My own ABC #57


On continue les S qui me plaisent bien,

S comme…

Suffolk: le comté au dessus de chez moi. Et même tout à côté puisqu’une partie du borough council de Colchester, (l’équivalent d’une communauté de communes) est dans le Suffolk. Alors soyons clairs, le Suffolk se différencie du Nord Essex  (On ne parle pas du sud Essex, qui est la banlieue pourrie de Londres) par le fait que c’est pratiquement la même chose. En plus paumé. Il faut le faire. Les essexiens vouent une haine farouche aux Suffolkiens et vice versa, mais on ne sait pas pourquoi. Cela dit, ils se réconcilient pour mépriser les Londoniens et pour se moquer du Norfolk, qui est encore au dessus. Il ne faut pas chercher, c’est une histoire de rivalités régionales ou quelque chose comme ça. Le Suffolk est parsemé de villages absolument charmants, comme Lavenham, Dedham, Clare ou encore Long Melford et de châteaux grandioses. J’adore. J’ai déjà dit que c’est complément paumé? Évidement, en bonne colchesterienne, je méprise complément Ipswich, la capitale du Suffolk qui est forcément horrible mais qui a quand même un théâtre sympa…du coup, on n’hésite pas à franchir hardiment la frontière entre les deux comtés et à parcourir au moins 18 miles pour aller y faire un tour. De vrais petits aventuriers! Sérieusement, la campagne du Suffolk est magnifique et bien plus sympa à visiter  que celle de l’Essex. Mais je le répétez pas, j’aurais des ennuis. 

Source 

Shard
: c’est l’espace de bâtiment tout pointu, comme son nom l’indique, qui fait concurrence au Gerkhin (le cornichon) dans le ciel de Londres. Le Shard a été inauguré en 2012 et il mesure exactement 309 mètres, c’est pas mal. Il y a des bureaux, des restaurants, une galerie commerciale…Et une vue panoramique sur tout Londres. Du coup, des petits malins qui n’ont pas le vertige eux, ont eu l’idée d’y flanquer tout en haut une espèce de plateforme audacieusement baptisée the view from the Shard, et c’est une très mauvaise idée. Pour £30, vous pouvez aller là haut et avoir Londres et votre petit déj  à vos pieds. Beuh… Je dis ça comme ça. 


Source 

Scotch egg: il paraît que c’est comestible. En tout cas, il y a des gens qui en mangent, volontairement en plus. C’est un œuf dur, entouré de chair à saucisse, pané et frit, voilà. Je ne dirais pas que c’est une réussite culinaire. D’ailleurs si vous voulez  visiter the view from the shard, je vous déconseille vivement de tester les scotch eggs avant. Il semblerait que ce soit un des indispensables pour un pique nique anglais typique. Comme quoi, les piques niques, c’est très surfait. 


Source 

Sigeberht the good, à ne pas conforme avec Sigeberht the little. Vous ne pensiez quand même pas que j’allais loupé une occasion de recaser un roi saxon? Sigeberht the good était roi d’east anglia vers 650. C’est le  fils de Saeward et le père de Sigehere…si vous voulez, j’en ai encore plein des comme ça et tous commençant par S en plus. Qu’est-ce qu’on s’amuse. À part ça, Sigeberht the good est connu pour être converti au christianisme, et avoir entraîné avec lui tous les habitants de son royaume, qui se vautraient dans un paganisme barbare avant qu’il  arrive. En plus, Sigeberht ne se dispute même pas avec son voisin, le petit Oswiu de Bernicia, au contraire, il fait la paix avec lui! Ils sont carrément potes. Pour des rois saxons, c’est osé.  Et Sigeberht continue à faire son  malin, il pardonne à ses ennemis, rend une justice équitable et tout ça. Quel dangereux moderniste! Heureusement, il est rapidement assassiné par Swithhelm (avec deux h) qui prend sa place, parce que ça va comme ça, de faire son civilisé en plein septième siècle en Angleterre. 


Source Je n’ai trouvé que ça comme photo d’époque, je ne sais lequel des deux est Sigeberht, ni pourquoi il y en a un déguisé en pirate, avec un perroquet sur l’épaule.

Sex pistol: j’ai déjà parlé de Johnny Rotten, le chanteur des sex pistols qui est passé de rebelle punk qui casse tout à faire des pubs pour de la margarine, c’est pas beau de vieillir. Je n’y reviens pas. Mais on vit une époque formidable en Angleterre et un connard facho de base élu a réclamé que la BBC passe le God save the Queen tous les soirs pour je cite: « célébrer la libération du pays » » le brexit donc. J’ai déjà dit que c’était un nationaliste débile et confis dans son racisme élu? Ils ont passé la version des sex pistols. J’adore. Le connard xénophobe élu n’a pas insisté. 


Source 

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour My own ABC #57

  1. carrie4myself dit :

    Oh oui les Scotch eggs; jamais goute, rien qu’a la vue ca m’écœure!
    D’ailleurs en Ecosse ils adorent faire frire tout ce qu’ils peuvent dont…. les Mars bars, oh yeah :/ sick I’m sick…..

    J'aime

  2. Excellent d’avoir passé la version des Sex Pistols 🙂
    Le scoth egg, je passe mon tour d’office !

    J'aime

  3. axelle57 dit :

    Les Scoth, eggs, ça doit méchamment plomber l’estomac !

    J'aime

  4. zenopia dit :

    Haha ! j’aime beaucoup l’idée de passer la version des Sex pistols !!!! Là, on retrouve les anglais tels qu’on les aime ❤
    Gros bisous

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je n’arrive pas à mettre la vidéo, bizarrement elle est unavailable sur YouTube. C’était dans un programme d’info, Newsnight. La présentatrice a été géniale, très sérieuse, l’air de rien. Elle a expliqué la demande de l’élu et  » we are happy to oblige, goodnight » et paf, les sex pistols. J’ai adoré.

      Aimé par 1 personne

  5. Joëlle dit :

    J’aime le sens de l’humour dont les anglais savent faire preuve! Les journalistes en ont bien besoin en ce moment.
    Toi aussi tu as l’art de me faire rire; et tu me donnes envie d’aller faire un petit tour en Angleterre avec tes photos!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oh, merci. J’ai un peu de mal à rire en. E moment, l’Angleterre m’amuse moins.

      Aimé par 1 personne

      • Joëlle dit :

        Je comprends. Je n’avais pas commenté au sujet de ta fille, qui a l’intelligence se placer au-dessus de la mêlée, mais ça fait mal de savoir ses enfants mis à l’écart. Pas tout à fait la même situation pour nous, mais les miens ont parfois été malmenés à cause de leur double nationalité franco-américaine. Des blessures longues à cicatriser. Je ne suis même pas sure que les adultes auteurs des réflexions de l’époque se sont rendus compte du mal qu’ils faisaient!

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est partie d’une petite poignée de parents, les autres souvent par peur de se faire remarquer.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s