Mardi tourisme: Bougue


On reste dans les Landes (je vous avais prévenus!) cette semaine encore. On part juste à côté de Mont de Marsan, dans ce que mon papa qualifie de « banlieue dortoir », ce qui a fait s’étouffer mon parisien de Marichéri. C’est à dire que Bougue est un adorable petit village au milieu de la forêt, et pas mal d’habitants vont travailler à 10 kilomètres de là, à Mont de Marsan. Honnêtement, je n’y avais jamais prêté aucune attention, j’avais bien des camarades de classe au lycée qui en venaient, c’est tout. Mais il se trouve qu’on y a découvert une motte féodale il y a quelques années et le site, très bien aménagé depuis, est mignon comme tout.

La motte de Castets est donc une butte assez haute, dans la forêt, entourée d’une rivière. Il y a plusieurs sentiers bien délimités, mais Wizzboy et PrincesseChipie se sont crus dans la jungle. Comme quoi, il n’y a pas que des pins, dans les Landes! Au fur et à mesure de la balade, on devine les restes des fortifications de terre du haut moyen âge, les douves, les remblais, les fossés à pic…On finit par arriver sur une plate-forme à l’emplacement exact du donjon en bois, disparu depuis longtemps. C’est clair qu’on devait voir arriver les ennemis de loin, on a un superbe point de vue.

Le village en contrebas est tout petit et mignon, avec ses maisons en pierres coquillères dorées. C’est typique de la région montoise, tous les bâtiments anciens, depuis l’Antiquité jusqu’au début du vingtième, étaient construits avec. Les pierres coquillères contiennent des fossiles de coquillages et d’animaux marins datant de la période tertiaire, d’où leur nom. Mes enfants se sont extasiés en s’amusant à retrouver les traces de coquillages sur tous les bâtiments. Bougue est une étape sur le chemin de Saint Jacques et sa petite église est remarquable avec ses curieuses colonnes sculptées sous le porche latéral. Elles sont là depuis le XVIIIeme mais Saint Candide (rien que le nom est charmant ) date du XII siècle. On voit encore très bien aussi qu’ elle a été fortifiée pendant la guerre de 100 ans.

Bougue, à côté duquel je suis donc passée sans le voir pendant toute mon adolescence, est un petit village comme il y a tant. On peut y passer sans s’arrêter, il peut paraître banal, dans sa simplicité, alors que pourtant, il y a toute l’histoire de la région rassemblée : mottes féodales, chemins de saint Jacques, guerre de 100 ans, forêt primitive (celle d’avant les pins, plantés au dix neuvième), l’église sur la place du village typique des landes…Mes petits anglais et Marichéri étaient sous le charme. Et je me suis demandée combien j’en avais loupé, de ces petits coins si mignons, pendant mes années boudeuses d’ado…ou alors, c’est parce que je suis partie ailleurs et longtemps et que je ne reviens qu’en touriste, que je redécouvre tout ça avec émerveillement et pas mal de chauvinisme une certaine émotion?

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mardi tourisme: Bougue

  1. carrie4myself dit :

    Tu es partie, tu as grandi; les sentiments, emotions changent 😉
    En tout cas belles photos!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s