Thursday thunder: Citizen of nowhere 


Parmi le monceau d’âneries journalières que nous balance notre grand leader Theresa May, il y a eu sa désormais célèbre maxime ‘if you believe you are a citizen of the world, you are a citizen of nowhere’, si vous croyez être un citoyen du monde, vous n’êtes un citoyen de nulle part. Je passe sur la pauvreté linguistique de la chose, parce que pour quelqu’un qui est connu pour répondre inlassablement à tout « brexit means brexit » c’est un progrès. Déjà, il y a plus que 3 mots. Pardon je suis injuste,  elle a aussi un autre best seller: la volonté du peuple… hop, 4 mots d’un coup. Bonjour Theresa, ça va ce matin?  brexit means brexit! Ok…tu veux un café? La volonté du peuple! Aaah, et sinon, tu pars en vacances à Noël? Brexit means brexit. C’est fou, la pauvre femme a plus de paires de chaussures que de vocabulaire. Mais bon, même quand elle réussit une phrase plus longue, ça ne fait toujours pas de sens. Je ne veux pas critiquer, mais le monde ce n’est pas nulle part au contraire, c’est partout. Ou alors, le gouvernement va nous sortir une politique anti martiens? C’est vrai, ils exagèrent ces extra terrestres à venir piquer le job des honnêtes chômeurs anglais xénophobes qui refusent de bosser. J’ai confiance, on va avoir droit à un visa pour les martiens. Vu que les ministres brexiters puisent directement leur inspiration dans le Sun, ça ne devrait plus tarder. On veut bien des martiens médecins, mais que jusqu’en 2025. On fera des exceptions pour les martiens banquiers ou constructeurs d’ovni, mais pas plus. 


Source 

J’avoue qu’avant que la grande prêtresse Theresa, étoile polaire de la pensée rétrécie nous en parle, je ne m’étais jamais penchée sur la question de citoyenneté du monde. Juste comme ça, sans penser à mal, je suis allée voir qui s’est déjà déclaré dans un discours à un moment ou un autre, citoyen du monde, c’est à dire crétin fini donc d’après notre grand soleil de la nation (je suis tombée sur la liste des titres de Kim Jung-il en Corée du Nord, je peux en faire plein des comme ça, je m’amuse d’un rien). On a donc d’un côté Theresa May, Boris Johnson (lui même bi-national d’ailleurs) et une poignée d’adhérents tories sont l’état de déliquescence cérébrale est une insulte au nom de leur parti (les conservateurs) et de l’autre d’horribles citoyens du monde ridicules, comme Nelson Mandela, le Dalaï Lama, Bill Gates, Einstein… bref de sombres ignares probablement dangereux. En plus ils sont partout (c’est logique). Même aux nations unis qui ont créé une récompense baptisée citoyen du monde et qui a déjà été remise à d’affreux internationalistes comme Bill Clinton, Pelé, Angelina Jolie ou Richard Branson (qui est britannique, tiens…). C’est fou! Heureusement que le rayon lumineux de la montagne Ben Nevis (Ben oui, j’adapte à la géographie locale…en même temps, le Ben Nevis est en Écosse, ça ne va pas le faire longtemps comme titre pour Theresa May) va leur expliquer qu’ils sont idiots. Que le manifeste d’un parti qui s’enfonce allègement dans le fascisme,  c’est autre chose que la déclaration d’une convention qui prétend defendre la paix, l’environnement, l’éducation pour tous et qui veut promouvoir la démocratie. Ahaha. Elle ne va pas discuter avec des gens qui affirment que les êtres humains sont égaux quelque soit l’endroit où ils sont nés alors qu’elle sait bien que c’est faux, les anglais, les constructeurs automobiles et les fabriquants de confiture sont évidemment supérieurs, voyons. 

Sérieusement, chère Theresa, il faut que  je vous remercie. Avant je ne savais même pas que j’étais une migrante, c’est vous qui me l’avait appris. Je croyais que j’étais juste une personne lambda, comme mes voisins mais pas du tout. Mais surtout je n’arrivais pas à comprendre pourquoi certains dans mon pays d’origine étaient aussi contrariés par les expats que vos supporters le sont par les immigrés. Ahaha. Et bien tout ça, c’est lié. C’est bien sûr parce que je suis une citoyenne de nulle part. Je suis de culture Franco britannique, avec des racines françaises dont je suis très contente certes, mais effectivement je n’éprouve aucun attachement pour mon passeport français. C’est juste un bout de papier qui me permet de voyager. Je ne considère pas non plus qu’être née par hasard quelque part me donne une supériorité quelconque sur des gens nés par hasard ailleurs. Quand je vois les guerres, les haines, et le racisme au quotidien, j’avoue que tout ce qui s’approche d’un nationaliste triomphant, excluant, puant, et totalement débile me donne envie de vomir. Quand je vois les connards du BNP (British national party) ou de l’EDL (ça n’a rien à voir avec de l’électricité,  d’ailleurs il n’y a rien de lumineux chez eux, c’est English défense league) qui défilent avec leurs drapeaux anglais et leurs croix gammées, je suis malade. Quand  je vois votre définition de la citoyenneté, chère Theresa May  (plus grande incarnation de la revolution brexiteuse…j’adapte encore, mais ça sonne bien non?), je peux affirmer que oui je suis une citoyenne de nulle part. Et j’en suis fière. 

You can find an English version of this post on Mrs PineCone

Cet article, publié dans Les colères, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Thursday thunder: Citizen of nowhere 

  1. The Postman dit :

    Il y avait UK et le reste de l’Europe, maintenant il y a UK et le Rest of the World… à ce rythme-là, ce sera l’Angleterre et le reste, puis Londres et le reste… puis une rue et le reste de la ville… Y a des jours, on se demande où le monde va… (le retour de) La politique du Diviser pour mieux régner est en train de faire un retour fracassant…
    Va vraiment falloir qu’on songe à, non pas un vaccin contre la connerie, mais un virus n’infectant que les crétins… 😉
    Mais comme on dit (ou y a que moi qui le dit?) « Citoyen du monde un jour, citoyen du monde toujours »… 😉

    Aimé par 1 personne

    • pomdepin dit :

      Il y a une pétition pour « throw Scotland out of the union ». Ça doit bien les faire rire, à ce rythme, les écossais n’auront même pas besoin de faire un référendum pour être indépendant!

      Aimé par 2 people

  2. http://www.lesoir.be/1351851/article/actualite/union-europeenne/2016-10-25/ce-que-theresa-may-pense-reellement-du-brexit

    Je ne sais pas si ces infos sont parues chez vous… il semblerait que votre madame May ne sache pas exactement ce qu’elle veut. Sans vouloir retourner le couteau dans la plaie évidemment.

    J'aime

  3. Je sais que je dis ca a chaque fois mais je n’envie absolument pas ta situation. Si j’etais encore en Ecosse je ne sais pas si j’y serais reste….
    Tant de conneries ca me depasse…

    J'aime

  4. Pfff, ça me désespère…
    En plus, à chaque fois que tu publies un article sur le Brexit et le xénophobie je transpose et pense à 2017… J’ai pas enviiiiiiie ! (Pour la première fois de ma vie je me demande à quoi ça sert de voter, ça m’effraie (de penser ça.))

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Au contraire, plus de un tiers des britanniques ne sont pas allés voter pour le référendum. Ils auraient pu changer le résultat. C’est ce qui apparaît dans tous les sondages aujourd’hui.

      J'aime

  5. carrie4myself dit :

    Hellooo Citizen of nowhere!
    Theresa est elle vraiment 100% anglaise?… et dans ses enfants, ils ne fréquentent que du 100% anglais, sans voyager?….

    J'aime

  6. Ping : Les états d’esprit du Vendredi 28 Octobre | Frenchie4myself

  7. Frédérique dit :

    Bonjour , c’est incroyable ce rétrécissement de la pensée !!. Elle n’a jamais voyagé et vu qu’ailleurs cela pouvait être très bien ? Parfois , je me demande si tu n’exagère pas le trait avec TM mais apparemment non .. En même temps , partout les ultra nationalistes montrent le bout de leur nez et populisent à tout va , c’est effrayant .
    Frédérique de Normandie et du monde

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’ai tendance naturellement à exagérer, mais pas sur le brexit au contraire. Je n’en raconte pas ma moitié, parce que j’ai du mal à y croire moi même, et je ne veux affoler personne. Je mets des liens de temps en temps sur ma page FB, d’articles de presse qui relatent bien pire, mais je crois que les gens s’en fichent.

      J'aime

  8. Ping : Citizen of nowhere | Mrs Pine Cone aux Pays des Merveilles

  9. Le pire dans tout ça, c’est que c’est pas forcément mieux ailleurs… Oh, certes, pas de brexit ici,mais une élection présidentielle qui se profile, des politicards qui flattent les plus vils instincts de l’homme à coup d’intox… Pfeuh 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s