European Day of languages


Le 26 septembre,c’est la journée européenne des langues. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de parler croate ou néerlandais pour la journée, ça concerne essentiellement les écoles, même si le site web assure qu’il s’agit de faire la promotion du polylinguisme partout. Avec un mot barbare comme ça, juste pour dire « parler plusieurs langues », ce n’est pas forcément gagné pour encourager le grand public à participer (surtout que le latin n’est plus vraiment une langue vivante depuis pas mal de temps quand même!) .

Par contre, ca m’intéresse vivement: je vis en deux langues, que je massacre allègrement, l’une à l’écrit en faisait des fautes d’orthographe tous les trois mots, l’autre à l’oral avec un accent franchouillard à couper au couteau. Mes enfants sont vraiment bilingues, eux (c’est à dire qu’ils n’ont pas d’accent étranger ni en français ni en anglais). Et je suis prof de français langue étrangère. L’enseignement des langues vivantes est un de mes « pet subjects » sujet de prédilection, bref cette journée européenne des langues, ça me passionne! (Au cas ou je ne saurais pas la seule illuminée à m’enthousiasmer, voilà le lien:ici)

IMG_0886.JPG

Je ne sais pas comment a évolué l’enseignement des langues en France, mais dans mes souvenirs, c’est une catastrophe! Le premier trimestre en anglais, on a fait uniquement…de la phonétique! C’est sûr, ça donne envie. Sans parler des profs qui veulent faire « jeunes » et vous passent « hey Jude » 5 fois de suite pendant tous les cours pendant 6 mois. (Depuis, je fais une allergie aux Beatles. C’est physique). Ils étaient très forts en grammaire théorique, bien plus que les anglais que je côtoie tous les jours et qui font des fautes à faire hurler mes malheureux profs (« you is working today? »), mais incapables de partager une langue et encore moins de donner envie aux élèves de l’apprendre. Ils n’avaient pas mis les pieds en Angleterre depuis leur stage de fin d’études, 20 ans plus tôt, et auraient été complètement perdus si ils avaient dû y retourner,

Ce n’est pas mieux ici. Je passe mon temps à corriger des profs de français sur des choses basiques (non, on ne dit pas footbalatrice, et non ce n’est pas du sexisme. Je suis à la fois pour le foot féminin et l´arrêt du massacre de ma langue maternelle, ce n´est vraiment pas incompatible). Par contre, ils peuvent disserter doctement sur l’imparfait du subjonctif pendant des heures, alors que ca m’endors. Je ne critique pas tous ces profs qui aiment vraiment la langue étrangère qu’ils sont sensés enseigner, mais le système. On nous dit « langue vivante » mais tout est basé sur un académisme poussiéreux qui dégoûte les élèves à jamais. Et je reste persuadée que rien ne vaut un prof dont c’est la langue maternelle (je ne dis pas ça pour me faire de la pub!).

L’intérêt de parler une autre langue, c’est quand même de communiquer, pas de passer un test de grammaire!

Cet article, publié dans société, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour European Day of languages

  1. Margarida dit :

    Tu as tellement raison, surtout la dernière phrase (quoi, j’ai bien fait de ne pas lire le reste :-P). Sans blague, les systèmes éducatifs ont beaucoup à faire pour améliorer l’enseignement des langues étrangères, déjà un problème d’envergure : comment faire dans une salle de 30 ados boutonneux ??? Eihhnn einhhh ? 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’ai des groupes de maximun 12, et c’est vraiment la limite. Sinon, tu en as toujours une moitié qui se débrouillent pour ne pas participer et n’ont strictement pas articuler un mot en français de toute l’année.

      Aimé par 1 personne

  2. « L’intérêt de parler une autre langue, c’est quand même de communiquer, pas de passer un test de grammaire! » –> Tu as tout dit !
    Alors, au collège, Mr 1er a une italienne comme prof d’italien (et de latin aussi d’ailleurs), mais je ne suis pas certaine que les attendus du ministère soient moins poussiéreux pour autant…
    En anglais européen, cette année, je crois que c’est un anglais mais sinon, ils ne sont pas tous au point, gentils, bienveillants, motivés mais pas toujours au point sur les questions culturelles anglo-américaines… enfin, « anglo », je ne sais pas forcément mais « américain » j’ai des certitudes… J’avais fait un « cours de repas de Thanksgiving » à la prof d’anglais de 6e de Mr 1er (bien aidé par ma sœur qui m’avait fait un mail top avec tous les plats tradis… et la prof était hyper contente et m’avait demandé si elle pouvait garder le mail imprimé 🙂 )

    J'aime

  3. L§F dit :

    Lorsque je voyage dans un pays dont j’ignore la langue, j’opte pour le langage des signes; D’accord, en « conf- call », ce n’est pas pratique (o:;
    Trêve de balivernes (et pas « trèfle de balivernes », comme je croyais avant), ceux de ma génération se rappelleront de nos fameux livres scolaires dont nous apprenions les sketchs par cœur mais plutôt à « contre cœur » …
    -« Barnaby circus is coming in your town »….je m’en souviens comme si c’était hier!
    Et pourtant, lors de mon arrivée en Irlande, c’était pas la fête au village, pourtant j’avais presque 7 ans d’anglais dans les pattes.
    Maintenant je fais du recrutement et lorsqu’un français me dit qu’il parle anglais…j’ai systématiquement besoin de le tester, tandis que les allemands qui sortent de l’école le parlent couramment!
    Va savoir pourquoi!?

    Bonne jounée,
    F

    J'aime

  4. Odile dit :

    C’est drole mais je suis completement d’accord avec toi !! Je ne sais pourquoi je dis MAIS, parce que je devrais dire UNE FOIS DE PLUS. ….quand la prof de français de Cecile leur repete « comment ca va la classe ?  » … Bref… Comme la prof lui a deja dit le premier jour  » I hate you because you’re french and you’re going to correct me » … Je crois que c’est mal barre ! Bon mais pour revenir sur cette journee…..on a passe la soiree avec ma grande sur la tablette a ecouter un pauvre phrase en italien… Parce qu’on leur a demande d’apporter une nourriture europeenne et de dire une phrase sur le sujet. Nous nous avons choisi quelque chose de simple :  » gli italiani piace mangiare grissini »… Allez au boulot, on travaille son italien… Qu’est ce qu’elle a apporte d’apres vous?

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Cecile est en cours de français avec le reste de la classe? Renseigne toi auprès de l’école, elle devrait pouvoir avoir des cours spéciaux et préparer le GCSE pour l’année prochaine.

      J'aime

      • Odile dit :

        Ah ah … Tu m’interesses …parce qu’en effet l’alphabet. Et les jours de la semaine cela m’excite un peu !

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Parle leur. Notre collège à la spécialisation MFL, mais n’importe quel établissement est intéressé par une élève qui peut passer un GCSE avec 3 ans d’avance et qui est sûre d’avoir un A*

        J'aime

  5. fedora dit :

    J’ai eu un enseignement très théorique à l’école (du néerlandais)… résultat ? incapable d’aligner 2 mots ! Par contre, depuis que je regarde la tv en VO (sous titrée français ou anglais), mon anglais fait d’énormes progrès… Tout ça pour dire que oui, l’enseignement est complètement inadapté !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      A l’école, je détestais l’anglais! Mais celui que je parle tous les jours n’a rien à voir avec ce qu’on a essayé de m’apprendre (pas parce que je le parle mal! )

      J'aime

      • carrie4myself dit :

        Oui voila le probleme. Tu apprends une langue mais il manque la communication, le fun.Lorsque je suis arrivee en GB, je comprenais assez bien les journalistes de la BBC mais a la fac, dans la rue..je ne pigeais rien, sans parler de l’accent de L’pool uhuh

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est sur que ça a du te faire un choc comme accent! On a vécu ça en arrivant à Dublin aussi 🙂

        Aimé par 1 personne

  6. carrie4myself dit :

    That’s because of my English teacher that I love English 😀
    J’ai eu la chance (car c’etait une excellente prof) d’avoir de la 6ieme a la 3ieme la meme prof d’anglais. C’est inhabituel de rester avec le meme prof pdt tt le college. Mais elle adorait son metier, bossait comme une dingue chez elle pour nous preparer ses cours.
    Je me souviens qu’elle avait apporte une horloge Fisher Price de ses filles pour nous apprendre l’heure, des jouets pour nous apprendre les couleurs, on faisait parfois des p’tites chansons, basees sur un theme (El condor pasa de Simon and Garfunkel) pour apprendre: I’d rather.
    Bref ce ne fut que de bons souvenirs et pourtant elle n’etait pas anglaise.
    Mais je suis d’accord avec toi qu’entre l’apprentissage d’une langue et s’en servir dans la vie de tt les jours c’est tres different.
    Apprendre doit rester un plaisir, pas une contrainte.
    Qui se soucie du passe simple de nos jours (nous passames un tres bon moment…) et du subjonctif etc.
    Communiquer est plus important que la parfaite concordance des temps (entre autre)!!! 😉

    J'aime

  7. lexieswing dit :

    Pfff c’t’enfer l’apprentissage des langues. Ma roomate en Irlande était Finlandaise (tu suis? lol), et les cours de langue semblaient vraiment axés sur l’oral chez eux. Elle était d’ailleurs bien meilleure que moi en anglais, alors que j’ai fait anglais renforcé, et en plus elle parlait aussi couramment le suédois, se débrouillait bien en allemand et connaissait des rudiments de français. Voilà. Je vais déménager. lol!!

    J'aime

  8. angele78 dit :

    je pense tout comme toi ! Heureusement que mes parents m’ont envoyé chaque été en séjour linguistique dès la 4ème, j’ai enfin aimé l’anglais…. mais pas en cours!!! Quel ennui de commenter des documents!
    Quand à l’espagnol, malgré une bonne prof, je n’ai jamais pratiqué. Donc je le comprends en partie, mais n’ouvre pas la bouche!!!
    Il faudrait faire partir plus souvent les élèves dans le pays, avec des échanges entre collèges-lycée, mais ça ne se fait pas. Les élèves partent une semaine dans certains établissements, mais c’est pour finir au casino, et dans des familles pour qui avoir un petit frenchy est un boulet !!!
    Bref, tout est à revoir, en effet !
    Tiens, d’ailleurs, quand est ce que je peux t’envoyer mes enfants en vacances (un par un Of Course)????

    J'aime

  9. nolwenn dit :

    C’est si vrai ! Rien ne vaut un prof dont c’est la langue maternelle. J’ai appris (et oublié depuis…) l’allemand avec une prof allemande. C’était un régal ! Et j’ai eu un prof d’anglais au collège avec un accent français du tonnerre.

    J'aime

  10. audrey de Tadley dit :

    Hello, bonjour, hallo! Bon alors je temoigne de presque l interieur parce que je voulais devenir prof d allemand. J ai donc intégré la fac d allemand où j ai appris un tas de trucs sur la théorie du lyrisme, disséqué le Zarathustra de Nietzche, j ai également appris le moyen haut allemand et sa prononciation tordante et quand je suis arrivée en Allemagne pour ma maîtrise et bien je me suis sentie comme une nouille à ne pas oser aligner 3 mots de la vie de tous les jours. Ton analyse est donc bonne Pom, la formation est à chier!
    Si je suis aujourd hui bilingue c est bien parce que j ai passé plusieurs années en Allemagne et pas par ce que j ai appris à la fac.
    Certains de mes camarades réussissaient haut la main au concours sans jamais avoir vraiment passé de temps dans le pays. C est quand même dommage, une langue sans la culture qui la fait vivre, c est triste à mourir!
    Au fait, si j ai tellement aimé l allemand c est quand même grâce à mon prof d allemand a Parentis qui pour le coup assurait comme une bête! Merci monsieur Lafargue!

    J'aime

  11. audrey de Tadley dit :

    🙂

    J'aime

  12. petiteyaye dit :

    J’avais adoré suivre les cours de langue dans le collège de nos correspondant allemands, rien à voir avec nos cours !!!

    J'aime

  13. ELLA dit :

    bonjour, petite question indiscrète, à la maison avec mari et enfants, quelle langue parlez vous ?

    J'aime

  14. Mélina Bee dit :

    Rien ne vaut un prof qui enseigne sa langue maternelle… je suis bien d’accord et c’est pour ça que je veux être prof de FLE et pas prof d’anglais malgré mon amour pour la langue et la culture!
    Mes profs étaient plutôt pas mal mais j’avoue qu’ayant eu un prof vraiment anglais (il s’appelait Mr Castle, et il était super cool) c’est largement mieux quand les profs sont natifs. C’est ce que je regrette à la fac, les profs ne sont pas des natifs mis à part nos lecteurs 2 heures par semaine :/

    J'aime

  15. En Suisse aussi les enfants ont eu droit à cette journée… même si la Suisse n’est pas à proprement dire dans l’Europe, comme quoi ;-)))

    J'aime

  16. LadySo dit :

    Je suis totalement d’accord avec toi ! J’ai détesté apprendre les langues à l’école, je trouvais ça pas super chouette et il était hors de question que je mette les pieds en Angleterre.
    Alors que maintenant, il est impensable que je retourne en France et si je n’avais pas trouvé de boulot, j’aurais repris mes études pour faire LEA .
    Nous apprendre les langues de manière aussi académiques, je trouve ça vraiment très stupide. Je ne sais plus qui m’a dit qu’en France, on nous apprend les langues vivantes comme si elles étaient des langues mortes, et je trouve qu’il avait bien raison.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s