Socks science


Je recommence doucement à me plonger dans les news, après presque trois semaines de sevrage bénéfique (j’y reviendrai). Je reste prudente, je ne vais pas directement attaquer avec la foire d’empoigne pitoyable les débats pour l’élection d’un nouveau leader au labour ou l’amateurisme édifiant les hésitations du nouveau gouvernement sur des sujets aussi divers que variés que tout et son contraire. Il y a du lourd, surtout que la presse continue à raconter allégrement n’importe quoi, notamment en matière économique avec une incompétence enthousiaste qui force le respect. Mais je reste sereine. Je ne m’énerve pas. Non, j’y vais comme je rentre dans une piscine glacée, orteil par orteil. Donc là, j’ai lu un article fascinant sur la BBC (ici-j’ai aussi piqué leur photo) sur la science du triage de chaussettes. Ça fait plaisir de voir à quoi sert la rançon démentielle qu’on vient de verser pour se débarrasser de L’Ado payer les frais universitaires de L’Ado. C’est quand même grâce aux tuitions fees à faire passer le budget de la banque mondiale pour de la menue monnaie que les scientifiques britanniques peuvent conduire des recherches poussées dans des sujets essentiels comme le tri des chaussettes. C’est vital. Bon, je rigole, mais effectivement, j’ai un problème de chaussettes à chaque lavage, ça m’intéresse. 


Je passe mon temps à courir après les chaussettes à chaque lessive. J’en retrouve systématiquement un nombre impair. J’ai essayé de ruser et de mettre volontairement 21 chaussettes dans la machine, en me disant que j’avais une chance d’en avoir 20 à l’arrivée. Ce fut un échec, non seulement je n’en ai récupéré que 19 mais trois dépareillées. C’est contrariant. Marichéri, L’Ado et GeekAdo ont des tombereaux de chaussettes noires, qu’on achète par paquet de 50 (la quantité, pas la pointure, ça serait trop petit, ce sont plus des chaussettes, mais des écharpes!), et pourtant, ils n’en trouvent jamais le matin. On rajoute les chaussettes multicolores de WizzBoy, les chaussettes blanches d’uniforme des filles et c’est carrément l’équivalent de la population moutonnière de l’Irlande en chaussettes que je dois trier toutes les semaines, c’est moyennement comique. Mais heureusement, le professeur Brian Christian, le gourou de la chaussette rangée vole à mon secours. C’est un mathématicien. Qui visiblement s’ennuie ou regrette son choix de carrière…ou alors c’est pour un pari? Ou il a été attaqué dans sa petite enfance par une chaussette carnivore et atteinte de la rage?  Il partage sa vie avec un millepatte qui a les pieds froids?… Enfin bref, ce brave chaussettologue (chaussetticien, chaussetiste?) nous apprend qu’il faut 4 fois plus de temps pour récupérer dans son linge 2 paires de chaussettes qu’une, et 10000 fois plus de temps pour 100 paires et oui, ça laisse rêveur. Ou pas. 

Il a donc pondu un bouquin qui ne peut que devenir un best-seller tellement c’est captivant qui explique entre autres qu’on est tous des imbéciles incapables à trier nos chaussettes n’importe comment comme une bande de petits néandertaliens décérébrés et aux orteils gelés. Alors qu’il suffit tout simplement d’appliquer au triage de chaussettes un bon petit algorithme mathématique. C’est évident, je ne vois même pas pourquoi on discute. Ce n’est pas parce que d’habitude, l’algorithme en question sert plutôt en informatique qu’on ne peut pas l’utiliser pour ses chaussettes. Un peu de sérieux scientifique dans ses sous-vêtements, ça ne peut pas faire de mal. On sent bien que le professeur Christian est un vrai petit comique qui doit avoir une vie sociale débridée. Cela dit, il n’a pas tort, puisque sa méthode révolutionnaire pour diminuer le temps de tri des chaussettes est basée sur la théorie des ensembles, comme j’ai eu la joie de l’apprendre au CP (je fais partie de la génération de cobayes sacrifiés petits veinards sur qui on a testé l’enseignement des maths modernes). Mais il se fiche un peu du monde, ce cher prof. En tout cas, il devrait faire une lessive et ranger son linge tout seul après, juste une fois au lieu de vouloir donner des leçons. Il croit qu’on l’a attendu, pour trier les chaussettes d’abord par couleur et taille avant de reconstituer des paires? Je ne veux pas être méchante, mais tout ce que les théories du petit Brian nous apprennent, c’est qu’il vit encore chez sa maman! 

En plus, la BBC ne rigole pas quand ses journalistes traitent un sujet sensible comme ça, c’est à fond. Ils n’hésitent pas à soulever les vrais problèmes: même si on n’a que des chaussettes noires pour éviter de perdre son temps à en retrouver 2 pareilles, ça ne marche pas: elles ne se délavent pas toutes à la même vitesse. C’est fou, quand je pense que j’ai vécu 44 ans dans l’ignorance…et tout ça ne règle pas le problème des chaussettes impaires. Franchement, la science chaussettarde a encore des progrès à faire. 

Cet article, publié dans société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Socks science

  1. Et les couvercles de tupperware, il a une theorie la dessus? Non parce que eux aussi disparaissent a un rhytme effrayant 😉

    J'aime

  2. J’adore !!! Ca me fait penser à un autre algorithme tout aussi sérieux qui avait été pondu sur le découpage des gâteaux en « parts égales » (ou au moins visiblement « psychologiquement égales »)… Bref ça ressemblait surtout à une suite infinie, et en tentant de l’appliquer venait un moment où la part de gâteau à découper serait moins large que la lame du couteau sensée la couper en 2… En tous cas, on avait passé un excellent moment à la fac à faire des expérimentations d’application !

    Aimé par 1 personne

  3. Olala, les articles de la BBC c’est vraiment du lourd! On dirait qu’ils ne savent plus quelle info couvrir! 🙂

    J'aime

  4. axelle57 dit :

    Je veux bien l’embaucher pour trier les chaussettes à ma place 😉

    J'aime

  5. Fugu dit :

    Je suis presque jalouse de ne pas avoir eu l’idée avant lui de faire de hautes études pour encaisser des subventions à faire ma lessive. Ou à la faire faire par mon mari (puisque je ne vis plus chez ma maman). 😀

    J'aime

  6. carrie4myself dit :

    Lorsque j’etais jeune et pleine de bonne volonté, je mettais sur chaque chaussette, semblable un p’tit point de couleur: rouge, bleu, vert, jaune… ainsi plus facile a les marier une fois propres. Therorie correcte si on les retrouve toutes!!! Papa en perd régulièrement, les marie si couleur semblable, meme si pas de la meme hauteur LOL
    Vive la BBC!!!! 😀

    J'aime

  7. dhelicat57 dit :

    J’ai trop ri … d’autant que je me heurte heurtait au même problème et que j’ai eu des sacs entiers de chaussettes orphelines à croire que nos machines s’en nourrissent … Bonne journée bisous

    J'aime

  8. koalisa dit :

    Génial ! J’ai trouvé la vidéo, je crois que je vais en faire le sujet d’un de mes cours (j’ai des geeks qui aiment les algorithmes…) Thanks!

    J'aime

  9. Avec l’hiver, revient le temps des chaussettes à accrocher et ranger ! J’aime tellement ça que je m’en suis rajoutée une louche : maintenant que j’ai repris le sport, je me coltine aussi mes 2 ou 3 paires hebdomadaires…

    J'aime

  10. juneandcie dit :

    Merci pour cet article (de fond !) hilarant. Je me suis bien amusée mais tout cela ne résout pas le problème de la chaussette disparue. Une quête à confier à Indiana Jones ou à Sherlock Holmes !

    J'aime

  11. The Postman dit :

    On ne moque pas comme des ça des statisticiens, voyons donc! Il pourrait t’envoyer une malédiction juste basée sur le fait qu’il y a une infime chance que tu ne puisses trouver aucune paire complète dans la prochaine tournée! Si si! Et je peux te dire que, grâce à Murphy et sa loi, s’il te dit que tu as une chance sur 20000000 de ne trouver aucune paire, c’est cette fois-là que ça arrivera! ;-)))

    Il est où l’algorithme??? Parce que faut que je lance une simulation sur le sujet :p

    J'aime

  12. LadySo dit :

    Carrément un algorithme ? Il voit les choses en grand, dis donc. Mais à part ça, il ne peut pas plutôt aider sa mère a retrouvé les chaussettes qu’il a perdu ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s