Thursday Thunder: it is *not* coming home


Je l’ai déjà dit, je suis le foot depuis toujours (après le rugby certes, mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui). Il y a encore 26 mois, je supportais, pas toujours dans le même ordre : la France, l’Irlande (quand ils parvenaient à se qualifier) et l’Angleterre. Ça me surprenait moi-même. Comme une bonne famille franco-irlandaise (et fan de rugby…ah ben finalement, on y revient), on pratiquait avec fougue le anyone but England connu aussi des écossais et des gallois (supporter n’importe qui jouant contre l’Angleterre). Et puis un jour, sans qu’on y prenne garde, on s’est mis à encourager l’Angleterre. D’abord timidement, presque en catimini tellement on était étonné, et puis finalement, on a plongé joyeusement : go England! Mais ça, c’était il y a 26 mois. Parce que hier soir, même les membres de la famille nés en Angleterre étaient, non pas pour les croates, mais contre les anglais…anyone but England. Again.

Source (STFU=shut the fuck up= ferme ta gueule)

Les supporters de foot sont les mêmes partout. Il y a malheureusement dans tous les pays, des cretins dégénérés qui utilisent le sport comme excuse nationaliste pour tout casser. Mais bizarrement, il y en a beaucoup en Angleterre (dans quel autre pays on éprouve le besoin de saccager un magasin IKEA pour « fêter » une victoire contre la Suède?) et cette fois, on les a bien remarqués. Ils n’ont pas été éclipsés par les 90% d’autres supporters anglais, pacifistes et vraiment amateurs de foot, eux. Partout, de sombres fachos profitent d’un événement sportif et festif pour tomber dans des récupérations nationalistes à vomir. Mais cette fois, on n’a pas pu se boucher les oreilles devant les vociférations de quelques excités, y compris Farage et ses potes du UKIP. Alors que ces connards se gargarisaient des résultats d’une équipe dont la majorité des joueurs est issue de l’immigration, mais ne demandons pas à un raciste d’être logique. Désolée pour mes amis anglais qui supportaient juste sincèrement leur équipe sans y voir aucune revanche nationaliste sur la terre entière, sans relent impérialiste, sans réthorique fasciste sur la supériorité supposée de l’anglais sur les autres nationalités, sans récupération brexiteuse puante, mais les « it is coming home » de cette minorité d’excités xenophobes m’ont un chouïa énervé. Non, le foot ne « rentre pas à la maison ». Le foot ne vous appartient pas. Déjà, le principe d’une coupe du monde, c’est bien de profiter avec toute la planète d’un monument sportif et festif. Ce n’est pas la troisième guerre mondiale. C’est un jeu. Pas un moyen d’étaler la supposée supériorité intrinsèque de l’Angleterre à la face du monde. Alors voilà, à cause d’une minorité xenophobe prête à instrumentaliser n’importe quoi pour étaler sa haine de l’autre, hier soir, j’espérais une victoire croate, alors qu’il y a encore 26 mois, j’aurais pris plaisir à encourager une équipe anglaise jeune et sympathique qui a donné tout ce qu’elle pouvait. Anyone but England. It is not coming to your home.

Et ça m’a contrarié. Je me suis rendue compte que je tombe au même niveau que tous ces connards qui ne sont pas fichus de voir le sport pour ce qu’il est et y déversent tous leurs fantasmes nationalistes. Je n’ai pas juste regardé un match de foot hier soir, j’ai espéré une défaite de l’Angleterre, bêtement, sans apprécier le spectacle. A cause des brexiteurs. En fait, ils ont mis une telle charge politico-fasciste dans une simple rencontre sportive que je ne peux plus y voir autre chose non plus, et c’est horripilant. Je me suis énervée moi-même. Et puis, j’ai vu passer les messages soulagés d’amis français restés en Angleterre. Ceux qui commençaient à craindre une finale France-England parce qu’ils avaient peur physiquement des hooligans. Ceux qui espéraient que les croates d’Angleterre n’allaient pas avoir de problème…on en est là en brexitland, quand on est étranger, on craint pour sa sécurité à cause d’un bête match de foot. Oh, d’ailleurs, il n’y a pas que les étrangers qui tremblent, il y a aussi les anglaisES…parce que les violences conjugales explosent pendant les matchs. Ce n’est pas spécifique à l’Angleterre, mais le problème y est particulièrement exacerbé. Alors sans être hilare, j’étais soulagée finalement, tant pis pour la grand majorité des supporters anglais sympathiques et juste amateurs de foot. But anyone but England.

À quoi ça tient quand même, de supporter une équipe. Il m’a fallu quelques années pour encourager l’Angleterre, sans que je fasse exprès d’ailleurs, et mon soutien tout neuf s’est envolé en un instant. Il n’y a pas à dire, c’est idiot tout ça…Mais bon, le principal, comme l’a dit un pote français en Angleterre (il se reconnaîtra) c’est bien que football is coming home, yes, but home to France!

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Thursday Thunder: it is *not* coming home

  1. C’était très exactement mon état d esprit en regardant le match hier soir…Pourvu que ce n’en soit pas l’Angleterre, en pensant à tout ce que j’ai lu et appris sur ce blog, dans le sens évidemment de ne pas favoriser cette montée nationaliste…Hormis cet aspect que l’envie meilleur gagne dans un beau match pour le plaisir de tous

    J'aime

  2. Que le meilleur gagne … ces correcteurs😏

    J'aime

  3. Cecile dit :

    Chez nous aussi on suit cette CDM avec passion. Et pour exactement les mêmes raisons qui vous font dire « anyone but England » on aurait souhaité que la Croatie perde … et de facto que l’Angleterre l’emporte. Mon époux est de nationalité bosnienne, il a des raisons très personnelles de ne pas aimer les Croates (il avait 19 ans quand la guerre a éclaté en ex-Yougoslavie et s’est battu pour défendre la Bosnie) mais surtout il n’apprécie pas beaucoup le côté « 100% catholique » de cette équipe, et pire encore, le nationalisme (pour ne pas dire néo-fascisme) des supporters croates. Le soir de la victoire en demi finale, les gens sont descendus en masse dans les rues en Croatie (notamment Zagreb) pour « fêter » … Dans la foule, il y a ceux qui aiment le foot et il y a ceux qui aiment avant tout l’idée de victoire sur les adversaires … Peu de gens le savent, mais la division de la Yougoslavie en plusieurs états indépendants est loin d’avoir apaisé les tensions car dans tous ces pays, les 3 peuples cohabitent encore, mais avec plus de difficulté et le sport est souvent prétexte à humilier et écraser les communautés adverses … Ceci dit, mon époux a reconnu que les Croates ont mieux joué que les Anglais et méritent leur place en finale. Il soutient maintenant la France !
    Au dela du sport, je comprends qu’il soit difficile pour vous de ne pas rejeter en bloc tout ce qui a trait à l’Angleterre post Brexit … et je comprends aussi que votre réaction de rejet vous fasse réfléchir sur la justesse de vos sentiments. Est-ce bien normal de détester d’emblée une équipe ?
    Mon époux dit souvent à propos des peuples qu’il a autrefois combattus : « si je me comporte comme ceux qui nous ont tenté de nous exterminer, si je deviens comme eux raciste et intolérant, alors ils auront vraiment gagné … et ça c’est hors de question »
    Bises de Barcelone

    Aimé par 1 personne

  4. Les grandes compétitions sportives ont toujours été politiquement instrumentalisées… regarde les JO de 1936, regarde ceux de 80 (Moscou où les USA ne sont pas allés) et ceux de 84 (LA où l’URSS n’est pas allée), …
    Les relents nationalistes sous-tendent presque chaque rencontre sportive internationale, quel que soit le pays. C’est très triste car ça va à l’encontre de l’esprit du sport et du beau jeu, mais c’est une réalité qu’il ne faut pas oublier…

    Aimé par 1 personne

  5. carrie4myself dit :

    Le sport devient trop un phénomène de société. Comment faire? Ne pas regarder le foot…… 😉

    J'aime

  6. Mélina Bee dit :

    Eh bien du coup, ils rentrent à la maison et sans rien. Les journaux étaient teeeellement fatigants ces derniers jours avec leur « it’s coming home »… Cela dit, le journal South Wales Echo n’a pas fait de une avec « it’s coming home » 😉 Je n’étais ni pour les croates ni pour les anglais, mais j’ai eu de la peine quand les anglais ont perdu parce qu’il y a des joueurs que j’aime bien dedans ahah
    Quand nous avons été au pub regarder le match France Belgique, des types nous ont demandé si on était française, nous avons dit oui pour nous et notre amie qui est galloise a dit qu’elle était galloise mais supportait la France, les hommes ont dit « yes, anyone but England! Good luck France ». Et nous avons un peu parlé et un des deux types m’a dit que le problème n’est pas tant que l’Angleterre gagne, ça, on s’en fiche, c’est que si jamais ils gagnaient ils allaient en parler pendant des années et ça c’était insupportable, les anglais sont arrogants pour beaucoup de gallois car ils voient souvent les gallois comme des « bouseux »… C’est leur condescendance qui encourage le « anyone but England »…
    Sinon, à part ça, quelqu’un a dessiné en énooooooorme sur le sable à Barry « it’s not coming home » et ça nous a quand même bien fait rire ici 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s