Thursday thunder : Big families


Je voulais parler encore du brexit, mais quelqu’un (coucou quelqu’un!) m’a envoyé un article parlant des familles nombreuses c’est à dire de ces fous furieux qui font plus que 2 gamins. Ça m’a un chouïa énervé. Comme les remarques quand je dis que j’ai 5 enfants, j’en ai déjà parlé. Mais voila-t-il pas que j’apprends maintenant grâce à un journaliste pas du tout confit dans ses préjugés qu’on est soit de sombres catholiques intégristes petits bourgeois moisis et probablement latinistes (pour la messe, c’est logique…), soit des cas sociaux. C’est tout, il n’y a pas d’autre alternative. Pour ce génie de l’investigation qui se base sur deux ou trois études sociologiques fumeuses, il n’y a pas le choix. Je résume, avec 5 enfants, on est soit les Groseille soit les Le Quesnoy (du film la vie est un long fleuve tranquille) . Ce n’est pas du tout caricatural. Du tout…


Source 

Serieusement, vous croyez qu’on ressemble à la photo là, au dessus? Déjà, je suis coiffée comme Chewbacca avec une permanente eighties ratée (oui, je sais, c’est un pléonasme) et je ne mets jamais des colliers perles, principalement parce que je n’en posséde pas. En ce moment par contre, je porte des docs roses. J’ai hésité avec celles à fleurs, que j’aime beaucoup aussi. Ok, j’ai toujours un serre-tête, mais c’est pour essayer de maintenir ma teignasse (chewbacca, les frisettes, tout ça…). Et Marichéri qui est un rebelle (il lui arrive d’être le seul à ne pas porter de cravate dans des réunions importantes, oh yeah), déteste les religions, toutes les religions et les manifestations de groupe. Selon lui, la seule raison valable ormis touristique, pour rentrer dans un lieu de culte (il n’est pas sectaire, celui que vous voulez), c’est pour y mettre le feu. Il ne supporte pas que plus de deux personnes pensent comme lui (c’est à dire lui et son interlocuteur, qui a intérêt à ne pas moufter), alors les trucs de groupe comme les religions, ce n’est pas pour lui. Nos enfants ne s’appellent pas Eusebe-Gontrand ou Ursule-Therese. Non, on ne leur transmet pas des valeurs qui d’après le journalistes sont totalement moisies et ridicules et tout droit sorties de Martine chez les petites sœurs des pauvres. Cela dit, je ne vois pas ce qu’il y a de moisi à enseigner la générosité et l’entraide à ses enfants. Le journaliste compte faire quoi avec ses gosses? Leur apprendre à être égoïste et à cracher sur les autres? Et vous croyez vraiment que seuls les cathos intégristes font des gamins? Si ça se trouve, les satanistes aussi! Et pourquoi ces cathos rétrogrades seraient forcément des bourgeois coincés en plein dix-neuvième siècle? Déjà, c’est un scoop mais je suis sûre qu’on peut être catho et pauvre. Si. J’ai vécu 10 ans en Irlande, on ne me la fait pas. Le coup des cathos forcément bourgeois et bloqués dans les fifties, ça ne prend pas. Et puis bon, allez dire que seuls des gens coincés se reproduisent comme des lapins, c’est un chouïa contradictoire. Pour des coincés,  ils ont plutôt l’air de s’éclater. Je dis ça comme ça. 


Source 

Sinon, si on ne veut pas être des Le Quesnoy, c’est qu’on est forcément des cas sociaux qui se reproduisent sans faire exprès parce qu’ils n’ont pas compris comment ça marche ou pour toucher des allocs. Ahaha. Je connais l’argument, j’y ai droit régulièrement de la  part de charmants brexiters horrifiés devant mes 5 enfants. D’ailleurs j’invite quiconque défendrait ce genre de conneries théories à jeter un œil sur notre facture de courses. Juste comme ça, pour rigoler un peu. Parce que les enfants, ça mange, ça s’habille, ça se déplace, ça a des loisirs, ça fait des études…ce n’est pas avec les sommes astronomiques qu’on touche en allocs, qui se montent à zéro, rien, qu’on va leur payer tout ça. Les enfants, ça coûtent cher, si on avait voulu devenir riches, on aurait plutôt essayer de ne pas en avoir. Mais c’est intéressant, je suis sûre que ça va faire chaud au cœur des gosses du journaliste de savoir qu’il les prend pour des tirelires. C’est beau cet amour paternel. Sinon, le côté cas social décérébré ou bourré ou les deux qui fait un gamin tous les 4 matins par inadvertance, ça ne va pas non plus. On sait très bien ce qu’on a fait, merci. Et oui, les 5 sont du même père (ils ont tous la même tête en plus, c’est énervant. Mon ADN, c’est du pipi de chat? ) et de la même mère (je sais, j’étais là quand ils sont sortis). D’après mon fils ( je ne dirais pas lequel pour ne pas faire honte à L’Ado), j’explique même beaucoup mieux que l’infirmière scolaire qui a fait les cours d’éducation sexuelle en dernière année de primaire. Non mais. 

Serieusement, lâchez-nous avec les théories débiles sur les familles nombreuses. On n’est ni les Le Quesnoy, ni les Groseille, juste des gens qui ont plus d’enfants que la moyenne. C’est pas grave, on le vit bien. Au moins aussi bien que ceux qui ont moins de neurones et plus de préjugés que la moyenne et que ça n’empêche pas de pondre des articles débiles. 

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Thursday thunder : Big families

  1. Ta dernière phrase de ton article est bien envoyé ! J’adore !!

    J'aime

  2. NOLWENN dit :

    Ah ah ah !! Chez nous c’est l’inverse mais en pareil. On n’en a fait qu’un !! Oui UN SEUL ET UNIQUE (pas par choix mais bon) et du coup on est des cas qui ne pensent pas au bien être de leur enfant et à son bonheur d’avoir une sœur (oui oui une sœur parce que bon la norme c’est un garçon et une fille ! (et un labrador…)) Du coup nous ne sommes que de sales égoïstes qui ne nous soucions pas du bonheur et de l’avenir de notre enfant unique. UNIQUE ??? Donc, sans aucune notion du partage et j’en passe. Bref je suis intimement convaincue que les gens sont des cons (et je crois que je m’entendrai bien avec Marichéri…. M’enfin j’ai déjà le mien 😉 )

    J'aime

  3. aurel dit :

    J’ai l’impression que l’idée de bonheur, de joie, de plaisir à avoir beaucoup d’enfants dans son foyer ne vient même pas à l’idée des gens…

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Dernièrement on a beaucoup parle en France de cette famille britannique qui a 20 enfants: mêmes parents! La, sans deconner je trouve que ça fait vraiment beaucoup…..

    J'aime

  5. Je peux applaudir, dis ? je peux applaudir ?
    Nan mais sérieusement quoi !!! Je connais pas mal de familles où il y a 3 enfants et plus, et même sans faire d’étude sociologique poussée, j’ai vite fait de me rendre compte que justement, il y a un peu tous les profils (que ce soit en terme de CSP, de religion, de région d’origine, d’âge, de diplôme, etc …. )
    Ah, et le coup des allocs, c’est une arnaque : on ne fait pas fortune en ayant des gosses ! (même en France, je veux dire.. )

    J'aime

  6. dhelicat57 dit :

    Et pan! Bravo c’est vrai que les préjugés ont la vie dure déjà avec 3 enfants ont se faisaient remarque alors 5… Bon en même temps pour voir un peu autour de nous ici certaines familles ( dont de militaires) on n’est pas loin de la caricature famille catho et alors j’en connais bien ds leur basket et tête comme vous quoi… alors faut écrire pour écrire? Vous êtes une belle famille c’est ce qui compte et tu as bien raison de dépoussiérer les préjuges
    Gros bisous

    J'aime

  7. Claire dit :

    Aaah, j’adore tes coups de gueule qui me boostent pour la journée! 😀
    Et quoi? Ca mange les enfants??? 😉

    J'aime

  8. leti dit :

    hahahah j’adore comment tu termines ton texte…

    J'aime

  9. Sev dit :

    T’as oublié les hippies dans le lot. Vous ne seriez pas des hippies en phase avec mère nature, par hasard?

    J'aime

  10. De Beauregarw dit :

    Oui, que de prejuges!!!
    On peut aussi avoir une famille nombreuse ( 10 chez nous) pour ts les bonheurs que cela donne. Et à voir nos aines suivre, volontairement, le meme chemin, on se dit que cela leur a plu!
    Et je confirme, cela ne nous a pas vraiment enrichi…

    J'aime

  11. Frédérique dit :

    Ah j’aime bien tes coups de gueule , ca booste ma journée .. C’est pour des réflexions de journal eux bas de plafond comme ca , et en plus il a été publié ( dans un journal) que l’on est content de pas trop se coltiner avec les autres humains , un chat , un chien , du chocolat, un livre et la campagne, après basta . Bises à toi . Frédérique

    J'aime

  12. Frédérique dit :

    je voulais dire journaleux . As tu le lien pour que l’on puisse  » apprécier  » sa prose ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s