Thursday Thunder: maternity veterans 


Maintenant que WizzBoy va a la preschool 4 matinées par semaine, je parle beaucoup avec les autres mamans, enfin j’assiste à leurs discussions. On se croisait bien l’année dernière, mais comme on ne savait pas trop qui étaient chez les petits et qui chez les grands, les conversations s’arrêtaient à des considérations sur la météo. Ça m’allait très bien. Maintenant, on sait. Les petits n’ont pas encore commencé. Donc, les mamans avec qui on attend devant la porte de la preschool, on va se les coltiner pendant 7 ans de primaire aussi. Il n’y a qu’une classe par niveau, c’est un village, nos enfants vont faire leur scolarité ensemble. On va se revoir tous les jours comme ça pendant une éternité. Youpidoo. Du coup, on essaie d’être sociable. Enfin, j’essaie d’être sociable, les autres y arrivent. Elles sont donc passées à des sujets de conversation un chouïa plus intimes que les évolutions pluviométriques locales. Et vous allez voir, ça me contrarie  vivement (je sens que je ne vais pas me faire que des copines sur ce coup là…).En toute logique, ces mamans qui se connaissent à peine plus que de vue se racontent leurs accouchements en attendant que les résultats de la chose sortent de la preschool. Et elles y vont des moindres détails sanguinolents. Rhaaa, mais pourquoi? Est-ce que c’est normal d’aller étaler ses histoires d’épisiotomie comme ça  sur la place publique (enfin, en l’occurrence c’est devant le cimetière. C’est pas mieux)? Sous prétexte qu’on a pondu, on perd tout sens de l’intimité? 


Source 

Ça m’horripile, mais ce n’est malheureusement pas la première fois que je me retrouve coincée au milieu de ce genre de discussions gores à vomir. J’ai remarqué que ça ne rate jamais dès qu’on met plus de deux mères ensembles, même si elles ne se connaissent absolument pas. Surtout si elles ne se connaissent absolument pas.  Je ne sais pas si c’est pareil ailleurs, mais avec les anglaises, on n’y échappe rarement. Des femmes qui ont l’air normal se lancent tout à coup dans un récit extrêmement détaillé de leur accouchement dès qu’elle se rendent compte que vous avez aussi un gosse. C’est gentil merci, mais maman, c’est pas une confrérie non plus. Vous pouvez garder vos histoires pour vous, si c’est un rite d’initiation, c’est bon je passe mon tour. On va dire que je suis dispensée, avoir 5 enfants devrait suffir à me qualifier de mère, pas besoin de détailler. En plus elles éprouvent le besoin de faire des comparaisons, avec descriptions précises des opérations. C’est  carrément glauque. L’Exorciste à côté, c’est du pipi de chat. Évidemment on me demande comment ça c’est passé pour WizzBoy. Ben c’était une césarienne. Avec complications? Euh non….il faudrait? Ahaha. Je passe donc pour une mauviette. Visiblement, il y a un classement des accouchements. Il y a les bons accouchements qui déchirent tout (ce n’est pas une image) et les mauvais accouchements pour chochottes…c’est fou, moi qui croyais que le but c’était d’avoir un bébé à la fin, je n’avais pas compris que c’était en fait un sport de compétition. Et on gagne une médaille à parti de combien de points de suture alors? 

Sérieusement, je l’ai déjà dit, mais il n’y a rien de plus banal que de faire un gamin, sinon, l’espèce humaine aurait disparu depuis longtemps. Il faut arrêter de se prendre pour une sainte martyre parce qu’on a accouché. Et surtout, il faut arrêter de m’en parler. Est-ce que je vous raconte mon opération de l’appendicite, moi? Non, ben c’est la même logique. Pourquoi des mamans, qui peuvent être polies et réservées en individuel se prennent soudain pour des vétérans du Vietnam dès qu’elles sont en groupe et se mettent à étaler leurs souvenirs  de guerre les aventures de leur placenta? Qu’est-ce qui peut bien vous faire croire  que je m’intéresse à l’état de votre utérus alors que je ne sais même pas comment vous vous appelez? Je sais bien que c’est justement parce qu’on ne se connait pas que vous vous raccrochez à la seule chose qu’on a visiblement en commun, c’est à dire avoir fait un gamin, mais c’est bon, on peut parler des bricolages radieux qu’ils ont ramenés mardi par exemple. Ou ne pas parler du tout plutôt que d’étaler vos abats comme ça dans la conversation. Je vois bien que vous avez un enfant, pas la peine de me raconter l’historique de sa sortie, sinon mon café va faire pareil. Être maman, ce n’est pas uniquement avoir un utérus en état de marche, ça n’empêche pas d’avoir aussi un cerveau et de s’en servir. On peut très bien parler de physique quantique ou de la situation géopolitique en attendant que nos gamins sortent (de la preschool je veux dire…). A la limite, je suis même prête à émettre une opinion sur la coiffure de Kate Middleton si ça peut m’éviter un récit de votre hémorragie post natale. Encore une fois, on ne se connait pas! Parce que là, j’ai effectivement  l’impression d’être carrément pote avec vos ovaires mais je ne sais toujours pas comment vous vous appellez. Je suis sûre qu’en cherchant bien,  vous avez autre chose de captivant à raconter. Les mères sont des gens comme les autres,  elles ont une vie aussi. Je ne sais pas moi, vous avez un boulot, un hobby (à part donner naissance à des gamins)? Si vous tenez absolument à discuter avec moi, on pourrait commencer par là, on verra plus tard, si effectivement on devient amies pour le récit grandiose de votre accouchement!

Bref je ne participe pas. Je n’ai pas du tout envie de parler de la naissance de mes enfants à des inconnues, encore moins de leur donner des détails sur comment j’ai accouché. J’en ai un peu parlé ici, mais c’était pour expliquer comment ça se passe en Angleterre, c’était plus administratif qu’anatomique. Je ne dois pas être normale… En tout cas, je suis au minimum asociale et je me suis déjà grillée auprès des mamans des futurs camarades de classe de WizzBoy. Je le vis bien.

Cet article, publié dans Les colères, vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Thursday Thunder: maternity veterans 

  1. axelle57 dit :

    C’est hard comme test d’entrée dans la communauté femmes qui attendent leur gamin à la sortie !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tu trouves aussi? Je ne sais pas si c’est propre aux pays anglo-saxons, mais ça me gêne.

      Aimé par 1 personne

      • axelle57 dit :

        J’ai pratiqué les sorties d’école ces dernières années, il m’est arrivé de discuter avec d’autres mamans/nounous, nous ne sommes jamais allées nous raconter nos accouchements à la 1ère rencontre ! Ni à la 2ème, la 3ème, tec ! En tous cas, à part le contexte rencontre de futures mamans autour de l’accouchement, je n’ai jamais abordé ce sujet avec de parfaits inconnus !

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Tu as de la chance! Ça me met extrêmement mal à l’aise.

        J'aime

  2. Mam miam dit :

    Ah ouais quand même !!! Je pense qu effectivement ça commence mal pour finir autour d’un thé et de petits Gateaux , j’ose pas parler d’apero car Apres un verre elles risquent de raconter comment elles les ont conçus …
    Punaise le temps d’écrire ça, j’ai 3 piqûres de moustique grrrr ( oups je peux raconter cela hein lol )
    Bises

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Waouhhh! Je n’aurais pas pense qu’elles insistent aussi lourdement. Je n’ai jamais été chercher des gamins a l’école en Gb. En France, oui, mes neveux mais je me barbais en écoutant leur discussion, donc jamais fait d’amis… LOL

    J'aime

  4. griseldis dit :

    Ben ça me fait du bien tiens! Ça me gonfle fortement que deux mères (ou plus) étalent leurs états hormonaux avec détails sanguinolents.

    J'aime

  5. Je ne crois pas que ce soit spécialement anglais, ca j’ai déjà entendu ce genre de conversations…. au bureau à table le midi !!!! Voilà…. (et non, toutes mes collègues ne sont pas des amies proches, et oui, il y a aussi des hommes au bureau… qui sont en large minorité, donc écoutent… ou pas ! )
    Moi, en général, je m’arrête au poids de naissance des miens… ça en dit déjà long finalement 😉

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je reprenais espoir dans le genre maternell après le commentaire de Axelle, mais non! D’un autre côté, ça me rassure aussi de voir que je ne suis pas la seule à voir droit à ce genre de discussion, au moins, ce n’est pas moi qui les attire!

      Aimé par 1 personne

  6. lanabc dit :

    Quelle horreur dès le matin… moi je ne supporte pas les femmes qui racontent leur accouchement dans toute leur horreur à ces pauvres femmes qui annoncent leur grossesse et souvent pour leur premier bébé.Genre tu vas voir comment tu vas en baver. Basse vengeance ?

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’avais eu droit à ça aussi, suivi de « tu verras on oublie vite… » Déjà, c’est illogique de me raconter quelque chose si on l’a oublié et non, on n’oublie pas!

      J'aime

  7. C’est anglo-saxon comme attitude. C’est surprenant pour nous qui avons grandi ailleurs et doivent garder dans notre DNA davantage de retenue. Je ne suis plus aussi surprise maintenant, mais je suis d’accord que certains sujets ne sont pas souvent les meilleurs dès le matin et en compagnie de parfaites etrangères. Partager ses experiences de grossesse et accouchement est parfois utile avec de futures mamans. Si elles le demandent. J’aurais aimé en savoir un peu plus pour mon premier enfant, mais je ne partagerais pas mes histoires devant l’école si personne ne me le demande. Et j’éviterais les détails. Un peu trop perso. Bonne chance avec ce groupe de mamans.

    J'aime

  8. Maman-Tout-Terrain dit :

    J’ai eu un bébé il y a un mois. Depuis j’ai entendu les récits d’accouchement de la plupart de mes voisines (toutes nationalités mêlées hormis les voisines japonaises) et de leurs nounous (thaïes). 😀

    J'aime

  9. Margarida dit :

    Ahahha ! Je crois que c’est très anglais comme ça pourrait être très espagnol, c’est le côté Hello! / Hola (le magazine) qui fait ça, c’est le côté people, c’est le côté, on aime parler/lire ce qu’il se passe chez les autres… Le Français est plus dans la retenue (et parfois même un chouilla de trop :-(, ça je te le confirme. Je vais au pilates depuis deux ans avec des bonnes femmes et c’est hier, parce qu’on a su que notre prof adorée allait nous quitter, qu’elles se sont mises (enfin, « on ») à parler (entre elles, entre nous) dans le vestiaire. Oui oui, et mois dans la seule phrase que j’ai prononcée j’ai donné plus d’infos que toutes elles réunies (mais bon, je suis pas allée jusqu’à parler de mon accouchement), j’ai dit dans quel bled j’habitais par exemple, les autres nada 🙂

    Comme tu le sais, aussi, je vais à l’école tous les matins depuis 15 jours, c’est une première pour moi. Je sens que tout le monde est hyper gentil mais il n’y a qu’1 maman qui m’a parlé, pour l’instant ! j’ai tenté de parler à d’autres, elles m’ont souri/répondu, évidemment, mais ce n’est pas pour ça qu’elles ont recommencé le lendemain 😛

    Bon bref, vive la vie à l’étranger et nos regards différents-enrichissants !

    Big bisous pommette de pinette ❤

    J'aime

  10. Claire dit :

    « les bons accouchements qui déchirent tout (ce n’est pas une image)  »
    ==> J’adooooooooooore! 🙂

    J'aime

  11. dhelicat57 dit :

    Oui un test d’entrée dans la communauté un peu Space tout de même… courage yen aura peutetre quand même une ou deux qui sortiront du lot! Bisous et promis on ne parlera pas d’accouchement quand on se verra lol bises et belle journée

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est parti innocemment, elles comparaient les poids de naissance de leurs enfants…quoique, même ça, ce ne me vient pas à l’idée! Et je suis sure qu’on aura des tas de choses à se dire bien plus intéressantes quand tu viendras!

      J'aime

  12. LadySo dit :

    Mmmmh, c’est quand même gore tout ça. Mais pour quelle raison voudrait-on entendre ça quoi ? Et puis, les pauvres enfants qui entendent peut-être d’une oreille distraite, ça doit faire peur….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s