Mardi tourisme: la plaza Mayor, Madrid


Après une énième visite mexicaine, on reste hispanophone cette semaine, mais de l’autre côté de l’Atlantique, puisqu’on revient à Madrid et plus précisément sur la plaza mayor. Au moins, les photos sont beaucoup plus récentes que mes souvenirs mexicains jaunis, et prises par Marichéri et L’Ado, on y gagne en qualité. La Plaza Mayor, le grande place, était au centre de la ville avant l’expansion urbaine de Madrid et elle a toujours plus ou mois existé avant que Felipe II s’en mêle, en 1580, parce que les bâtiments d’origine faisaient désordre.

C’est sous le règne de son fils, Felipe III, que la Plaza Mayor prend finalement son aspect actuel. Elle est achevée en 1619, si Wikipedia ne se trompe pas. La plaza mayor est superbe, très animée à tout heure du jour et de la nuit et totalement emblématique du classicisme espagnol. Par contre, c’est évidemment un piege à touristes: non seulement les restos y pratiquent des prix prohibitifs, mais ce n’est certainement pas là qu’on risque une grande expérience gastronomique. Et même quand on sacrifie au verre en terrasse, parce que bon, c’est quand même la plaza mayor de Madrid, il faut bien se faire raquetter avec les autres touristes mettre un peu dans l’ambiance, on se retrouve à poser des problèmes existentiels à un pauvre serveur macho. Alors donc, pas la peine de s’adresser au grand monsieur là qui sourit poliment, il ne parle pas un mot d’espagnol alors que la petite bonne femme rondouillarde que tu ignores et qui essaie de passer la commande, qui est en train te parler dans ta langue, o sombre décérébré, si. Pareil, le jus d’orange, c’est pour monsieur, la bière pour madame, pas l’inverse (je n’aime pas la bière, mais je fais toujours une exception hispanophone, justement pour la corona. Ça n’a rien à voir avec la pandémie mais avec le Mexique).

Cela dit, la plaza mayor est quand même plus intéressante de nuit, déjà, il y a un chouïa moins de touristes (c’est extrêmement relatif). L’Ado, qui a passé un semestre universitaire à Madrid, en garde un souvenir ému d’autant plus qu’il a eu la joie de pouvoir admirer la place de l’un des 237 balcons qui la borde. Je vous rassure, il est aussi descendu s’hydrater sous les arcades.

Tant qu’on est dans le quartier, il faut passer par le marché San Miguel, juste derrière la plaza mayor. Il date de 1916 et ravit aussi les touristes puisqu’on y trouve surtout des tapas. Mais c’est très sympathique. On peut aussi se promener dans les vielles rues, puisqu’on est au cœur du Madrid historique, et admirer les magnifiques portes. J’ai pratiquement obligé Marichéri à les photographier toutes, tellement j’adore.

Enfin bref, comme dirait L’Ado, si on va à Madrid, on est obligé de passer au moins une soirée sur la Plaza Mayor. Et on est obligé d’y retourner le jour, pour faire du tourisme cette fois. Je ne suis pas sûre de vouloir savoir pourquoi il prétend qu’on n’arrive pas à faire du tourisme le soir, à Madrid…

Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mardi tourisme: la plaza Mayor, Madrid

  1. Claire dit :

    on n’arrive pas à faire du tourisme le soir, à Madrid…
    ==> Ouep, je confirme!
    Merci de raviver mes souvenirs, en attendant de pouvoir y retourner voir les amis, qui entre temps m’ont abreuvée de photos magnifiques de Madrid by neige… Avant de galérer comme des fous pour se déplacer (je trouvais que déjà par temps de pluie c’etait le foutoir, alors là…).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s