Burn burger burn


Depuis des semaines, dans toute l’Angleterre, des jardins de banlieues comme des balcons des villes montent d’épaisses volutes de fumée blanche. Ça n’a rien à voir avec l’election d’un nouveau pape, les anglais sont plutôt  protestants, ni avec le célèbre brouillard londonien. Toute la population s’adonne aux plaisirs des barbecues qui fleurissent allègrement sur le moindre coin de pelouse. C’est un style, je ne critique pas, je fais bien pousser des fleurs en plastique. Dès qu’il ne pleut pas et que la température dépasse 15 degrés, les anglais adorent faire griller des tas de choses plus ou moins comestibles (sérieusement, les burgers de Tesco, il y a quoi dedans? Un mélange de vieux pneus bouillis et de Jelly pas fraîche?) et arrosent tout ça de bière fraiche. C’est bien connu, la’ alcool, ça désinfecte.

  

Source
Il faut d’abord bien choisir son équipement: du petit barbecue fait maison, avec 3 bouts de ferrailles rouillées, pour le goût inimitable de metal cramé sur les saucisses, au monstre à plus £1500 avec options diverses, réfrigérateur intégré, écran plasma ou station météo…après tout, c’est important quand on est dehors de savoir si il pleut en regardant son barbecue plutôt que de se fier bêtement aux trombes d’eau qu’on reçoit sur la tête. Il y  a également les périphériques, les pinces à saucisses, les assiettes en plastiques aux décorations charmantes et de bon goût, du cochon rieur aux petites fleurs Liberty, le tablier aux slogans hilarants pour Monsieur – car pour une raison inconnue bien bienvenue la supervision des flammes est une tache réservée aux hommes- et bien sûr, les canettes de bières. Une fois que des litres de fluides inflammables ou des tonnes de charbon se combustent joyeusement, on passe aux choses sérieuses: incendier son barbecue tout neuf, c’est bien, mais qu’y faire griller ( ou carboniser)? Le choix est infini, mais les saucisses et burgers figurent au panthéon de tout chef qui se respecte (je n’ai pas dit que les autres les respectent, c’est juste eux-même). On trouve même des burgers végétariens. Ce n’est pas parce qu’on préfère ne pas manger de la viande qu’on n’a pas le droit d’enfumer ses voisins comme le premier carnivore venu. Car, à la différence des français, confits dans leurs habitudes de repas à heures plus ou moins fixes, l’anglais allume son barbecue à toute heure du jour et de la nuit, et fait frire ses saucisses aussi bien à 4 heures de l’après midi car 4 heures du matin. La seule différence est dans la consommation de bière: à 4 heure de l’après midi, on en est aux premières canettes, à 4 heures du matin, on a généralement fini les canettes et attaqué les alcools forts.

Les villages organisent leurs barbecues, sur la place du village, le Green, les associations ont les leurs, du club de pêche aux amis des papillons, pour récolter l’argent qui servira à repeindre les locaux, ou acheter de nouveaux livres, les voisins se retrouvent chez l’un ou l’autre…les barbecues anglais sont extrêmement conviviaux et sympathiques. Ils réunissent des familles, des amis ou toute une communauté. Certes, pendant plusieurs semaines, il est impossible de dissiper l’odeur de viandes carbonisées qui flottent dans l’air, mais c’est le prix à payer pour sacrifier à la tradition. C’est là que je me rends compte à quel point la tradition m’ennuie parfois. 

Cet article, publié dans société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Burn burger burn

  1. fedora dit :

    C’est pas le propre des traditions d’être un poil ennuyantes ? 😉

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ça dépend, il y a parfois des trucs comiques, il n’y apps longtemps c’était le swans upping, avec des officiers royaux en uniformes Tudor pataugeant dans les rivières pour compter les cygnes. J’ai trouvé ça très drôle.

      J'aime

  2. bypimprenelle dit :

    J’ai horreur des odeurs de barbecue froides surtout en dehors des repas ! 😉

    J'aime

  3. Dhelicat dit :

    Trop c’est trop parfois! Tu profites de ton jardin au moins, si barbecues il y a c’est qu’il ne pleut pas c’est toujours ça, bises

    J'aime

  4. lacasacactus dit :

    Les Britanniques qui nous entourent dans ma campagne française sont en shorts et débardeurs qd je porte un jean et un sweat-shirt…Pour le BBQ, les nôtres sont « canard mariné aux épices » et « brochettes au curry », çà sent bon, çà fait envie!

    J'aime

  5. Mais moi aussi j’ai deja fait plein de BBQ cette annee, pour une fois qu’on peut manger dehors 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est le problème d’habiter dans un estate, tu as des odeurs de barbecue non stop pendant trois mois, ça lasse! Maintenant qu’on est à la campagne, ça va beaucoup mieux. 🙂

      J'aime

  6. Le BBQ c’est bien quand on peut le faire sans enfumer ses voisins 🙂

    J'aime

  7. carrie4myself dit :

    Generalement je me mettais près du BBq afin de profiter de la chaleur des flammes ou de la braise en fin de soiree car je me caillais malgré mes gros pulls alors que les autres étaient toujours en t-shirts….concernant l’heure je demandais toujours car etre invitee a manger pour 4pm c’est pour moi l’heure du gouter et non des saucisses aux poireaux, pommes etc!
    Et j’ai deja fait un BBQ en Novembre et un sous un gazibo alors qu’il pleuvait des trombes d’eau….l’eau d’ailleurs commençait a s’infiltrer. C’etait charmant: vive la GB!!!

    J'aime

  8. celine49 dit :

    Ben quoi y a pas le Weber dans tous les CAsto & co du coin par chez vous ?? Chez nous à croire que c’est la seule manière de faire griller les saucisses…
    Et tu n’as pas parlé de la meilleure façon de pourrir la vie au voisin l’été quand il fait (vraiment bien) chaud : la sardine ou le maquereau grillés. Miam. Trop bons…. mais l’odeur !!!!!

    J'aime

  9. LadySo dit :

    Le barbecue, ça me manque. Mon père, c’est le champion du barbeuc, c’est juste trop bon. Limite, il est invité à certaines soirées juste pour faire le barbeuc (enfin, il est tout le temps invité au soirée, c’est un grand social mon père, tout le monde l’adore). J’aime particulièrement les chipolatas.

    Et sinon, le titre, il est génial !

    J'aime

  10. Leodamgan dit :

    Je ne supporte pas les barbecues des voisins. Par chance, chez nous, il y en a uniquement le dimanche midi, ce qui fait que le reste du temps on peut respirer dehors.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s