Oh, my Lords! 


La chambre des Lords est en émoi. Gros scandale à la une de tous les journaux: son vice président Lord Sewel (et non pas Sewer, qui veut dire égout…presque caniveau, comme la presse du même nom qui se déchaîne avec toujours plus de détails sordides chaque matin), Lord Sewel donc a été surpris en train de se droguer en compagnie de prostitués. Ça fait désordre. Au lieu de saluer cette attitude très rock, certainement destinée à dépoussiérer la chambre des lords, le public a été horrifié et le baron Sewel a dû démissionner. Il a même vu débarquer la police chez lui, de bon matin, venue fouiller comme chez un vulgaire trafiquant de drogue même pas noble. Où va-t-on? 

  
Parliament.co.uk. La chambre des lords, c’est coquet, comme open Space, non? 

La chambre des Lords date à peu près du 11 siecle, mais à l’époque, ça s’appelait Witans. Probablement parce que c’etait bourré de seigneurs saxons qui ne savaient même pas ce que c’était qu’un lord, les petits ignares et de prêtres divers. Au 13eme siecle, les nobles de la House of lords s’ennuient ferme, et du coup, ils décident pour rigoler un peu d’accueillir dans leurs rangs des représentants des grandes villes et des comtés, pour voir de près à quoi ressemblent les muggles bouseux. Mais bon, on a beau dire, les ploucs, ça va bien un moment. Au 14 eme, on crée deux chambres, et c’est chacun chez soi, les lords restent entre eux. Leurs sièges deviennent même héréditaires sauf pour les évêques. Il faut attendre 1999 pour qu’ils arrêtent de se  coltiner automatiquement l’arrière petit neveu gâteux d’une célébrité quelconque anoblie plusieurs siècles plus tôt. C’est moderne. 

A part faire la sieste devant les caméras de la BBC pendant les sessions parlementaires, s’adonner à des pratiques que la morale réprouve à la une des tabloïds et se déguiser en rideaux à pompons (mais avec une perruque) dès que Lizzie vient leur faire coucou au parlement, que font les Lords? (Et les ladies, ne soyons pas sexistes). Ils relisent les lois, un peu comme le sénat, ils font partie des commissions parlementaires, ils font des recommandations que le gouvernement écoute sagement avant de les ignorer complètement. Bref, les lords sont débordés, on peut comprendre que Lord Sewel est pété  les plombs. 

Il y a 760 lords, nommés par la reine sur recommendation du premier ministre qui lui-même est briefé par une commission indépendante. On y retrouve donc toutes vieilles gloires des anciens gouvernements, qu’on a mis là comme dans une maison de retraite. Il y a aussi de généreux donateurs qui ont acheté leur titre auprès des partis politiques ont aimablement contribué, par pure gentillesse au budget de campagne de tel ou tel ministre, sans rien espèrer en retour évidemment. On y croise des gens aux noms charmants: il y a un Lord Adonis, un lord Allan of Hallam (un bègue?) , des minorités ethniques avec Lord Ahmed, des noms à rallonge, comme Lord Archer of Weston Super Mare et encore là, je n’ai regardé que les A, parce que ça va bien comme ça, je ne vais pas me taper la liste des 760!

  
 Ma préfèrée reste la baroness Trumpington, anoblie pour son rôle dans l’équipe qui a réussi à décoder les messages secrets nazis pendant la guerre. Elle s’est permis devant caméras de faire un geste particulièrement obscène (c’est sur la photo) à l’adresse d’un collègue qui l’a cité comme un exemple de vieille dame. Alors qu’elle n’a que 92 ans! Devant le mini-scandale elle a répondu aux journalistes : » à mon âge, qu’est-ce que j’en ai à foutre? ». Elle est aussi connue pour protester avec des airs de corne de brume quand  personne ne lui tient la porte, alors qu’elle se déplace avec l’aide d’une canne: « pourquoi c’est moi qui tiens cette putain de porte? » . Avec tout ça, elle est redevenue une célébrité, tellement que son autobiographie est sortie l’année dernière. C’est surprenant d’ailleurs, puisqu’elle a déclaré: « je n’ai pas écrit ce foutu bouquin, je ne l’ai même pas lu ». La baroness est depuis invitée regulierement dans des émissions comiques. Elle a notamment participé à Have I got  news  for you sur BBC, face à un présentateur d’une petite vingtaine d’années. Ça a donné lieu à un échange devenu culte. La baroness: « j’aimerais bien savoir pourquoi à 90 ans passés, j’ai dû signer un formulaire pour attester que je ne suis pas enceinte? » Le petit freluquet en face a voulu faire de l’humour: « attention, elle est enceinte!!! » Réponse: « tu en sais quelque chose! « …J’adore. 

Si les collègues de la baroness Trumpington lui ressemblaient, au lieu de faire leur dépravé comme lord Sewel, je trouverais la house of Lords beaucoup plus sympa. Il n’y a pas que moi qui ai des doutes, beaucoup d’anglais réclament maintenant la dissolution de la chambre des lords, qui coûte très cher pour pas grand chose. 

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Oh, my Lords! 

  1. Mathieu dit :

    Un peu comme notre Sénat: très cher pour…

    J'aime

  2. Tu m’étonnes, normal qu’ils petent les plombs, c’est bien trop guindé cette chambre des lords. Et ils ont l’air trop serieux pour etre honnêtes

    J'aime

  3. Elle est excellente la Baroness Trumpington !!! Une sacrée répartie et effectivement « rien à foutre » » de ce que les autres peuvent en penser… Moi aussi, j’adore !

    PS : j’avais vu la news sur Lord S. dans le journal et je me disais bien que tu ne pourrais pas laisser passer l’occasion 🙂

    J'aime

  4. fedora dit :

    J’irais bien prendre le thé (ou un pim’s tiens) avec la baroness 🙂 elle a l’air rock and roll 🙂

    J'aime

  5. carrie4myself dit :

    Elle me fait penser a Tatcher niveau caractère!!! Faudra que je regarde Have I got news for you!!!
    Sinon vu aux infos pour l’autre; incredible!!!

    J'aime

  6. celine49 dit :

    On a l’air de se marrer à la chambre des Lords… c’est où qu’on postule ? La retraite doit être tout de suite plus fin là bas 😉

    J'aime

  7. LadySo dit :

    Mais dis donc, ça a l’air fun la chambre des Lords. Mais je ne vais pas pouvoir rentrer je crois. J’ai comme l’impression qu’il me manque quelques 50-60 ans pour être crédible

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s