Friday Feelings #96


Je n’ai strictement aucune idée pour une intro sympa pour les  états d’esprit du vendredi de Zenopia et Postman. C’est désespérant…on va commencer directement, ça sera plus simple. 

Fatigue: alternative 

Humeur: fatiguée de stresser en continu.

Condition physique: forcément , vu les rubriques au dessus, c’est une catastrophe, je ressemble à une amibe avachie avec une perruque de caniche auditionnant pour un tribute band des Jackson five.

Estomac: alors là par contre, c’est la joie. On a profité d’un rapide passage en France pour dévaliser le premier supermarché venu. Les fous qui ont mis 8 bocaux géants de cornichons (parce qu’il n’y en avait pas 9 en rayon), 7, 250 kg de fromage divers, et 18 paquets de madeleines pur beurre dans leur caddie, c’est nous. 

Esprit: en ébullition. J’ai des idées fumeuses, c’est bien connu. Pschiiit. 

Boulot: là aussi, j’ai des idées. Je n’ai pas dit de bonnes idées, mais c’est un début. 

Culture: Ben oui, le fromage, les madeleines et tout ça, c’est culturel… on a aussi ramené 9 saucissons et des quenelles. On se  dévoue pour faire découvrir aux enfants leurs racines françaises, c’est purement éducatif. 

Penser à: ah non, au contraire, je préférerais ne penser à rien. Je suis en surchauffe, ça se bouscule dans tous les sens dans mon petit cerveau fatigué et inquiet. 

Avis perso: c’est fou comme ça disparaît vite, les madeleines pur beurre…à mon avis, il y a un problème astro-gastronomique dans mes placards, style trou noir glouton. Je ne vois que ça. 

Message perso: merci pour ton message! 

Loulous: L’Ado qui continue sa campagne pour aller vivre seul à Londres a perdu son portefeuille, avec tous ses papiers, sa carte bancaire et son abonnement pour le train. Dans sa chambre. Il en a raté les cours hier matin. Il était occupé à retourner sa collection de France football cachée sous son lit avec des chaussettes fossilisées et des croutes de pizza revenues à l’état sauvage. Il a renversé son matelas, démonté son armoire (ce qui lui a permis de retrouver sa célèbre espadrille verte), déroulé des kilomètres de câbles en tout genre…tout ça en poussant des râles d’ hippopotame constipé et en sortant toutes les 5 minutes pour me demander si vraiment je n’avais pas pris son portefeuille. Bien sûr, j’adore faire des blagues comme ça…au bout d’une heure et demi, j’en ai eu marre de son bordel sonore  j’ai eu pitié.  Je suis allée aider. Il hurlait comme un dément. J’ai calmement ramassé le portefeuille qui trônait en évidence au pied du lit et j’ai fichu mon gamin dehors. Dépêche toi pour ne pas rater les cours de l’après midi. Sinon, c’est sûr tu es prêt à vivre tout seul pas de problème. Ça ne risque pas d’arriver à GeekAdo tout ça. D’ailleurs en apprenant la mésaventure de son frère, il a décidé de ranger sa chambre. C’est vrai, c’était fouilli, le tapis de souris n’était même pas parallèle avec le clavier et il y avait un livre qui n’était pas sur la bonne étagère. Cet enfant est spooky. PrincesseDiva en a marre que Penelope lui dorme sur la tête une nuit sur deux (quand la bestiole ne trouve pas d’autre victime…tout le monde ruse et ferme sa porte très vite en allant se coucher pour éviter la chatte). Ça dérange sa nouvelle coiffure. PrincesseChipie attend toujours le retour de son instit, parce que le  remplaçant, il est marrant mais bon…heureusement qu’elle est là, au moins lui, il apprend des trucs. WizzBoy a adoré le big train pour mettre la voiture dedans. Par contre, on lui avait dit qu’on passait sous la mer mais il n’a vu aucun canard dans le tunnel. Il est déçu. 

Divers: en plus le frigo est de mèche avec les placards. Il n’y a plus de rillettes non plus. J’hésite entre appeler un physicien ou un exorciste, si ça se trouve la cuisine est hantée. Par contre je ne vais pas me peser, je ne pense pas ça aide.

Amitié: de nouvelles remplacent certaines, et j’y gagne. 

Love: il est très cartésien, très logique. Mais ça l’inquiète aussi, ce trou noir fantomatique qui passe du placard au frigo comme ça, subrepticement pour nous affamer…c’est bien simple, les cornichons s’évaporent tout seuls. 

Course: il va falloir songer à organiser un nouveau voyage en France du coup…

Sortie: Ben non, il gèle! Et j’ai ramené aussi des haricots et des saucisses de Toulouse. C’est pour finir le confit. Non parce que, c’est bien gentil les cornichons, mais ce qui est important c’est de transmettre la culture de mon sud ouest natal à mes enfants. Leçon trois, le vrai cassoulet. 

Envie de: cassoulet 

Pic: sinon, j’ai aussi trouvé une vache française pour ma collection…ça va, il n’y pas que la nourriture dans la vie quand même. Bandes de petits gourmands. Mais bon, les expats comprendront…

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Friday Feelings #96

  1. De toutes façons, la gastronomie française est au patrimoine immatériel de l’Unesco alors c’est officiellement culturel !

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    Les trous noirs qui aspirent les madeleines et les rillettes, j’ai les mêmes chez moi, bizarrement, les yaourts 0% et les conserves de petits pois échappent au trou noir, comment expliquer cela ? Je me suis délectée en vous lisant comme d’habitude … Bonjour de Grasse, Alpes Maritimes.

    J'aime

  3. lacasacactus dit :

    Et faire des madeleines maison, tu n’as pas essayé???
    Mmmm, un cassoulet, avec la petite croûte dessus, slurp! Ou des patates sautés dans de la graisse de canard…bon bref, j’ai mangé une tranche de jambon seulement, là, je meurs!!! Ce soir, c’est bourguignon maison avec la vache d’un copain (miam!)

    J'aime

  4. Manue dit :

    Hahaha,en effet, il doit y avoir un truc dans ta cuisine, c’est obligé ! Sans vraiment être expat, j’ai d’énormes manques du Sud-Ouest, oui parce qu’ici en Ardèche, ben les produits ne sont pas les mêmes,et quand tu as la chance de trouver des trucs qui viennent de chez toi, tu les paye un rein. C’est bon les caillettes hein, et la crème de marrons aussi, mais un bon jambon de Bayonne, un cassoulet, un Pastis Landais (ou d’Amélie aussi), un gâteau à la broche ou du piment d’Espelette….ah non, j’allais oublier le gâteau Basque, je tuerais pour un vrai gâteau Basque !!! Comment ça je ne pense qu’à la bouffe ???!!!
    Ton histoire avec l’ado m’a beaucoup fait rire, ça nous arrive tous les week-ends ici avec la pré-ado ^^, je n’ose imaginer comment ça va tourner :p.
    Plein de bisous

    J'aime

  5. dhelicat57 dit :

    Bien joué moi figure toi que je ne trouve pas de quenelles par chez moi un comble non … mais je rêve de Walsh cakes et autres sucreries comme les shortbread et muffins c’est chez l’anglais qu’il faudra que je fasse des provisions à paris parce que venir à Londres j’y pense mais ça fera un peu cher les provisions … Tu viens en repérage? Plein de bisous

    J'aime

  6. Claire dit :

    Ah mais carrément ; les cornichons petits-pas sucrés-qui piquent!

    J'aime

  7. La Carne dit :

    Moi, depuis que je suis toute petite, dans chaque maison où j’habite, il y a un fantôme. Il opère dans toute la maison… mais surtout la cuisine… #AffaireNonElucidée

    J'aime

  8. axelle57 dit :

    Ah ben oui, le canard ! Un des trucs qui m’empêche encore de devenir totalement végétarienne 😉

    Mdr le coup de l’Ado. Cela dit, quand ils sont vraiment décidés à partir, ben il mûrissent d’un coup d’un seul et tu te demandes où est passé ton Ado et qui est ce très beau jeune homme qui revient parfois chez toi (et bouffe les madeleines ^^)

    Bon week-end !

    J'aime

  9. Marie Kléber dit :

    Ce qui manque le plus à l’étranger c’est bien les produits français. Et à Paris ce qui me manque c’est certains produits Irlandais!
    Vivement mon prochain voyage pour faire le plein – qui dure un laps de temps trop court!
    Bon weekend Pomdepin.

    J'aime

  10. The Postman dit :

    Et en cherchant le portefeuille de l’Ado, tu n’es pas tombée sur des emballages de Madeleine? Il y a peut-être un trou de ver entre le rayon du magasin et ton placard… :p

    Sur ce, j’ai cherché un truc dans mes étagères hier… je ne l’ai toujours pas trouvé… mais en même temps, je ne sais pas si il n’est pas dans une autre pièce de la maison 🙂
    On a tous un côté Ado 🙂

    J'aime

  11. laurence @lopalomita dit :

    han mais alors visite improvisée chez toi ou  » din ch’nord deul » France ? en tout cas je connaissais le complot des chaussettes dissociées , pas celui de l’espadrille verte solitaire ! 😉 en tout cas ça fait du bien de manger des choses qu’on aime de France, même s’il y a qd même trop de voraces chez toi ; je me souviens quand les 2 grands étaient encore là, ils faisaient un pari sur le montant du ticket de caisse quand on allait en courses, ils m’y accompagnaient officiellement pour m’aider à porter mais aussi pour choisir tout ce qu’ils allaient engouffrer oui ! Ps : néanmoins, quand j’ai réussi à commander des « curlywurly » de cadburry qu’on ne trouve plus en France mais qui me régalaient quand j’étais petite : j’en ai commandé une boite de 50 , que je déguste avec délectation une fois de temps en temps (non je n’ai pas honte, non )

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Cette espadrille est une plaie…elle est trop petite depuis longtemps, il se la traîne soit disant en souvenir de son séjour en Italie, où il a perdu l’autre et il refuse de la jeter.

      J'aime

  12. zenopia dit :

    J’adore tes comparaisons animalières : elles me font mourir de rire à chaque fois ^^
    Cette semaine, c’était les photos à l’école… Du coup, la poulette était super attentive à sa coiffure… pas de bonnet !!!! naaaaaan (même s’il fait -12°) : il ne faut pas me décoiffer maman ^^

    J'aime

  13. carrie4myself dit :

    La voiture debordait lorsque je faisais un weekend en France avec mes amis anglais. Joli souvenir tout ca.
    On se tient chaud la nuit avec Muppet; je me suis reveillee après un cauchemar cette nuit, elle venait se blottir tout doucement a mes cotes. J’ai encore craque avec cette boule de poils et l’ai embrassée ❤ ❤ ❤

    J'aime

  14. michusa dit :

    Oui les expats comprennent ! Et ici bêtement il n’y a pas de tunnel pour aller faire quelques provisions en France (un tunnel sous l’Atlantique entre le New Jersey et le Havre par exemple, que fait le gouvernement ? Donc petit désespoir parce que depuis 2 mois il n’y a plus de cornichons Maille a mon supermarché habituel : bocal microscopique vendu 6 dollars mais tant pis, vraiment pas possible de rapporter les cornichons de France dans la valise dans l’avion et comme je disais il n’y a pas de tunnel pour y aller en voiture et charger a fond…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s