Thursday thunder: Brexit diary #1 


Alors voilà, c’est officiel, le Brexit a commencé depuis mercredi dernier. Après 9 mois de boulot intense, et surtout des années à expliquer qu’en quittant l’union Européenne on atteindra le nirvâna, notre gouvernement de brexiters était fin prêt…à rien. Non mais sérieusement, qu’est ce qu’ils fichent depuis juin? C’est l’improvisation totale et le sauve qui peut général. Il faut dire aussi qu’ils ont promis que l’argent allait pousser sur les arbres, que les hôpitaux allaient être construit en or massif, que tout le monde aurait une licorne ailée pour se déplacer, que les chauves auraient une chevelure luxuriante, que les entreprises du monde entier se bousculeraient pour ouvrir des filiales ici mais qu’il n’y aurait pas besoin d’y bosser, que l’argent et la bière couleraient à flots et bien sûr que tous ces sales migrants européens qui ne font rien qu’à narguer les honnêtes racistes en faisant tourner le pays à leur place seraient déportés. Et tout ça arrivera tout seul, comme ça, hop par magie, il suffit d’enclencher l’article 50 pour quitter l’Union européenne et c’est automatique. Ahah…Ben manque de chance pour nos nazis notre gouvernement de bisounours enragés, ça a raté. Peut-être que Zaza a oublié de dire abracadabra? 

 

Source 

Déjà, Zaza a fait très fort. Figurez-vous que contrairement à ce qu’elle (et tout le pays avec elle) croit fermement depuis 9 mois, il ne suffit pas qu’elle claque des doigts pour que l’Europe éblouie par tant de dextérité lui donne ce qu’elle veut. Au contraire. Elle pensait qu’ils blaguaient quand ils lui parlaient de négocations…bon c’est pas grave, le gouvernement est justement en train de recruter des diplomates. Ok, ils n’ont aucune expérience. Ni formation. Et il en manque encore la moitié, mais ça va le faire. D’ailleurs pour être sûre qu’ils seront bien accueillis à Bruxelles, Zaza a de suite mis l’ambiance dans sa lettre de rupture en faisait un chantage ignoble, ça ne peut que mettre les européens de bonne humeur pour négocier : si vous ne me donnez pas la vaisselle de mamie Georgette et la collection de CD de ABBA, je ne paie plus l’assurance de ma voiture. Ça va forcément marcher, non? (Bon en vrai elle a menacé de ne plus coopérer à la lutte anti terroristes, mais c’est le même principe). 

N’empêche que ça leur a fait un coup à ces pauvre brexiters, d’apprendre comme ça soudainement que ce que leur répète inlassablement l’Union Européenne depuis 9 mois, c’était pas des blagues. Ils ne s’y attendait pas du tout. Enfin franchement comment ils pouvaient deviner que quand Bruxelles, Berlin, Paris et les autres leur rabâchent qu’il va falloir respecter les règles, c’était vrai? Que non, ils ne peuvent pas négocier un nouveau cadre pour les échanges commerciaux avant d’avoir réglé leur facture. Que non, on ne peut pas avoir la libre circulation des biens et des capitaux sans celle des personnes. C’est fou, ils n’avaient pas pensé que les européens étaient sérieux…Évidemment, c’est marqué noir sur blanc dans les statuts de l’union que la Grande Bretagne a ratifiés, mais ils ne pouvaient pas savoir! De toute façon depuis quand un ministre en charge d’un dossier  doit en connaître le premier mot? Depuis quand un government ne peut pas conduire son pays à l’abattoir si il a envie? Depuis quand il faut écouter ses partenaires dans une négociation?  Depuis quant c’est pas celui qui dit qu’y est?  

Mais attention, je ne les traite pas d’incompétents. Pas du tout, enfin pas que…il a fallu trois jours pour que ces sombres fascistes rassis dans leur colonialisme pourri veulent déclarer la guerre à l’Europe, plus précisément à l’Espagne. Un connard sénile et nationaliste s’est répandu en bavant sa haine et son gâteau de riz sur toutes les chaînes, en réclamant que Zaza envoie l’armée britannique reprendre Gibraltar parce que Bruxelles s’est bornée à rappeler qu’en quittant l’union, la Grande Bretagne rend caduque une clause qui existe depuis l’adhésion de l’Espagne en 1986, c’est dire si c’est nouveau (Ça a quand même été une surprise pour le gouvernement. C’est pas possible, personne ne sait lire là dedans!). Ce facho lamentable n’est pas un simple débris nazillon mais un membre éminent du parti au pouvoir qu’il a même dirigé. Ses propos étaient tellement hallucinants, anachroniques et répugnants de xénophobie que j’ai cru à une parodie au départ. Mais non. D’ailleurs, il a été applaudi et relayé par les tabloïds. On va faire la guerre à l’Espagne, youpidoo! Bon, il semblerait que quand on attaque un pays de l’OTAN, les autres répondent aussi…mais c’est pas grave, taïaut! Devant l’agitation, Zaza se devait de réagir. Ça n’a pas manqué. Un connard raciste qu’il faut vite ranger dans sa maison de retraite pour dictateurs ratés, réclame qu’elle déclenche la troisième guerre mondiale? Elle l’a remis à sa place. Non pas en condamnant fermement ses propos délirants mais en promettant de tout faire garder Gibraltar. Ah.

Et pendant ce temps, la situation économique empire. L’exode financier a commencé à la City. Jamais les prix dans les supermarchés n’ont augmenté aussi vite (nouveau record aujourdui même, on ne les arrête plus). L’argent manque partout, dans les hôpitaux, les écoles, les transports…l’agence Européenne du médicament fait ses valises, c’est le rêve , on  pourra bientôt se soigner uniquement à coup de tasses de thé, c’est ça le vrai  esprit britannique. Bon, ça risque de faire un peu juste pour certaines pathologies… Je ne parle même pas de l’énergie…après tout l’électricité, c’est surfait. Les victoriens ne l’avaient pas…ah, si? Non, mais pas au début? Et les attaques racistes se multiplient. Des meurtres aux insultes. Des coups aux vexations presque imperceptibles. Des déportations en catimini aux discriminations à l’emploi, au logement…évidemment, le gouvernement réagit. En refusant de condamner même à demi mot ces horreurs. En refusant encore une fois de garantir les droits des européens. Mais en proposant toujours de nouvelles mesures parfois aussitôt enterrées devant la fermeté de Bruxelles,  pour nous transformer en citoyens de seconde zone.

Pour une première semaine, c’est pas mal non? Welcome to brexitland. 

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Thursday thunder: Brexit diary #1 

  1. suzanne35blog dit :

    hou là! ça m’a l’air épouvantable, bon courage !

    J'aime

  2. Ping : Cela commence mal…. – suzanne35

  3. carrie4myself dit :

    Ta bannière n’a pas change en Brexiland?….
    :/

    J'aime

  4. Kleo dit :

    C’est juste déprimant (et je n’imagine même pas ce que ça doit être de le vivre au quotidien…), mais je te suis reconnaissante de nous faire cette petite mise au point parce que, de ce côté-ci de la Manche, quand on parle du Brexit, c’est surtout pour évoquer les éventuelles conséquences à moyen-long terme. Les conditions de vie des Britanniques ? Celles de émigrés installés au Royaume-Uni ? Que dalle (je suis méchante, Le Monde a consacré un article ce matin à Stojan Jankovic).
    Donc merci beaucoup. Et courage, surtout.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci…à ce niveau d’incompétence, d’aveuglement dogmatique et d’idéologie pourrie, ça en devient presque comique. Enfin, ça le serait si on vivait pas ici.

      J'aime

  5. The Postman dit :

    C’est étrange que l’on ne parle jamais des aspects concrets dans les infos, alors qu’on nous gave d’images atroces dès qu’il se passe un petit braquage à foufni-les-vingts-pis… (ndlr: expression de ma grand mère). Peut-être que ça manque de graphiques? Tu devrais te pencher sur la question (évolution du pris de pain, vin, fromage, etc… avant et après le referendum… y compris le nombre de faillites, de départ, etc…)…
    Enfin bref, c’est pas joli qui commence à se passer… je me demande (mode parano: on) si il n’y aurait pas une force en oeuvre quelque part qui opte pour le « diviser pour mieux régner »…

    J'aime

  6. Mam miam dit :

    C’est bien de voir le brexit avec tes yeux ( Êt ton humour aussi , sî c’était pas aussi triste j’en rirai à gorge déployée) , on a comme infos que ce qu’on nous montre Êt explique. C’est pitoyable de lire ça..
    bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Pitoyable, c’est bien le mot. Le gouvernement retropedale déjà sur plusieurs promesses délirantes. Mais ils s’enfonce quand même dans une course au Brexit dur. Il y a des élections locales bientôt. Ça ne change rien au parlement, mais ça peut envoyer une message à gouvernement…enfin j’espère!

      J'aime

  7. Que dire… Vaut mieux que je te aiise la parole. Au moins tu permets d’avoir un aperçu de ce qui se passe parce que coté européen (français en tout cas), ça ne fait pas beaucoup du bruit.

    J'aime

  8. marykos dit :

    Lectrice très fidèle mais silencieuse, je suis venue par hasard voir si vous n’aviez pas changé d’avis. Je suis très contente de vous lire à nouveau, votre expérience m’intéresse beaucoup. Bon courage

    J'aime

  9. Catherine in Switzerland dit :

    cela fait vraiment peur, on espère que la roue tournera tot ou tard

    J'aime

  10. Et l’angoisse du retour d’une « frontière dure » entre l’Irlande du Nord et la République… Les frontaliers cauchemardent!

    J'aime

  11. Claire dit :

    Voila, voila… Encore des news qui rendent optimistes… :-O
    Le problème est que de tous côtés on dépasse des limites que, dans ma grande naïveté, je ne pensais pas franchissables…
    Merci pour ces infos en tous les cas!

    J'aime

  12. Le Brexit a fait des émules, en France, certains rêvent d’un Frexit : espérons que cela ne reste qu’une partie minoritaire de la population.

    Aimé par 1 personne

  13. Fabienne dit :

    Merci pour votre billet que je découvre grâce au partage d Isa. Ce que vous décrivez serait risible si pas vrai. Mais là, en se disant que le processus est enclenche, découvrir toutes ces preuves d amateurisme, ça fait peur !!
    Bon courage en tout cas !!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ça fait très peur. Le ministre en charge du Brexit, Davis David a avoué en commission parlementaire que rien n’est prêt. Il n’a aucune idée du coût, des mesures à prendre ni de l’avenir pour les ressortissants européens. Mais c’est pas grave, on fonce vers l’abîme en criant victoire. C’est terrifiant.

      J'aime

  14. La Carne dit :

    c’est fou! et tout ces gens ne commencent pas à déchanter? à ouvrir les yeux… à remettre en cause zaza?? Même pas quelques uns? Les prix qui flambent ne les font pas réagir??
    Je crois que ceux qui voteront le pen ici sont du même acabit. ils pensent que tout sera facile… qu’il suffit de le vouloir pour mettre tout le monde à ses pieds… c’est flippant…

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      Non… les brexiters convaincus rejettent tous les problèmes sur l’Europe. Si ça se passe mal, c’est la faute de Bruxelles qui veut les punir, et le reste de la population est résignée ou s’en fout, ça m’énerve profondément, j’attendais mieux des anglais.

      J'aime

  15. C’est un triste ce que je lis là et pire que ça, j’ai l’impression que tu décris le chaos en fait
    J’ai bien peur que si rien n’est fait chez nous en France, ça fasse pareil 😳😞

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s