Thursday thunder: brexit déjà vu et apathie


En juin 2016, après une campagne puante d’un côté comme de l’autre et une désinformation triomphante, les britanniques ont voté pour ou contre le Brexit. Ou plutôt non, puisque beaucoup (28%), pourtant pour l’Europe, ne se sont pas déplacés, parce qu’ils n’appréciaient pas le premier ministre Cameron. Et alors? On parlait de leur avenir à eux, pas de la popularité de Cameron, multimillionaire qui ne risquait rien, lui. Il y a aussi eu ceux qui disaient : de toute façon, qu’est-ce que ça change, d’aller voter? Ahaha, ça aurait changé beaucoup!

Aujourd’hui même, Boris Johnson vient d’annoncer que les réfugiés qui réussiraient par miracle à franchir la Manche (légalement) seront déportés au Rwanda. Ce n’est pas une blague (c’est expliqué ici). Ça vaut pour les ukrainiens bien sûr. Ça vous dirait qu’on fasse pareil ? Dans le même ordre d’idée, Johnson et sa clique ont été personnellement financés par Poutine et les oligarques ainsi que leur parti. Du coup forcément, on ne va pas se fâcher avec son banquier. On fait de grands discours pour épater la galerie, mais on ne touche pas à un centime de ces braves gens. Ça vous dirait qu’on soit aussi complaisant (pour ne pas dire complice) avec un génocidaire? Puisqu’on parle de ça, vous savez que le Brexit a été pensé, orchestré et donc financé par les mêmes qui sont derrière Trump? Et qu’on en a fait un copié/collé ici? (Allez lire l’excellente journaliste Carole Cadwalladr, dont je recommande le compte Twitter). Mêmes méthodes douteuses (entre financements opaques et propagande complotiste), même discours raciste, même aspiration nationaliste.

Vous savez quelle a été la première mesure de Johnson quand il est arrivé au pouvoir? Suspendre le parlement. Illégalement. Ça vous dirait qu’on tente ça ici? Non parce que les leçons ont été retenues, Johnson a finalement été contraint de rappeler le parlement à cause de la court suprême, et bien, pour éviter ce genre de contretemps, ici, on prévoit de supprimer le conseil constitutionnel, et voilà. Ça vous plait toujours? Vous savez combien de milliards de livres sterling ont été détournées, au grand jour, par les ministres et leurs proches en UK? Pendant que l’inflation flambe, que les impôts augmentent, que les aides sociales sont réduites à leur plus simple expression, que l’accès au soin est remis en cause, que les factures d’énergie n’augmentent pas de 4% comme ici mais de 54 % (en moyenne, ça va jusqu’à 140%)? Ça serait tellement amusant de faire pareil ici, non? C’est clair, le pouvoir d’achat des ministres britanniques, dont celui des finances qui lui-même pratique assidûment la fraude au point d’avoir réussi à être ministre du Royaume-Uni sans y être résident fiscal (il a régularisé depuis 2021. Pas son épouse, une des femmes les plus riches du monde), le pouvoir d’achat des ministres donc, a explosé. Celui des britanniques, à qui on a promis monts et merveilles, est au plus bas depuis trente ans (selon les chiffres du parlement lui-même). Ça serait fun d’essayer ici, non ?

Vous allez me dire, c’est pas grave, quand on est pas content du gouvernement, on n’a qu’à manifester! Ben non. C’est devenu illégal. Un manifestant même solitaire, risque 1 an de prison ferme pour tout ce qui peut être jugé comme disruptif. Tenir une pancarte sans rien dessus, lever le poing en silence, seul, ce genre de chose. Sauf bien sûr, si il proteste pour le climat et l’écologie, dans ce cas là, il sera jugé comme terroriste et peut être condamné à 15 ans fermes. Et puis, ceux qui s’obstinent à l’ouvrir, on peut toujours leur retirer la nationalité britannique, sans jugement et sans possibilité de faire appel, sans se soucier des traités internationaux, ce qui permet maintenant de les deporter au Rwanda. Qu’est ce qu’on rit, avec l’extrême droite au pouvoir! Ça vous dit toujours?

Il aurait suffit qu’une petite partie des abstentionnistes qui n’aimaient pas Cameron ou qui ne voyaient pas l’intérêt, qui pensaient que pour ou contre, c’était pareil, aillent voter en 2016 pour éviter que le Royaume Uni s’enfonce dans toute cette boue. Mais ils ne pouvaient pas savoir jusqu’où leur apathie entraînerait leur pays et eux avec. Aujourd’hui, on sait. Il n’y a aucune excuse, sauf à être d’accord avec ce qui va nous arriver si on n’y prend pas garde.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Thursday thunder: brexit déjà vu et apathie

  1. Et que dire de ceux qui disent qu’ils vont voter MLP « pour changer », « pour voir », « parce que ça peut pas être pire »… Spoiler alert : ça peut TOUJOURS être pire…

    Aimé par 1 personne

  2. stphaniebarbas dit :

    Pour la première fois, j’ai vraiment peur de ce qui va se passer. Quant au niveau de désinformation, j’ai eu récemment une conversation assez hallucinante avec une personne, charmante au demeurant, qui me disait que le Frexit, ce serait cool, « parce que regarde, le Brexit, c’est une réussite, non ? ». Elle a été très étonnée de ma réponse !!!

    Aimé par 1 personne

  3. carrie4myself dit :

    Que l’on parle de dictature en France…. comme a dit B.Lavilliers: qu’ils aillent voir ailleurs, en Argentine par exemple….. et ils comprendront alors.
    Apres difficile de comparer un pays a un autre vu que deja en tant que francais on est d’excellents râleurs . Mais , réfléchir, penser correctement a maintenant, au futur est urgent.
    Comme dit Ma’: ca peut toujours etre pire

    J’aime

  4. Gisèle dit :

    J’ai peur, très peur . Les mots employés par certains pour definir les mesures nécessitées par la situation sanitaire entre autre risquent de nous coûter très cher demain .

    J’aime

  5. michusa dit :

    je lis ce post dimanche 24 avril au soir et je suis soulagée ! On a vécu 4 ans de fascisme (il faut appeler un chat un chat) avec Trump ici aux USA et ca n’a rien de drôle ni de « changement rien que pour voir ». Et encore je vis à cote de NYCity et dans un état gouverné par un gouverneur démocrate et normal… Je ne souhaite a personne d’être dans un pays gouverné par un equivalent de Trump meme sans dérapages verbaux. Et nous ne sommes pas sortis du bois, il reste toujours candidat en 2024 alors que n’importe qui aurait fait le 1000eme de ce qu’il a fait serait en prison pour 300 ans. Mais pour la France je suis soulagée pour les 5 prochaines années du moins.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s