The real Winnie the Pooh


On apprend des choses fascinantes sur la BBC. Le crâne de Winnie l’ourson a été retrouvé au Royal College of Surgeons, à Londres, et va être exposé. Non, personne n’a décapité sauvagement une peluche, il s’agit d’un vrai crâne d’our. Je ne mets pas la photo, parce que c’est bientôt l’heure du repas et franchement, un crâne d’ours, c’est beaucoup moins mignon qu’une peluche, mais je vous présente Winnipeg, un ourson canadien acheté par un vétérinaire local, Harry Coleburn qui en a fait son pet, son animal de compagnie (quand je pense que je n’ai que deux chats et que Marichéri troute que ça suffit comme ça…).

  
Ce pauvre Coleburn est parti ensuite dans les tranchées de la première guerre mondiale, il ne pouvait pas y débarquer avec son ours sous le bras…quoique ça aurait sûrement surpris l’ennemi. Je suis sûre que ça aurait été intéressant, militairement parlant, un régiment d’ours. Ils manquaient  d’imagination à l’époque quand même. Enfin bref, ne sachant pas quoi en faire d’autre, le vétérinaire a déposé Winnipeg, ou Winnie pour les intimes sur le chemin, au zoo de Londres, où l’ours devient instantanément une célébrité. Toute la ville se bouscule pour aller le voir certes mais aussi le caresser, jouer avec et lui donner du miel à la cuillère. Je rappelle qu’il s’agit d’un ours apprivoisé. Les gamins se précipite pour le bourrer de sucreries. A tel point que cette pauvre bête finit avec une dentition complètement pourrie, parce que personne ne pense à lui laver les dents. Mais bon, parmis les visiteurs  assidus de Winnie, il y avait un petit garçon, un certain Christopher Robin. Vraiment. C’est donc une photo de  Christopher Robin donnant du miel au vrai Winnie the Pooh. Personnellement, je trouve ça charmant (même si cette pauvre bête aurait sûrement été mieux à gambader librement dans sa forêt canadienne natale).

  
Et donc, le petit Christopher Robin n’avait pas qu’un nom à rallonge, une passion pour les ours et un papa génial, il avait aussi un ours en peluche (celui sur la photo), qu’il a baptisé du nom de son héros, Winnie. AA Milne (Alan Alexander), le papa donc, a eu l’idée remarquable de raconter les aventures de son fils avec son ours préféré et ses autres peluches. Tout ça grâce à un véterinaire canadien!  

  
Le vrai Winnie est mort en 1934. Son crâne a été conservé précieusement, et va donc être exposé pour la première fois. Si ça vous tente et que vous passez par Londres, vous pouvez le voir au Hunterian Museum.

Les photos viennent de BBC News

Cet article, publié dans Les leçons d'histoire(s), Les tops 10, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour The real Winnie the Pooh

  1. C’est mignon comme histoire 🙂 Et pour être tombée sur des ours sauvages au Canada, c’est vrai qu’ils sont quand même adorable. Enfin, pas de trop prêt et pas les grizzli. Mais un petit ours noir qui se ballade dans le quartier le matin quand tu promène ton chien c’est mimi.

    J'aime

  2. LadySo dit :

    Mais elle est presque mignonne, cette histoire. Je ne suis pas bien sûre d’avoir compris l’intérêt de garder un crâne d’ours, et le pauvre Winnie, je suis bien d’accord avec toi. Il était mieux dans la jungle canadienne, mais c’est mignon :3

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Garder le crane et l’exposer ca me fait pleurer: Carrie coeur d’artichaut…..

    J'aime

  4. ViCa dit :

    Comme quoi avec BBC, on en apprend des choses : je ne savais pas que l’écrivain de Winnie l’ourson, c’était inspiré d’un vrai ourson et de son fils. Mais comme les autres, je suis d’accord qu’il aurait été mieux à l’état naturel. Sans parler d’exposer la tête au musée…
    Une inspiration peut être pour toi d’écrire une histoire avec Princesse Diva et un des chats 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. chinesekoalas dit :

    Je viens a peine de me le lever et j’en apprends des choses ! J’aime bien winnie l’ourson sinon, celui en peluche 🙂

    J'aime

  6. fedora dit :

    Ah ben, je me coucherai moins bête ce soir !!

    J'aime

  7. Je ne savais pas que c’était inspiré d’une histoire vraie ! Ton blog est aussi une mine d’or culturelle ! si si !

    J'aime

  8. Agdel dit :

    Tigrou, Porcinet et Bourriquet, c’étaient des animaux du zoo de Londres aussi ?
    Rien que l’idée d’avoir un ours comme animal de compagnie me donne froid dans le dos… quand on voit la taille des grilles d’un ours adulte, rien qu’une caresse amicale peut t’envoyer direct aux soins intensifs !

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’était les peluches de Christopher Robin…je crois que le vrai Winnie était d une race assez petite, mais je ne suis pas sûre. Mes connaissances en matière d’ours sont très limitées.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s