Apprendre moyennement l’histoire anglaise en s’amusant: épisode 3


Toujours dans l’espoir de détendre l’atmosphère, je continue à massacrer allègrement l’histoire de l’Angleterre. On s’était arrêté juste après la conquête romaine. Vous allez rire, j’ai pensé qu’on pouvait reprendre à ce moment là et parler vaguement (parce que, encore une fois, je n’ai strictement aucune compétence) de l’Angleterre romaine jusqu’à la chute de l’empire. Qui est tombé mollement quand même en Angleterre, ça a pas été spectaculaire, il faut bien le dire.

Source

Alors donc, les romains et assimilés s’installent tranquillement dans le sud de l’île, c’est à dire dans l’Angleterre actuelle. Comme l’écrit Agricola (plus connu sous le nom de Tacite) : « les britons adoptent les bains et les festins à la romaine. Les natifs naïfs considèrent ces nouvelles coutumes comme la culture alors qu’elles sont en fait les instruments de leur servitude ». C’est dire toute l’estime que Rome a pour sa lointaine province britannique. Les romains, probablement pour tromper l’ennui et ne plus penser à l’humidité ambiante, construisent à tout va. Déjà, ça occupe les locaux. Pour la plus grande joie des archéologues, on crée des villes, des villas, des temples, des bains (je conseille vivement la visite de Bath d’ailleurs), des routes pavées et pas que en Carmélide….c’est bien simple, dans certains coins d’Angleterre, il suffit de se baisser pour tomber sur une mosaïque romaine ou un bout de poterie. Si. Même dans notre jardin à Colchester, on ne pouvait pas planter une fleur sans trouver des trucs romains, ça serait vite devenu lassant si je n’avais pas été aussi nulle en jardinage. Je m’éparpille…Enfin bon honnêtement, il ne se passe pas grand-chose pendant plusieurs siècles en Angleterre, c’est le train-train comme dans n’importe quelle autre province de l’empire romain. On ne va pas s’éterniser non plus, les envahisseurs saxons vont finir par s’impatienter. Cela dit, heureusement qu’ils étaient là pour mettre un peu d’ambiance.

Dès le troisième siècle, l’avenir de la province romaine britannique commence à sentir le roussi, littéralement puisque les pictes s’allient aux irlandais pour mener des raids un chouia destructeurs dans le Nord et l’Ouest de l’Angleterre, probablement parce que le climat y est aussi humide que chez eux, ils n’étaient pas dépaysés. C’est important pour un envahisseur, de ne pas avoir le mal du pays. Ils flanquent tellement le bazar en Angleterre que le grand chef de l’empire romain, l’empereur Valentin est obligé de venir en personne remettre de l’ordre en 343. Manque de chance, le pays ne lui plait pas du tout. Heureusement qu’il n’a pas pris le temps de laisser un avis sur trip advisor, parce que ça aurait saigné, un peu comme ces pauvres britons délaissés face aux barbares…C’est quoi ce coin paumé au fin fond de l’empire ? Non seulement il faut trente ans pour y aller (depuis Rome donc), mais il fait un temps pourri et les habitants sont des crétins finis! Le premier plouc venu un peu gonflé, peut leur faire croire qu’il est le vrai empereur, et ils gobent tout. En 383, un certain Magnus Maximus arrive à persuader, juste sur sa bonne bouille, la moitié du pays, garnisons romaines comprises, qu’il est leur véritable patron. On voit bien que les anglais n’avaient pas internet à l’époque, pour croire sans réfléchir n’importe quelle fake news comme ça…je sens que je m’éloigne du sujet.

Dégoutés par autant de bêtise, les romains retirent une partie de leurs troupes en laissant tout l’ouest du pays se débrouiller comme il peut avec les invasions barbares, ça leur apprendra, à ces petits crédules. Honnêtement, on sent bien que les romains cherchent à se débiner par tous les moyens et tous les prétextes sont bons pour regagner Rome. Ils ont déjà assez à faire comme ça avec la pagaille sur le continent, ils ne vont pas s’embarrasser avec une ile perdue là-bas dans son coin. Ces pauvres britons sont lents à comprendre qu’on les abandonne à leur sort et aux saxons. Ils demandent une première fois l’aide de l’empereur Honorius en 411, qui leur conseille de prendre un peu sur eux et d’arrêter de chouiner. Ils remettent ça en 446 et la réponse est encore plus cinglante. Rome n’a pas que ça à faire, qu’ils se débrouillent tous seuls. Après tout, si ça amuse les saxons de les envahir, c’est leur problème. Pendant ce temps-là, ils n’attaquent pas Rome…C’est pas glorieux comme fin tout ça…

Bon cela dit, comme ça me manque, je pensais faire un petit top 10 sur l’Angleterre romaine demain, avant de passer à l’épisode suivant, vous en pensez quoi?

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Apprendre moyennement l’histoire anglaise en s’amusant: épisode 3

  1. nannie06 dit :

    Il faut varier les plaisirs !

    Aimé par 1 personne

  2. Anna dit :

    Mais je croyais qu’elles étaient pas pavées, les routes, en Carmelide, justement…

    J'aime

  3. Joëlle dit :

    Ma phrase préférée: “C’est important pour un envahisseur, de ne pas avoir le mal du pays.” 😅 En même temps, c’est tellement vrai!
    Et j’ai comme l’impression que les Brexiteurs actuels ont largement hérité du mépris très latin (😱) de Tacite/Agricola pour les “subcultures”.
    Je suis partante pour le top 10 de l’Angleterre romaine!
    Bonne journée, bon courage pour le homeschooling 🧮🌏📝. En tout cas, pour l’histoire, on peut te faire confiance!

    J'aime

  4. Agricola a tout résumé du principe de la colonisation culturelle !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s