My Own ABC #13


C comme…

Cuchulainn: c’est un héros mythologique irlandais. Bon j’avoue, je n’en parle que pour le nom, j’adore. Je ne sais absolument pas comment ça s’éternue se prononce. Attention, si par hasard vous cherchez des prénoms originaux, il va y avoir du lourd. Cuchulainn est évidemment le fils du dieu Lugh qui est ridicule,  et de la mortelle Deitchine. Elle au moins, elle fait un effort! C’est le neveu de Conchobar Mac Nessa…si. Au départ, le petit Cuchulainn ne s’appelle même pas comme ça, mais Setanta, ce qui fait ridicule pour un futur héros mythologique, il faut bien le dire. Comme il s’ennuie, il passe le temps à  vaincre un chien méchant, et hop, ça lui vaut son nouveau nom. Alors que si il était resté bétement à jouer aux billes comme les gamins de son âge, si ça se trouve on l’aurait surnommé Marblelainn (je ne sais pas dire bille en gaélique, je l’ai mis en anglais, c’est juste pour donner idée…c’est le chocolat de Pâques, ça me monte au cerveau) ce qui fait limite maladie de peau.  Fort de ce premier exploit, à 17 ans, tout seul il a défait les armées de la reine Medb of Connaught qui ne faisait rien qu’à vouloir attaquer l’Ulster. Il faut le faire (et on ne dit pas bravo à ses copains qui l’ont laissé se battre tout seul, c’est pas malin, faignasses). Quand je pense que L’Ado lui, n’est même pas capable de défaire le bordel dans sa chambre…après ça, l’histoire de Cuchulainn devient confuse. Il se bat visiblement contre tout ce qui bouge, depuis son chariot, conduit évidement par Laeg. C’est ça aussi les célébrités, ça prend de suite la grosse tête et un chauffeur…

Calme: c’est mon rêve, un jour j’y arriverais je serais calme. Mais ce n’est pas pour tout de suite. Sinon, quand la maison est calme, ça fait peur. C’est que les enfants ont fait une énorme bêtise. Ou les chattes. Ou alors ils se sont ligués entre eux pour mettre le feu quelque part….aaargh, je n’entends plus rien là,  un instant, je vais voir, ça m’inquiète. 

Clacton on Sea: riante station balnéaire de l’Essex, qui a réussi l’exploit d’avoir élu le seul député fasciste , hyterico alcoolique, raciste UKIP de tout le pays. Alors que franchement la dernière fois qu’ils ont dû voir un immigré, c’était pendant les évasions vickings. Mais Clacton était déprimante avant cette originalité électorale. Honnêtement, Clacton c’est Chavland (le royaume des ploucs, mais teigneux en plus). La ville a été créée en 1871 à peu près, pour que les habitants de Colchester et quelques Londoniens égarés puissent aller se tremper les orteils dans la mer du nord. Au départ, il y avait de sublimes Villas victoriennes sur le front de mer, c’était absolument charmant et puis ça a dégénéré.  Déjà, il y a le pier, cette espèce de fête foraine permanente sur un ponton. C’est hideux et profondément déprimant, entre les machines à sous miteuses, les manèges décrépis et les baraques à frites dont l’odeur fait fuir même les mouettes. Il n’y a strictement rien à voir à Clacton, hormis des champs de caravanes râpées et de mobile homes pourris. Le taux de criminalité est affreusement élevé pour un coin paumé où il n’y a rien à voler, à part peut-être une bouée canard dégonflée qui attend à l’étal depuis 1950… C’est désolant. Mais Clacton reste encore une destination de vacances relativement populaire. C’est sûr qu’après une semaine à Clacton, on est content de rentrer chez soi.

   

Source 
 

Clarence
house: on change légèrement d’univers social, avec la petite masure londonienne de Charlie et Camilla. C’est coquet. Mais ce qui est intéressant, c’est que Clarence house doit être magique, parce qu’elle parle! Si. En tout cas, la presse rapporte régulièrement les communiqués de Clarence house. Elle a été construite en 1825 et a servi de résidence  à la reine mère, ou encore à Lizzie et Philou avant qu’elle soit couronnée (Lizzie, pas Clarence House). Ça se visite en été. 

  
Source 

Custard: aaaah, j’adore la custard, la crème anglaise! Il y a des tas de variantes, on peut la parfumer à la vanille, au safran ou à ce qu’on veut. On peut en mettre sur des bananes, des figues, des fraises ou des brownies. Ça va avec tout, des crumbles aux glaces. On en fait des entremets à tomber par terre et même de la custard pie qui est une tuerie…bref, je ne me lasse pas de la custard. Sauf que je ne céderai pas, je refuse toujours de la manger chaude. Beuh. 

  
Source 

La semaine prochaine, on attaque les D, j’ai des tas de choses à dire! 

Cet article, publié dans Famille royale, société, vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour My Own ABC #13

  1. Clarence House, ça a l’air sympa comme bicoque !

    J'aime

  2. zenopia dit :

    C’est marrant je n’ai jamais été fan de la crème anglaise… sais pas pourquoi…

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Oh si custard, un peu chaude, sur un crumble qui sort du four, un regal, mmmmmmmm
    Bon meme froide je la déguste aussi, gourmande comme je suis!
    Et la Clarence House semble plus que sympa!

    J'aime

  4. LadySo dit :

    Ah, j’adore la Custard chaude, j’avoue. Surtout parfumée à la vanille :3

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s