Christmas time in an English School


Après deux jours intenses de Christmas plays (puisque j’ai la chance d’en subir une par gamin en primaire), et en plein préparatifs pour la xmas fayre, je suis épuisée. Je vous ressors le récapitulatif des réjouissances noelesques dans les écoles primaires anglaises. Ça n’arrête pas. C’est fatiguant, pour les parents je veux dire. Je ne parle pas de l’avalanche de cartes de Noël, puisqu’il faut obligatoirement en donner une à chaque enfant de la  classe et à tous les adultes travaillant à l’école, y compris la cuisinière et le jardinier. Du coup, on en reçoit aussi des tonnes en échange, que mes filles, en vraies petites anglaises affichent fièrement sur le rebord des fenêtres. Non, je parle des  activités scolaires, c’est à se demander comment les instits arrivent à caser tout ça en trois semaines de classe en décembre.

-il y a donc la fameuse Christmas play ou nativity play. Ça va, je me suis assez répandue sur la chose en long en large et en chanson. Les instits adaptent tous les ans des adaptations toutes prêtes et musicales d’adaptation de deux ou trois classiques qui ont un vague rapport avec noël (ce qui fait que quand on a la chance d’avoir pondu plusieurs fois, on se tape à peu près 5 fois le même spectacle sur plusieurs années). Bref, c’est adapté.  Et il faut y caser des tas de personnages improbables pour faire participer tous les gamins de l’école. Mes enfants ont interprété à tour de rôle et dans le désordre: des anges (comme personnages je veux dire parce qu’en vrai…), des flocons de neige, un âne, Marie, Joseph, un chameau, des étoiles, un rouge-gorge, un cadeau, des rois mages, un bœuf, des bergers et un sapin …je suis sûre que j’en oublie. C’est une plaie et c’est payant. Sans compter que les parents se tapent aussi de faire ou d’acheter les costumes. Par contre, c’est un bon moyen pour repérer les parents d’enfants uniques qui s’extasient avec émotion même chez les grands et les mères indignes qui regardent leur montre toutes les trentres secondes, baillent, ricanent bêtement aux moments émouvants et ne sont pas fichues de se rappeler si leur fille a fait  l’âne ou le pigeon l’année  dernière. En tout cas, c’était animalier. Je crois.

-le Christmas lunch

Là,  coup de chance c’est pour les enfants  uniquement, les parents ont  juste à payer. Comme je suis donc une mère indigne, je mets mes gosses à la cantine au lieu de me lever à 4 heures du  mat pour leur confectionner avec amour des risottos aux petits légumes bios  pour leur lunch box (personne ne rentre à la maison à midi, il n’y a pas le temps). Donc je paie déjà la cantine pour tout le trimestre, mais c’est pas grave, pour le Christmas lunch, il faut quand même que je donne £4 par gamin (£4,50 même pour celui du collège). Tout ça pour qu’ils mangent  un bout de dinde bouillie avec des choux de Bruxelles et de la cranberries sauce. Choses qu’ils refusent d’ailleurs à la maison, ma fille ayant réclamé  cette année une  pizza jambon fromage pour le réveillon. Mais c’est festif, puisqu’ils ont droit à des Christmas crackers et des couronnes pour le repas.

-le Christmas jumper day

Parce que dans cette période noëlesque, c’est sympa  de ne pas venir en uniforme à l’école. On peut donc en échange d’un don de £1 ou d’une boite de conserve  pour la banque alimentaire venir avec son plus beau Christmas jumper. Si. cette année, j’avais oublié. J’ai adapté de vieux pulls, un rouge pour PrincesseChipie, en y rajoutant un sapin en feutrine avec des paillettes collées par dessus, et un gris avec des flocons en feutrine rouges et des trucs brillants pour Wizzboy, c’est passé.

-La Christmas fayre

Aaargh, la Christmas fayre…finalement, je veux  bien subir trois Xmas plays d’affilée si je peux éviter la Xmas fayre. Il y a 3 ans, j’ai eu  un empêchement, je me suis contentée d’envoyer des Christmas cupcakes. Et d’accompagner les filles à l’école pour la deuxième fois de la journée, de revenir, puis d’aller les chercher. Et de revenir. Qui a dit que je ne fais pas de sport ? Le hall est décoré, il y a des activités désopilantes : si vous devinez le poids du Christmas pudding  à l’entrée, vous avez la chance de le gagner. Le stand des photos des instits déguisés en Père Noël fait généralement fureur. Pour 20 pennies, les enfants peuvent tenter de deviner qui se cachent derrière les barbes blanches et si ils les trouvent tous, ils gagnent un superbe lot (une gomme Justin Bieber, un stylo publicitaire…qu’est ce qu’on s’amuse!). Il y a toujours une queue monstre devant la grotte du Père Noël. L’excitation est à son comble, le vacarme aussi, puisqu’en plus des hurlements débiles de joie des enfants,  on a aussi la sono à fond dans toutes les classes, généralement calée sur les chants de Noël de Cliff Richard pendant deux heures en continu (alors que je suis sûre que c’est  interdit pas la convention de Genève,  en tout cas, ça devrait).

-le Christmas Carol concert

Avec des chants  de Noël certes, mais uniquement religieux , le Carol Concert  a lieu à l’église anglicane la plus proche de l’école , les enfants en uniforme sont massés devant l’autel, les parents emplissent bruyamment les travées.  L’assistance  compte aussi des catholiques, des mulsulmans, des indhous et des athées. En fil des ans, j’ai assisté à toutes sortes de Carol concerts. Il y a eu ceux de l’Ado, qui affichait un certain talent musical et s’est retrouvé plusieurs fois à faire l’accompagnement…au pipeau! Un vrai bonheur. Depuis, il s’est orienté vers la guitare électrique, il a même fait un groupe avec quelques copains. Je ne me souviens plus du nom, mais vus les bruits sortants parfois de sa chambre, ce doit être Killing cats ou quelque chose comme ça. GeekAdo lui déteste les spectacles, et pendant 4 ans, il a boudé ostensiblement dans la dernier rangée de la chorale. Le problème, c’est qu’il est grand, il dépasse donc du lot, et pendant tous les chants, on pouvait admirer sa tête renfrognée au dessus de la mêlée, un peu comme une ampoule sortant d’un étalage de chou fleur. Ça faisait tâche. Les seules fois où il ouvrait la bouche, c’était pour bailler. On a droit à un florilege d’hymnes religieux, que l’assemblée reprend  en cœur, y compris les hindous et les musulmans. J’aime beaucoup cette ambiance œcuménique, tout le monde profite du moment, joyeusement, sans que personne ne s’émeuve plus que ça quand un petit hindou ou une maman musulmane voilée chantent « Away in a manger »( hymne célébrant la naissance du Christ).

-la Christmas assembly

Là par contre, c’est à l’école, toujours avec les gamins qui chantent , mais c’est un mélange de chants religieux, de chansons pop (last chritsmaaaaaaas) et de poèmes ou petites saynètes célébrant  noël (en même temps si ça parlait  de  Pâques, ça ferait désordre). Au moins, c’est  gratuit. J’y aurais droit demain matin. J’en ris d’avance.

-le Christmas sing along

Ça ressemble beaucoup à la Christmas assembly, sauf qu’il n’y a que des chansons et que, comme son nom l’indique, les parents sont invités à participer. O joie.  Depuis des années, je chante en play back, et comme je suis une mère indigne et cynique certes, mais aussi un chouïa émotive « Joy to the world » me fait pleurer à chaque fois, sans parler de « do they know it’s Christmas Time » .

-la Christmas party

La dernière après-midi d’école avant les vacances, les enfants s’empiffrent de bonbons, font des jeux et regardent des films de Noël. Pour bien les calmer  avant de les rendre, bourrés de sucre à leurs malheureux parents.

Si on rajoute les répétions , les horreurs œuvres sublimes que les gamins confectionnent (calendrier, carte, décoration comme la magnique euh..chose en photo, faite par PrincesseChipie…), on ne peut pas dire qu’ils apprennent grand chose à l’école en décembre. Enfin si, ils apprennent la magie de Noël.

Cet article, publié dans société, xmas, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Christmas time in an English School

  1. froggymums dit :

    moi je viens de dire à la mienne pas de disco lundi, non non non c’est de 5h15 à 6h15, j’ai pas envie de refaire le trajet jusqu’a l’école, elle a fait la tête mais t’en pis.

    J'aime

  2. Hara-Kiri dit :

    Je suis épuisée rien qu’à te lire!

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Apres on ne s’étonnera pas que des le 26 dec., ils enlèvent tout! Saturation de l’esprit de Noel, allons aux soldes! LOL

    J'aime

  4. Il semble ravi de son Xmas jumper, WizzBoy ❤
    Je crois que ça me convient bien qu'il y en ait un peu moins ici autour de Noël….

    J'aime

  5. Emma June dit :

    Comme Hara kiri! Je n’en reviens pas de tout ça (et qu’en plus beaucoup soit payantes :-/ )
    Mais ça doit bien plaire aux enfants j’imagine…
    Moi j’ai un enfant unique alors je serais sûrement la mère émerveillée 😉
    Bonne journée.

    J'aime

  6. Cilou dit :

    Profites-en, en France Noël à l’école est beaucoup plus sobre. Dans celle de les filles, on ne parle pas du père Noël ni bien évidemment en école laïque, pas de la Nativité. Du coup, il reste pas grand chose, étoiles flocons et sapins à paillettes, certes. Et les activités pour les parents se résument à un petit déjeuner dans la classe en très 8h20 et 8h45 précises. Les parents sont plutôt pas bienvenus en fait en général. Les instits ont tendance à les tenir à distance. (Je le dis d’autant plus facilement que je suis moi-même prof). Et l’idée d’une kermesse de Noël a été rejetée vigoureusement car pas question de faire faire aux enfants des bricolages à la chaîne sans valeur pédagogique (c’est vrai qu’à 3 ou 4 ans, y a péril en la demeure, surtout quand on voit le résultat au lycée). Bref. Autour de nous, c’est plutôt dans les écoles privées que je vois des festivités organisées avec des parents encouragés à s’impliquer.
    Ceci dit, ta liste de réjouissances scolaires me donnent l’overdose rien qu’à la lecture !

    J'aime

  7. Agdel dit :

    Je suis épuisée rien qu’à te lire ! Ici : repas de Noël à la cantine (même prix que le repas de tous les jours), ma fille m’a demandé 3 fois si je l’avais bien inscrite, journée musicale au lycée : les élèves musiciens vont jouer pendant les interclasses pour leurs camarades, et un truc sympa mis en place par la prof principale, les anges-gardiens ; chaque élève a tiré un nom au sort et doit lui offrir de menus cadeaux, petits mots, attentions… ça met une super ambiance dans la classe, visiblement (à 15 ans, ils sont encore à fond là-dedans, c’est mignon)
    Rien pour les parents (si ce n’est le fameux RV parents-professeurs, avec remise du bulletin, nettement moins festif !)

    J'aime

  8. Ici il y’a une vente de gâteaux (fait par les mamans/papa et les gens jouent tellement le jeux que souvent on ce retrouvent avec 20 barres de cake industriel 😣) et y’a une vente de petit cadeau de noël confectionner par les enfants pour récolter des fonds pour l’école.. et c’est tous..
    Et encore ils commencent à faire des choses petit a petit grâce à l’arrivée d’une maîtresse.. Sinon avant y avait rien de rien tout au l’on de l’année.. (maintenant il y’a cette vente, une grande chasse au trésor, une mini kermesse/spectacle des petits cadeau pour la fête des parents) (ils sont remixer la fête des pères et fêtes des mères car trop d’enfant sans pere/mère

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s