What I still like in England top 10


Comme je porte plutôt un regard critique sur l’Angleterre ces derniers temps, je me suis dit qu’il fallait remonter l’ambiance. Je me suis demandé ce que j’aime encore dans mon pays d’adoption, ce qui est encore sympa dans le fait de vivre ici malgré le climat anti européens ambiant (notre harceleur de voisin m’a expliqué cette semaine qu’il préférait vivre avec des gens comme lui, des anglais blancs, mais nous ça va, on est sympa pour des étrangers. Ça se voulait un compliment visiblement). Bon, j’ai eu un peu de mal à trouver 10 choses positives. C’est un chouïa capillotracté par moment, un peu amer parfois,  mais c’est l’intention qui compte, non? 

10- Les uniformes à l’ecole et l’absence de liste de fournitures scolaires. Je suis d’accord, ce n’est pas grand chose. Mais quand je vois comment se prennent la tête les copines en France avec des listes de 350 trucs essentiels et obligatoires comme des cahiers à carreaux biseautés de 76,3 pages et des classeurs ronds verts à pois mauves de 13,36 millimètres de diamètre, je suis bien contente que les écoles fournissent tout ici, y compris les crayons qui sont dans un pot commun au milieu des tables. Ça évite les jalousies, les vols et les effets de mode, tout le monde a la même chose, choisie directement par l’école. Pas besoin non plus de se demander comment habiller les enfants le matin grâce à l’uniforme. Ça fait gagner un temps précieux qu’on peut consacrer à décider de comment coiffer les tignasses des filles…. 

9-Pour rester dans le système scolaire, j’aime beaucoup la prise en compte des différences à l’école et les aides personnalisées pour les enfants qui en ont besoin, pour quelque raison que ce soit. PrincesseChipie est gifted, en avance, et bien elle a des exercices adaptés en classe et un tuteur juste pour elle une fois par semaine. Les enfants autistes, dyslexiques ou autres ont un accompagnement adapté et une assistante. En primaire, on travaille de toute façon par groupes de niveau à l’intérieur d’une classe. Bon par contre, ça se gâte après…je ne suis pas fan de la spécilisation des gamins dès le collège. C’est pas facile à 13 ans de déjà savoir ce qu’on veut faire et de choisir les bonnes options et surtout quelles matières abandonner.

8- l’excentricité vestimentaire: je ne sais pas si c’est pour se venger de leur enfance passée en uniforme, mais les anglais sont les rois de l’excentricité et j’adore. J’aime beaucoup cette façon de s’habiller n’importe comment comme on veut sans se soucier des modes, des convenances ou des regards des autres qui généralement s’en moquent aussi ici. Je peux aller à  l’école avec mes docs roses fluos, mes collants verts, ma choucroute explosée façon Vivien Westwood boursouflée,  maintenue tant bien que mal par des serres tête à gros noeuds, ça n’émeut absolument personne.  D’ailleurs, d’après des français de France, il paraît que j’ai un look anglais…j’en suis contente.  


Source 

7- L’Angleterre, ça reste très joli, touristiquement parlant, les châteaux normands, les villages charmants, la campagne sublime, les manoirs Tudor. Mais bon d’un autre côté, on n’est pas ici en vacances…

6- le sens de l’humour: c’est ce que je préférais ici, le sens de l’humour anglais, si particulier et délicieux…il n’est qu’en 6 maintenant parce qu’il est toujours un peu là bien sûr, mais je me rends compte au silence assourdissant, aux éclipses serviles de bien des comiques qu’il est loin d’être aussi répandu, aussi libre, aussi irrévérencieux que je le croyais. Et je ne peux plus regarder Faulty Tower ou les Monty Python depuis que John Cleese s’est révélé être un brexiter acharné et très vocal.  

5–Parler français en public, être dans sa petite bulle privée au milieu de la foule: certes je n’ose même plus répondre quand quelqu’un me dit bonjour dans la rue (on habite dans un village) par peur que mon accent français m’attire des insultes ou pire. Je me contente d’un signe de tête et d’un sourire muet.  Mais avec Marichéri, ses 6 m08, sa carrure de première ligne de rugby et son air aimable de grizzli psychopathe dès que quelqu’un s’approche à moins de 15 mètres, pas de souci! On peut continuer à discuter de tout ce qu’on veut tranquillement sans que personne comprenne et c’est très agréable (je n’ai pas dit qu’on plaisante à commenter le dégres de brexitude des gens au supermarché sans qu’ils s’en rendent compte. Je n’ai rien dit).

4-Londres: on rejoint le point 7. Londres reste extraordinaire touristiquement et culturellement parlant. Elle est toujours aussi internationale et multiculturelle aussi.  

Source 
3-les scones: oui, mais c’est important quand même! C’est comme ça, j’adore les scones et puis c’est tout. Bon, je reconnais qu’on peut en manger ailleurs qu’en Angleterre, on peut même en manger n’importe où surtout quand on sait les faire mais bon…

2-l’hystérie collective pour Noël: le pays entier se transforme en winter wonderland magique pour Noël, et moi avec. On ne rigole pas avec Noël ici, c’est la fête de l’année. On commence déjà à voir de pubs pour Noël 2018, c’est dire. Les festivités à n’en plus finir dans les écoles, les spectacles en tout genre, l’excitation palpable dans les rues, les décorations kitsch, les pulls de Noël ignobles, les Carol singers, les maisons qui ruissellent de lumières…j’adore! Et hop, c’est parti:  🎶 laaaast christmaaaas🎶…je crois que c’est un record, c’est la première année que je le replace aussi tôt (les habitués comprendront. Les nouveaux, ne partez pas, vous comprendrez très vite).

1-On termine par  quelque chose qui peut sembler bizarre, mais il y a une certaine logique. Certes je vis ici, mais je ne suis en rien responsable du brexit (on n’avait pas le droit de voter au référendum) et de la catastrophe économique, culturelle et politique qui s’en suit. Ce n’est pas un plaisir, c’est un soulagement. C’est aussi un immense dégoût, une profonde tristesse et un stress permanent, mais ce n’est pas le sujet de ce top 10. Bref, ce qui est encore positif aujourd’hui dans le fait d’être expat en Angleterre, c’est que justement (bien que profondément désolée pour mes amis remainers otages de la folie des brexiters),  je ne suis pas anglaise. 

Cet article, publié dans Les tops 10, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour What I still like in England top 10

  1. Last Christmas un 15 octobre ! Chapeau bas M’dame !
    Contente de lire que tu trouves quand même encore quelques points positifs… et puis, c’est vrai quoi, châteaux et paysages n’y sont pour rien dans la folie actuelle des hommes….

    J'aime

  2. axelle57 dit :

    Ptdr ton placement de Last Christmas ! Bravo !
    J’avoue que ton point 10 me parle, même si les uniformes, bon, voilà, moyen quoi, je suis pour la libre expression vestimentaire (mais il faut une bonne force de caractère pour résister à la pression des courants de mode)

    J'aime

  3. anne35blog dit :

    il y a donc encore quelques bonnes choses en Angleterre, tant mieux…

    J'aime

  4. froggymums dit :

    presque tout pareil lol j’adore l’école et pour le look vestimentaire même si je ne suis pas choquer ils arrivent encore à me surprendre

    J'aime

  5. En fait, tu es amoureuse de ton pays d’adoption et ce tellement, que la déception brexitienne te va droit au cœur.
    C’est comme un chagrin d’amour qui découvre l’objet de son désir sous un autre jour sombre.
    Tu sais, c’est comme partout, il y a une part pourrie …
    En France par exemple, il faut se rappeler que nous avons été les champions de la délation pendant la guerre, ou encore que Front National a frôlé l’investiture, etc …
    Par contre, contrairement à vous, la majorité silencieuse s’est exprimée et l’on a évité le pire.
    Donc, j’aime à penser, que la majorité silencieuse anglaise est toujours là et que tout espoir reste permis.
    Hauts les cœurs ma nièce et mille bisous à ta magnifique famille.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est tout à fait ça. Beaucoup de témoignage d’européens reprennent la comparaison d’une tromperie et d’un divorce. Le plus dur, c’est de voir la passivité, l’indifférence ambiante.
      Merci Kakou ❤

      J'aime

  6. carrie4myself dit :

    Oh oui les scones j’adore.
    Pour les vêtements je suis d’accord même si dans les magasins ils portent tous l’uniforme maintenant :/ On reconnait les vendeurs mais c’est fun de s’habiller comme on veut!
    Triste pour le 6. Tu avais du le citer mais lui Brexiter?!!! Arghhhh
    xoxo

    J'aime

  7. zenopia dit :

    Je me souviens d’un type croisé à Londres : très chic monsieur, costume gris et… converse et cheveux fushia ! j’avais adoré !!

    J'aime

  8. Je suis contente que tu aies choisi ce billet positif. Il y a des moments très difficiles à vivre quand on est immigrés. J’en sais quelque chose 🙂 Mais il est important pour sa propre santé mentale de se souvenir de ces particularités que l’on aime de notre pays adoptif. Je suis aussi très contente comme on me dit que j’ai l’air d’une américaine quand js suis en France. Pas toujours un compliment mais je le prends comme tel. Et j’adore le look anglais et l’humour. Bon courage pour tout.

    J'aime

  9. Mélina Bee dit :

    Laaaaast Christmaaaas eheh c’est dans bientôt !!!! J’adore leur enthousiasme de Noël et surtout, la loi des pulls de Noël. En France, c’est mega ringard et limite interdit, ici c’est peut-être ringard mais c’est culte. Ca c’est beau! Je dois quand même avouer que quand j’ai vu John Lewis ouvrir son étage de Noël début octobre je me suis « ohoh doucement eh là » ^^

    C’est vrai que les looks sont tops ici, j’ai l’impression qu’ils ne se jugent pas et ça fait teeeeeellement de bien! Par contre, le système scolaire par niveau… bof. J’apprécie beaucoup l’esprit de tutorat entre élèves de différents niveaux alors :/ Et je suis d’accord avec toi, les faire choisir si jeunes c’est terrible. Ils ne savent pas ce qu’ils veulent faire, ou bien peuvent changer d’avis en cours de route et ils doivent déjà choisir, c’est dur.

    Je suis contente de voir que tu trouves toujours des points positifs à être ici, je sais que c’est très dur mais il est bien de se raccrocher au positif dans ces moments-là. Ca a l’air d’être assez corsé chez toi, je trouve ça aberrant que tu n’oses pas répondre au cas où on surprenne ton accent français, qui est d’ailleurs very charming d’après les British. Je continue à croire que la plupart ne sont pas des gros cons écervelés…

    J'aime

  10. C’est bientôt Noël !!! Ha ha ha. Ils sont à fond en ce moment… j’adore !

    J'aime

  11. Au fait Courrier Expat fait un appel à témoignages pour connaître le ressenti des expats français post Brexit. Ça pourrait être intéressant d’avoir tes impressions ! https://m.facebook.com/monexperienceexpat/posts/1433994233335802

    J'aime

  12. Rico dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre blog très réussi.
    Une question toute simple : vivez vous en Angleterr par choix ou tout simplement contrainte professionnellement (retour en France = perte de niveau de vie, impossibilité de retrouver du travail …) ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s