Music assembly


Encore trois longues semaines d’école…les instits ne savent plus quoi inventer pour torturer les parents occuper les élèves. Les examens sont finis, les bulletins remplis et tout le monde en a marre. Ça se traîne. Du coup, on enchaine les festivités devant les parents. Vendredi dernier, c’était la music assembly, où les élèves vaguement musicaux se sont produits pour l’ebahissement de leurs camarades et l’assourdissement de leurs parents.  PrincesseChipie voulant faire comme Papa (c’est entièrement la faute de Marichéri. Qui n’était pas libre vendredi…), elle joue de la guitare. Elle fait du bruit avec une guitare. Elle massacre une guitare…Enfin bon, pas le choix, j’ai dû y aller avec un WizzBoy absolument pas coopératif. 


Source
Il faut dire aussi que j’étais de mauvaise humeur avant même que ça commence. On a dû faire la queue devant le hall dehors pendant 20 minutes…non mais fait pas pousser, c’est pas le concert de l’année non plus. Déjà que je n’avais pas envie d’y aller, devoir attendre comme ça…ça a vivement énervé WizzBoy, donc moi aussi. Il a pris sur lui de faire l’animation pour tromper l’ennui des parents qui attendaient sagement en rang d’oignon. En grimpant sur la rampe d’accès pour handicapés, façon gymnaste olympique pris de démangeaison intense. En sautant sur un tronc d’arbre. En zigzagant après un papillon au milieu de la foule…un pur bonheur. Du coup, une maman qui a amorti une des chutes de WizzBoy avec les orteils a été obligée de me parler, et sa mère avec elle. Soyons clairs, j’ai déjà dû croiser la mamie en question deux ou trois fois à l’école. Mais je ne lui ai jamais adressé la parole. On peut pratiquement dire qu’on ne se connaît pas. Et bien, elle savait tout. Où on habite, depuis combien de temps, quels travaux on a fait, le nom de mes enfants, que Marichéri bosse à Londres…tout. C’est terrifiant. C’est là que je me dis qu’aller vivre dans un village n’était pas forcément une bonne idée… 

Enfin bon, on a pu rentrer dans la salle, o joie. Je ne sais pas si c’est à cause de WizzBoy et de ses exploits de cascadeur pendant l’attente, de la mamie espionne ou parce qu’on est juste de sale migrants, ne l’oublions pas, mais personne ne s’est assis près de nous, on avait un océan de chaises modèles maternelles autour.  Enfin si, une maman est venue, parce qu’on lui a bien fait comprendre qu’il n’y avait pas de place ailleurs. Une nouvelle qui vient d’arriver dans l’école. Une russe…ah ben, c’est pour ça que personne ne vient s’assoir ici, alors qu’il y a plein de place, c’est le ghetto, l’espace réservé aux étrangers visiblement. La pauvre femme était dans tous ses états, j’ai dit bonjour en russe et en hurlant. Elle a répondu en français. L’acoustique du hall est excellente. La mamie James Bond était livide, c’est suspect tout ça, il va falloir qu’elle reprenne toute sa surveillance à zéro. On est clairement des éléments subversifs, des agents étrangers voulant attaquer l’Essex.  En même temps, heureusement que le spectacle commençait, parce que je n’aurais pas tenu longtemps comme ça…c’est sympa, trois ans de russe et je sais juste dire bonjour. Enfin bon, les enfants ont commencé à émettre des sons avec divers instruments.

Pour qu’on en profite mieux, ils passent tous un par un. Youpidoo. Un pianiste, un guitariste, un pipeauteur flûtiste, et on recommence. Rhaaa. WizzBoy qui avait entrepris d’escalader sa chaise par la face nord a fait part de sa contrariété. Il veut bien écouter sa sœur, pour être sympa, mais pas les autres. Il ne les connaît même pas, il s’en fiche. En tout cas, il est hors de question qu’il applaudisse ces inconnus. Bon. On a eu droit à un gamin qui voulait faire percussion mais que sa mère forçait à faire piano à la place. On sent que c’est le gosse qui s’eclaterait avec un marteau. Piqueur. On a eu l’imitation parfaite du chat qu’on étrangle à la guitare. Mais aussi à la flûte, ce qui est encore plus fort. On a eu la petite peste qui se prend pour une grande concertiste et a passé trente ans à ajuster son tabouret et ses tresses avant de nous sortir plic, couic, ploc au piano, sous les vivats de la foule et l’œil atterré de la prof de musique (personnellement, c’est les tympans que j’avais à terre). C’est sensé être le génie musical de l’école, elle nous avait fait le même numéro et les mêmes notes poussives l’année dernière. Je ne suis pas méchante, même la prof a fait remarquer que c’était le même « morceau » que la dernière fois, et elle a demandé à la petite russe de prendre la suite, en précisant que la gamine n’a commencé le piano que depuis 3 mois. Je n’y connais rien, mais on m’aurait dit que la gosse (de 8 ans) en faisant depuis trente ans, je l’aurai cru. Ahaha. Applaudissements crispés de l’assistance et air ravi de la prof (qui est très sympathique, malgré sa manie de vouloir faire faire du bruit à ces gamins). J’ai félicité bruyamment la maman. PrincesseChipie est passée après la gamine qui s’est mouchée dans sa flûte et avant le gosse qui se prenait pour une rock star en jouant au clair de la lune avec deux doigts. Ça tombe bien parce que WizzBoy n’en pouvait plus et il essayait de creuser un tunnel à même le lino, sous sa chaise, pour s’échapper. Quand il a vu sa sœur, il s’est rassi gentiment, yeah, go PrincesseChipie! You win! Elle n’est pas douée mais appliquée, et elle ne se laisse pas démonté, c’est passé. Plus qu’une interprétation asthmatique et vaguement disco  de old mac Donald had a farm à la flute et c’etait fini. Wizzboy en était à démonter sa chaise, pendant que je cherchais un moyen de m’arracher les oreilles, qu’on en parle plus. J’ai pu récupérer mon gamin hystérique, lancer un au revoir en russe juste pour ennuyer la galerie et vider une boite de calmants pour la migraine. 

Il me reste donc le sport Day de la preschool, celui de l’école primaire, la school fête et l’end of year assembly…ne vous moquez pas, je vous raconterai. Il n’y pas de raison que je sois la seule à souffrir. Sinon, je pense lancer une pétition pour réclamer un changement du calendrier scolaire et la suppression des activités en juillet. Ou alors que ce soit muet ou sans les parents. 

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Music assembly

  1. anne35blog dit :

    j’en ai des crampes de rire en te lisant, merci et bon courage…

    Aimé par 1 personne

  2. dhelicat57 dit :

    Trop drôle surtout le passage de la mamie espionne c’est l’avantage de vivre en ville on y est anonyme lol sinon courage tu sembles avoir fait le plus dur les vacances approchent gros bisous

    J'aime

  3. froggymums dit :

    sport day aujourd’hui pour froggieboy et je n’y suis pas aller, ouh la méchante maman et c’est celui de missfroggie demain, je pense que je vais faire de même. J’ai déjà le spectacle de choral de froggiegirl jeudi soir (roméo et juliette) ça suffit pour la semaine.

    J'aime

  4. Meg dit :

    Aaaaaaaah, je compatis. Ici aussi c’est le supplice. Book character day vendredi….
    Serieux? un 7 juillet ? On n’a que ca a faire de preparer des costumes???
    D’ailleurs on demenage cet ete, mais je continuerai a te suivre… Down under…

    J'aime

  5. carrie4myself dit :

    Ah ben c’est fun! Mais quelle idee de le faire en journée!!! Un samedi serait mieux: Maricheri aurait pu y assister 😀
    Have fun pour le reste des sorties, uhuhuh

    J'aime

  6. Frédériq dit :

    Ah excellent, on s’y croirait mais les oreilles en moins , je compatis grandement. Superbe la description de la petiote qui se prend pour une grande concertiste quand elle ajuste son siège..
    Il va falloir se remettre au russe , rien que pour emm.. la vieille espionne ..
    Oh que je ris , courage pour les autres manifestations scolaires…
    Je compatis .’ Vraiment
    Frédérique de Normandie ( beau soleil , si ,si )

    J'aime

  7. J’adore MéméBond 🙂

    J'aime

  8. agdel dit :

    La dernière fois que je me suis assise dans l’auditorium de l’école de musique, il m’a semblé que j’y avais passé plus de temps, le mois dernier, que sur mon canapé (non, c’est une certitude en fait).
    Et j’ai constaté que le talent musical était inversement proportionnel à l’élégance de la musicienne (ben oui, y’a surtout des filles) : autrement dit, ma grande et sa copine étaient attifées comme l’as de pique, mais ça s’écoutait, tandis que la jeune fille en robe de cocktail…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s