Thursday Thunder: I am not giving up! 


J’ai été très sage, j’ai bien fait attention à pas vous ennuyer avec le brexit depuis plusieurs jours (à part deux ou trois allusions à Zaza) alors que ça bouge beaucoup. Entre les déclarations atterrantes du gouvernement, le jugement de la cours suprême et les députés qui se débinent lâchement les uns après les autres… Sans compter Bruxelles qui réagit enfin et décide d’enquêter un peu sur le traitement infâme des ressortissants européens par Zaza et ses potes …bref, je n’en peux plus, il faut que je me lâche. Attention, je suis fâchée. Zaza, la taupinière effondrée du grand brexit et sa bandes de clowns  pathétiques a donc décidé de traiter les européens non plus comme des êtres humains mais des pions, voire des otages. D’un coup d’un seul, elle nous oblige à réclamer un permis de résidence pour avoir le droit de faire une demande de naturalisation ou juste pour peut-être pouvoir rester après le brexit, on ne sait pas. Elle n’a pas l’air de savoir non plus d’ailleurs. Il faut tout simplement remplir un formulaire de 85 pages, fournir plus de 3 kg de justificatifs en tout genre (et pour une fois, je n’exagère pas), se délester de son passport pour 6 mois sans aucune garantie alors que beaucoup d’entre nous ne remplissent pas les conditions d’obtention qui ont changé brutalement et qui ne sont pas adaptées aux européens… la joie. Et tout ça au mépris total des règles européennes bien sûr (d’où l’enquête de Bruxelles). Une pétition officielle a donc été lancée pour réclamer qu’on nous traite correctement. Déjà ça fait plaisir de voir qu’elle n’a pour l’instant atteint que 21 000 signatures, alors  que celle pour interdire le port des talons hauts en a recueilli plus de 100 000. On voit de suite où se situe le sort des européens dans l’échelle des priorités locales. Mais bon, comme on a dépassé les 10 000 signatures,  le gouvernement est obligé de répondre. On est donc 21 000 à avoir reçu un joli email du Home Office, le ministère de l’intérieur ce matin. Et 21 000 à être furieux.


Source 
Ça commence fort: « Until the UK leaves the EU, EU citizens continue to enjoy their EU law rights to travel to, and live in the UK. »: ah ben, c’est gentil. Effectivement, vous faites encore partie de l’Union européenne pour au moins deux ans, vous n’avez pas le droit de nous jeter à la mer tout de suite. Mais après? Non, parce que la question c’est qu’est-ce qu’on fait dans deux ans. Je vais essayer d’expliquer simplement, parce que je sens bien que  vous êtes un peu coincés des neurones: vous regardez les prévisions météo des fois? Oui? Pour savoir si demain vous allez devoir prendre votre parapluie ou vos moufles? Et bien, imaginez un bulletin météo comme ça: avant qu’on soit à demain, la météo d’aujourd’hui reste la météo d’aujourd’hui. Avec ça, vous êtes bien avancés. Pareil pour nous. C’est vrai qu’on exagère aussi, à vouloir savoir ce qu’on va devenir d’ici deux ans. C’est pas comme si on avait des enfants, des boulots, des emprunts, des projets…on est mesquins à nous demander bêtement si on ne va pas tout perdre, nos maisons, nos droits, nos emplois,  si nos familles ne vont pas être séparées (pour les couples mixtes), si la vie qu’on a construite ici ne va pas être détruite d’un coup. Ça montre bien notre étroitesse d’esprit tout ça. En tout cas, ça ne mérite pas une vraie réponse des autorités. 

« The right of permanent residence, and the requirements that need to be met to acquire it, originate from Directive 2004/38/EC (often referred to as “the Free Movement Directive”) »…oui, en même temps, on avait compris la première fois. Pas la peine de le répéter. Certes, la réitération systématique et hors de propos est devenue une spécialité locale, un peu comme la marmelade et le sunday  roast, depuis que votre chef suprême Zaza première (la troglodyte affalée de la voie brexiteuse) répète inlassablement « brexit means brexit » à tout bout de champs, même quand on lui demande l’heure. Mais dire globalement trois fois  la même chose en 20 lignes, c’est lassant. Bon, cela dit, puisque vous avez l’air d’être au courant qu’il y a une directive européenne, ça serait peut-être une idée d’y jeter un œil. Juste comme ça pour voir ce qu’il y a dedans. Histoire de l’appliquer correctement et d’arrêter de nous assommer de tracasseries administratives qui ne sont pas exactement prévues dans cette directive…un mauvais esprit irait même jusqu’à dire qu’elles sont limite illégales. 

« The Prime Minister has been clear the Government wants to guarantee the status of EU nationals in the UK as early as we can. We have told other EU leaders that we can offer EU nationals here this certainty, as long as this is reciprocated for British citizens in other EU countries »: Ben écoutez, si ça la démange autant que ça de garantir nos droits surtout qu’elle  ne se gêne pas. Vas-y Zaza, hop, tu peux te lancer là, maintenant, de suite. J’attends. Sinon, le côté chantage aux autres pays européens, ça va, ça ne vous dérange pas trop?  En même temps, je ne veux pas chipoter, mais ça n’a pas l’air de marcher autant que vous le pensiez. Déjà, ça fait quand même 7 mois que Bruxelles vous explique patiemment que ça ne se passe pas comme ça. Voilà que non seulement vous vous répétez, mais vous êtes aussi durs d’oreille et légèrement obtus…on frôle le gâtisme, c’est inquiétant. Je me permets de vous rappeler que ce n’est pas Bruxelles qui vous fiche dehors, c’est vous qui voulez partir. C’est donc à vous de décider ce que vous allez faire de nous, et de vos malheureux concitoyens installés en Europe qui sont autant embêtés que nous, par votre faute et uniquement  votre faute (en plus, les pauvres n’ont pas pu voter non plus pour la plupart). Et puis, je m’y connais très peu en chantage, mais menacer de renvoyer entre autres des universitaires brillants ou  des médecins remarquables pour  récupérer à la place pas mal de retraités sympathiques certes, mais pas très productifs, je ne suis pas sûre que ça fasse peur à Bruxelles. 

Bon je m’énerve, mais en même temps, quand on voit le pitoyable projet de loi de 8 lignes pour enclencher  le brexit que Zaza vient de pondre, on se sent moins seul. Il n’y a visiblement pas que nous qui sommes pris pour des cons par ce gouvernement. Mais à la différence de députés trop morts de trouille à l’idée de perdre leur job pour oser avoir un chouïa de décence, nous on continue à râler. D’ailleurs la pétition est toujours ouverte.  Si elle arrive à 100 000, le parlement est obligé de l’examiner (pour mes copines expats, c’est par ). Non mais! 

Cet article, publié dans Les colères, société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

42 commentaires pour Thursday Thunder: I am not giving up! 

  1. The Postman dit :

    Tiens, je me pose une question là, maintenant: Si Brexit il y a, l’anglais perd donc son statut de langue « commune » Européenne, non? Ca va être joli dans les bureaux de la Commission 😉

    J'aime

  2. Mélina Bee dit :

    Signée 🙂 Je comprends tout a fait l’inquiétude de toutes ces familles (dont la tienne), c’est tellement horrible de traiter des humains comme ils nous traitent… Je connais une fille française qui m’a dit qu’elle avait peur de devoir ce séparer de son mec qui est gallois, elle flippe un peu je trouve ça horrible. Ils pourraient quand meme prendre leur courage à deux mains et se révolter contre l’injustice, ils ont peur de Zaza? Pffff, des lâches!

    J'aime

  3. axelle57 dit :

    C’est ubuesque je trouve…
    Du coup, j’en viens à craindre le départ de mon fils en Angleterre début avril. Est-ce que Zaza risque de décider de prendre ses jeunes en otage pour être prise au sérieux ? (je plaisante à moitié seulement c’est vrai que le contexte dans lequel il y va me rend bien moins sereine que quand sa soeur est partie il y a 2 ans)

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Elle vient en stage de langue? Pour l’instant, même si le parlement vote bien le brexit mardi (et c’est bien parti pour), le royaume uni est toujours dans l’Union européenne jusqu’à la fin des négociations.

      Aimé par 1 personne

      • axelle57 dit :

        Il vient en séjour court (5 jours) près de Rochester, il sera hébergé en famille et en journée, ils sont ensembles pour aller visiter des trucs (thème Dickens). Pas vraiment un stage de langue 😉

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Ça devrait très bien se passer! C’est un peu loin de chez moi, mais si tu veux je peux t’envoyer mes coordonnées en cas de besoin.

        Aimé par 1 personne

      • axelle57 dit :

        C’est gentil, merci mais je pense que ça devrait le faire aussi ;-). Le collège organise ça tous les ans depuis… longtemps, donc à priori, c’est rôdé. Et N°5 devrait gérer côté communication avec la famille.

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est vrai que 5 jours, c’est peu pour devenir bilingue, mais c’est une belle expérience.

        Aimé par 1 personne

  4. Virginie C dit :

    Signé ! J’avais commencé à m’inquiéter bien que je sois en Écosse. Mon homme m’avait dit de ne pas m’inquiéter et que ses collègues lui ont dit pareil. J’ai l’impression que les écossais sont tellement sûrs de leur indépendance… Nous verrons bien.
    Un grand merci à tous tes articles sur le sujet car c’est par toi que je me tiens informé 🙂 À mon travail, ils n’en parlent pas vraiment, c’est comme si nous vivons dans un monde à part d’en bas. Ou bien c’est parce que c’est une petite ville.

    J'aime

  5. carrie4myself dit :

    Deja dit et tu le ais; les anglais ne vont rien faire, ils restent soumis, ils n’aiment pas protester….
    Ce me désole de voir un pays, évolué, agir ainsi.
    Que font les Irlandais et Ecossais?

    J'aime

  6. zenopia dit :

    Je vais peut-être dire une connerie mais ne pouvez-vos pas saisir la cours européenne des droits de l’homme ??? Il me semble que vous êtes en passe de devenir une minorité dont les droits sont clairement bafoués… non ? Courage ! Stay strong !!!! ❤

    J'aime

  7. Claire dit :

    Pffff, mais ca craint grave!
    Et le fait que finalement Zaza doive consulter le parlement, ca va changer quelque chose ou pas?

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Rien…Corbyn le leader de l’opposition a appelé députés à voter pour. Pour l’instant il n’y en a que 67 députés de tous bords qui ont annoncé qu’ils voteraient contre.
      Ils ont tous trop peur de voter contre et donc de provoquer des élections anticipées où ils risquent de perdre leur place.

      J'aime

  8. dhelicat57 dit :

    Que dire sinon que c’est effarant … mais à quoi ils jouent? Et Bruxelles aussi avec ce parlement européen qui ne réagit que maintenant et qui n’a guère de pouvoir de persuasion il me semble puisqu’elle n’en fait qu’à sa tête si à l’intérieur du pays les députés ne réagissent pas non plus qui le fera si l’Irlande et l’Ecosse se fédèrent et quitte le UK les choses changeront peutetre …Je pense bien à toi bisous

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Bruxelles réagit enfin pour nous défendre…mais ils ne peuvent rien faire légalement au niveau des négociations, ils sont obligés d’attendre que Theresa May enclenche l’article 50. Au contraire en restant fermes et unis comme l’ont été les 27 jusqu’à présent, ils ont bien aidé. Les anglais commencent à comprendre qu’ils ne vont pas pouvoir faire ce qu’ils veulent. D’où le discours de Zaza annonçant un hard brexit, elle n’a pas eu le choix, même si elle a tenté de présenter ça comme une grande victoire. Elle a bien été obligée d’admettre que Bruxelles ne céderait pas, c’est rester dans l’Europe, ou partir en perdant tous les avantages qui vont avec, pas en choisissant ce qu’elle veut garder ou pas, comme elle pensait pouvoir le faire.

      J'aime

  9. yibus dit :

    Merci pour ton texte, votre situation est très très peu mise en avant dans les journaux français. Et puis, avec notre ami de l’autre côté de l’Atlantique, cela nous fait un beau couple, tiens, avec la Zaza qui va chercher un support auprès de lui… Un support qui ne viendra pas tout cuit dans la poche des Anglais. Bises de Paris grisâtre.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tu les as vu en train de se donnée la main? On a peur!

      J'aime

      • yibus dit :

        En fait, le Washington Post a dit que Trump s’était saisi du bras de Zaza et qu’il l’a tenue comme ça (bras dessus-dessous) face aux photographes. Et elle faisait la belle grimace. Eh oui, une photo compromettante de plus. Et connaissant le W Post, ce ne sont pas des alternative facts…

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Ici, le Times nous a dit que c’est parce qu’il avait la phobie des escaliers et devait être soutenu à cause d’une marche…voilà, voilà.

        J'aime

  10. yibus dit :

    Pas faux, remarque, la phobie des escaliers. Le NY Time analyse que, comme sa conseillère en chef, Kellyanne, est au premier étage et que Trump est trop fainéasse pour grimper les marches et ben… Ca veut dire qu’elle est descendu d’un étage (si je puis dire) dans son estime et que c’est le méchant Bannon qui gouverne les USA. Toute cette analyse à partir de marches, franchement… Et je n’ai pas encore parlé de l’ascension fulgurante du jeune Macron, grâce, sans doute, à « En marche ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s