Septicemia


Aujourd’hui, je n’ai pas du tout envie de raconter des bêtises légères et amusantes. A la une de toute la presse anglaise, on trouve l’histoire tragique d’un petit garçon, un bébé de un an, qui est mort des suites d’une septicémie  en 2014 parce que les services de santé n’ont pas détecté sa maladie à temps. Ni le médecin généraliste qui l’a vu plusieurs fois,  ni le centre d’appel des urgences n’ont réagi. On a dit à ses parents qu’il avait un rhume, que ça allait passer. On ne peut évidement que penser très fort à ses malheureux parents…La septicémie est un sujet qui me touche énormément, parce qu’on a connu aussi. Pratiquement le même scénario, mais nous, on a eu de la chance, une chance immense et précieuse. Je suis désolée de casser l’ambiance, mais je suis toute retournée… Je remets le billet que j’avais publié  lors de la  journée mondiale de lutte contre la septicémie. Pas pour faire pleurer dans les chaumières mais pour informer. 

Je ne veux affoler personne, mais toutes les 4 secondes une personne meurt de septicémie dans le monde. D’après la BBC, c’est la deuxième cause de mortalité en Angleterre après les accident cardio vasculaires. Le taux de mortalité varit beaucoup selon l’âge et la condition physique des malades. Les personnes âgées et les bébés sont les plus à risque. Un bébé a environ une chance sur deux de s’en sortir. La septicémie peut être provoquée par une simple infection comme la pneumonie. Les malades qui en guérissent risquent de nombreuses séquelles. Voilà. Encore une fois, je ne cherche pas à faire peur ou pitié. D’ailleurs, GeekAdo, puisqu’on parle de lui, est maintenant un grand garçon en pleine forme. Mais je voulais juste apporter mon petit témoignage, ça me  choque énormément que le NHS, les services de santé ici ne sachent toujours pas détecter la septicémie correctement. Évidement, après une enquête qui a mis en lumière tous leurs manquements, ils ont présenté des excuses aux parents de ce malheureux bébé, c’est la moindre des choses, et ont promis de mieux former les personnels. Il serait temps.

Je reviens à GeekAdo. A 16 mois, il a eu ce que le médecin a qualifié de gros rhume, comme ça arrive tous les jours à des tas de bébés. Pas de raison de s’affoler pour si peu. Sauf que ce gros rhume était en fait une pneumonie, qui n’a donc pas été traitée à temps. Moins de 48h plus tard, à 6 heures du matin, on était aux urgences, avec un bébé brûlant de fièvre et tout endormi. On avait amené L’Ado avec nous, il était petit. On ne s’est pas particulièrement inquiété, L’Ado ayant de l’asthme, les urgences, on connaissait bien. Même quand on est passé de suite, que la salle d’examens a commencé à se remplir de docteurs, que notre bébé ne s’est pas réveillé alors qu’il était trituré de partout, on ne comprenait pas encore. Personne ne nous disait rien. Et puis, un docteur a dit à Marichéri qu’il ne fallait pas laisser L’Ado là.

Mon bébé a été transporté en soins intensifs. Je n’ai aucun souvenir du trajet dans les couloirs de l’hôpital des urgences à sa chambre. C’est le trou noir. On a installé mon tout petit bonhomme dans un grand lit, il avait des électrodes partout, des sondes, un masque…et il dormait toujours. Il dormait encore quand ces appareils se sont mis à sonner. Il y avait déjà une infirmière et un docteur avec nous, mais plusieurs personnes se sont ruées dans la salle, et on m’a jetée dehors. Je ne sais pas non plus ce qui s’est passé, j’ai dû crier, taper à la porte, puisqu’un infirmier est sorti pour me dire de me calmer. Pas le temps de s’occuper d’une mère hystérique quand il y a un bébé à sauver. J’étais bêtement persuadée que rien ne pouvait arriver à mon petit garçon tant que j’étais avec lui…

Il dormait toujours quand j’ai pu revenir dans la salle. On ne m’a toujours rien expliqué. Marichéri est revenu après avoir déposé L’Ado chez une amie. C’est lui qui a vu le classeur de l’infirmière: « how to deal with critically and terminally ill children ». Je n’ai jamais eu froid comme ça, c’est comme si mon corps se recouvrait de glace, devenait glace…je sentais le gel qui montait de mes membre et arrivait au cœur, comme si on l’enfermait dans un étau de glace qui serrait et serrait encore, jusqu’à exploser… Et notre bébé dormait toujours.

Il a fallu plus de 24 heures et de nombreuses alertes comme la première pour qu’un médecin nous parle. « Septicémie due à une pneumonie ». Premier coup de massue. Et le deuxième, encore plus fracassant: « on a fait tout ce qu’on a pu, il ne reste plus qu’à prier et espérer un miracle ». C’est tout. Pas parce que nous étions en Irlande, la très catholique république. Mais parce qu’ils avaient effectivement tout tenté et que notre bébé ne se réveillait toujours pas. Trois jours avant c’était un petit bonhomme avec un gros rhume mais qui jouait gaiment aux legos avec son grand frère.

La septicémie est une maladie foudroyante. Il faut agir très vite, d’où l’importance d’en parler et d’informer les parents sur les symptômes. La guérison est aussi rapide. Nous avons eu une chance incommensurable, le miracle a eu lieu. Au bout de presque 72 heures, alors que les médecins n’y croyaient plus, notre bébé a bougé la main. Sa respiration a changé, il a même ronflé doucement! Il s’est réveillé tout à coup. Personne n’a su l’expliquer, mais on s’en fichait! Moins d’une semaine après il sortait de soins intensifs pour aller en pédiatrie. Il était affaibli, mais guérit. Il jouait, riait, comme si de rien n’était. Il a eu du mal à marcher, il avait beaucoup maigri, mais il était réveillé. Il n’a aucun souvenir de sa septicémie, aucune séquelle, juste une phobie des hôpitaux. Tout le monde n’a pas sa chance.
Ce n’est peut être pas un sujet très médiatique , je ne sais pas. Mais je trouve scandaleux que personne n’en ait parlé au moins pour la journée mondiale de lutte. Si ça vous intéresse vous trouverez des informations sur world sepsis day. On peut choisir la langue et faire un don.

  

Cet article, publié dans Les colères, société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

56 commentaires pour Septicemia

  1. Kenza dit :

    Merci pour cette prévention Pomdepin. Je ne connaissais pas… et des bisous, et des pensées pour cette famille.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est tout le problème, c’est totalement méconnu, même des médecins du NHS apparement.

      J'aime

      • Kenza dit :

        J’ai discuté avec une expat qui était enceinte en Irlande et là-bas c’est la toxoplasmose qui est inconnue… (et la maladie dont tu parles sûrement aussi).

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’était en Irlande. La septicémie n’y est pas inconnue du tout…mais à l’hôpital! Il a fallu attendre d’être en soin intensif pour voir les panneaux d’explications, les leaflets….rien chez le GP, qui n’a pas posé le bon diagnostic au départ. Et comme c’est une maladie foudroyante, ça va très vite. Dans le cas de cette pauvre famille dans la,presse, c’est la même chose. C’est à la base, chez le GP qu’il y a eu problème.

        J'aime

  2. A reblogué ceci sur Crevette de Marset a ajouté:
    « Ce n’est peut être pas un sujet très médiatique , je ne sais pas. » Je ne sais pas non plus, mais j’agrandis le « réseau » à mon petit niveau… Je fais ma part du colibri.

    J'aime

  3. Très poignant comme témoignage… J’en suis toute retournée… Merci pour ces infos… Je connaissais pas bien les symptômes exact de la septicémie… Je suis heureuse que votre geek Ado s’en est remis sans séquelles! Et je suis triste pour le petit qui s’est en pas sorti en 2014… 😔

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je partage juste parce que je ne comprends pas comment on peut passer si facilement à côté du diagnostic. Avec une maladie foudroyante, il faut réagir le plus vite possible. Je sais qu’on a eu une chance extraordinaire, mais ça me touche beaucoup que les mêmes erreurs de diagnostic se reproduisent encore et encore par manque d’information.

      Aimé par 1 personne

  4. Meg dit :

    Coucou,
    Il faut bien un premier commentaire, et cet article qui n’est pourtant qu’un rappel est une bonne occasion! Je vous suis depuis le debut pourtant… Votre toddler 5 a exactement l’age de mon toddler 2 et j’habite Londres. J’adore vous lire et je me regale toujours de vos descriptions du systeme anglais. Ma phrase preferee : une institutrice de primaire preferera s’immoler par le feu que vous donner les resultats de votre enfant. Ca m’a beaucoup aidee apres une rencontre avec l’instit de number1 (reception) ou je suis rentree en me disant que mon anglais devait vraiment etre a pleurer car c’etait un dialogue de sourd. Bon voila je digresse mais comme ca la suite ne sortira pas de nul part. J’ai donc eu aussi a faire a un pb de diagnostic NHS avec toddler 2 qui a fini hospitalise… Et aujourd’hui c’est baby 3 qui a des soucis aux poumons… et ca traine… Alors merci pour cet article parce que je vais etre particulierement vigilente. Take care!

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci beaucoup pour ce gentil commentaire. Je ne veux affoler personne, un bébé qui a un rhume, ce n’est pas grave. Mais savoir que le NHS passe encore à côté de la septicémie, ça m’a fait réagir. Ce n’est peut être pas un diagnostic facile à poser, je ne veux pas faire du NHS bashing gratuitement, juste informer, à ma petite échelle.

      J'aime

  5. dhelicat57 dit :

    Ça fait froid dans le dos, il est important d’en parler, d’expliquer… Merci a toi pour ce partage, plein de bises

    J'aime

  6. Mam miam dit :

    Quelle tristesse cette histoire et révoltant si on peut la diagnostiquer et j imagine combien vous avez eu peur ( ma schtroumpfette a fait sa 1ère convulsion tout bébé et j ai cru qu elle était morte … ce genre de chose vous traumatise à vie, meme encore 10 ans plus tard ca m arrive de la réveiller en pleine nuit pour lui prendre la température si je la trouve chaude ) cela n a rien à voir avec ce que tu as vécu c est sur mais depuis j essaye d etrehyper vigilente sans tomber dans la paranoïa. Merci pour ces explications et ce partage , cela peut (nous) servir .

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est pour ça que j’en parle, comme tu dis, il ne faut pas tomber non plus dans la parano, mais juste être informé. Ça me sidère que des médecins passent encore à côté.

      J'aime

  7. Kid Friendly dit :

    Je suis triste pour les parents du petit garçon et je ne peux qu’imaginer ce que vous avez pu vivre. Je ne savais même pas que ça pouvait arriver 😦

    J'aime

  8. carrie4myself dit :

    C’est tres inconnu malheureusement et pourtant si important.
    Merci encore pour ton témoignage

    J'aime

  9. chinesekoalas dit :

    Merci pour cet article car je ne connaissais pas non plus. Dommage qu’il n’y a pas la version francaise, mais je ferais quelques recherches.

    J'aime

  10. fedora dit :

    J’en ai des frissons…
    juste ❤

    J'aime

  11. Bel article et quel soulagement ca a du etre quand vous avez vu votre bebe bouger 🙂

    J'aime

  12. ifeelblue dit :

    punaise mais j’arrive même pas à imaginer comment vous avez flippé et j’arrive même pas à imaginer la souffrance de cette autre famille… ça fait froid dans le dos!

    J'aime

  13. laurence (@lopalomita) dit :

    eh bien ! maman de trois enfants, maintenant grands je n’en ai…. absolument jamais entendu parler ! ni dans les journaux en faits divers non plus d’ailleurs… j’imagine l’effroi et l’inquiétude quand tout tourne très très mal et qu’avec la barrière corps soignant/parents/langue étrangère c’est affreusement compliqué… rien à voir mais ce matin un assistant d’éducation de mon équipe s’est écroulé en crise d’épilepsie à nos pieds et une flaque de sang énorme a commençé à se répandre car il s’était éclaté l’arcade sourcillière… 2secondes de réelle panique puis appel de l’infirmière et du Samu… et l’impuissance et le mal être ensuite même si pris en charge… j’imagine le temps que tu as dû mettre à recouvrer un sommeil correct…

    J'aime

  14. Agdel dit :

    Oh, les jours d’angoisse que vous avez traversés ! Et j’imagine ensuite l’inquiétude au moindre rhume.
    Je ne sais pas si les médecins ici sont bien au courant des signes de septicémie, mais je peux te dire que mon généraliste oui (et moi également, vu que j’avais bien potassé l’encyclopédie médicale pendant ma première grossesse). Du coup, quand je suis venue consulter pour un banal gros rhume de ma petite dernière mais que j’ai demandé au médecin de m’examiner également car j’avais 39,5 et un urticaire géant, qu’il a directement appelé une ambulance pendant que mon mari venait récupérer la petite, et que pendant cette attente, j’ai vu les taches rouges (purpura) apparaître un peu partout, j’ai vraiment cru que je ne reverrais jamais ma famille !

    J'aime

  15. Mathilde dit :

    Merci pour ton témoignage, je ne connaissais pas du tout alors encore merci d’avoir partager ça avec nous.

    J'aime

  16. nursemama1983 dit :

    Je suis infirmière en service de maladies infectieuses. Et maman d’un petit mec de 3 ans,bientôt du 2ème. Forcément je sais ce que c’est la septicémie puisque j’ai souvent des patients dans mon service qui se mettent à  » décompenser  » leur infection. En fait on parle de SEPSIS quand ça commence à dégénérer, puis de SEPSIS SEVERE et enfin de CHOC SEPTIQUE qui nécessite l’hospitalisation en service de réanimation car il y a défaillance multi viscérale… C’est quand même grave que ces parents n’aient pas été pris au sérieux dans un pays moderne comme UK.
    Et pas évident non plus de savoir détecter forcément les signes d’alerte alors c’est bien ce que tu fais,de diffuser cette affiche pour sensibiliser et permettre d’apprendre à reconnaître des signes de gravité qui arrivent. Merci à toi

    J'aime

  17. froggymums dit :

    wouha j’en apprend dit donc, c’est vrai que les services de médecine son beaucoup moins éfficace qu’en france d’ailleurs du coup elle me manque ma doc, le principal c’est que ton loulou s’en soit sortie, et merci d’informé les gens.

    J'aime

  18. petiteyaye dit :

    bbbbrrrrr… ça fait froid dans le dos…

    J'aime

  19. Gorfou dit :

    Hello !
    Ça fait quelques jours que j ai découvert ton blog qui me fait beaucoup rire et apporte bcp d infos sur la vie en uk c est un régal ! Je me permet de mettre un commentaire sur ce post même si il commence à dater. Je suis urgentiste en France et je voulais préciser 2 ou3 truc sur la septicémie. Comme disait nursemama on parle plutôt des diffèrent stades de sepsis dans notre jargon. A la décharge du premier médecin qui voit l enfant n importe qu elle infection bactérienne peut dégénérer en sepsis. A cet âge les infections sont dû à des virus la plupart du temps, et faire la difference à l examen n est pas possible. C est l évolution rapide de l état de l’enfant avec l apparition progressive des signes dont tu parlais qui vont alerter. Le problème étant justement que cette aggravation peut être très rapide. Entre 2 enfants « enrhumés » on ne peut pas prédire lequel a vraiment un simple rhume (99%) et lequel est en train de développer une infection grave ! D ou l importance de très bien expliquer aux parents ce qu ils doivent surveiller ! A posteriori tout les diagnostics sont faciles… Alors qu au départ bien malin qui saura prévoir l évolution !
    Voilà juste quuelques précisions pour ne pas stresser les mamans qui passent par la ! Si votre bebe joue sourit et mange pas de stress . Si il est inconsolable, tout mou, dort tout le temps, ne boit pas, respire vite… Direction les urgences vite vite !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s