My bilingual children


Après les analyses démontrant que parler plusieurs langues aide à lutter contre les dégénérescences du cerveau, la BBC rapporte une étude qui prouve que les enfants bilingues se concentrent plus facilement à l’école, youpi. Apparement, ils ont plus de facilités pour bloquer les nuisances sonores et suivre le cours que leur petits camarades monolingues (c’est expliqué ). Et des nuisances sonores, dans une classe de trente charmants bambins, ce n’est pas ça qui manque!

IMG_0940.JPG
(La photo vient de l’article de BBC aussi)

J’ai déjà parlé plusieurs fois du bilinguisme, mais pas dans ses détails au quotidien (Si le sujet vous intéresse je vous conseille d’aller voir chez ma copine Margarida, qui est traductrice et trilingue). Il y a autant de cas différents que de familles. Quand j’enseignais aux enfants bilingues, j’ai eu des élèves nés en France, de deux parents français, et ne parlant plus un seul mot de leur langue maternelle au bout de trois ans en Angleterre. Les parents ont voulu bien faire au début, et ne leur parlaient qu’anglais pour les habituer. Du coup, l’anglais est devenue la langue de la maison, et les parents se lamentaient que leurs enfants ne parlent plus français, même avec eux. A l’inverse, j’ai eu une petite fille en cours qui parlait très bien français malgré un léger accent. Elle le tenait de sa mère, elle-même née ici, mais d’une maman française et d’un papa anglais. Il n’y a pas de secret, c’est comme pour tout, si vous voulez que vos enfants parlent français, il faut les encourager!

La langue ne se transmet pas génétiquement, ce n’est pas parce que vous êtes français que vos enfants expats parleront votre langue si vous ne faites pas l’effort de la leur apprendre et de la leur faire pratiquer. C’est encore plus difficile quand vos enfants naissent à l’étranger, leur langue maternelle, ce n’est pas la votre mais c’est celle de votre pays d’accueil. C’est très bien comme ça, mais si vous voulez qu’ils connaissent aussi le français, c’est à vous d’y travailler. La langue naturelle pour mes enfants, c’est l’anglais. L’Ado est le seul que je considère parfaitement bilingue. Qu’il parle ou écrive anglais ou français, c’est pareil. Aucun accent et aucune faute de grammaire. Il a vraiment deux langues maternelles. Il a eu la chance d’être le premier, c’était plus facile de faire la distinction: le français avec papa et maman, juste à la maison et l’anglais dehors. Bien sur, il regardait la télévision en anglais (et même en gaélique: à trois ans, il s’est pris d’une passion folle pour les aventures de Pingu le pingouin en irlandais. Il n’y comprenait pas un traître mot, mais ça le fascinait…on aurait du se méfier pour la suite), il avait des copains irlandais, et savait que même avec papa et maman, on parlait anglais quand il y avait d’autres personnes. Mais c’était facile de faire une distinction nette entre ses deux langues. Il a aussi appris à lire et écrire anglais et français en même temps, ça aide beaucoup. Il a toujours été fier de ses racines françaises. Il se sentait important à l’école parce qu’il avait une langue secrète que même la maîtresse ne parlait pas! Dans la foulée, il en a profité pour être le meilleur de la classe en gaélique (merci Pingu!), et il fait aujourd’hui espagnol et italien et s’interresse à l’allemand avec une facilité rageante, alors que depuis 18 ans, je me bats avec mon accent franchouillard. C’est injuste!

Par contre, Pre Ado a toujours voulu être comme tout le monde, pas question de parler français en public avec lui. Et dès qu’il a pu, il jouait avec son grand frère en anglais, alors que L’Ado lui répondait en français. Pre Ado comprend parfaitement le français mais le parle mal. Cela dit bizarrement, il le lit très bien. On a toujours fait en sorte de lui acheter des livres en français sur les sujets qui le passionnent (c’est un comique, très fleur bleue, en ce moment il lit une histoire de l’holocauste. Un livre pour adulte, pas édulcoré pour les enfants. Après sa grande campagne en primaire pour expliquer à ses camarades que la guerre, c’est méchant, documents à l’appui, cet enfant est un vrai boute-en-train.)

Pour les filles, ça a été le même problème, leur français était parfait avant de commencer l’école, et en quelques semaines, l’anglais a pris le dessus. Il faut se battre pour les faire parler français à la maison, elles font des fautes alors que plus jeunes, elles n’en faisaient aucune. Pas facile non plus, après une journée d’école en anglais, de se mettre aux devoirs en français, surtout que pendant ce temps, les copines peuvent aller jouer tranquillement. Évidemment , comme on a établi une bonne fois pour toute que le Père Noel parle français, ça motive. Pareil pour réclamer des cadeaux aux grands parents. Mais c’est un effort de tous les jours, répéter le vocabulaire, corriger les fautes et encourager constamment à parler français. Quoique, tous mes enfants, même Bébé 5 comprennent très bien « qui veut du gâteau? » alors que « range ta chambre », ça passe moins bien, c’est curieux! En fil du temps, ils se sont construit leur langue à eux, un espèce de franglais familial, ça donne des résultats surprenants:
-Les filles, parle pas l’anglais, parle le français!
-n’importe quoi, les filles on est pluriel, ahahaha! T’es nul, faut dire les filles parlons français!
-maaaaaman, Princesse 1 parle anglais et elle a dit que j’ai nul en le français!
-ça suffit! Et allez ranger vos chambres!
-c’est pluriel? C’est pas allesez ranger alors?

Il y a des jours comme ça, le bilinguisme supposé de mes enfants, ça me fatigue. Heureusement, il paraît que ça va les aider à se concentrer à l’école…On reprend calmement, conjuguez-moi « aller » au présent de l’indicatif sinon, c’est rangement de chambre pour tout le monde!

Cet article, publié dans conseils pratiques, vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

79 commentaires pour My bilingual children

  1. Gaou dit :

    Ah le bilinguisme des enfants vaste sujet. J’ai essayé de parler ma langue maternelle à la petite mais comme elle n’a personne avec qui faire la conversation et bien elle ne parle pas . Elle comprend un peu mais c’est tout. Il faut dire que c’est une langue très difficile où l’intonation peut changer completement le sens d’un mot. Quand on est arrivé à Toronto on a décidé de la mettre en Francais pour qu’elle le garde au cas où on retourne en France. Et puis je pense (à tort?) que l’anglais est facile à «attraper». Je dois t’avouer que lorsque je l’entend dire «peinturer» ou« céduler» ou encore «ouvrir et fermer la lumière» je me demande si on a bien fait de la laisser er ecole franco-canadienne. Sympa le billet 🙂

    J'aime

  2. Odile dit :

    Ah ! Ce soir je suis plutot en discussion ferme avec mon Y5(cm1) concernant le passe compose ! … C’est qu’il faut se battre ma bonne dame pour le garder ce bilinguisme !…. Quand a la concentration a l’ecole, alors la j’ai des doutes !!!

    J'aime

  3. Vaste sujet… mais tu casses un mythe là : ainsi l’apprentissage des langues serait du domaine de l’acquis et non de l’inné ??? 🙂
    Sérieusement, mes enfants sont français, élevés en France, n’entendant que le français à la maison et à l’école depuis toujours et ils répètent inlassablement les mêmes fautes que je corrige encore et encore… Donc, tout espoir n’est pas perdu pour les Princesses…. (et ici, aussi quand je dis « Rangez vos chambres » j’ai presque l’impression de parler une langue étrangère… )
    Après, le français c’est dur ! (oui Madame exactement… ! ) et quand je vois que j’ai encore des bretonnismes qui ressortent par moments (alors je fais super méga attention pourtant… enfin, moins qu’avant… ), que je choppe quelques « dromoisismes », le tout mâtiné d’un brin d’expressions directement issues du gallo (que je comprends encore à ma grande surprise parfois… ) et de quelques anglicismes pour faire bonne mesure… je me dis que tous les espoirs sont permis 😉

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il y a peut être des prédispositions naturelles, mais sans l’acquis, pas de bilinguisme! Et rassure toi, après 18 ans de franglais, j’ai encore des expressions du sud ouest. Et pas moyen de prononcer les « o » correctement…ça m’aide toujours en phonétique! 🙂

      J'aime

  4. Margarida dit :

    Ooooh ohh ohh! Merci pour le clin d’oeil !

    En effet, tu démontres très bien que le bi-trilinguisme c’est une affaire au cas par cas. Je pense qu’il y a un peu de ce qu’on appelle prédisposition et puis, l’environnement qui peut évoluer au fil du temps (comme tu dis pour l’Ado qui était tout seul et pas les autres). En tout cas, il est sˆur que les langues dites minoritaires en cas de bilinguisme, il faut les travailler avec un peu plus de perseverance que les autres et mettre toutes les chances de son cˆoté. Bien que l’acquisition se fasse de manière naturelle, plus tard il y a aussi tous les facteurs sociétaux qui rentrent en jeu !

    Merci encore pour ce joli billet !

    Bonne nuit (mon cerveau commence à se mettre en OFF) !

    PS, t’as vu, je suis tard aujourd’hui, je travaille avec ma tablette 🙂 sur le canap’ au chaud !

    J'aime

  5. L§F dit :

    Bonsoir!
    En France comme à l’étranger, la langue de la maison a toujours été le Français, puis à l’extérieur, des langues diverses…Maintenant nous sommes en France, donc dehors, évidemment nous parlons Français…et à la maison, nous varions les plaisirs, mélangeons les langues. C’est pas évident et mon fils perd pas mal de son Anglais, il va donc falloir que je lui fasse prendre des « bains linguistiques », abroad!
    Bonne soirée!

    J'aime

  6. carrie4myself dit :

    Un couple francais a 2 enfants en Gb. Les gosses parlent a peine le francais, meme en y passant leurs vacances d’ete. La mere accepte de parler francais mais le pere s’en fiche et du coup meme a la maison c’est……l’anglais! Dommage pour eux.

    Pas evident pour tes enfants en effet de se mettre au francais ainsi.
    Mon collegue japonais met ses filles le samedi matin en cours de japonais. Il faut de la volonte et determination pour passer du temps sur une langue pdt que les autres enfants jouent.
    Good luck 🙂

    J'aime

  7. Cess dit :

    Merci pour cet article qui confirme le procédé qu’on a choisi pour notre fille (lui parler que français à la maison)

    J'aime

  8. tellervi dit :

    Dans ma famille proche, c’est plutôt trilingue et quatrilingue.. à 3-4 ans… ça promet !!! Mais c’est un travail de chaque instant, certaines de mes cousines éloignées ne parlent pas leurs langues maternelles à leurs enfants et c’est dommage ;o)

    J'aime

  9. mariel dit :

    ’est compliqué quand les enfants sont scolarisés en anglais… chez nous on parle français à la maison, je n’imagine même pas faire autrement, par contre à l’extérieur de la maison c’est toujours un peu flou.
    Mon aînée a clairement plus de facilité en anglais que ma 2eme. Cela fait seulement 2 mois qu’on est revenu en NZ et elle a à nouveau un accent impeccable. Ma 2eme fait plus de fautes, mais un enfant de 7ans unilangue en fait aussi davantage qu’un enfant de 9ans, donc difficile de savoir d’ou viennent les fautes. De même, mon aînée qui a 9ans, écrit très mal (orthographe) que ce soit en français ou en anglais. En même temps, en 3 ans d’école primaire, elle a été trimbalée entre la France et la Nouvelle Zélande, elle a des excuses et du temps pour s’améliorer en orthographe 🙂
    Ce qui m’inquiete aujourdhui, c’est quand dans quelques années, on rentrera en France et qu’il faudra rescolariser mes filles en francais….

    Si tu trouves en quelle langue il faut dire « rangez vos chambres!! » pour que ça marche, je suis preneuse!!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est une chose que je rappelais toujours aux parents d’élèves quand j’enseignais aux enfants bilingues, on ne peut pas demander a un enfant de parler comme un adulte, c’est normal de faire des fautes!
      On a effectivement un avantage, on sait qu’on ne rentrera pas en France. Et on est passé de l’Irlande à l’Angleterre avec les enfants, pas de problème de langue donc. Par contre, pour ranger la chambre, je cherche toujours la formule magique!

      J'aime

  10. dhelicat dit :

    Bravo Pour ta persévérance , et à l’ado pour sa « prédisposition » a apprendre les langues sur mes trois enfants ma fille à toujours été assez réfractaire voire « paresseuse » j’ai imposé aux garçons le bilinguisme en quelque sorte avec allemand en première langue et apprentissage de L’anglais en même temps… Résultat l’ aine des gars à accroché et est passe en seconde dans un lycée à classe bi bac et à donc en poche un bac français allemand il a continue ses études en entrant à Saint Cyr dans un programme d’études franco allemand et aura passe 5 années en Allemagne avec un master en université allemande sans oublier l’anglais qui est la seconde langue qu’il pratique ( en regardant les films séries…et en stages) il faut quand même de la persévérance et du travail pour arriver à parler une langue de manière courante alors deux en permanence même si quand on est petit l’apprentissage se fait soit disant tout seul ce n’est sûrement pas évident! Pourtant indispensable de nos jours, jai toujours ete persuade que la pratique dautres langues etait une richesse, Bonne journée bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je t’admire…pas facile d’encourager le bilinguisme en restant en France. Même Prè Ado qui a relativement le niveau le plus faible de ma tribu a l’oral se promène en cours de français, et peut déjà passer les examens de fin de college. Mais je suis un peu trop exigeante!

      J'aime

  11. petiteyaye dit :

    Je regrette beaucoup que grand choco ne parle pas dans sa langue maternelle ) très belle) à michoco car ce sont des langues pas faciles à apprendre plus tard… Mais ne bredouillant que 10 mots, je n’y peux pas grand chose ! Il comprend donc mes 10 mots : debout, assis, bonjour, merci, fatigué, je m’appelle, c’est assez, chaud, beau, doux ! Et ça le fait bcp rire qd je lui parle en pulaar : il doit voir que je n’ai pas l’accent !!! Il commence à capter le wolof dans la rue. Selon le milieu où il évoluera et les copains c’est sûr qu’il pourra le parler facilement ou pas ! C’est une langue qui s’écrit mais qui n’a pas de tradition écrite, il sera épargné donc de « cours » !

    J'aime

  12. janeiro23 dit :

    moi je trouve ça génial comme héritage , à la maison je dois me battre avec mon cher et tendre pour qu’il leur parle dans sa langue….ça m’agace!!!! bravo

    J'aime

  13. audrey dit :

    Pour nous c est tout nouveau donc pas encore parlant… le français est forcément notre langue à la maison puisque les enfants ont eu quelques années de pratique en France! et franchement pour le moment j ai du mal à imaginer mes enfants parlant anglais entre eux.
    J ai lu que ton ado a appris à lire dans les 2 langues en même temps. Moi j ai peur de semer la confusion dans le cerveau de mon dernier…. je suis un peu paumée…
    Merci pour ce billet et je reviendrai dans les commentaires dans un an pour dire où en sont mes 3 bilingues en devenir.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Pour la lecture, ça dépend vraiment de chaque enfant. Mais à part des enfants ayant des problèmes d’apprentissage, tous arrivent très bien a apprendre a lire dans les deux langues en même temps….si ils ont envie de faire l’effort!

      J'aime

  14. ifeelblue dit :

    je trouve ça super intéressant de te lire sur ce sujet, et de voir les différences entre tes enfants. On a déjà décidé que le français serait la langue parlée à la maison, mais c’est clair qu’en pratique, ça doit pas être si facile que ça.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tant qu’il n’y a pas l’influence de l’école, c’est assez facile. Ensuite, l’anglais prend le dessus. Et beaucoup d’enfants bilingue parlent couramment mais sont incapables d’écrire en français. Il n’y a pas de secret, il faut travailler!

      J'aime

  15. Kimysmile dit :

    J’ai des origines italiennes et j’aurais adoré que ma maman me parle cette langue étant enfant, mais ça n’a jamais été le cas 🙂

    J'aime

  16. Kestrel dit :

    Ici francais a la maison et anglais des qu’on en sort.
    Resultats: ma 9 ans parle le francais avec la structure anglaise (« Je suis faim » et autre joyeusetes) mais commence a le lire. Elle ne l’ecrit pas encore mais comprend parfaitement tout.
    Ma 6 ans: bilingue a l’orale. Elle commence tout juste a lire et ecrire en anglais alors je vais attendre pour lui apprendre a lire et a ecrire en francais.
    Et elles se parlent en anglais et je resiste pour que le francais reste la langue de la maison car pour nous 3, lentement mais surement il devient de plus en plus facile de nous exprimer en anglais plutot qu’en francais.
    Pour la difference de concentration en classe, je demande a voir.
    Et pour le rangement des chambres, ni l’anglais, ni le francais, ni le zoulou ni l’afrikaans (langues qu’elles apprennent a l’ecole) ne marchent…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ah, les structures anglaises! Les « attend pour moi » « je suis finie »…et promis, si je trouve un jour la formule pour le rangement de chambre, je partage. Mais ça fait des années que je cherche…

      J'aime

  17. vachefollette dit :

    Comme tu me rassure avec ton billet. Dès la naissance de notre premier, en France, on a parlé chacun notre langue avec lui avec la certitude qu’il parlerait les deux. Erreur. Monsieur s’est décidé de parler uniquement le français, car il n’y avait que maman qui parlait l’anglais alors que le monde autour fonctionnait en français. On avait donc des conversations bilingues – moi en anglais, lui en français. Déménagement aux Etats Zooooonis à trois ans, et là, retournement. Monsieur ouvre le robinet et nous sort un anglais quasi parfait. Son frère et sa soeur ont grandi en France et préfère de loin le français. Comme quoi effectivement la communication et les langues utilisées pour y arriver – au moins dans notre cas – c’est l’environnement qui en décide.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oui, et ce n’est pas facile de lutter contre l’environnement! Heureusement, on est tous les deux français et L’Ado le parle parfaitement, alors, on résiste tous les 3. Je ne sais pas si il a juste un don pour les langues ou si c’est le fait d’être l’aîné, et donc de ne pas avoir eu de sibling pour parler anglais avec lui a la maison….et voilà, je fais du franglais aussi, par facilité, sibling, c’est plus court que frère et sœur!

      Aimé par 1 personne

  18. audrey dit :

    Aujourd’hui une dame du councilnest venu voir mon petit dernier en classe et donner des conseils aux maîtresses pour l aider au maximum à acquérir l anglais et prendre confiance. La maitresse nous a fait un compte rendu et quelque chose nous a beaucoup amusé avec mon mari:
    La dame lui a demandé d écrire son prénom et mon fils lui a demandé s il devait l écrire en français ou en anglais!
    En fait, à l ecole maternelle française il a appris à ecrire son prénom en capitales d imprimerie et ici en script.
    Mon prénom version française: AUDREY
    Mon prénom version anglaise: Audrey
    🙂

    J'aime

  19. Béné dit :

    je n’ai pas encore d’enfants mais quelles langues parleront nos futurs enfants est un sujet récurrent. Je suis française, il est japonais, nous habitons au Japon et la langue du couple est le japonais. Pour lui je devrais parler à nos futurs enfants en japonais et leur apprendre des phrases basiques pour qu’ils puissent communiquer avec ma famille. Pour ma part je serais plus tentée de leur parler en français mais ça veut dire que chéri ne comprendra pas ce que je leur dit et ça m’embête. De plus dans cet environnement là il est clair que ça sera difficile pour eux de retenir le français (déjà qu’au bout de deux ans ici je me mets a faire des fautes d’orthographe et de grammaire…). M’enfin les enfants ne sont pas pour tout de suite mais ça donne matière à réfléchir. Merci pour cet article très constructif 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ou peut être qu’il apprendra en même temps que les enfants. Ce n’est pas facile du tout dans les familles mixtes, mais c’est possible aussi, avec beaucoup de patience.

      J'aime

  20. Alphonsine dit :

    « Rangez vos chambres », ce n’est pas du français. Il faut dire : « Il y aura du gâteau au chocolat pour celui qui aura rangé sa chambre ». Et oui, pour toi aussi, il y a encore des progrès à faire dans ta langue maternelle !!!

    J'aime

  21. Mélina Bee dit :

    Comme d’habitude c’est un sujet vraiment intéressant que tu traites! Je me demande comment cela se passera pour moi si je pars de France et que j’ai des enfants ^^

    J'aime

  22. LadySo dit :

    C’est sûr que lorsque l’Ado était tout seul, ça devait être plus simple pour lui apprendre les deux langues. En tout cas, c’est un bon conseil ça, qu’il faut plutôt leur parler français à la maison parce qu’ils parleront tout le temps anglais en dehors. Je crois que j’aurais fait un mix des deux et ça ne l’aurait peut-être pas fait…En tout cas, c’est sûr que l’environnement joue beaucoup.

    Après, je rêve que mes enfants soient trilingues, alors ce n’est pas gagné 😛

    J'aime

  23. audrey dit :

    D après certains pédiatres il serait mieux de parler à ses enfants (au moins tout petits) dans sa langue maternelle car ça reste celle par laquelle on transmet non seulement un message mais aussi les sentiments de manière plus subtiles….
    Je ne peux pas prendre position puisque mes enfants ont jusqu’à present vécu en France avec 2 parents français.
    Qu en pensent les parents concernés?

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Le français est plus naturel pour moi, et je ne veux pas qu’ils prennent mon accent en anglais. Je leur ai donc parler français tout de suite.

      J'aime

    • Margarida dit :

      Je me permets de m’incruster dans cette conversation… c’est une réflexion intéressante celle d’Audrey, et je trouve que ces pédiatres ont raison. De toute évidence, une langue « cache » une culture, donc des sentiments et des manières de faire et de réfléchir. C’est un grand paquet qu’une langue, c’est beaucoup plus qu’un simple outil de communication, avec lui on véhicule plein d’autres aspects.

      J'aime

  24. theworkingmum dit :

    j’adorerais pouvoir parler fluently les deux langes !!!! ma fille a 3 ans et chante en anglais ce qu’elle entend alors j’essaye de poursuivre… 🙂

    J'aime

  25. angele78 dit :

    J’admire ta persévérance pour que le français ne soit pas perdu malgré le fait de vivre dans un autre pays…. Parce que faire travailler un enfant après l’école (fatigue) sur une langue dont il ne se sert pas au quotidien, chapeau! Mais je crois que tu as raison, il faut tenir bon, tes enfants te remercieront plus tard !

    J'aime

  26. La Carne dit :

    ça m’a fait sourire… mes neveux et nièces sont bilingues… enfin… « bilingues » avec des guillemets seraient plus juste. 😉 je ne sais pas pour l’école… si on ne se fie qu’à ce que raconte ma soeur, l’étude est à refaire! Par contre, ils savent bien quelle langue utiliser avec telle ou telle personne. Ils vivent en France (mais de père pas français)… ils ont maitrisé le français plus tôt… et leur langue paternelles plus ou moins rapidement selon les enfants (4). C’est rigolo de les entendre parler… parfois un petit mélange pour les plus petits… 🙂

    J'aime

  27. lexieswing dit :

    Je me suis tjs dit que ça devait être étrange d’entendre ses enfants mieux parler une autre langue que celle que l’on parle nous (ce qui peut arriver aussi avec un couple qui parle deux langues différentes). Nous elle parle français et québécois 😉 Sans rire, elle parle français, mais comprend bien l’anglais déjà puisque l’une de ses nounous parle anglais. Je pensais qu’entendre les deux langues ralentirait peut etre son apprentissage (j’avais entendu ça sur les enfants bilingues, qu’ils parlaient souvent mieux mais plus tard, je sais pas si c’est vrai), et elle parle très bien pour son âge finalement…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ça dépend bien sur des enfants, mais dans l’ensemble, ils parlent plus tard mais mieux. Ils ne font une différentiation volontaire entre leurs deux langues vers 2 ans et demi, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne la font pas inconsciemment avant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s