Thursday Thunder: in defense of the wonderful British remainers 


Je me lâche puisque vous avez été nombreux (si, si…) à me dire que je pouvais y aller. Encore le brexit. Alors il paraît que non seulement, je suis une ignoble citoyenne de nulle part, une sale libérale internationaliste, élitiste et snob, c’est la première ministre dans sa grande démagogie sagesse qui l’a dit (en gros, si j’ai bien compris, ça veut juste dire que je sais lire). J’étais déjà une horrible migrante européenne, franchement je cumule les handicaps. Mais ce n’est rien comparé aux affreux traîtres à la patrie que sont les remainers, les britanniques pro Europe qui sont aussi effarés que moi et qui osent protester contre la xénophobie et l’imbécilité profonde du gouvernement (que je n’ai pas encore traité de nazi, c’est admirable autant de maîtrise de soi). Parce que si vraiment les choses tournent mal, nous les sales migrants européens,  on a encore 27  pays (peut-être bientôt 28, avec l’Écosse indépendante, ça se précise) qui sont prêts à nous accueillir. Mais pas eux. Alors que des journaux profèrent les pires menaces en une contre ces malheureux remainers (on ne sait pas si ils veulent les parquer dans des camps ou les pendre directement, mais ils sont décidés à les faire taire- je ne mets pas de lien, je refuse de faire la pub de ces torchons, mais allez voir sur Google, tapez daily remoaners hate, ça devait le faire), je disais les remainers seront coincés ici, avec les fous furieux. Ils vont perdre leur passeport européen. Et bien je suis en colère pour eux. 


Source 

La grand majorité de la population se contrefiche éperdument de ce qui se passe. C’est pas du foot ni une compétition  culinaire télévisée, alors…Cette apathie totale est sidérante. Mais il reste des agités, chez les brexiters les plus obtus qui crient toujours victoire  et affichent leur vacuité intellectuelle et leur racisme au grand jour et avec fierté, mais aussi chez les remainers décidés à résister. Ces courageux britanniques traînent le gouvernement devant l’équivalent de la cours suprême aujourd’hui (et ce n’est qu’un début, les plaintes s’accumulent en Écosse et en Irlande du nord aussi). Ils inondent leurs députés de courriers et de pétitions, ils contactent la presse, ils boycottent le fichage dans les écoles, ils affichent leurs convictions européennes, ils déploient des trésors d’humour pour ridiculiser les brexiters imbéciles, ils interpellent les racistes et ils continuent inlassablement à essayer de convaincre la majorité indifférente. Ça marche quand même un peu. Le parlement bafoué par Theresa May et ses sbires se réveille. Enfin. Des députés connus pour leur animosité les uns envers les autres travaillent aujourd’hui main dans la main. Labour, indépendantistes, lib dems, mais aussi conservateurs se sont succédés hier pour faire barrage au gouvernement. Pour ne pas céder devant la rhétorique raciste, extrémiste et économiquement suicidaire de la première ministre. Ensembles pour l’intérêt général. Et je suis sûre que le travail de fourmis des remainers, qui relancent donc patiemment ces députés à coup de courriers, d’emails et de pétitions y est un peu pour quelque chose. 

Et bien, ces gens admirables se font insulter quotidiennement et violemment. Ils sont traînés dans la boue par de sombres crétins qui n’ont pas deux neurones en état de marche. Non, je n’insulte pas les brexiters comme ça, pour le plaisir, il y a des preuves de leur connerie abyssale. J’avais déjà mis le lien en commentaire, c’est à se taper la tête contre les murs (et c’est en anglais aussi). Quand un brexiter défend la sortie de l’Union européenne, ça donne ça. A la limite, j’ai eu pitié de lui…jusqu’à ce que je me souvienne que c’est à cause de gens comme lui qu’on est dans la merde. Parce que ça va très mal. La livre sterling a plongé à son plus bas niveau depuis…168 ans! Il fallait le faire. Les banques font leur bagages, les industriels aussi. Mais il y a plus grave et c’est là que le bon peuple se rend compte qu’il y a peut-être un problème avec le brexit finalement: il n’y a plus de Marmite chez Tesco (une chaine de supermarché qui croit naïvement que Unilever, propriétaire de Marmite, cette sauce so british ne va pas leur faire payer plus cher alors que leur monnaie ne vaut plus rien). On risque aussi la pénurie d’authentique mayonnaise anglaise (c’est répugnant) et de PG tea. Ça va très mal. Et bien, vous allez rire, c’est la faute des remainers. Il fallait y penser. A force de dire que le brexit va avoir des conséquences fâcheuses, ils provoquent eux-même ces conséquences… alors là je suis désolée, chers brexiters mais on n’est pas dans Beetlejuice.  Et si les remainers avaient ce genre de pouvoir magique, je peux vous assurer que la première chose à disparaître, ce ne serait pas la Marmite! Et non, les remainers ne se réjouissent pas non plus de toutes les mauvaises nouvelles qui s’accumulent et leur donnent raison. Ils se battent même pour essayer de sauver ce qui peut l’être pendant que vous continuez dans vos délires. Mais ils pensent que plus vite Theresa May fera preuve de sa dangerosité économique, plus vite on pourra s’en débarrasser, avant qu’elle n’ait provoqué des dégâts irrémédiables. Les remainers ne sont pas des traîtres, au contraire, ce sont eux les vrais défenseurs de la Grande Bretagne! 

Alors à la petite poignée de remainers qui vient gentiment me lire depuis quelque temps je voudrais juste dire merci: from a fellow European, thank you, you are the best and only hope for this country, you are the reason why I haven’t completely lost faith in the British people. Thank you so, so much, you are the true great Britons. 

.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Thursday Thunder: in defense of the wonderful British remainers 

  1. carrie4myself dit :

    Plus de Marmite?! … ca ne me gene pas uhuhuh
    I agree: Keep faith in the true great Britons!!!
    xoxo

    J'aime

  2. Frédérique dit :

    Quelqu’un qui ne veut pas comprendre , ne comprendra jamais , pire il accusera les autres de tous les maux de la terre . Ou refusera de faire son mea culpa , ce qui revient au même .
    Bravo à tous ceux qui ont le courage de continuer , car c’est très très dur d’encaisser les insultes et de se faire traîner dans la boue . Surtout que les journaux ( torchons? ) anglais sont connus pour leur fureur …

    J'aime

    • pomdepin dit :

      The sun et les deux Daily sont à la pointe de l’abject, d’ailleurs parmi les campagnes menées par les remainers, il y a aussi des pétitions aux marques qui continuent à y faire leur pub.

      J'aime

  3. NOLWENN dit :

    Nan mais c’est vrai quoi !!! C’est de la faute de tous ces immigrés qui viennent piquer le pain, le job, les femmes et le soleil (ah non pas le soleil désolée, ils ne savent pas ce que c’est…) de ces pov’ anglais… Ils ont du oublier qu’à avoir colonisé une grande partie du monde et à être les « maîtres » du Commonwealth, la notion d’émigré/immigré n’a plus beaucoup de sens ??!!! Plus sérieusement, c’est triste car se renfermer sur soi n’apporte rien surtout en ces temps de mondialisation. C’est dans ces moments où je suis presque heureuse d’avoir quitté l’Irlande et d’être rentrée « chez moi » en France. Au moins on ne m’emm*rde pas.

    J'aime

  4. lanabc dit :

    Continue à nous informer parce qu’en France on parle peu du brexit (bon ok je ne lis pas le monde ou la presse économique). Ce qui se passe fait froid dans le dos. Presque incroyable mais je crains que ce ne soit pas tellement mieux aux prochaines élections ici.

    J'aime

  5. ELLA dit :

    Bonjour, merci pour tes posts sur le sujet ; et non je ne me lasse pas, bien au contraire. nous avons vraiment peu d’infos en France sur la situation post brexit. Je suis atterrée de voir ce pays sombrer à ce point !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’espère beaucoup (sûrement trop) du court case qui a commencé hier. On ne remet pas en cause le référendum, mais juste qu’il était consultatif (c’es remarque noir sur blanc!) et que donc le gouvernement n’a pas le pouvoir d’activer l’article 50 pour sortir de l’Europe sans passer par un vote du parlement. On croise les doigts.

      J'aime

  6. Claire dit :

    Eh bien… Tout ca est vraiment flippant…
    Quand à la majorité indifférente, c’est encore et toujours le principe « du pain et des jeux! »…
    Triste et écoeurant.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oui, c’est absolument affolant, et d’entendre Theresa May se gargariser en citant la volonté du peuple pour faire out et n’importe quoi c’est terrible. Surtout que les sondages disent tous que pas mal de gens qui ont voté brexit n’avaient pas compris et regrettent maintenant.

      J'aime

  7. doublerose dit :

    je suis assez sidérée et oserais-je dire déprimée par ce qui se passe…et pas seulement en GB. N’oublions pas que nous (,nous = européens) avons fermé les yeux sur les lois racistes en Hongrie par exemple.
    On sent qu’on est à un tournant et qu’on ne prendra pas le bon chemin…et sans faire de démagogie, je comprends enfin l’inertie des peuples à certains moments de l’histoire. Chacun regarde son nombril…mais quelques millions de nombrils n’ont jamais fait un peuple.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est tout à fait ça, cette apathie générale est sidérante. C’est pour ça aussi que je voulais dire merci à ceux qui continuent à se mobiliser… je disais la semaine dernière que je comprenais enfin comment l’Allemagne avait pu plonger en 1933, dans l’indifférence de la population. On n’en est pas là, mais le principe est le même.

      J'aime

  8. dhelicat57 dit :

    J’ai lu pour la marmite, Tescco résiste et les anglais réalisent ou mesurent les conséquences du Brexit juste au risque de pénurie de cette sauce… C’est effrayant quand on y pense mais je suis sûre que ce serait pareil chez nous si cela arrivait … il me semblait que le gouvernement reculait un peu sur ces annonces délirantes. .. alors continue à nous informer et courage bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      On ne lache rien! Grave à une des nombreuses pétitions, on a réussi à ce que Specsavers retirent ses pubs des « journaux » qui appellent à la haine. On s’attaque maintenant à Waitrose. Comme dit Marichéri, remainers et europeans en pourvoir d’achat pèsent beaucoup plus que les 16 millions de brexiters. Quand je pense que je n’avais signe de pétition avant le 23 juin, j’en suis à plusieurs par jour! On n’a plus que ça… mais je crois que ça fait un peu avancer les choses quand même. C’est impressionnant de voir de gens d’horizons complément différents travailler ensembles (parce qu’il ne faut pas oublier une grande partie des conservateurs qui sont pro Europe et se rebellent courageusement contre leurs ministres). A savoir si le gouvernement va ceder ou au contraire se raidir devant la montée de l’opposition…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s