Throwback Thursday thunder: stay at home mum


J’ai dû remplir un énième formulaire administratif cette semaine (c’est fou, cette passion très française pour la paperasse), où je me suis déclarée comme mère au foyer. Je préfère nettement le « homemaker » anglais, neutre et positif: on ne garde pas bêtement les gosses à la maison, c’est constructif, on fait tourner le foyer. Mais ce qui m’horripile bien plus, ce sont les regards méprisants qui vont avec quand la personne en face lit donc ce « mère au foyer » , ajoutez mes 5 enfants et je suis cataloguée. Du coup, je ressors une vieille colère: oui je suis mère au foyer, et alors? Ça fait des années maintenant que je n’ai pas mis les pieds dans une salle de classe, devant des élèves. Et soyons clairs, c’était plus un passe-temps qu’autre chose, on ne risquait pas de bouffer avec mes clopinettes. Je crois que j’ai déjà mentionné une ou deux fois que j’adore aussi cuisiner, par pure gourmandise et que donc, effectivement je passe du temps derrière mes fourneaux. Pour certaines, ça justifie de me lapider au nom de préjugés débiles. Le cliché de la mère au foyer nunuche et limite asservie est tellement ancré dans les mentalités qu’il ressort souvent. Et ça me contrarie grandement.

source

J’ai eu droit régulièrement à des tas de réflexions pas du tout caricaturales, allant de mes capacités d’intellectuelles forcément limitées pour n’être que Maman au foyer à des comparaisons osées avec une carpette matrimoniale. Vous devriez en parler à Marichéri, il risque d’être surpris. Très surpris. Mais ma préférée ça reste le fait qu’apparemment, je suis une traître. Rien que ça. Je condamne à moi toute seule la cause féministe. Ah ben je ne savais pas. Ce qui confirme par la même occasion les suppositions sur mes capacités de réflexion défectueuses. Je croyais bêtement que les gros cons qui harcèlent les femmes, les publicitaires sexistes, les patrons qui paient moins leurs salariéEs, les fabriquants de jouets qui conditionnent les gamines dès la naissance posaient problème. Pas du tout, la vrai cause des inégalités hommes-femmes, ce sont ces collabos de mamans au foyer (une parenthèse. Et les papas au foyer? Dans quelle case les mettent ces professionnels du jugement péremptoire?). Je fais style, mais c’est évident, je suis une fausse féministe. Parce que je ne rentre pas dans les cases que d’autres ont choisi pour moi, la société me juge….c’est marrant ça me rappelle quelque chose….et ça ne mérite même pas de réponse. Je ne vais pas me justifier, ni expliquer mes choix, c’est ma vie.

Le trip: « toi qui as fait des études, tu as raté ta vie parce tu n’as pas une brillante carrière » est pas mal non plus. Je ne vais pas vous sortir « maman, c’est le plus beau métier du monde » , déjà parce que ce genre de niaiserie me donne envie de vomir. Le mythe de la maternité béate et bêlante, ça m’exaspère au plus haut point (Ça va, vous avez juste un utérus en état de marche, ça ne fait pas de vous une sainte martyre, il faut se détendre un peu). Mais surtout, c’est totalement faux, maman n’est pas un métier et ce n’est pas beau. Vous avez déjà changé une couche? C’est répugnant. Pour en revenir à cette histoire de vie ratée parce que je n’ai pas de brillante carrière malgré mes études (si, si je parlais de ça plus haut, mais je suis énervée alors je m’éparpille encore plus que d’habitude), justement ça ne me convenait pas du tout. Et puis, ce n’est pas un chouïa limité, voire vénal de ne juger la valeur des autres qu’à leur carrière? Non parce que j’en connais qui ont la fameuse brillante carrière et qui sont pourtant des cons finis. Prétentieux, incultes, égoïstes et sans aucun humour. Et il faudrait que je leur ressemble pour réussir ma vie? Ça ira merci, je préfère rester une ratée alors, une pauvre bobonne au foyer.

Effectivement, il y a treees longtemps je n’envisageai pas ma vie comme ça. Pourquoi, la vôtre se passe exactement comme vous l’aviez prévu à 20 ans? Aucune surprise, aucune fantaisie, juste une route bien lisse et toute tracée? C’est à mourrir d’ennui. Je ne voulais pas me marier et encore moins avoir des enfants, je voulais faire le tour du monde, aller à l’aventure (comme quoi, c’était déjà mal barré pour la brillante carrière). Et bien, ma vie avec Maricheri et mes enfants c’est une merveilleuse aventure, bien mieux que tout ce que je pouvais imaginer. Il n’y a aucun renoncement, aucune routine au contraire, et non je ne suis pas la boniche. J’ai eu la chance incommensurable d’entamer une discussion qui dure depuis 22 ans, c’est drôle (très drôle) et plein de surprises, et on choisit ensemble ce qui est le mieux pour nous, sans nous soucier de l’opinion des autres, des cases dans lesquelles on voudrait nous faire rentrer ou de l’image qu’on renvoie. Quand on est occupé à vivre sa vie, on n’a ni le temps ni l’inclinaison pour aller juger celle des autres. Je dis ça comme ça….

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Throwback Thursday thunder: stay at home mum

  1. On ressent toute la colère et à quel point ce sujet est vif chez toi mais à vrai dire je te comprends ! Les gens se mêlent toujours de ce qui ne les regardent pas, c’est désastreux !

    J'aime

  2. Aurel dit :

    Bien dit ! Et toc…

    Aimé par 1 personne

  3. Frédérique dit :

    Comme toujours , tres bien dit . Ah les fichues cases dans lesquelles on veut nous mettre ..

    Aimé par 1 personne

  4. Dame Abothine dit :

    Tu as de la chance de pouvoir te le permettre, c’est aussi cela que les gens jalousent. Moi je suis enseignante et mon mari smicard. Sans mon salaire, des clopinettes effectivement, on coule. Pour les mêmes raisons, nous n’avons qu’un enfant. Bref, j’ai fait le deuil d’avoir une vie comme la tienne car je mesure le fait qu’on doit être responsable de ses choix et les assumer, comme tu le fais.

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      Je ne parlais pas du salaire des enseignants en France, je ne me permettrais pas de le comparer à des clopinettes, je ne sais pas du tout combien vous touchez. J’étais prof de français en primaire en UK, on est contractuel, à l’année scolaire, payé en fonction du nombres d’heures de cours (et ça change selon les écoles, ça dépend de leur motivation à proposer des langues étrangères, ce n’est pas obligatoire). Je ne voulais pas te vexer.

      Aimé par 1 personne

  5. Gwen 35 dit :

    Mêmes choix de vie, et j’ai toujours considéré que nous avions de la chance de pouvoir le faire, effectivement. Mon mari cadre avec des horaires de bureau classiques, et moi infirmière, on se serait vus très peu, pour un gain financier faible et une vie qui ne NOUS aurait pas convenu. J’ai rajouté chiens et chats aux enfants, un trio de chaque me plaisait bien, et les réflexions style « tu ne t’ennuies pas ? Moi, je ne pourrai pas, je deviendrai folle ! » me faisaient bien rigoler….moi, c’est en courant derrière le temps en permanence que je serai devenue folle, on s’est bien amusés avec les enfants ! Pour être tout à fait honnête, j’ai douté à 2 moments, quand il a fallu financer les études, ça a été un peu plus difficile financièrement, et j’ai un peu culpabilisé de laisser ça sur les épaules de mon mari sans y prendre part…et puis ça l’a fait, et puis ils ont quitté le nid, et sans enfants au foyer, je ne me sentais plus légitime non plus, mais mon mari est un amour qui me rassure depuis 25 ans…

    Aimé par 2 personnes

  6. la girafe dit :

    Wahhou, merci ! C’est vrai que moi qui ait été élevée dans le culte du « sois indépendante, trouve un job et cramponne-toi-y », qui me suis mariée tard, avec une femme, et qui n’ai pas d’enfant, ton choix de vie est quelque chose que j’ai du mal à appréhender, et du coup c’est cool d’accéder à ton ressenti. C’est toujours utile de s’ouvrir un peu les chakras ! Je me rappelle d’avoir grincé des dents quand mon père (instit pendant 35 ans, pas le type le plus fermé du monde, pourtant) m’a sorti qu’une de mes amies, prof comme moi, et devenue mère au foyer après la naissance de sa petite 2ème, avait « profité » de l’Etat parce qu’elle avait fait ses études grâce à des bourses… Profité ? En quoi ? Elle n’avait fait que s’éduquer et n’avait pas signé un engagement à vie avec l’Educ Nat’, bon sang !

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      Je me dis aussi que si je n’étais pas derrière pour assurer l’intendance et la stabilité pour les enfants, on ne pourrait pas avoir la vie qu’on a choisie, en changeant de pays tous les 10 ans en moyenne. Après, on n’a pas eu le choix au départ, pas moyen de faire garder L’Ado quand il est né en Irlande. Il n’y avait aucun accueil de petite enfance comme en France et l’école commence à 4 ans. Il a fallu prendre une décision. On gagnait exactement la même chose, mais Maricheri avait la possibilité d’une promotion immédiate, pas moi. C’était purement matériel, il serait bien devenu papa au foyer! Après, j’ai repris des études pour être dans l’enseignement, en Irlande. Sauf qu’en Angleterre, je ne pouvais être que contractuelle (c’est le système anglais qui veut ça pour prof de langue en primaire, ce n’est pas un choix personnel). C’est déjà compliqué et avec 5 enfants, ça devenait difficile à gérer pour au final dépenser plus en nounous que ce que je pouvais gagner. Disons qu’on a essayé de faire au mieux avec ce que les circonstances nous imposaient. On aurait pu faire d’autres choix, on a fait ce qui convenait le mieux à notre famille et notre mode de vie.

      Aimé par 1 personne

  7. celine49 dit :

    Bah je suis sûre que je l’ai déjà dit mais moi je bosse (sauf le mercredi) et j’ai droit à des remarques parce que j’arrive à l’école à 19h et pas à 16h30 🤨
    Ben oui comme dit plus haut je bosse ah ah 😇
    Bisous et t’inquiète va !!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s