Cheese rolling competition


Les anglais adorent les traditions les plus improbables et font tout pour les perpétuer. On se demande où ils vont chercher tout ça parfois. Ce week end des milliers de spectateurs se sont massés sur Cooper’s Hill, une colline du Gloucestershire pour admirer une course de fromage. Si. Soyons clair, il n’y a qu’une seule meule de fromage par course, qu’on lance en premier, et qui dévale la pente gaiement, avec un troupeau de poursuivants derrière. La règle est simple, il suffit d’attraper le fromage pour gagner. Qu’est-ce qu’on s’amuse! La colline n’est pas choisie par hasard, le dénivelé est tel que même sans courir derrière un fromage,  il est pratiquement impossible de ne pas se casser la figure. Ça c’est cretin du sport! 

  

Attention, cet événement grandiose n’est pas supervisé par les autorités, qui ont essayé de s’en mêler sans succès il y a quelques années. Les officiels avaient même remplacé le fromage par une meule en mousse, pour des raisons de sécurité, aucun esprit sportif, franchement! Les poursuiveurs-de-fromage-qui-roule (ben oui, je ne sais pas du tout comment appeler les participants) n’ont pas apprécié. Depuis, les courses (une pour les hommes et une pour les femmes, encore un échec du féminisme, pourquoi participer à ça? ) sont organisées en dehors de toute réglementation administrative pas les « rebel cheese rollers »,  oh yeah. J’ai pris les infos et les photos sur leur site d’ailleurs, si ça vous captive, c’est par . Je vous mets une photo de la pente pour vous donner une idée de l’imbécilité la sportivité de la chose. Même avec un prix à la clé,  pas sûre que j’aurais envie de dévaler ça en courant au milieu d’une meute d’autres excités fanatiques de produits laitiers.  

 

Tout est prévu, il y a des barrières sécurité qui ne seraient pas fichues d’arrêter un moineau au galop pour protéger les spectateurs et des stoppeurs en bas de la pente. Sérieusement,  vous avez une rangée de gros bras, moitié déménageurs de piano moitié de demis de mêlée de rugby qui attendent en bas et bloquent les coureurs-après-du-fromage (non, ça ne va toujours pas comme nom…) qui, emportés par leur élan, ne peuvent plus s’arrêter tous seuls. Il y a aussi les secours. Le bas de la pente ressemble à une séquence émotion dans un mauvais téléfilm de guerre, avec les blessés qui se roulent de douleur cette fois, et les secouristes qui passent de l’un à l’autre avec des airs héroïques…il ne manque plus que des violons en bruit de fond, et on s’y croirait. La seule différence c’est que non seulement les dévaleurs-de-pente-derrière-un-fromage (ce n’est pas mieux…je vais trouver…) sont volontaires, mais qu’ils savent très bien comment ça va finir, puisqu’il y a un nombre incalculable d’entorses tous les ans et même des fractures. 

 

L’événement est de portée mondiale, une américaine a gagné la course féminine en 2013, et un japonais a aussi remporté la chose je ne sais plus quand. Pourtant les habitants du coin s’entraînent depuis le 15 eme siècle. La course après un fromage aurait une origine païenne, et servirait à invoquer les dieux au printemps pour s’assurer que les champs seront fertiles. Pour peu qu’on tombe sur un dieu qui souffre d’une intolérance au lactose, c’est pas gagné. Ça n’empêche pas les abrutis finis (voilà, je savais bien que je trouverais une appellation pour les participants!) de s’étaler apres leur formage avec enthousiasme. Vous allez me dire et on gagne quoi alors? Ben le fromage…

  
Le champion et son fromage face à la presse en délire, juste après s’être fait soigner pour une double entorse…

 

 

Cet article, publié dans société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Cheese rolling competition

  1. celine49 dit :

    Naaaaaaaaan ?????? 😀 😀
    et ils sont sponsorisés par jeveuxmangerdufromage point com ?? 😉
    Quelle rigolade, merci encore à toi… et au fromage !
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Leodamgan dit :

    Tiens? Je suis la première?

    J'aime

  3. Leodamgan dit :

    Oui, donc, ma sollicitude va au fromage car il n’a rien demandé contrairement aux joueurs.
    Comment va-t-il? 😉

    Aimé par 1 personne

  4. carrie4myself dit :

    So British! 😀
    Tant que c’est du fromage qui coule………. 😀

    Aimé par 1 personne

  5. Maïté dit :

    Absolument hilarant et quand on pense que c’est la France le pays du fromage et on n’a même pas été fichu d’y penser les premiers! C’est quoi doit pas avoir le même intérêt pour le fromage ou bien le même niveau de QI. Ça doit être ça non?

    J'aime

  6. fedora dit :

    J’en peux plus ! j’ai mal aux joues tellement je ris !!!!! 😀

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tu devrais venir voir l’année prochaine!

      J'aime

      • fedora dit :

        je veins de le proposer au barbare, il émet des doutes sur les qualités touristiques de l’Essex… pffff

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Prou le formage, ça n’est pas dans l’Essex, sinon, on est parfait! On est a côté de Londres, on a des plages, la campagnes, des châteaux forts, le V festival (c’est musical, c’est connu), des ruines romaines, et il paraît que ce serait le comte le moins humide du pays. Si tu n’arrives pas à le convaincre avec ça! 🙂

        J'aime

  7. Mélina Bee dit :

    Ahahah j’ai vu ça à La Nouvelle Edition de Canal ce midi, elle a passé les images sans dire d’où ça venait et de suite je me suis dit « ça, c’est anglais » et j’ai eu raison… Qui d’autre pourrait faire ça?!

    J'aime

  8. lanabc dit :

    Ca nous a bien fait rire… faut être débile quand même !!!

    J'aime

  9. Marie B dit :

    Je suis déçue de la taille du fromage… j’imaginais une bonne grosse meule… mais vu la pente il y aurait encore plus de victimes au bout. Remarque, il y a peut-être des courses de grosses meules sur terrain plat? ou du poussé de meule « uphill » ?

    J'aime

  10. Il n’y a pas que le cheese rolling qui soit totalement délirant… Lancer un bovin déchaîné dans des rues bondée est-il plus sensé???

    J'aime

    • pomdepin dit :

      En même temps, si c’est une vache, c’est pratique pour le formage après… 😀

      Aimé par 1 personne

      • Faudrait créer une triple épreuve.
        Tu prends trois pentes qui se suivent.
        Tu lances la vache du haut de la première pente et il faut courir après pour la traire (le cow milking while rolling).
        Tu prends le seau de lait en haut de la seconde pente et en courant tu dois fabriquer un fromage (the cheesemonger race)
        Enfin tu finis en beauté avec un cheese rolling classique!
        La grande classe… Tu as tout, la feria, le sport, sa beauté et les produits de la ferme!

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est genial! Maintenant que je suis pote avec les types de cheeserollingUK, je vais leur proposer. ^^

        Aimé par 1 personne

  11. La Carne dit :

    Décidément… je radote… mais… quelle créativité!! 😀

    J'aime

  12. LadySo dit :

    Ah, je connais bien ce truc. Il a fallu qu’on écrive un texte sur ça quand je prenais des cours d’anglais. Ce cours avait été très drôle d’ailleurs !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s