My own ABC #53


Ça se termine doucement, cet alphabet britannique aléatoire…on arrive dans les lettres qui risquent d’être un challenge. Ce qui m’amuse beaucoup. C’est donc parti pour Q…comme je suis sympa, je vais vous épargner toute les queens… enfin presque! 

Q comme…

Quant Mary: c’est une designer anglo galloise née en 1934 et connue pour avoir inventé la mini jupe. C’est à dire que selon leurs convictions vestimentaires et coincées du genoux, les gallois et les anglais revendiquent ou pas Mary Quant comme une des leurs. En plus, c’est totalement injuste cette histoire de mini jupe, puisque Mary Quant est aussi responsable d’une autre invention remarquable qui a révolutionné le monde (n’ayons pas peur des mots) à savoir le mascara waterproof. C’est dire tout l’importance de Mary Quant. Bon,  c’est aussi elle qui a l’idée des collant de toutes couleurs et à motifs, ce sont je lui suis très reconnaissante (par exemple, en ce moment même et pour le plus grande honte de PrincesseDiva, je porte des collants violets à torsade dont je suis très contente. Ma fille est atterrée). Et puis, ça n’a l’air de rien, mais la mini jupe, le mini short, les collants marrants et tout ça, ce n’est pas juste la quintessence purement modesque des swinging sixties. Non. Ça a été une véritable revolution féministe visiblement. Alors, merci Mary!


Source 

Queen’s counsel: c’est là que je suis bien contente que Lizzie soit toujours en service, sinon ça ne rentrait pas dans les Q. Enfin bref, on voit parfois le titre de QC, ou queen’s counsel à la suite du nom d’un vénérable monsieur (et parfois d’une dame) qui porte une perruque de caniche hippy et une grande robe style rideau de corbillard. Il ne s’agit pas d’une secte d’anciens hippies adorateurs des baldaquins à pompons ni de fans de Harry Potter avec une moumoute de chèvre électrifiée sur la tête, mais d’imminents juristes qui ne rigolent pas. Au gros, recevoir leur petit diplôme de QC, c’est comme avoir un bon point à l’école, ça veut dire qu’ils sont les meilleurs. Du coup, ils ont le droit de mettre une toge en soie. Voilà. Pour leur tapis de bain seventies sur la tête, je ne sais pas en quoi c’est fait. 


Source 

Queen’s English: après j’arrête avec queen…mais bon, je ne fais pas exprès ça existe vraiment (c’est pas malin, du coup je ne vais pas pouvoir recaser Queen. Le groupe. Pas Lizzie, qui est moins musicale). Ça désigne l’anglais parfait, très posh prononciation comprise. Bref, une langue que je matrise très peu avec mon accent franchouillard. Quoique, niveau grammaire, conjugaison et même champ lexical un tantinet évolué (c’est à dire souvent venant du Français), je parle mieux le queen’s English que mes voisins essexiens dont les raccourcis grammaticaux n’ont d’égal que la pauvreté du vocabulaire. Et toc. 


Source 

Queuing: art typiquement British. Je ne rigole pas, on parle vraiment de l’art de faire la queue ici. Parce que faire la queue sagement en rang d’oignon c’est un art. Voilà. On ne se met pas bêtement en tas, en poussant des coudes de tous les côtés pour gagner une demi seconde. Non, on se met à la file, et on attend poliment son tour, pour le bus, le théâtre, la poste, voire pour passer le temps. Dans une catastrophe (un incendie dans un aéroport, un tremblement de terre…), on repère de suite les anglais: ils font la queue devant le panneau explicatif des procédures d’évacuations, attendant sagement leur tour pour le lire, pendant que les autres se ruent vers les sorties n’importe comment. Ce n’est pas parce que c’est la fin du monde qu’il ne faut pas faire la queue, un peu de tenues. Je dois dire que j’apprécie beaucoup. 


Source 

QI: émission culte de la  BBC, présentée jusqu’à cette année par le non moins culte Stephen Fry. C’est l’abréviation de Quite interesting et ça se présente comme un jeu de culture générale, où il est plus important d’être drôle intelligemment que de répondre correctement. Je vous mets un lien (une des invités est bien Emma Thomson)

La semaine, on passe à R. Au moins que je continue avec tout ce qui a rapport à Lizzie…

Cet article, publié dans Famille royale, société, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour My own ABC #53

  1. L’art de faire la queue, on devrait en prendre de la graine en France !!
    Et je suis d’accord que Mary Quant, c’est plus qu’une avancée modistique ! (je vote aussi pour les collants de couleur et/ou à motifs… même au bureau ! )

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    Mets un pantalon si tu as froid aux gambettes, meme si tes collants sont tres top! 😉

    J'aime

  3. zenopia dit :

    J’ai toujours adoré la manière anglo saxonne de faire la queue… 🙂 ça change des vieilles qui essayent de resquiller à la boucherie ^^

    J'aime

  4. Manue dit :

    Ici, quand tu essaie de faire la queue, poliment, avec le sourire et tout et tout, et bien on te passe devant (oui oui, c’est du vécu, en fait, je le vis quasi à chaque fois :/) mais ça ne m’empêche pas de continuer :). Comme le dis si bien Ma, on devrait en prendre de la graine en France ! Je ne connaissais pas Mary Quant, mais je l’aime ! Pour les collants, le mascara (la mini, on reviendra hein, parce qu’avec mes jambes d’éléphant, ça passe moyen :p)
    Belle journée 🙂 XOXO

    J'aime

  5. En France, ce sont les parisiens qui sont très doués pour faire la queue, surtout en période de soldes…

    J'aime

  6. anickanouck dit :

    Haha faire la queue c’est aussi très canadien! Je ne savais pas que cela nous venait de nos ascendants anglais! 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s