Thursday Thunder: brexit diary #10


On continue à s’enfoncer. Dans le fascisme…je vous préviens de suite, si vous ne supportez pas les points godwin, pas la peine de continuer à lire. Ce n’est pas ma faute, mais celle de Zaza et de ses brexiteurs, ils aiment les collectionner visiblement. Voilà que maintenant le projet de loi de Zaza concernant les sales migrants européens et la manière de s’en débarrasser a fuité dans la presse. Vous savez, les sales migrants européens, ces êtres ignobles et forcément criminels puisque nés ailleurs et qui font tourner le système de santé, les écoles et les universités, les exploitations agricoles, les banques, tout ça…qui contribuent plus avec leurs impôts au budget de l’état qu’ils ne lui coûtent en aides et allocations. À l’inverse des locaux. On pourrait presque dire que ce sont ces sales migrants européens qui paient pour les allocs des brexiters…il est donc urgent et pas du tout suicidaire économiquement et diplomatiquement de nous foutre dehors. Zaza y travaille. Avec acharnement. 


Source 

La proposition de loi de Zaza est peut être ignoble, abjecte, et clairement discriminatoire mais elle a le mérite d’être très claire. C’est déjà ça, on ne peut pas tout avoir. Elle peut se résumer en deux mots, adressés directement aux sale migrants européens et uniquement à eux (si c’est pas raciste gentil, de faire une loi juste pour nous…): get out! Voilà comme ça, c’est réglé. Bon évidemment, Zaza ne peut rien faire d’ici mars 2019, à part nous suggérer avec insistance qu’on ferait mieux de dégager de suite par nos propres moyens. Et sa loi ne propose qu’un système provisoire, une transition vers de nouvelles règles pour se débarrasser encore plus efficacement de nous mais qu’on ne connaît pas encore…vu ce qu’il y a dans le projet de transition, à part nous fusiller directement et couler les touristes qui tenteraient de traverser la Manche, je ne vois pas ce que Zaza veut faire de plus. Donc à partir de mars 2019, c’est fini, les européens ne pourront plus venir ici comme ça. Les suicidaires qui voudraient s’installer, ils auront droit, si ils plaisent à Zaza, à un permis de travail de 2 ou 5 ans, c’est tout. Ils pourront payer des impôts et des cotisations sociales mais n’auront pas accès à tous les bénéfices qui vont avec, faut pas rigoler non plus. Les brexiters seront déjà bien sympas de tolérer la présence de tous ces sales européens, juste pour soutenir l’économie britannique déjà très chancelante, il ne faudrait pas qu’ils se sentent bienvenus quand même. D’ailleurs Zaza l’a encore redit devant le parlement hier, avec un système d’apartheid généreux comme ça, vous allez voir tous ces médecins, ces chercheurs, ces créateurs d’entreprises européens qui vont se précipiter pour venir ici torpiller leur carrière en bossant comme des malades pour des clopinettes sans aucun droit sauf celui de se faire foutre dehors au bout de deux ans. Ça vaut la peine de perdre deux ans de cotisations retraite et sa couverture de santé dans son pays d’origine aussi (puisqu’on n’y cotise plus) et de ne plus voir son conjoint et ses gosses qu’on n’aura pas le droit de faire venir ici, tout ça pour le plaisir de se faire insulter quotidiennement par le premier britannique raciste venu. Zaza en est sûre, ça va le faire. 

Il reste le problème des européens qui sont déjà là, les fourbes. La loi de Zaza a tout prévu, on n’est pas des monstres, évidemment que ceux installés légalement peuvent rester, ahah… On va juste ficher tous les européens, collecter leurs empreintes, les obliger à avoir sur eux en permanence une carte de settlement juste pour eux (pas les autres immigrés), restreindre leur accès aux soins, aux locations….oh, et être marié à un britannique ne donne aucun avantage. Mais noooon, on ne va pas séparer les familles mixtes!…Enfin, pas toutes. Et puis bon, les européens parents au foyer, get out! Ceux dont le conjoint n’est pas millionnaire? get out!  Le salarié ici depuis moins de 5 ans? Get out! Les travailleurs indépendants qui bossent 12 heures par jour pour un salaire de misère? get out! La femme qui s’arrête de bosser pour s’occuper de ses beaux parents britanniques abandonnés par un système de santé à l’agonie? Get out!  Le type qui a quitté son job pour le boulot de ses rêves mais qui est parti en vacances à l’étranger entre les deux? Get out! Malades, chômeurs ou ex chômeurs, retraités qui ont cotisé toute leur vie ici? Get out! Européens? Just get out! 

Ce merveilleux projet de loi a été évoqué timidement hier au parlement par quelques députés inquiets, non pas de notre sort, mais des dégâts que cela fera à l’économie. Alors là, pas d’hésitation, Zaza les a remis à leur place de suite. Ce sont, je cite : des traîtres à la patrie et des ennemis du peuple. Rien que ça. Et le goulag, c’est pour quand? Les camps de rééducation, les internements ‘thérapeutiques’? On parle d’une déclaration d’un chef de gouvernement aujourd’hui pas d’une citation de Staline dans un livre d’histoire! En brexit Britain, en 2017, oser remettre en cause d’un iota la propagande du gouvernement, c’est être traiter publiquement par la plus haute autorité de l’état d’ennemi du peuple. Un instant, j’ai des nausées…se demander pourquoi la loi entérinant la sortie de l’Union européenne donne aussi les pouvoirs à Zaza de gouverner comme bon lui semble, sans passer par le parlement et permet au gouvernement de ne plus rendre de compte à personne, bref se demander si c’est une bonne idée d’instaurer une dictature, c’est être un traitre? Et personne ne dit rien, personne ne proteste? Hé les brexiters, ouvrez un dictionnaire, regardez la définition de fascisme, vous verrez c’est rigolo aussi. Je vais vomir. 

Mais sérieusement brexiters, je voulais vous dire merci. Pas merci pour les nuits blanches d’angoisse, la peur qui me noue le ventre, les crises de panique en allant faire mes courses, le stress pour l’avenir de mes enfants qui me ronge en permanence, les pleurs quotidiens, le dégoût, la colère, le sentiment d’être rejettée et d’avoir été trahi par ce pays que j’aimais tant…non, évidemment je ne vous remercie pas pour ça. Mais il y a quelques années je voulais devenir britannique. Je n’attache pas la même importance que vous aux nationalités, loin de là, je m’en fiche un peu mais je me sentais chez moi, ça me paraissait logique. Depuis, la loi a changé, je ne peux plus. Et bien, chaque fois que vous me rappelez que non, je ne suis pas chez moi, je suis aussi soulagée. Je ne sais pas ce que vous voulez faire de notre avenir, mais au moins je ne suis pas britannique. Parce qu’aujourd’hui, j’en aurais honte. Welcome to brexit Britain. 

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Thursday Thunder: brexit diary #10

  1. The Postman dit :

    Il n’y a pas de mot pour qualifier ce gouvernement… même fasciste est un mot trop faible, surtout à notre époque. Et je ne comprends vraiment pas que les Britanniques puissent se comporter aussi aisément comme des moutons… Il se passe quoi dans leur tête?? Ils ont tous pris un médoc’ lobotimisant??? Économiquement et moralement, ils vont droit dans le mur… l’étape suivante, ce sera la conscription, la création d’une brigade de police dédiée à l’étiquetage des migrants…
    Reste plus qu’elle signe un accord avec la Turquie, la Cor!e du Nord et on aura un nouvel axe…
    Sur ce, tu viendrais pas chez nous? (je sais, je me répète) 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. anne35blog dit :

    je comprends ta révolte c’est de pire en pire….

    J'aime

  3. Catwoman dit :

    Je ne sais que te dire. C’est de pire en pire. Je te comprends.

    As tu une idée de ce que vous allez faire ?

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Comme toi j’aurais pu devenir Britannique mais je suis restée Française… et j’en suis fière aujourd’hui
    xoxo

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je n’en suis pas spécialement fière ou rien d’ailleurs, ça ne m’inspire pas grand chose. Mais je sais que je suis contente de ne pas être britannique, même si ça me simplifierait bien la vie en ce moment.

      Aimé par 1 personne

      • carrie4myself dit :

        J’aurais pu mais je ne sentais pas de différence entre les 2 pays a l’époque. Maintenant, vu les réflexions que font les anglais, je suis fiere de ne pas être British, Française… bah on est née ainsi, on ne va pas cracher dessus car y a pire comme nationalité.
        Mais je comprends qu’en ce moment ça serait un avantage d’etre British.
        Zaza fait elle, parfois, allusion aux pays non européens qui ont des étrangers aussi ou c’est trop « pénible/complique » pour elle?….
        xoxo

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Pour le moment, elle s’en prend à nous, vu qu’elle essaie, en pure perte, de négocier des accords commerciaux avec la terre entière, mais quand elle était ministre de l’intérieur, elle a mis en place le hostile environment pour les autres migrants.

        Aimé par 1 personne

      • carrie4myself dit :

        …. oh ok…. ca veut tout dire :/

        Aimé par 1 personne

  5. fannieb dit :

    J’ai lu les fuites des journaux hier… ça m’a écœuré ! Les Britanniques ne touchent plus le fond, ils creusent, et avec ardeur. Je pense à toi et ta famille chaque fois que je lis un article. Forcement, à un moment, ils vont réaliser, non ????? purée !!!!!!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il n’y avait que 50 000 personnes à la manif anti brexit hier…ça a l’air beaucoup, sauf que si on enlève les européens et les british en Europe venus exprès, il ne reste plus grand monde…je désespère.

      J'aime

  6. Kleo dit :

    C’est abominable… Je n’avais pas entendu parler de la réaction de Zaza aux protestations des (rares) députés qui ont l’air d’en avoir quelque chose à faire. Ce qui est hallucinant, c’est le virage complet du peuple britannique, dont on a longtemps vanté l’ouverture d’esprit. Faut croire que c’était juste une illusion.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      L’opposition a l’air de se réveiller…enfin. Mais ils sont divisés. Je n’ai plus beaucoup d’illusions. De toute façon, même si ils arrêtaient le brexit demain, je n’aime plus ce pays, je n’ai plus confiance.

      J'aime

  7. C’est tellement… tellement…. tellement… que je n’arrive même pas à trouver de mots 😦
    Je pense bien fort à vous en tous cas ❤

    J'aime

  8. ELLA dit :

    Edifiant…. merci encore de nous permettre d’avoir ces infos ! Il faut vraiment gratter dans la presse pour trouver quelque chose sur ce qui se passe outre Manche. Courage !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      On essaie de faire passer les infos dans nos pays d’origine, mais forcément, 3 millions répartis sur 27 pays, ça ne fait pas grand monde chacun et ça n’intéresse personne.

      J'aime

  9. Annabelle dit :

    C’est toujours très intéressant de lire tes billets sur le Brexit parce que finalement, dans les journaux de ce côté-ci de la Manche, nous lisons peu de témoignages.
    Concernant les nouvelles idées de Zaza et de sa clique sur l’immigration européenne, ils pensent vraiment que des personnes viendront sans leur famille ? Ou alors seuls les célibataires viendront mais il faudra que les politiciens découvrent un vaccin pour que ces migrants ne tombent pas amoureux d’un Britannique et les empêcher ainsi de rester.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oui, ils sont persuadés que « the bright and the best » viendront, sans pouvoir amener leur famille, sans avoir de couverture sociale et avec des visas de 2 ou 5 ans c’est tout…ça fait tellement envie que déjà 100000 sont partis et un million prévoit de le faire.

      J'aime

  10. La Carne dit :

    l’art et la manière de faire toujours plus pire alors qu’on pense qu’on a déjà atteint l’ultra moche. Je n’ai plus de mot. 😦

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Zaza doit prononcer un discours pour le soft Brexit vendredi…le problème, c’est qu’elle ne sera peut être plus em poste d’ici quelques semaines! Et les remplaçants potentiels sont des hard brexiters.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s