Thursday Thunder: the Irish 8th amendment


Comme j’attire toujours les trolls et autres grincheux avec mes colères du jeudi, j’ai décidé d’y aller à fond aujourd’hui: on va parler avortement en Irlande. Je sens que je vais encore recevoir des tas de messages charmants…alors je préviens de suite, je ne laisserai passer aucun commentaire insultant. Voilà. Et je précise aussi que je ne cherche pas à imposer mes idées sur la question à qui que ce soit. Chacun est libre de penser et faire ce qu’il veut. C’est justement ce qui pose problème en Irlande. Les femmes ne sont pas libres de faire ce qu’elles veulent. Il est grand temps que ça change.

Source

Les législateurs (mâles) ont décidé pour les femmes depuis la création de la république d’Irlande: l’avortement y est interdit dans tous les cas. Tous. Absolument tous. La gamine à peine pubère qui s’est faite violée et risque des complications physiques et psychologiques dramatiques? Non, elle ne peut pas avorter et si ses parents insistent bêtement, ce sont eux qui iront en prison. La femme qui se vide de son sang en pleine fausse couche? Ah non désolé, on ne peut rien pour elle tant qu’il y a un soupçon de vie dans le fœtus à l’agonie. Ah ben c’est ballot, c’est trop tard voilà qu’elle est morte maintenant. Comme ça en plein hôpital. Devant des médecins qui n’ont pas bougé d’un pouce et alors que le fœtus n’avait aucune chance de survie. Ça vous choque? Ce ne sont que deux exemples (véridiques, je précise pour les trolls, je sais que ça leur fera plaisir). Alors libre à chacun d’avoir les convictions qu’il veut, mais quand on en arrive à laisser mourir une femme au nom du respect de la vie, il n’y a pas comme un problème?

En Irlande, je me suis vue refuser la pilule, par une médecin dont ça heurtait aussi les convictions religieuses. Mais enfin, je ne lui demandais pas de prendre la pilule elle-même, juste de me la prescrire! J’accepte qu’elle soit contre la contraception, pourquoi ne peut-elle accepter que je sois pour? Quand j’attendais L’Ado puis GeekAdo, j’ai dû passer et repasser maintes fois devant la poignée de manifestants rassis qui campaient en face du national maternity hospital, avec leurs pancartes à vomir. Ces braves gens étaient tous concernés au premier degrés bien sûr, puisqu’il y avait essentiellement des vieux types aigris et des bonnes sœurs. Je ne veux pas juger de leur vocation, mais si effectivement elles sont concernées par l’avortement, elles ont peut être à changer de voie. Déjà, pourquoi manifester contre l’avortement alors qu’il est interdit par la constitution? Parce qu’en Irlande, les services de santé prennent en charge les soins et accompagnements post avortement. Parce qu’on trouve dans les salles d’attente des médecins des dépliants style agence de voyage, avec prix du ferry et tout, pour aller se faire avorter en Angleterre. Il y a même des réductions avec la carte étudiante. Et vous serez soignée au retour par un gentil docteur. Celui (ou celle) qui peut tout à fait légalement vous donner des conseils pour choisir votre clinique en Angleterre. Par contre, si il (ou elle) pratique l’avortement, il/elle risque la prison. Et vous avec. A part ça, le système n’est pas du tout hypocrite.

Et puis en Irlande, il y a des gens, femmes mais aussi beaucoup d’hommes, jeunes mais aussi beaucoup moins jeunes, athées mais aussi croyants, qui se font entendre. Les mentalités bougent, bien plus vite que les politiciens. Le 25 mai prochain aura enfin lieu un référendum pour abroger l’article 8 de la constitution qui interdit l’avortement. Le manifestant que j’aurais mordu si Maricheri ne m’avait pas retenue et qui me félicitait pour mon ventre rond devant le National Maternity Hospital, ne pouvait pas savoir qu’il y avait L’Ado dedans. L’Ado, élevé par une mère et un père féministes et qui va pouvoir aller voter à l’ambassade d’Irlande à Londres. #repealthe8th

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Thursday Thunder: the Irish 8th amendment

  1. J’aime bien les trolls … . Faut bien dire qui y a pu que ça de nos jours !!! héhéhéhéhé

    J'aime

  2.  » quand on en arrive à laisser mourir une femme au nom du respect de la vie, il n’y a pas comme un problème? » Tellement… ça me sidère et me dépasse autant que « Dieu n’est qu’amour' » mais pas entre 2 personnes de même sexe parce que bon, « c’est contre-natureeeeuh » Ah. (M. le Troll qui passe par là, oui, je suis catho ne t’en déplaise…)

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il y a beaucoup de cathos pratiquants qui font campagne pour abroger le huitième amendement. Il y a plusieurs années (12 je crois), quand on vivait encore en Irlande, la chaîne de télé d’état RTE avait eu l’idée d’organiser un débat sur la question avec des intervenants concernés au premier degrés, c’est à dire des évêques. Ils avaient consciencieusement trié le public qui pouvait poser des questions, presque que femmes mais avec une moyenne d’âge de 80 ans, crucifix au cou en bonus…et bien ces braves mamies ont étrillé ces messieurs! L’une avait demandé où il est marqué dans la bible qu’on doit mourir en couches en laissant 24 orphelins derrière? C’était génial, ça m’a beaucoup marqué.

      Aimé par 1 personne

  3. Catwoman dit :

    L’autre jour, je regardais un reportage sur la situation en Italie où l’avortement est légal depuis des décennies mais où il y a de plus en plus de toubibs qui se déclarent objecteurs de conscience ou même des hôpitaux qui ne recrutent QUE des objecteurs de conscience … Du coup, les femmes ont énormément de mal à avorter, même quand leur vie en dépend (là, c’était une septicémie qui ne pouvait être soignée tant que les bébés étaient dans le ventre: ils sont morts in-utéro, le médecin a refusé de les sortir et la mère est morte avec).
    Comme toi, je trouve abjecte qu’on refuse préfère la « vie » d’un embryon à celle d’une enfant où d’une femme qui est là face à toi. J’espère pour les irlandaises que le résultat du référendum sera positif mais elles devront se battre encore longtemps pour conserver le peu qu’elles vont acquérir 😢

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’espère que ça passera cette fois. Il y a eu deux référendum (référendi ?) quand on y vivait, à chaque fois rejette, mais de justesse la deuxième fois.

      J'aime

  4. En fait, dans tout ça, j’en viens à m’interroger sur le fait que certains ont peut-être un souci sémantique avec les mots « possibilité » et « obligation » (cumulé à un problème de logique dans les négations, au sens syntaxique) ?
    Parce que, si je suis bien d’accord que lorsque « tu n’as pas la possibilité de… », cela veut dire que « tu as l’obligation de ne pas.. ».. L’inverse, c’est « tu as la possibilité de… », donc « tu n’as pas l’obligation de… »
    Or c’est à se demander si pour certains il n’y a pas une équivalence entre « avoir la possibilité » et « avoir l’obligation » ?

    Aimé par 2 personnes

  5. Merci d’exprimer cette colère que je partage fort. J’espère que l’Irlande irait dans le sens des droits des femmes. Quand je pense que plusieurs pays font marche arrière à ce sujet, où tente de le faire, en ce moment ça me sidère, me colère et me désespère.

    Aimé par 2 personnes

    • pomdepin dit :

      Comme dit Ma plus haut, personne n’oblige ceux qui sont contre à quoi que ce soit…alors de quoi ont-ils peur? Le pire, c’est qu’il y a des femmes qui sont très engagées dans la campagne pour continuer à interdire l’avortement en Irlande. Je ne comprends pas…

      J'aime

  6. Rien à redire. #repealthe8th . Et pensons à nous battre pour que cela reste un droit en France et sans avoir à subir le jugement du monde médical…

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      J’ai eu aussi un médecin en Irlande qui disait qu’en matière d’obstétrique, il fallait laisser faire la nature…euh, la medicine sert à quoi alors? Malheureusement quand il y a des complications, laisser faire la nature n’est pas la meilleure option et c’est du vécu.

      Aimé par 2 personnes

  7. Frédérique dit :

    Tout à fait d’accord avec ton billet et les commentaires , je suis catholique , pratiquante MAIS pour le mariage pour tous ,aussi pour les prêtres , et pour l’avortement . Ma foi ME regarde et je ne vois pas au nom de quoi , ou au nom de qui, je vais obliger une personne à faire ceci ou cela ou lui interdire telle ou telle chose . Je ne comprends pas et je n’ ai jamais admis cette terreur religieuse imposee aux autres . Je suis une féministe basique , c’est tout .
    Merci pour ce billet , je partage sur FB .
    Frédérique

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est tout à fait ça. En interdisant l’avortement dans tous les cas, y compris quand la vie de la mère est en danger, ou quand le fœtus n’est pas viable, les soit disants pro Life imposent leur point de vue à tous, alors que légaliser offre juste un choix il n’y a pas d’obligation.

      J'aime

  8. carrie4myself dit :

    Ils en ont parle sur RTL ce matin ou une jeune tentait de convaincre une « vieille » qui n’arrêtait pas de dire: mais se rend t’elle compte cette jeune femme, qu’il y a une vie dans son ventre, une personne avec des doigts et des membres… euhhhh 😦
    C’est demain….. on croise les doigts.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s