Mrs Beeton’s traditional Christmas pudding


Pour essayer de me mettre dans l’ambiance, je ressors la recette de Christmas pudding de l’incontournable Mrs Beeton. Je la ressors mais je ne la conseille pas, c’est juste pour le fun. Isabelle Beeton est une icône culinaire anglaise. Cette épouse de vicaire, née en 1836, a écrit le très célèbre « Mrs Beeton’s book of Household management », un peu le Larousse ménager anglais. On imagine aisément que cette bible aurait pu être écrite par une vieille dame, mais pas du tout. Le livre est paru en 1861. Cela dit, cette pauvre Isabelle était l’aînée d’une famille de …21 enfants, et elle a dû s’occuper très tôt de ce troupeau ses frères et sœurs. Ça lui confère une certaine expérience en matière de gestion d’un foyer victorien (et ça me met en joie aussi, 5 enfants, finalement c’est de la rigolade!). Elle a écrit également beaucoup d’articles de presse et devant son succès, son mari a créé une revue pour femmes, traitant de sujets essentiels tels que « amusement suitable for proper ladies », comment engager un valet de chambre, comment traiter les animaux, comment découper un poisson, comment broder un écusson, et même que faire de ses enfants, ce qui a l’époque victorienne est d’une audace folle. Mrs Beeton est morte en 1865, à juste 28 ans. Pour surmonté son chagrin, son vicaire de mari a continué à publier régulièrement les textes de sa femme pendant des années, en regroupant les articles parus dans divers journaux ou des inédits. L’ouvrage le plus connu est le « Mrs Beeton’s all about cookery », qui rassemble toutes ses recettes de cuisine.

Ayant la chance d’en posséder un exemplaire, d’une réédition datant de 1907, je me suis contentée de traduire littéralement. On trouve facilement des version plus modernes et comestibles du Christmas pudding sur internet, ou des traductions modernisées de Mrs Beeton, mais j’ai voulu vous faire connaître l’original. Je tiens à préciser que je n’ai jamais essayé, et je n’ai pas l’intention de le faire. C’est à vos risques et périls!

Ingrédients:
8 onces de sucre
8 onces de graisse ou suif râpé finement
8 onces de raisins secs
8 onces de raisins épépinés et coupés en deux
8 onces de fruits rouges lavés et séchés
4 onces de zest de fruits confits mélangés
4 onces de farine
4 onces de mie de pain
2 onces d’amandes blanchies
1 citron
4 œufs
Une cuillère à sel de noix de muscade râpée… bon je suis gentille, il est bien indiqué saltsponfull, mais pour les français, on dira une pincée.
Une demi cuillère à thé de sel (une cuillère à café donc)
Un quart de pinte de lait ( à peu près 150 ml)
1 verre à vin de brandy

Et si ça vous donne vraiment envie d’essayer, voilà comment procéder, ça a le mérite de la facilité:
Mélanger tous les ingrédients secs, rajouter les œufs battus, le lait et le brandy, et faire cuire au bain Marie pendant 5 à 6 heures. Mrs Beeton précise que son Christmas pudding est suffisant pour 8 à 9 personnes.

Pour rester totalement traditionnel, pensez à glisser une pièce en argent dans le pudding et comme disent les anglais: bonne appetiteuh!

Les merveilleuses publicités de 1907:

20131114-180957.jpg

Le livre de Mrs Beeton:

20131114-181044.jpg

Cet article, publié dans xmas, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Mrs Beeton’s traditional Christmas pudding

  1. « Je la ressors mais je ne la conseille pas » : j’adore !!!

    J'aime

  2. Agdel dit :

    Après un copieux repas bien arrosé, c’est frais et léger, non ? C’est un hasard si le nom de cette dame (et sa recette) me fait penser à « béton » ?

    J'aime

  3. Joëlle dit :

    Génial, ce livre! L’extrait met bien dans l’ambiance, on est en pleine transition énergétique (oops) de l’époque victorienne!
    Quant à la recette, je suis déçue, il manque la partie expliquant que l’on doit laisser le Christmas pudding vieillir pendant des semaines avant de l’apprécier, flambé et servi avec une crème anglaise 😋. Comment je le sais? J’étais membre de l’English Club de mon tout petit collège et tous les ans, fin novembre, le prof nous faisait réaliser le fameux pudding dans les locaux de la cantine, avec effectivement la graisse de porc, les raisins de corinthe et tout le reste… Ton billet a réveillé tout plein de souvenirs, merci!

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Si on disait que la bouffe anglaise etait « speciale il y a quelques annees ce n’etait pas faux 😀 LOL

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s