A seagull story


C’est vrai, je n’ai jamais parlé des mouettes avant, c’est sûrement un tort. Il y a plein de choses à dire sur les mouettes. La preuve, la BBC (ici) y consacre un long article en ligne que je me suis empressée d’aller voir. J’aime bien généralement quand la presse parle animaux plutôt que chômage, migrants, guerres ou toutes ces sortes de choses désopilantes. J’ai été déçue cette fois. C’est une histoire triste qui vaut aux mouettes les attentions de la  presse: le 8 août dernier, un quidam a été vu en train d’étrangler une mouette, si. Alors bien sûr, on peut être surpris par la performance sportive, il faut déjà attraper la mouette, c’est pas facile. Et elle a bien dû se débattre, je ne pense pas qu’elle soit restée bêtement passive, sans broncher des ailes. Ou alors, c’etait une mouette suicidaire?  Mais quand même, c’est ignoble, pauvre bête. La chose a été postée sur Facebook, c’est dire la gravité de la  situation.  La police s’est d’ailleurs saisi de la mouette, de l’étrangleur , de l’affaire. 

  
Source
Mais il y a pire. Attention, je préviens tout de suite les âmes sensibles, tendance Gaston Lagaffe (amies des mouettes je veux dire, pas sosies de L’Ado en moins boutonneux), la suite ne va pas leur plaire. La BBC  est formelle, il y a un fort sentiment anti-mouette dans la population. C’est bien simple, on peut carrément dire que la popularité des mouettes est en chute libre (c’est pas malin pour un volatile). Sauf chez les 18-25 ans, qui les trouvent toujours sympathiques, mais vous savez ce que c’est, les jeunes sont idéalistes et n’ont aucune conscience des dangers pour la société. Petits irresponsables, tiens. 

Il faut dire que les mouettes ne font aucun effort non plus pour restaurer leur image de marque. En mai dernier, une mouette a sauvagement assassiné un chihuahua. Il y a un mois une autre (probablement. Si ça se trouve, c’est la même, on est en face d’une mouette psychopathe et serial killer. Ça fait peur…) n’a fait preuve d’aucune pitié et a trucidé une tortue (D’ailleurs, ça mange quoi, les mouettes?). Devant cette vague de criminalité mouettesque démentielle,  il ne faut  pas s’étonner si  44%des britanniques sont  favorables à une campagne d’extermination (partielle) des mouettes. Elles sont considérées comme au mieux des parasites, au pire des criminels endurcis (à cause du bec sûrement, pas des plumes). La population est en émoi. A quand des ligues d’auto défense contre les mouettes? D’ailleurs, un cadavre de mouette empoissonnée a été déposé en juillet devant un commissariat du Dorset. Quoique, c’est peut être dû simplement à une indigestion de chihuahua… Les mouettes, armes de destruction massive. Il n’y a qu’une solution pour protéger la population locale, et faire des économies  de matériel en même temps, pourquoi ne pas les enrôler dans l’armée  et les envoyer combattre au loin? Bien entraîné, un escadron de mouettes doit être efficace, tant que les ennemis ont une armée de chihuahuas commandée par des tortues. Je crois que je suis encore en manque de caféine, j’ai des visions bizarres…

Je vous rassure  (ou pas. Je ne connais pas vos sympathies en matière de mouettes), comme tous les  oiseaux sauvages, elles sont protégées par la loi britannique. L’étrangleur risque même  £5000 d’amende et 6 mois de prison. 

Cet article, publié dans brèves, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour A seagull story

  1. fedora dit :

    je crois que tu es folle ! (et venant de moi, je te jure que c’est un compliment ❤ )

    J'aime

  2. J’adore l’idée de l’enrôlement des mouettes 😉
    (mais au fait ce sont vraiment des mouettes ou des goélands qui se font passer pour des mouettes ? )

    J'aime

  3. Souris Maman dit :

    et bien ça ne plaisante pas, ça fait une sacré somme dis donc de quoi les laisser tranquille…euh normalement!

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Mais…mais tu n’as pas cite le rugby? ou les Sud africains ont dit qu’ils avaient paume a cause de ces oiseaux la. Tu me decois…. uhuhuh
    Non mais je ne les aime pas trop ces oiseaux; ca a la fâcheuse tendance a faire leur besoin juste au moment ou toi, t’es dehors, super bien habillée. Et pour enlever le fiente…pas evident!
    Mais l’amende est lourde!

    J'aime

  5. AnneFromReading dit :

    Il faut dire aussi, toutes ces mouettes qui piquent le « fish and chips » dans les mains des pauvres touristes, et s’envolent avec un grand rire moqueur, ça énerve quand même (quand on est un touriste qui tient beaucoup à son repas !). Personnellement, je trouve qu’on ne devrait pas trop les énerver : on sait comment ça a fini chez Daphnée du Maurier (et Hitchcock !) 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      C’est vrai…il y a peut être un complot des mouettes? 🙂

      J'aime

      • AnneFromReading dit :

        Ca ne m’étonnerait pas 😉 En tout cas, j’approuve ton idée de les enrôler dans l’armée. La RAF pourrait les envoyer piquer les sandwiches de l’armée adverse, avec en plus un gros effet de surprise. Ca ne serait pas plus bête (ah ah) que les oies du Capitole… Ok, j’arrête mon délire et je sors 🙂

        J'aime

  6. Agdel dit :

    J’ai éclaté de rire devant cette photo : elle s’entraîne pour les championnats du monde de patinage artistique des mouettes, c’est ça ?
    Sinon, les mouettes, ça mange :
    – des moules (j’ai une longue expérience d’observation des mouettes en plein calcul d’altitude de largage de moules et d’huitres sur les galets afin de casser leur coquille : si c’est trop bas, la coquille ne casse pas, tout est à recommencer, si c’est trop haut, le temps qu’elle redescende, elle s’est fait piquer son casse-croûte par une autre mouette, c’est tout un art !)
    – des crabes : longue observation d’une mouette lançant son crabe sur les rochers, pas trop loin car là aussi, les copines étaient à l’affût, avec le pauvre crabe auquel il manquait déjà 2 pattes , encore vivant, qui essayait de se débiner… et ma fille, à côté de moi, qui me dit “Ah, c’est beau la nature !”
    – de la brioche, des pains au chocolat et des gaufres : oui, oui, à Dinard, il y a des panneaux d’avertissement contre les vols de goûters par les goélands, avec cette mention “ne les tentez pas, ne leur en donnez pas !” J’ai hésité un moment à leur proposer mon far breton loupé (à cause d’une sombre histoire de verre-mesure mal calibré), c’était un vrai étouffe-mouettes ! (mais du coup, je risquais 6 mois de prison ?, Ouf, je l’ai échappé belle, j’ai étouffé ma fille et mon mari, plutôt…)

    J'aime

  7. Pourtant, la mouette rieuse existe ! Bouh ! C’est comme partout, il y a de bonnes mouettes et des mauvaises ! Dans quel monde vit-on ( pas les sacs) ma pauvre dame !

    J'aime

  8. Je pense aussi que c’est plutôt une lutte anti-goéland que anti-mouette. Sur la photo c’est un goéland d’ailleurs. Certaines villes sont infestée de pigeon, en bord de mer on a les goélands (en Bretagne) en tout cas. Sur lorient, il y a des campagnes de stérilisation. C’est à dire qu’on fait la chasse aux œufs (je crois pas que ça se mange par contre). Faut dire que c’est bien agressifs c’est bestiole quand elles ont faim. Et puis comme les pigeons ça lâchent des fientes bien acides qui en plus d’être « sales » attaques les toitures en zinc et autres matériau de construction.

    J'aime

  9. Blague à part, cet été, dans le Sud de la France, ma fille de 2 ans sur mes genoux mangeait tranquillement son pain au chocolat, quand une mouette a déboulé, et lui a arraché directement de sa petite main, honnêtement, depuis, j’ai un peu moins de compassion pour les mouettes ^^

    J'aime

  10. TheMouse dit :

    Moi c’est la mouette rieuse de Gaston que je préfère!!!

    J'aime

  11. Marie B dit :

    Dublin aussi a une campagne anti-volatile marin sous prétexte que les sorties d’écoles et sorties de pub sont devenues trop dangereuses à cause de vol à l’arraché de goûters et de Fish n’ Chips… Désolée ma bonne dame mais il ne fallait pas leur donner de mauvaises habitudes! C’est drôle au départ le petit zoiseau à qui on donne une frite, moins drôle lorsque les copines rappliquent et réclament! Ici il y a des gens qui depuis des années versent dans la rue leurs restes aux pigeons: cela attire aussi les corneilles et les oiseaux marins, ils se passent le tuyau! C’est l’humain l’envahisseur de côtes et de campagne! (c’est comme pour le renard urbain…)

    J'aime

  12. La Carne dit :

    j’ai ri… pardon. « les oiseaux » ont décidément marqué les esprits.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s