Hair cut DIY


Je l’ai déjà dit, je déteste aller chez le coiffeur, c’est une phobie. Ça me rend physiquement malade, je ne sais pas pourquoi. Alors que des tas de gens, de filles très bien que je connais adorent. Je me demande si je n’ai pas un problème, je passe à côté d’une grande expérience…il y a plein de trucs de filles comme comme ça qui me dépassent. Pendant longtemps, je n’ai pas compris non plus la passion de certaines pour les chaussures. J’avais glorieusement deux paires toutes les deux noires, une pour l’hiver, une pour l’été, c’est tout. Et puis paf, ça m’est tombé dessus pour mes 40 ans, à peu près, et je rattrape le temps perdu! En couleurs et en nombre. J’ai même investi dans un meuble pour mettre mes chaussures, mes tas de chaussures….Ahaha, ça y est je suis une grande fille, plus une sale gosse bizarre, je deviens une adulte normale et fonctionnelle…ou pas. Parce que rien à faire pour le coiffeur, j’y suis toujours allergique. Déjà, je ne supporte pas qu’on me touche le crâne, même quand c’est Marichéri  alors quand une étrangère qui croit sottement qu’il lui suffit de hennir des considérations sur l’état d’occupation de l’utérus  de Kate Middleton pour m’amadouer s’approche de mes bouclettes, je suffoque. Tout va bien. Non, je ne suis pas hystérique. Lâchez ces ciseaux ou je mords. 


Source 

Malheureusement, je n’ai pas que la phobie des coiffeurs, j’ai des tas d’autres tares, comme par exemple une tignasse assez bizarre, qui semble être douée d’une volonté propre et totalement indépendante de la mienne. J’ai hérité la chose de ma maman et j’ai lâchement refilé  la malédiction capillaire à L’Ado, PrincesseChipie et WizzBoy. Bref, de temps en temps, il faut quand même débroussailler mes bouclettes de caniche mouillé sous acide. Marichéri a déjà dû me traîner de force, à ma demande jusque chez le coiffeur, parce que je sais que je vais reculer au dernier moment alors qu’il faut couper absolument à moins de me coiffer avec une fourche. À chaque fois, c’est une catastrophe qui me conforte dans ma coiffeurobie. Pourtant, je ne m’attends pas à grand-chose, je sais qu’on ne peut rien faire de présentable avec ma tignasse. Mais c’est toujours grotesque. 

Il y a longtemps, j’ai fait part à Maricheri de cette bizarrerie capillaire à des heures tout à fait normales pour discuter cheveux, ça n’a rien à voir avec le champagne qui était très bien,  et il m’a expliqué que lui au contraire, aime bien qu’on lui gratouille la tête. On a donc décidé pas du tout éméché en toute logique de se couper mutuellement les cheveux à 3 heures du matin. 20 ans plus tard, c’est toujours moi qui coupe les cheveux de Marichéri et lui n’a plus le droit de s’approcher des miens avec un objet tranchant. Je suis aussi responsable de la brosse militaire de GeekAdo, des franges des filles et de la tonte mensuelle de mon petit mouton de WizzBoy (pour la chose mutante sur la tête de L’Ado, je décline toute  responsabilité)…ça a fini par me donner des idées. Dans un moment de capillo-réflexion intense, je me suis dit que je pourrais aussi couper mes propres cheveux, taïaut. Après tout, je sais me servir d’un taille-haie. 

J’ai quand même regardé des tutos sur YouTube. J’en ai conclu rapidement qu’effectivement, il y a plein de trucs de filles qui ne sont pas pour moi. Et que j’ai raison de me méfier des coiffeurs. Visiblement, la laque, ça attaque les neurones. Et ça rend daltonien tendance paillettes à la truelle. Mais bon, à part me faire désespèrer du genre humain en général et des pouffes sur YouTube en particulier, ça m’a montré qu’il n’y a rien de plus facile que de se couper les cheveux soi-même. Il suffit de se faire une couette sur le sommet du crâne et d’attaquer la chose aux ciseaux. J’ai essayé il y a quelques mois et j’ai été ravie du résultat. En plus, avec  mes cheveux bizarres qui rebiquent dans tous les sens en même temps, même si je ne coupe pas droit, ça ne se remarque pas, au milieu de l’explosion de bouclettes. Forte de ce premier succès, j’ai remis ça ce matin. Ma tignasse commençait à être un peu longue, il pleut et les enfants chouinent… J’ai décidé de tenter encore plus audacieux, avec la méthode révolutionnaire non plus de la couette, mais des trois couettes. C’est sensé être un carré court et dégradé. C’est très bien. De toute façon, j’ai un serre-tête. 

Sérieusement, le résultat est le même, voire mieux que tout ce que j’ai pu subir en allant chez le coiffeur. J’envisage maintenant un avenir capillaire radieux, où je n’aurais plus jamais besoin de mettre les pieds et les boucles chez un coiffeur, et où ma tignasse sera quand même plus ou moins sous contrôle. La prochaine fois dans plusieurs mois, je sens que je vais carrément tenter avec 6 couettes.  Ça peut être fun! 

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Hair cut DIY

  1. Fugu dit :

    Je suis également coiffeurophobe, je ne supporte plus de les approcher, la dernière fois que j’y suis allée avec ma tignasse m’arrivant aux fesses, la fille m’a juré que je n’étais pas bouclée (je ne sais pas ce qu’il lui faut) mais que j’avais seulement les cheveux abimés, et au lieu de me couper les 10 cm promis, elle me les a coupés au niveau des lobes.

    Bon ok, en fait c’était plus long, mais elle n’avait vraiment pas compris que j’étais bouclée (pour elle j’avais juste les cheveux abimés) aussi quand ils ont commencé à friser, je n’ai plus du tout réussi à les attacher.

    Cela fait quelques jours que je songe sérieusement à tailler au moins les pointes, ça ne peut pas être pire que le résultat obtenu avec elle. Et ton billet me conforte donc dans l’idée que c’est possible. 😉

    Oui, un pâté pareil pour ça… Que veux tu, je suis si heureuuuuse d’avoir trouvé une camarade dans ma lutte contre les fous du ciseau ! 🙂

    J'aime

  2. Attention à la multiplication des couettes… On ne sait pas où ça peut s’arrêter !

    J'aime

  3. dhelicat57 dit :

    J’ai longtemps coupe moi même mes cheveux un carré court avec dégradé sur le front pas une vraie frange c’était pratique j’avais une grande armoire à 3 portes au dessus du lavabo je gagnais un temps precieux cassée par les déménageurs il y a deja plus de 15 ans je me suis habituée a retourner chez le coiffeur d’abord tous les 2 mois 1/2 et avec les cheveux blancs et une coiffure plus courte tous les mois je pousse même le vice à rentrer à paris et à faire coïncider mon rdvs coiffeuse je lui confie ma tête et ma couleur… La elle est en vacances et je ne rentre pas l’été me rend très blonde et sa coupe tient le coup ils poussent et c’est bien aussi … Comme le salon ou je vais fait partie d’une chaîne je sais que je peux faire ma couleur ici avec la référence mais pour le moment je n’en vois pas l’utilité ton système est radical et pratique avec des cheveux boucles cest sûrement plus simple on doit moins voir les irrégularités. .. Tu aurais pu nous montrer le résultat lol bisous

    J'aime

  4. Seulement 2 pairs de chaussures ? Impossible ! J’aime pas le coiffeur mais j’aurai trop peur de les couper moi-même

    J'aime

  5. platinegirl31 dit :

    Moi, j’aime aller chez le coiffeur pour me faire masser le crane, mais vu que je n’aime pas les produits qu’ils utilisent et que mes cheveux sont comme les tiens ( = a tendance chieurs), je fais pareil : je me coupe les cheveux seule et on voit généralement pas la différence, vu que les écarts peuvent etre dus aux boucles !

    La prochaine fois, tu pourras tester la couette sur le crane et couper ce qui est au niveau des yeux. Et la fois suivante, ma nouvelle technique : une tresse africaine sur le crane… et tu coupe tout ce qui dépasse d’une queue de cheval basse (ca fait une sorte de carré plongeant).

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’ai fait la couette sur le crâne la dernière fois, cette fois je voulais plus court, j’ai fait le,même principe mais avec trois couettes en enfilade, du haut du front à la nuque.

      J'aime

  6. juneandcie dit :

    Idem pour la phobie du coiffeur. A peine arrivée j’ai juste hâte de sortir. Et c’est pire quand elle prend les ciseaux. Elle a du sentir quelque chose, maintenant elle me montre quelle longueur elle coupe avant de continuer et lancer un massacre potentiel. Tu as donc tout mon soutien.

    J'aime

  7. bypimprenelle dit :

    Tu mets une photo sur FB ! J’y vais , je veux te voir en vrai ! 😉😘

    J'aime

  8. Agdel dit :

    Moi aussi, je coupe moi-même, j’ai beaucoup moins de cheveux que toi, certainement, du coup en 3 coups de ciseaux c’est fait. Pas que je déteste les coiffeurs (quoique, je n’y ennuie) mais payer un prix exorbitant, avec supplément cheveux longs, juste pour raccourcir quelques mèches, c’est du vol ! Idem pour mes filles qui ont les cheveux longs. Quant à mon mari, lui aussi se dégarnit donc l’achat de la tondeuse a été vite amorti Et mon fiston est tellement bouclé que je peux couper n’importe comment, ça se remet en place en 2 jours…
    (en revanche, je n’aime toujours pas acheter des chaussures, mon cas est donc désespéré : je ne suis pas une vraie fille, je ne me maquille pas et déteste faire du shopping)

    J'aime

  9. carrie4myself dit :

    Maman me coupait les cheveux. Je les voulais longs, un peu frises. J’ai été chez le coiffeur vers 18 ans; permanente faite, je suis ressortie comme un mouton. De nouveau des années sans, puis suite a des pbs (H2O2 utilisée pas assez diluee, bravo la chimiste Carrie) j’ai du y retourner pour les couper et les soigner. Et depuis je continue; j’en prends soin et la ou je vais elles m’écoutent, prennent soin de moi et on ne parle pas de trucs gnangnan. Ouf!
    Bon courage avec les couettes! 🙂

    J'aime

  10. EniLaroc dit :

    Je suis exactement comme toi, j’ai toujours détesté aller chez le coiffeur ! Déjà parce que je suis timide et que je n’aime pas parler avec des inconnus et puis surtout parce que je ne suis JAMAIS ressortie avec ce que je voulais. J’ai les cheveux assez long et ça fait des années que je demande un dégradé qui finisse en pointe sur l’arrière, mais à chaque fois c’est la même réponse « oh non non ce n’est pas possible vous allé perdre tout votre volume » … je n’ai jamais eu le moindre volume, ni avant, ni après…
    Et puis la dernière fois ça a été la goûte d’eau :
    « oh la la ils sont abîmés, je vous fait un soin ? »
    « non »
    « oh je vais avoir du mal à les peigner, un après shampoing au moins ? »
    « mouais si vous voulez »
    Ce que j’ai découvert après coup c’est que l’après-shampoing coûte 6€ !!! Sans déconner c’est le prix de la bouteille…
    Bref depuis j’ai essayé la même technique que toi (avec une seule couette ^^) et miracle j’ai enfin ma coupe dégradé en pointe et pour la première fois de toute ma vie j’ai même un peu de volume !! (et surtout j’ai économisé 50€ 😀 )

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Il ne pleut pas aujourd’hui, ça a un peu dégonflé et je suis ravie! C’est exactement ce que j’ai toujours voulu mais jamais réussi sà avoir en allant chez le coiffeur,bref je te comprends.

      J'aime

  11. La Carne dit :

    j’ai longtemps eu la phobie des coiffeurs… puis j’avais rencontré le bon… presque au hasard… pour récupérer le carnage d’un autre… c’était sur l’ile. Je serais bien restée là bas juste pour lui! Pis voilà… il faut tout recommencer ici… j’y vais vendredi… je panique… mais je sais que ma main fera pire… forcément pire…. ma mère me coupait les cheveux… c’était terrible… la risée du collège… je veux m’épargner ça. 🙂
    Pis ça me stresse aussi de savoir qu’il va falloir trouver un sujet de conversation… ou suivre celui que la coiffeuse va lancer… ça va être long… très long! 🙂
    mais chapeau! 🙂

    J'aime

  12. annaki dit :

    Ahhhhh comme je te comprends, je suis exactement comme toi, je déteste le coiffeur. J’y vais donc le moins souvent possible (2 fois par an), je les préviens que je n’ai que 30 mn devant moi, que je ne veux pas de brush, et non merci, pas de soin non plus (je préfère le faire tranquille chez moi). 😀

    J'aime

  13. LadySo dit :

    Ce n’est pas que je n’aime pas le coiffeur…c’est juste qu’il faut prendre rdv, il faut ensuite attendre, et une fois au salon, il faut re-attendre. Ma coiffeuse Irlandaise (enfin, elle est plutôt de Budapest en vraie) est adorable et me fait des coupes que j’adore…c’est juste que j’ai souvent juste la flemme d’y aller….
    J’avoue que j’ai un peu peur de me couper les cheveux moi-même aussi. Les cheveux raides, ça cache rien ¯\_(ツ)_/¯

    J'aime

  14. Paule dit :

    Ah ah un excellent article qui me déculpabilise de ma phobie des coiffeurs. Pour ma défense, il y a deux ans, je me suis endormie dans le salon de coiffure et la stagiaire en a profité pour tester une nouvelle couleur (brun limite violet avec des reflets oranges de toute beauté) sur mes pauvres cheveux sans défense. Depuis c’est ma mère qui me les coupe (ceux de mes frères et soeurs aussi tiens) et ce n’est pas sorcier ! Quand à tenter seule… Je n’ai pas les cheveux longs, donc l’option couette ne tiens pas, et ils sont lisses comme pas possible, alors dans l’éventualité (très probable) d’un accident, le raté sera repérable à des kilomètres !

    J'aime

  15. Crystal dit :

    J’ai toujours voulu essayer, mais la peur de rater ma coupe m’a fait courir chez le coiffeur bon nombre de fois. Je crois que je vais commencer par quelque chose de simple. Je m’en vais à la quête des tutos. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s