Throwing a sickie


Je précise de suite que ce n’est pas répugnant, malgré le titre. Ça veut dire poser un jour de congé maladie quand on n’est pas exactement tout à fait complètement malade…après, vous faites ce que vous voulez avec vos microbes,  ça ne me regarde pas. Mes enfants trouvent en tout cas que c’est une coutume locale charmante qui n’est pas assez mise en valeur. Je ne sais pas comment ça se passe en France quand les enfants sont malades et ne vont pas à l’école. Ici, il suffit de téléphoner et de laisser un message sur le répondeur de l’école en donnant le nom du gamin, et c’est tout. Pas besoin de certificat médical, sauf en cas d’absence prolongée. Ça ouvre des perspectives aux enfants.


Source 

GeekAdo par exemple est à l’agonie tous les matins depuis le début de sa scolarité. Cet enfant est plongé dans d’atroces souffrances quotidiennes, sauf quand on lui rappelle que c’est bon, c’est dimanche et qu’il peut retourner se coucher au lieu de faire semblant de cracher ses poumons au milieu du petit dej (ah finalement, c’est un peu répugnant…désolée!). C’est formidable,  il va mieux instantanément. Je songe à contacter le Vatican, ça peut les intéresser une guérison miraculeuse comme ça. Le problème, c’est que quand il est vraiment malade (c’est rare) je ne le crois pas. Ce qui le vexe profondément, mais cette fois, c’est vrai maman, je suis vraiment malade ! Ahaha, donc tu admets que les autres matins, tu fais semblant? Pas du tout c’est psychosomatique, c’est à cause du stress, la pression scolaire tout ça…bien sûr. L’Ado était plus malin, il n’était à l’article de la  mort qu’une fois par semaine en primaire. Le jeudi. Tous les jeudis. Qui se trouvait bizarrement être aussi le jour de la dictée. C’était juste un hasard malheureux. Ou alors une allergie…Ça c’est d’ailleurs confirmé au collège. Ce malheureux enfant se tordait dans des souffrances atroces à chaque fois qu’il avait un contrôle prévu. C’est fou. En même temps c’était pratique, il suffisait de connaître son emploi du temps pour savoir quand il allait être « malade ». 

WizzBoy ne maîtrise pas encore et de toute façon je ne pense pas qu’il y voit un intérêt. PrincesseChipie passe pour une dangereuse illuminée auprès des trois grands, parce qu’elle fait plutôt semblant de ne pas être malade quand elle l’est vraiment pour pouvoir aller à l’école. Les autres sont formels: non mais ça va pas, elle est folle! Cela dit, dès qu’un des enfants est effectivement malade et a le droit de rester à la maison, c’est du délire. Je suis une mère indigne. Déjà, c’est une injustice flagrante et c’est scandaleux de faire autant de favoritisme, sous le prétexte fallacieux que le pistonné  a 40 de fièvre, des pustules partout et vomit comme dans l’exorciste (non mais tant qu’à faire, autant y aller à fond dans le répugnant). C’est de toute façon un simulateur qui fait son intéressant, alors que les autres eux, ils sont vraiment malades.

Bref, ce matin, c’est PrincesseDiva qui s’est traînée péniblement en râlant devant mon café et moi. Aaaaargh, je souuuuuuuffre. Je rappelle qu’elle veut être comédienne avant de faire première ministre et qu’elle prend des cours de chant. Elle a l’agonie théâtrale et extrêmement bruyante. Dans ma cuisine. Alors que je ne suis pas totalement réveillée, ni particulièrement joviale (moi non plus, je n’avais pas envie de me lever). Erreur tactique grave. Tu pourrais au moins me laisser finir mon café tranquille avant de commencer ton cirque! Ben oui, j’ai attendu que t’aies fini, mais t’es lente aussi ce matin. Voilà qu’à vouloir prendre 5 minutes pour boire mon café sans m’ébouillanter, je perturbe son emploi du temps de foutage de gueule maternelle maintenant! Aaah, mais non, j’ai malaaaadeuh. C’est vrai! Je vais mouriiiiiiiiir…c’est pas grave, vu la vitesse à laquelle tu ressuscites, ça ira mieux dans 5 minutes. Déjà,  niveau cordes vocales, tu pétes la forme. À mon avis, tu commences à être immunisée parce que depuis hier soir, tu as agonisé une bonne cinquante de fois. Parce que WizzBoy a touché à ton iPad, parce qu’il y avait des poivrons au dîner, parce que PrincesseChipie est entrée dans ta chambre, parce que la chatte s’est assise sur tes devoirs de maths, parce que ta mèche de cheveux ne tient pas comme tu veux, parce que ta copine n’a pas répondu à ton texte en deux secondes…c’est curieux  cette épidémie de mouritude intense. Heureusement que tu te remets aussi vite à chaque fois. 

Bref, je suis une mère ignoble qui portera sur la conscience le trépas de la moyenne en math de sa fille. J’assume. 
 

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Throwing a sickie

  1. carrie4myself dit :

    Chaque enfant est malade lorsque ca l’arrange en effet…..
    Par contre, je n’ai jamais du avoir de l’imagination car je n’ai jamais fait ca pour l’école!

    J'aime

  2. froggymums dit :

    mdr bon tu n’as pas spécifier qu’il ne faut pas de certificat mais que ça fait baisser leur attendance, et moi la mienne me fait une rougeole s’il descend.

    J'aime

  3. Agdel dit :

    J’ai eu celle qui avait mal à la tête juste avant les cours d’anglais… après être allée la chercher 4 fois au collège et avoir assisté à sa résurrection 1h plus tard, j’ai trouvé le truc miracle : un comprimé de paracétamol caché dans sa trousse (officiellement, les gamins n’ont pas le droit de prendre un médoc au collège, officieusement c’est une question de bon sens). Bizarrement, les migraines ne sont jamais revenues !
    Et j’ai aussi la version « j’ai 39°C de fièvre mais je veux aller au collège parce que j’ai 2 contrôles » (là aussi, le paracétamol en version lyoc est très pratique)
    Et Fiston 1er n’a pas le droit cette année de manquer les cours de fac (1 semaine par mois), même avec un certificat médical ! Très pratique quand il passe le reste du mois en stage en crèche (donc malade la moitié du temps)

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Pas droit au médicament ici non plus. Ce qui n’est pas toujours évident. À ce moment la, il fait une ordonnance qu’on laisse au secrétariat avec les médicaments et l’enfant doit venir les prendre tout seul. À 4 ans, c’est pratique.

      J'aime

  4. ellea40ans dit :

    On a fait louper l’école aux filles à cause d’un week-end mouvementé. J’ai appelé l’école pour dire qu’elles ne venaient pas. Le lendemain honteuse je me suis excusée humblement auprès du maître. Maître qui avec un grand sourire me répond : no problem, mes enfants aussi étaient fatigués hier et ils sont restés a la maison. Tout ça avec le sourire et sous les oreilles hyper attentives des filles qui tous les matins me disent combien elles sont fatiguées et combien leur maître est plus cool que moi… no stress

    J'aime

  5. La photo me fait penser à l’un de mes petits copains : oui, je suis sortie avec le sosie français de Mattheuw Broderick. Il avait moins d’argent que lui malheureusement pour moi.

    J'aime

  6. En France aussi, pour une journée, ça passe de juste appeler l’école/collège/lycée et mettre au retour un petit mot « mon enfant était malade »… Après, je suppose que si tu abuses, ils doivent demander plus de précisions…
    Et les miens aussi sont parfois « pas bien du tout du tout » certains jours… mouais.. c’est ça… Va à l’école/collège/lycée et si ça va vraiment pas, tu iras l’infirmerie.. Bizarrement, je n’ai jamais eu d’appel de l’infirmière ces jours-là !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s