Life in a cast


Toddler 5 est toujours plâtré, la chose lui tient toute la jambe droite, et lui enserre entièrement les hanches. Il ne peut donc pas s’assoir, et même si il pédale allègrement sur le canapé avec sa jambe libre, il ne marche pas. C’est joyeux pour un petit garçon qu’on peut habituellement qualifié d’actif pour être poli (ou de sale gosse surexcité, c’est selon les points de vues) d’être en position allongée depuis 4 semaines. Pourtant, il s’habitue.

Il s’ennuie, mais il a très vite trouvé de nouvelles marques. La capacité des enfants à s’adapter me laisse béate d’admiration. Je le regarde hurler de rire à faire rouler ses petites voitures sur son plâtre: vroum, vrouuuuum…poum! Il fait des accidents, ça l’enchante.  Je suis sûre que c’est à cause d’une overdose de Fireman Sam. Ce pompier est dangereux, on se prépare à des générations de pyromanes et serial killers à cause de lui. Mais je m’agace m’égare. Je me demande comment fait Toddler 5… On s’habitue à tout. Il a compris comment se retourner sur le ventre sans se faire mal, et comment taper sur la tête de ses soeurs avec son plâtre quand elles sont assises par terre à côté de lui devant la télé. Je ne parle même pas de la gymnastique désopilante pour les couches. Au pluriel,  parce qu’il faut lui en mettre deux: une trop petite qu’on doit glisser comme on peut sous  les interstices du plâtre et la deuxième trop grande qui se met par-dessus le tout. Elle est sensée tenir la première en place. Au départ, Toddler 5 n’était pas rassuré, maintenant ça le chatouille et il se trémousse comme un fou, ce qui n’aide pas. Forcément à force de rire, une fois sur deux, il fait pipi. Et je rappelle qu’il ne faut pas mouiller le plâtre. C’est super pratique. Je ne sais pas qui a eu l’idée de ce montage, mais je suis formelle, ça ne marche pas

Toddler 5 ne peut pas prendre de bain, il faut le laver avec une petite éponge. Ça l’amuse aussi beaucoup. Il ne peut pas s’assoir pour manger. Au début, il râlait et voulait rejoindre le reste de la tribu autour de la table. Maintenant, il est ravi de redécorer le canapé prendre son repas allongé devant la télé et refuse de venir sur les genoux pour manger avec nous. Il a mis au point un système pour se déplacer au sol, moitié en rampant moitié en pédalant de la jambe gauche qui terrorise la chatte. Il sait se soulever un peu pour attraper ce qu’il veut dans son coffre à jouets. Bref, il vit sa vie, avec son plâtre. Il a bien sûr des moments de colère où il essaie de l’enlever, mais il s’amuse aussi. Il s’est adapté.

Ce qui est drôle (j’ai un sens de l’humour particulier), c’est que j’ai passé mon adolescence (jusqu’à 18 ans) enfermée dans un corset orthopédique en plastique et tiges en métal. Je ne pouvais pas m’assoir dans des fauteuils trop mous sous peine de voir la chose remonter et m’étrangler sauvagement, je ne sortais pas (vous avez déjà essayé de vous amuser en portant une armure?), j’avais une vie sociale extrêmement limitée, je ne faisais pas de sport, mais j’y ai aussi trouvé des tas d’avantages (en plus de celui de me remettre la colonne vertébrale plus ou moins droite).  Je pouvais foncer tête baissée partout, même à travers une foule compacte (la queue pour la cantine au lycée…), même pas mal. Ça m’a fait bizarre la première fois que je me suis pris une porte après avoir enlevé mon corset et que je me suis retrouvée couverte de bleus. Allongée, mon armature me servait avantageusement de tablette, même pour y poser des truc chauds. L’espèce de plaque qui remontait au niveau de la poitrine faisait accoudoir. J’ai développé une souplesse des orteils surprenantes, ne pouvant pas me pencher, j’attrapais tout ce qui était trop bas avec les pieds…

Grâce à mon corset, j’ai échappé en grande partie aux errements vestimentaires des eighties. Imaginez un peu, avec ma carapace, je ne pouvais même pas mettre un jeans, alors les mini-jupes à volants et les hauts moulants trop petits, ce n’était pas pour moi (bon d’accord, je me suis rattrapée après …). Et j’essayais plutôt de passer inaperçue avec mes tiges en métal qui ressortaient bizarrement, le néon flashy, ce n’était pas mon truc non plus.  J’avais aussi une excuse parfaite pour éviter les discussions de filles auxquelles je ne comprenais rien et continuer à parler foot et rugby avec les garçons, sans que personne ne pense à mal (un corset orthopédique, ça donne un look de footballeur américain). Bref comme Toddler 5 avec son plâtre, je m’étais adpatée. 

A midi, Toddler 5 a enfin compris comment bien caler son assiette sur le plâtre pour manger tranquillement sans en flanquer partout. C’est une bonne chose pour le canapé. En ce moment, il joue aux marionnettes Peppa Pig avec PrincesseDiva, et rit aux éclats. Je ne suis pas sûre que son plâtre lui manque quand on lui enlèvera, mais il ne l’aura pas empêcher de s’amuser! 

 

Source 

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

64 commentaires pour Life in a cast

  1. Lexie dit :

    Moi aussi j’avoue que la capacité d’un tout petit à s’adapter à ce genre de choses me laisse rêveuse

    J'aime

  2. carrie4myself dit :

    L’histoire des 2 couches je n’y avais pas pense; c’est balo comme truc! Ils ne t’ont rien propose a l’hosto qui pourrait aider?
    Ca fait plaisir en tout cas qu’il ne perde pas (trop) le gout de vivre et qu’il continue de s’amuser autant!

    J'aime

  3. reb1107 dit :

    2 couches ? Hummm bizarre !
    C’est fou la capacité de nos chères têtes blondes tout de même !

    J'aime

  4. Oh pauvre petitou! Contente de voir qu’il s’habitue autant qu’i peut a cette nouvelle situation.On lui enleve quand? 🙂

    J'aime

  5. celine49 dit :

    Mini première s’est fait une entorse du genou à 2 ans et demi… quand on l’a ramenée des urgences avec son plâtre, elle a sauté du canapé direct sur le genou plâtré et l’a fendu en deux (arghhhh). Le plâtre hein, pas le genou.
    Je l’ai rafistolé (hé, ça sert une mère fan de DIY même si elle n’y connaît rien en médical 😉 ) il a tenu vaille que vaille 4 semaines avec replâtrage régulier et ça ne l’a pas empêchée de vivre !!
    Moi un peu plus parce qu’il fallait la porter et elle n’était pas légère. A cause du plâtre bien sûr !!!
    Mais comme ton Toddler elle vivait tout normalement et se faisait servir comme une princesse 😛
    Bisous et bon courage

    J'aime

  6. celine49 dit :

    Ps : comme personne n’a le genou dans le plâtre chez nous, je poursuis vaille que vaille la robe d’Elsa (mais en cachette hein j’ai pas envie de déclencher l’hystérie des filles 😛 )
    https://celinetricotecoud.wordpress.com/2015/03/30/liberee-delivree-2-bustier-robe-elsa-avec-mini-tuto/

    J'aime

  7. jailly dit :

    Pour avoir eu ses corsets et des plâtres de tout le dos pendant plusieurs année je me reconnais très bien. L’avantage aussi pouvoir faire des concerts sans ce prendre des coups dans les côtes et pouvoir mettre ma carte d’identité dans mon corset idéal pour pouvoir partir en festival sans sac à main… On s’habitue à tout surtout enfants ^^

    J'aime

  8. Mr 2e a eu une facture au niveau du coude droit à 4 ans et demi, et il est droitier… Au début, je me suis bien demandée comment il allait faire mais finalement, il s’est super bien débrouillé pour tout, et sa main droite qui dépassait du t-shirt au niveau du cou (il n’a pas été platré, il a été immobilisé avec une super technique hyper pointue dont je ne connais pas le nom et même qu’on a dû refaire des radios et tout 4 ans après pour les études cliniques par rapport à la croissance et tout ça), donc je disais sa main droite lui servait à tenir son doudou pendant qu’il s’était mis à écrire de la main gauche (enfin ce n’était pas hyper lisible mais il arrivait à faire son travail en classe comme ça !)… Moi, aussi, la capacité d’adaptation des enfants m’épate !
    Allez gros bisous à Toddler5 pour la dernière ligne droite !

    J'aime

  9. Leodamgan dit :

    Comme quoi, les facultés d’adaptation des enfants semblent infinies… Tant mieux s’il arrive à s’amuser malgré son plâtre! Mais tu ne dois pas trop t’amuser par contre? Va-t-il falloir changer le canapé? 😉

    J'aime

  10. bbbsmum dit :

    ptit père il me rappelle forcément me sptits élèves ! un e chose est sûre ils en ressortent super grandis d’une telle expérience ! courage mum ! bises

    J'aime

  11. fedora dit :

    Paraît que l’être humain s’adapte à tout… jusque 18 ans , tout de même :/ Avec un peu de chance, demain, il sera quitte avec son plâtre si j’ai bien compris… allez hop ! courage ! ça diminue !! (je croise toujours les doigts)

    J'aime

  12. janeiro23 dit :

    je croise les doigts pour la visite ❤

    J'aime

  13. Il est fort ce T5!

    J'aime

  14. Margarida dit :

    Je crois que les tout petits ont parfois des capacités qu’on sous-estime… Mais ça doit être fatigant pour toute la famille. Courage !

    J'aime

  15. Ayant eu un plâtre de la jambe à 5 ans, un corset entre 14 et 17 (plus quelques autres petites bricole médicales), je confirme qu’on s’adapte à tout, qu’on prend parfois un malin plaisir à profiter de certaines occasions quand on a trouvé une utilité (ou une futlité) à nos carapaces, mais que le mieux reste quand même quand on s’en débarrasse (même si on se sent alors toute fragile).

    J'aime

    • pomdepin dit :

      J’étais ravie de m’en débarrasser aussi, mais il m’a quand même manqué. Même maintenant, quand j’ai mal au dos, je regrette de ne pas en avoir un sous la main, juste pour le mettre quelques heures!

      J'aime

  16. Kleo dit :

    Ma fille porte un plâtre pelvi-pédieux aussi depuis début janvier, après un mois d’immobilisation à l’hôpital… c’est long mais, effectivement, elle s’adapte beaucoup mieux qu’on ne le redoutait (et sans doute beaucoup mieux que nous, aussi). Elle sourit, trouve des moyens de s’occuper, progresse sur la motricité des mains et le langage plutôt que sur la mobilité… je suis ébahie (et fière ) !
    Courage à Toddler 5, c’est vraiment pas agréable mais ça va bien se finir.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Bon courage pour ta fille, elle en a pour longtemps?

      J'aime

      • Kleo dit :

        On déplâtre dans 5 semaines, et ensuite elle portera des attelles pendant 4 mois. C’est une luxation congénitale de la hanche assez sévère, mais qui ne nécessite pas de chirurgie, heureusement (elle vient d’avoir un an et est sous traitement depuis ses 6-7 semaines).

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Pfff…et je me plains parce qu’il reste encore 2 semaines de platre a Toddler 5. Bon courage!

        J'aime

      • Kleo dit :

        Ah, mais on fait avec, et eux aussi ! Très franchement, je crois que le principal est de rester le plus détendu possible par rapport à ça : les enfants sentent quand on est mal à l’aise avec leur « maladie » (je mets ça entre parenthèses parce que ce n’en est pas vraiment une à mes yeux). Et je t’avoue que 3 mois c’est très long, alors je comprends parfaitement qu’on en ait marre avant ! Ce qui fait tenir, c’est de se dire que ça se présente bien et que ça ne sera pas handicapant plus tard 😀
        Bon courage à toi, parce que je suis sûre que tu dois être épuisée par la situation.

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Je me dis aussi qu’il n’en gardera aucun souvenir. Ce sera pareil pour ta fille. Il était tres frustre de ne pas pouvoir se déplacer au début, surtout à l’hôpital quand il était en extension. Il a plus de liberte avec le plâtre.

        J'aime

      • Kleo dit :

        Oui, voilà. L’avantage pour ma fille, c’est aussi qu’elle a toujours eu l’habitude d’être maintenue d’une façon ou d’une autre, donc ça ne l’a jamais gênée pour dormir, par exemple (un peu pour jouer à l’hôpital, pendant la traction). Et comme elle n’a jamais marché, pour l’instant, elle n’est pas (trop) frustrée. Le seul souci, c’est qu’elle pèse une tonne !

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Je te comprends, Toddler 5 est deja lourd (il a le pois et la taille d’un enfant de 12 mois de plus que lui, merci Marichéri et ses 6m08), avec le platre, il fait une tonne! Et il veut absolument faire des promenades au cou! Ta fille doit faire de la rééducation apres?

        J'aime

      • Kleo dit :

        A priori, et c’est notre grand soulagement, elle ne devrait pas en avoir besoin. Vu qu’elle n’a jamais appris à marcher, pas besoin de la rééduquer ^^

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est deja ça!

        J'aime

  17. La Carne dit :

    je pense que tout le monde doit pouvoir s’adapter. Les enfants ont surtout cette envie réelle de le faire, naturellement. C’est incroyable. Enfant, je suis restée quelques semaines immobilisée de la jambe… parait que ça ne m’empêchait pas de grand chose (je ne me souviens pas… des « on dit »). C’est une vraie force que souvent, adulte, on laisse un peu de côté.

    J'aime

  18. petiteyaye dit :

    Tant mieux pour lui. C’est épatant cette capacité des enfants à s’habituer à des situations compliquées. Tout comme leur capacité à garder tout un tas de très mauvaises habitudes une fois qu’ils y ont pris goût, alors d’avance bonne chance pour l’après-plâtre donc !!!

    J'aime

  19. Tu as raison sur la resilience des enfants et leur extraordinaire capacite a endurer et s’adapter. Je suis desolee de lire que tu es passee par des moments difficiles aussi. Pas marrant quand on est ado. De facon cynique c’est mieux pour ton petit bonhomme que ce soit quand il est encore si jeune car il est plus facile et patient qu’un plus grand. Mais c’est dur tout de meme. Alors plein de bonnes choses pour vous deux et toute la famille.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Merci Evelyne! Je sais qu’il ne s’en souviendra plus, c’est déjà ça. Par contre, la période de réadaptation va être difficile, pas que physiquement. Il etait tres sociable et adorait voir du monde,e t depuis l’hôpital, il a peur de tout et tous.

      J'aime

  20. panaka62 dit :

    les enfants sont formidables ! ^^
    ça va lui faire bizarre de l’enlever

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s