Another harvest 


Nouvelle école ne veut pas dire fin des spectacles scolaires, au contraire. J’ai donc dû me traîner ce matin pour aller applaudir le Harvest festival des filles, dans la joie. J’ai bien essayé de me défiler sous prétexte  que ça va bien comme ça, des Harvest festivals, j’en ai vu des pelletées. Mais forcément c’était dans l’ancienne école . Ça ne pouvait être que fondamentalement différent cette fois, il fallait que j’aille les admirer. Youpidoo. 

  
Le Harvest  festival, pour ceux qui ont la  chance de ne pas suivre les manifestations scolaires anglaises est une sorte de petit spectacle, qui s’inspire des fêtes villageoises traditionnelles après les moissons. La chose remonte aux saxons et encore plus loin (mais je ne reviendrais pas sur les rites druidiques, ces gens là sont très timides, ils n’aiment pas qu’on parle d’eux. En tout cas, ça les contraire quand c’est moi qui en parle). Le thanksgiving américain s’en inspire. Au départ, on célébrait une messe particulière, pour remercier Dieu des bonnes récoltes (je ne sais pas ce qui se passait quand les récoltes étaient mauvaises, style, trois cailloux et deux brins d’herbe) et on se faisait une petite fête, avec une grosse bouffe réunissant le village avant l’hiver, tout en partageant avec les nécessiteux du coin. Aujourd’hui, le Harvest festival consiste  essentiellement à faire subir aux parents d’élèves une flopée de chansonnettes sur les mérites des carottes, les vertues des petits pois et les talents du chou fleur (qui est costaud, si, c’est ma  fille qui l’a chanté) .

C’est vrai qu’il y a une différence par rapport à l’ancienne école. On fait la queue sagement dehors avant de pouvoir rentrer dans le hall au lieu de s’y engouffrer bêtement. C’est un coup de chance, il a plu des cordes, ça aurait été dommage de manquer ça. Alors que là, on était de suite dans l’ambiance. Toddler 5 s’impatientait au sec lui,  dans la poussette  alors que je me transformais lentement mais sûrement en extra pour la scène de la cantine dans star wars (tout dans la coiffure). Le hall est plus petit aussi dans cette école. Il n’y a pas d’estrade et les parents peuvent se ruiner la colonne vertebrale sont assis sur des petites chaises sur trois côté, les enfants sont par terre au milieu. De suite, Toddler 5 s’est fait remarquer en bramant comme un veau  pour faire coucou à ses sœurs, qu’il avait repéré. Ça commençait fort. On a eu droit à un poème sur les moissons dit par les petits. Puis une chanson sur les moissons. Et après, hop, un autre poème, vous allez rire, sur les moissons. C’est pas qu’on s’ennuie, mais bon. En plus pas de déguisement dans cette école, je n’ai pas eu besoin d’habiller mes filles en poireau. C’est une bonne chose certes, mais du coup, pas moyen de s’amuser pendant le spectacle à essayer  de reconnaître qui est caché sous le chapeau de la citrouille ou dans l’épi de maïs.

Il y a des instits artistiques, qui ont fait répéter des danses avec des figures compliquées à leur classe (faire mimer la germinaison du haricot à trente gamins, en mouvement jazz, il faut le faire. Ou pas) et ceux qui ont visiblement été traumatisés petits par les spectacles scolaires.  Ils assurent le strict minimum. Un poème de 5 lignes déclamé en bredouillant par toute la classe à l’unisson, et ça va bien comme ça. J’approuve totalement.  Chez les petits, c’est l’instit qui chante toute seule, comme une poule: elle bat des ailes avec les bras énergiquement pour rameuter sa classe, en pure perte. On a eu un moment d’espoir (pour cette pauvre femme), un gamin s’est lancé au milieu de la foule, on y a cru, il va chanter avec la maîtresse… En fait non,  il voulait juste aller faire pipi. Dans le style grand moment de solitude, il y a aussi une maman qui s’est mise à beugler machinalement la chanson finale, celle célébrant le Harvest. C’est la même dans toutes les écoles. Et donc je ne savais même pas que je la connaissais  par coeur à force de me taper  les spectacles de Harvest. Ça promet pour celui de Noël. Il faudra que je fasse attention à ne pas me faire remarquer cette fois. 

On a ensuite eu droit au discours interminable de remerciement de la représentante de l’armée du salut, puisqu’il y avait une collecte. Le Harvest sert à faire prendre conscience aux enfants que la nourriture ne pousse pas directement au supermarché (d’où ma photo pleine d’a propos, non? ), mais aussi qu’ils ont de la  chance d’en avoir,  ce n’est pas le cas partout ni pour tout le monde. Et évidement, on a fini par la prière. Ça n’a choqué strictement personne pas plus que quiconque ne s’offusquera lorsque l’école fêtera Diwali, le festival des lumières hindous. Je suis repartie avec Toddler 5 légèrement grognon, il a bien vu qu’il y avait une grande table avec plein de truc à manger dessus (résultat de la collecte), pourquoi on ne va pas goûter? 

Cet article, publié dans société, vie de famille, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Another harvest 

  1. carrie4myself dit :

    Tu t’es vue a la place de l’inscrit en train de chanter toute seule?! 😀
    Pour gouter, je suis d’accord avec Toddler5; ca met en appétit tous ces poèmes, chansons et danses 😉

    J'aime

  2. Haha, j’imagine que quand ce n’est pas ton premier tu commences a en avoir marre 🙂

    J'aime

  3. lanabc dit :

    contrairement à chez nous, vous allez souvent à l’école… Au moins les enfants savent que les légumes poussent parce que ma collègue a demandé des exemples de céréales et elle a eu droit au chocapic etc…

    J'aime

  4. fedora dit :

    C’est toi la maman qui s’est distinguée ? j’ai bien suivi ?
    Je déteste ce genre de machin… tu as bien du courage !

    J'aime

  5. Allez, c’est passé… tu as un peu de temps avant la fête de Noël pour respirer 🙂

    J'aime

  6. dhelicat57 dit :

    Si je comprends bien il n’y a donc pas qu’un spectacle de fin d’année scolaire mais plein d’occasion de faire la fête: youpi… Quand on sait combien c’est borring, mais cela fait plaisir aux enfants bonne journée bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Ca n’arrête pas, on a une class assembly par classe, forcément et par trimestre, le Harvest, trois spectacles à noël, Diwali, Pâques, children in need, Red Nose Day…

      J'aime

  7. maman est occupée dit :

    Je suis sûre que s’il y avait un coup à boire à la fin, la motivation serait plus importante !

    J'aime

  8. petiteyaye dit :

    c’est très dur d’occuper une scène avec des tout petits ébahis par la foule, le spectacle de michoco m’en est témoin, pensée reconnaissante aux maîtresses…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s