie française qui ne connaît de lui que ce que la presse française en rapporte, c’est à dire pas grand chose. Je ressors donc le top 10 que j’avais fait quand il est devenu premier ministre. Il a continué à débiter des insanités depuis, je les évoque à la fin, mais je n’épice pas tout mettre, il faudrait plusieurs billets.

J’ai déjà fait plusieurs top 10 des gaffes plus ou moins volontaires de Boris Johnson, il y a très longtemps, quand il était maire de Londres. Comme beaucoup, je le trouvais hilarant. Son incompétence ne me posait aucun problème, je n’étais pas londonienne. Je m’amusais avec le reste du pays de ce clown que je pensais inoffensif. Sérieusement, qui voudrait d’un énergumène pareil comme premier ministre? Et puis, il y a eu la campagne du brexit, où j’ai enfin compris qui était Boris Johnson. Un arriviste corrompu, menteur et prêt à tout pour prendre le pouvoir, avec un talent certain dans le populisme et la manipulation politique. Depuis, je le trouve beaucoup moins drôle. Alors après les tops 10 comiques, je me suis dit qu’il faudrait peut être expliquer en quoi, derrière le masque de bouffon gaffeur, se cache un sinistre personnage sans aucun scrupule.

Source

10- Il a commencé comme journaliste, il a même été correspondant à Bruxelles où il s’est illustré en écrivant n’importe quoi. Mais son plus grand coup d’éclat journalistique, qui démontre déjà toute son intégrité, c’est d’avoir purement et simplement inventé un témoignage. Il a été licencié.

9-Il a aussi été viré de son poste dans le shadow cabinet des conservateurs en 2004 pour avoir menti publiquement en affirmant qu’il n’avait pas eu une liaison avec une journaliste. Qui a dû avorter. Et lui était marié, avec sa deuxième femme. Quel gentleman quand même…De manière générale, il a une vie privée tellement compliquée que personne n’arrive à savoir, peut être même pas lui, combien il a d’enfants. Certes, ça le regarde, mais ça laisse présager d’un caractère légèrement changeant.

8-en tant que maire de Londres, il a eu la bonne idée d’investir plus de £322 000 d’argent public dans des canons à eau, pour contrôler les manifs. Manque de chance, l’utilisation de ses jolis canons à eau est…illégale. Ils n’ont jamais pu être utilisés et ont fini par être revendu au prix de la ferraille.

7-Il a toujours eu des relations douteuses, notamment un pote d’université, un certain Guppy, qui a fini en prison pour fraude. Ce charmant personnage a demandé l’aide de Johnson pour se venger du journaliste qui avait sorti l’affaire…et, en bon camarade, Johnson n’a pas hésité à se proposer pour, je cite « flanquer deux yeux au beurre noir et casser les côtes de son collègue journaliste ». Finalement, il ne l’a pas fait, mais la conversation a été enregistrée, c’est ballot.

6-Johnson n’est pas obsédé que par le pouvoir. Il l’est aussi par l’argent. Rien qu’en 2018, il a été à la limite du conflit d’intérêt au moins trois fois: en gardant (pour la modique rémunération de £275 000 par an) son job d’éditorialiste de presse alors qu’il était membre du gouvernement; en « oubliant » de déclarer £52 723 aux impôts et en omettant pendant 11 mois qu’il possédait 20% d’une propriété dans le Somerset.

5-Johnson n’hésite pas à étaler un racisme triomphant qui ravit ses supporters, en comparant les femmes voilées à des boites aux lettres, en « plaisantant » sur le cannibalisme des africains, en trainant les noirs de « picaninnies » (petits negres). Il a même insulté Barack Obama et sa « haine ancestrale pour l’empire britannique ».

4-Évidemment, ça va souvent avec le racisme, Johnson fait aussi preuve d’homophobie. Il était contre le mariage pour tous (pourtant adopté sans problème en Grande Bretagne presque en même temps qu’en France) parce que : « pourquoi pas un mariage entre trois hommes au lieu de deux, ou même trois hommes et un chien ». D’ailleurs, il a appelé les gays des « tank top bum boys », c’est très frais.

3- On sent le journaliste qui a le sens de la formule. Il a comparé l’union Européenne à Hitler, les français à des merdes, Erdogan à un zoophile, Hilary Clinton à une infirmière psychiatrique sadique, les pro palestiniens à des universitaires gauchistes en jeans en velours, les italiens à des « petites bites », les africains à des incapables ne pouvant être sauvés que par un nouvel empire colonial, Sirte (en Syrie) à une ville charmante « une fois qu’on aura nettoyé tous les cadavres »…je pourrais continuer encore et encore, mais j’ai des nausées.

2-En tant que ministre des affaires étrangères, il aurait dû tout faire pour obtenir la libération d’une britannique d’origine iranienne, emprisonnée à tort par Téhéran qui accuse cette pauvre femme d’espionnage alors qu’elle rendait visite à sa mère. Au lieu de ça, il a jeté de l’huile sur le feu en affirmant, on ne sait pourquoi, qu’elle était en Iran pour former des journalistes…elle a aussitôt été accusée de propagande contre le régime. Non seulement elle est toujours emprisonnée, mais Johnson a tellement pourri la situation avec ses gaffes inexcusables qu’on ne voit pas quand ni comment elle sera libérée.

1-J’ai beaucoup hésité pour le numéro un, vu tout ce qu’il y a au dessus, mais c’est ce qui a déjà fait de multiples ravages et va causer encore plus de dégâts. Johnson a délibérément menti pendant la campagne du référendum. Il a parcouru le pays dans un bus affichant comme slogan : donnons plutôt au NHS (le système de santé) les 350 millions de livres qu’on envoie par semaine à Bruxelles. Non seulement le chiffre est totalement inventé, mais dès l’annonce de la victoire du Brexit, il se répandait déjà sur toutes les télés pour dire que le NHS ne toucherait pas un centime. Le brexit a gagné par moins de 52% et beaucoup ont admis avoir voté pour justement à cause de ce mensonge énorme de Johnson. Aujourd’hui, alors que le NHS est au bord du gouffre, Johnson plaide pour le remplacer purement et simplement par un système d’assurances privées à l’américaine.

On rajoute à tout ça sa gestion désastreuse de la crise covid, les millions et millions d’argent public versés à des entreprises appartenant à des proches, en toute illégalité, le mensonge d’état qui consiste à affirmer que la campagne vaccinale britannique est la plus performante au monde ( sauf qu’au mépris des avertissements du corps médical, seule 1,3 % de la population a reçu deux doses, c’est à dire moins qu’en France), l’eugénisme à peine voilé (les personnes âgées et/ou handicapées ont été contraintes de signer une autorisation de « do not resuscitate » sans même la comprendre), le bidouillage continu des chiffres sur la mortalité (les décès en maison de retraite s’évaporent bizarrement) ou la réalité économique, et plus encore sur les effets délétères du brexit…Bref, comme je le disais donc hier à cette amie, je regrette énormément notre vie anglaise pré 2016, mais je suis bien persuadée qu’on a pris la bonne décision en partant.

Cet article, publié dans Les colères, Les tops 10, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Thursday thunder: Johnson top 10

  1. carrie4myself dit :

    Il faisait rire oui…
    Il etait venu a mon centre de recherche pres de Henley on Thames…. ca, c’était avant….
    😦

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s