English children in a French school


Après tout juste deux semaines et demie d’école en France, les enfants ont déjà des tas de choses à dire sur le système scolaire et les différences avec l’Angleterre. Pour l’instant, les avis sont partagés, à part KnightyDiva qui adore le collège, les autres ne savent pas trop si ils préfèrent l’école en Angleterre ou en France.

Source

– il n’y pas d’uniforme et là, les 4 sont formels, c’est génial. KnightyDiva a horrifiée sa prof qui était en jeans, quand elle a expliqué que dans son collège anglais, elle portait la cravate et le blazer tous les jours. GeekAdo s’éclate et adopte un look mi goth, mi crado dégoulinant, mi geek. PrincesseChipie peut enfin laisser libre court à sa créativité vestimentaire. Hier, elle avait un pantalon violet à pois, un sweat bleu électrique proclamant qu’elle était un hobbit, des baskets rouges à paillettes et un serre tête vert à fleurs. Wizzboy était juste Batman. Bref, ils sont ravis.

-les cours sont beaucoup trop longs, c’est quoi cette manie de commencer bien avant 9h et de finir très longtemps après 15 h? Bon, Wizzboy et PrincesseChipie adorent le mercredi maintenant. Comme dit PrincesseChipie, c’est comme des petites vacances au milieu de la semaine. Et GeekAdo, après avoir pesté sur son emploi du temps délirant c’est rendu compte à l’usage qu’en fait, il n’avait pas tant de cours que ça, c’est juste mal organisé (d’après lui). Comme il a le droit de sortir quand il n’a pas cours, finalement, il apprécie de rentrer deux heures plus tôt, d’aller traîner en ville ou de partir après tout le monde le matin.

-les maths et les sciences sont trop faciles. KnightyDiva qui n’a jamais été particulière douée en maths, ni très intéressée en cours (à mon humble avis, c’est lié, mais elle s’obstinait à prétendre que c’était la faute des profs qui lui en voulaient personnellement) enchaine les notes dithyrambiques. Même GeekAdo, qui n’a rien compris en maths la première semaine reconnaît que finalement, c’est juste expliqué différemment et ça l’a surpris. Mais pas plus. PrincesseChipie a provoqué une crise de panique chez son instit quand elle a commencé à lui parler de fraction. Même la maîtresse de Wizzboy a blêmi en le voyant faire des additions. Ils ne font pas les malins (sauf peut être PrincesseChipie…), mais effectivement, au moins avant le lycée, l’enseignement des maths et des sciences en général a l’air moins poussé ici.

-par contre, niveau devoirs, ça ne leur plaît pas du tout. Vraiment pas. C’est quoi cette montagne de trucs à faire à la maison? Comme dit GeekAdo, si l’emploi du temps était plus logique, il n’y aurait pas besoin de faire tout le boulot à la maison. Ça les contrarie vivement. Sauf Wizzboy, qui est passé de lecture tous les soirs et d’un petit exercice de logique par semaine à rien. Par contre, même PrincesseChipie qui trouvait toujours qu’on ne lui donnait pas assez de devoirs en Angleterre sature un peu. C’était hebdomadaire, les devoirs étaient donnés le mardi à rendre la semaine suivante, c’est tout. Et même au collège, ils n’en avaient pas tant que ça.

– les cours d’anglais sont une source d’amusement permanente. Ils adorent. Ils en pleurent de rire. Leurs profs un peu moins. L’instit de PrincesseChipie a trouvé la parade, il lui a demandé de les faire à sa place. Elle est ravie.

-les cours de français les laissent perplexes: pourquoi les français racontent leur vie pour répondre à une question simple alors qu’on peut être plus efficace et précis en trois mots? Même KnightyDiva, qui est la plus littéraire du groupe trouve ça ridicule de perdre son temps à délayer ses rédactions interminablement. GeekAdo, en bon scientifique a une explication: les français sont des contemplatifs, pas des actifs. Ce n’est pas idiot, linguistiquement parlant…

-ils sont ébahis (et moi aussi…) par la quantité astronomique de fourniture scolaire qu’on a dû acheter pour la première fois. En Angleterre, tout est fourni par les écoles, et les cahiers sont les mêmes dans toutes les matières. Pourtant ça fonctionne. Alors qu’en France, si on a un grand cahier vert à petits carreaux au lieu d’un petit cahier bleu à grands carreaux, on ne peut pas suivre le cours d’histoire.

– le calendrier scolaire, avec toutes ses vacances leur plaît bien. Et ils ont entendu parlé grâce à leurs camarades, des subtilités des jours fériés, des ponts et des périodes d’examen où il n’y a pas de prof. Ça a l’air très sympathique, ils attendent de tester.

On en est là pour l’instant. Comme on dit en anglais, the jury is still out. Ils ne se prononcent pas pour un système scolaire plus que l’autre. Bon de toute façon, c’est quand déjà, ces vacances qui durent deux semaines et pas juste une?

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour English children in a French school

  1. froggymums dit :

    ah bah elle sont au moins d’avril les vacances de deux semaine non mdr

    J'aime

  2. Bonjour
    Bienvenue en technocratie !
    CHAQUE ministre de l’education Y va de sa réformette et … rien ne bouge !
    Un ministre avait qualifié le sytème éducatif de mammouth ! Un visionnaire qui s’est fait virer comme un mal propre alors qu’il était un savant à part entière ! ( Claude allègre).
    💋💋💋💋

    Aimé par 1 personne

  3. carrie4myself dit :

    Bonnes vacances et bon Carnaval! Comme partout; y a du + et du – niveau scolaire . Ca reste et restera toujours un grand débat.
    Courage a vous tous
    xoxo

    J'aime

  4. Il y a sans doute des plus et des moins de chaque côté…
    Pour les fournitures scolaires : tu comprends mieux pourquoi mon papetier m’adore à la rentrée scolaire 🙂
    Pour les cours d’anglais, même moi, je les trouve ridicules.. (le pompon étant bien entendu pour le primaire… )

    J'aime

  5. Catherine in Switzerland dit :

    ah l’école vaste débat un peu partout, ici aussi en Suisse on va de réforme en réforme.
    C’est toujours un régal de te lire

    J'aime

  6. J’imagine 🙂
    Les US et l’Angleterre sont plus proches au niveau éducation, donc je me retrouve dans ce que tu racontes et ce que te disent tes enfants.
    Un de mes amis français dont le père est américain et a donc grandit entre les deux pays avant de rentrer en France au moment du collège m’a dit que ses profs d’anglais en France ne prennaient pas bien que son niveau soit supérieur au leur. La vengeance était de lui faire répéter son vocabulaire en lui disant qu’il n’était pas aux US ici 🙂
    Mais globalement c’était un avantage pour lui d’avoir appris la langue anglaise enfant. Il a eu peu de mal avec le français et comme les tiens se plaignait des devoirs à la maison mais adorait les vacances beaucoup plus nombreuses.
    Je souhaite bonne chance à tes enfants. Et j’espère que tu te feras vite de nouvelles amies. Beaucoup de sujets de billets de blog en perspective!

    Aimé par 1 personne

  7. Joëlle dit :

    Bravo, tu mets le doigt sur de nombreuses incohérences du système scolaire français… j’en parle en connaissance de cause (ex prof d’anglais en collège). Cette histoire de maths, par exemple, et qui empire au fil des ans, avec la division apprise seulement en cinquième! Les journées à n’en plus finir avec les tartines de devoirs… Quand j’avais abordé le sujet avec des collègues il y a plus de 20 ans, j’ai soulevé un tollé général: il vaut mieux garder les enfants tard en classe parce que les parents qui travaillent ne peuvent pas aller les chercher (je cite la réponse que j’ai eue)
    Le format des cahiers: j’ai eu de petits migrants en classe (des vrais 😉), avec eux il aurait été idiot de leur imposer quoi que ce soit. Bizarre, j’ai toujours trouvé un moyen pour m’adapter, quitte à leur donner des cahiers recyclés.
    Et j’ai adoré avoir des anglophones dans mes classes: selon le contenu du cours, je les faisais participer ou alors je leur donnais de la lecture en anglais, piochée dans la bibliothèque de nos enfants. Il y en a qui ont eu la chance de tomber dans les années Harry Potter et qui ainsi ont pu le lire dans le texte avant qu’il ait été traduit en français, faisant des envieux parmi leurs camarades francophones!
    Bref, mon avis perso: le système actuel d’éducation en France est à la fois trop rigide et pas assez exigeant.
    Super de partager vos ressentis, merci 😊

    J'aime

    • pomdepin dit :

      L’idée en Angleterre est d’aborder les mats de façon globale des le primaire, c’est à dire à 4 ans. On apprend les 4 opérations en même temps, mais uniquement de 0 à 10 par exemple, et on complique au fur et à mesure. L’intérêt est de comprendre la logique mathématique dès le plus jeune âge. Et ça marche!

      Aimé par 1 personne

      • Joëlle dit :

        Pourquoi on ne s’inspire pas de ce qui fonctionne ailleurs? En plus, ce sont des notions du quotidien, le partage égal (et les enfants y sont sensibles) y compris!

        J'aime

      • pomdepin dit :

        J’aime bien aussi le partage des fournitures dans les écoles anglaises. Les crayons et stylos (tous les mêmes) sont dans des pots communs au milieu des tables.

        Aimé par 1 personne

  8. Ah les maths… mon fils a fait son CP en France et a débarqué ici en Year 2… la panique totale. En fait, c’est l’Atlantique qui sépare la France de la GB sur le plan des maths ! Moi ici j’apprecie ÉNORMÉMENT le poids du cartable, le fait de ne pas dépenser une fortune dans les fournitures scolaires, le fait de ne pas avoir beaucoup de devoirs (grosse source de tension dans les familles francaises) et que surtout ceux-ci soient adaptés aux besoins de chaque enfant. Et j’ai encore beaucoup de points de comparaison. Pour moi c’est très simple, la primaire en GB est TRÈS BIEN. Et quand je me souviens de tous ces élèves que j’ai accueillis en sixième qui ne savent pas rédiger un texte de 10 lignes à la rentrée, qui ne lisent déjà plus , à qui on doit répéter tous les jours les additions en calcul mental (et mes collègues de maths qui s’arrachent les cheveux), je suis ravie d’avoir fait le choix de prendre un peu le large.
    Après le système français a ses avantages. Du moins dans le secondaire, je trouve l’enseignement plus dynamique, mais je travaille dans un College ici où je suis stupéfiée de la politesse et du calme des élèves. Quand le prof leur demande d’ouvrir leur cahier, ils le font : choc culturel ! Alors je comprends que les profs se cassent moins la tête pour innover pédagogiquement (il en faut des stratégies pour que les élèves français acceptent de se mettre au travail. Il existe même un livre dessus, avec plus de 100 techniques pour « piéger » l’élève et le conduire à réfléchir malgré lui !).
    Après il faut du temps pour avoir un vrai recul. Au début, la nouveauté est toujours excitante, je le sais bien (et c’est pour ça qu’on bouge). Bonne continuation à tes enfants.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je préfère aussi le primaire anglais, par contre, je trouve le secondaire français beaucoup mieux. Il y a bien sûr des problèmes d’organisations, mais on n’obligé pas les ados à se spécialiser très (trop) tôt. Maintenant, on verra à l’usage…

      Aimé par 1 personne

  9. Kiara Papillon dit :

    Sur l’emploi du temps, il a bien raison. Si on bossait de 8h à 15h, les gamins auraient le temps de fire les devoirs au collège ou au lycée de 15h à 17h et être libres ensuite. Normalement, d’ailleurs, il doit avoir des trous dans son EDT qui lui permettent de faire le boulot sur place sans en avoir des tartines à la maison. Tout est question d’organisation !
    J’ai des collègues irlandais, j’ai eu des collègues espagnoles et des anglais et personne n’arrive à savoir quel système scolaire ils préfèrent. Il y a du positif et du négatif partout.

    J'aime

  10. AH !! Les fournitures scolaires et ces fichus cahiers de tous les formats possibles !! Comme tu dis vrai !! Un article très intéressant en tout cas, merci pour ce comparatif vu par les principaux intéressés. Biz

    J'aime

  11. Cécile dit :

    C’est passionnant ces différences entre nos systèmes scolaires, non ? J’avais fait mon mémoire de fin d’études sur un sujet proche (différence entre les formations études supérieures France-Autriche). J’ignorais que les enfants anglais avaient une approche précoce des maths, cela fait vraiment défaut chez nous, et cela empire chaque année. Ma filleule de 9 ans n’a jamais entendu parler de la division, alors que mes enfants (18 et 16 ans) l’avaient abordée en début de CE2.
    Sinon je suis 200% d’accord avec votre fils pour dire que les Français sont vraiment des contemplatifs et les Anglosaxons des actifs, cela se ressent aussi dans le travail … Quand je communique par mail avec des Américains, c’est « straight to the point » alors que mes collègues français en sont incapables, car ils jugent cela trop brutal …
    Je trouve que c’est une chance extraordinaire pour vos enfants de vivre ces différences, cela contribue à leur faire percevoir la variété, l’hétérogénéité de notre monde et cela ouvre leur esprit à une certaine forme de tolérance.
    Bises du Sud, Cécile

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’espère…c’est vrai qu’ils grandissaient avec deux cultures, mais ils ne connaissaient la France que par les vacances et nos explications, ils la découvrent vraiment maintenant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s