Scattered words the Big finale


C’est le dernier rendez-vous des « Mots éparpillés » de Margarida Llabrés et Florence Gindre, projet inspiré par « Mots sauvages » de Cécile Benoist. La saison deux se termine et elles nous ont annoncé qu’il n’y aura pas de saison 3. Il s’agit d’écrire un texte, d’une centaine de mots sur une photo donnée. J’ai bien galéré pendant les deux  saisons…il y a déjà un e-book regroupant les textes de tous les participants de la première année et dans quelques semaines, début du mois prochain, elles publieront l’e-book de la saison deux et sans doute, une version papier sur Amazon. Si ça vous intéresse, vous pouvez trouver tous les détails chez Margarida et Florence. 

Je voulais terminer en fanfare, mais comme d’habitude, j’ai séché lamentablement…

« Mais quel temps de chien! Ça commence à bien faire toute cette pluie…et bien-sûr, j’ai cassé mon parapluie. Pas le temps de m’arrêter pour en acheter un autre. Vite, j’ai juste le temps d’attrapper le prochain train, pour être à temps à mon rendez-vous. C’est éreintant de courir comme ça toute la journée. De temps en temps, j’aimerais bien souffler un peu, prendre le temps…mais le temps, c’est de l’argent. D’autant plus quand on est temporaire à mi-temps! Vendeuse par intermittence. J’espère que le train sera dans les temps. J’ai juste le temps de courir jusqu’à l’adresse. Le « temps de rien »…je me demande bien qu’ils vendent là dedans. Enfin, allons-y…

C’était une boutique vendant des montres et horloges. Ils voulaient me déguiser en lapin, une sombre histoire d’Alice aux  pays des merveilles, je n’ai pas pas bien suivi. Ça ne va pas, non? De toute façon, je ne faisais pas l’affaire, pas assez pressée apparemment…fichu temps! « 

Cet article, publié dans tag, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Scattered words the Big finale

  1. jacou33 dit :

    On te suit, pas à pas, très rapidement. Amusant.

    J'aime

  2. J’aime beaucoup la référence à Alice… donc je dirais juste que non, nous ne sommes pas toutes des lapins blancs l’œil fixé sur notre montre et courant après le temps Biz V.

    J'aime

  3. Margarida dit :

    Tu ne pouvais pas faire autrement que commencer par ce « temps de chien » 🙂

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Bon j’avais poste un truc mais la connexion a du se noyer a ce moment la (merci les trombes d’eau encore reçues aujourd’hui).
    Je disais donc… que tu es hyper douée pour faire ca. Je m’imagine avec un tel exercice a faire! Tu as beaucoup d’imagination et c’est ce qui me manque. Je dois faire un tel effort pour mon exam d’allemand a l’oral. On va s’entrainer toute la semaine: imaginer + parler allemand = tout ce que je déteste!

    J'aime

  5. La boutique « Le temps de rien » ne pouvait, effectivement, ne vendre que des montres et horloges !
    Encore une fois, même si tu as eu du mal, tu t’en es très bien sortie 🙂

    J'aime

  6. J’adore ton interprétation encore une fois!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Oh, je me rends compte que j’ai oublié le ten on ten! C’est encore temps pour participer?

      J'aime

      • Oui! le lien est encore ouvert. J’ai survolé ton blog (je suis super en retard sur tout, tu parles de « temps de rien », ça a failli être autobiographique cette fois!!!) et je vois que tu en as eu beucoup sur le plateau… euh… enfin « a lot on your plate » – je fatigue…(c’est la chaleur, on n’a plus l’habitude 😉 ) A bientôt!

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Je m’y mets demain! Bises

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s