Trading places for a morning


Les fonctionnaires de l’ambassade ont décidé de me faire passer pour une râleuse débile et de mauvaise foi. Ils ont mis juste semaine pour faire nos passeports! Je n’en reviens pas, ou plutôt si, puisque je suis allée les chercher ce matin, avec les deux grands. Les filles ayant moins de 12 ans, elles n’avaient pas besoin de montrer à nouveau leur tête aux gentils fonctionnaires. Du coup, Marichéri et moi avons inversé nos rôles pour le temps d’une matinée.

Avec l’air ravi de celle qui ne sort jamais, je me suis retrouvée à la gare, à des heures indues, au milieu de tous les commuters (les gens qui vont bosser à Londres), les deux  ados faisant semblant de ne pas me connaître pendant que Maricheri restait à la maison avec les trois plus jeunes.



Je n’en ai pas du tout voulu aux deux grands, de faire la tronche trois mètres plus loin, parce que j’avais l’air maligne, flanquée de deux boutonneux plus grands que moi (les traîtres). L’un était en t-shirt crade LedZeppelin, chemise de bûcheron canadien pendouillant par dessus, la mèche grasse tombante jusqu’à menton, l’air éveillé d’un mollusque comateux, et l’autre se tenait droit comme un i, pas un cheveu (court) ne dépassant, raide dans son blouson fermé jusqu’au cou, avec même ses boutons d’acné se répartissant de façon bien géométrique sur les joues. Mais tous les deux avaient le nez dans leur iPhones.

Du coup, j’ai joué à prétendre que j’étais une working girl et à observer les gens autour de moi, en me disant que d’habitude Marichéri est au milieu d’eux. Et bien, c’est triste, ils sont tous gris. Costumes et tailleurs noirs, têtes d’enterrement, regard sombres…brrr. Heureusement, dans un revival touchant des années 80, beaucoup avaient des baskets fluo improbables, avec chaussures de ville dans un sac, j’ai trouvé ça très  drôle. Il m’en faut peut.

Pendant ce temps, Maricheri était ravi de se prélasser avec un café, pour une demi-seconde. Il a du lâcher sa tasse très vite et se battre avec Toddler 5 qui voulait prendre son biberon avec maman. Maricheri s’est retrouvé à distribuer Cocopops et vestes d’uniforme au hasard. Il a évité de justesse de mettre la couche sur la chatte et les croquettes de la bestiole dans le cartable de PrincesseChipie. Il a essayé de coiffer les filles malgré leurs  cris de banshee (en profitant pour faire aussi un revival des eighties, en transformant PrincesseDiva en mini Cindy Lauper, niveau capillaire), tout ça en vitesse pour ne pas être en retard à l’école. Bref, il s’amusait bien aussi.

Arrivé à mi chemin, le train qui s’obstinait à s’arrêter tous les trois mètres en rase campagne (probablement pour se reposer un peu vue sa vitesse supersonique d’escargot rhumatisant) et à toutes les gares de bleds paumés était bondé. J’avais l’iPad du monsieur devant dans l’oreille, le journal de la dame à côté sous le bras, et les pieds coincés par la valise du jeune devant. Je trouvais déjà ça beaucoup moins pittoresque. A la gare de Liverpool street, tout ce petit monde s’est mis à piquer un sprint sur les quais, bousculant tout sur leur passage, quitte à propulser une française innocente et pas habituée directement dans les barrières (je ne savais plus où j’avais mis mon ticket). J’ai dignement récupéré mes deux gamins, dont l’un avait réussit à se rendormir debout, direction le métro. Finalement, le commuting, c’est très surfait.



 De son côté Marichéri a oublié un cartable et le chèque pour les cours de musique. Il s’est retrouvé à faire du small talk devant les classes avec des gens qu’il soupçonne d’être des connaissances mais dont il n’arrive pas vraiment à se souvenir, tout en courant après Toddler 5 qui avait vu une jolie flaque et tenait absoluement à s’assoir dedans. PrincesseDiva refusait de se laisser dire au revoir, alors que PrincesseChipie pleurait parce qu’il ne lui a pas fait un dernier signe de la main avant qu’elle se mette en rang. Toddler 5, sentant le manque d’entraînement paternel en a profité pour tenter une percée et se faufiler dans les classes. 

 Passeports récupérés, toujours suivie de mes deux gamins, requinquée par un café et un croissant, je suis repartie dans la joie et l’autre sens. Coup de téléphone à Marichéri:

-On est dans le train, on sera rentré dans moins d’une  heure. 

-Ok, d’accord, haaa, où est  Toddler 5? Je vous attends à la gare. Mais c’est pas vrai, mais il veut casser la télé!

-Allo? 

-Non mais il fait quoi là? aaaaah….

Fin de la conversation. J’avoue, j’ai souri. Puis je me suis cramponnée à la barre devant moi pour ne pas tomber, j’ai manqué de me fracasser les dents sur la portière à chaque tournant, j’ai fini avec le coude de mon voisin irrémédiablement coincé entre deux côtés, et le parapluie de ma voisine dans l’œil. J’étais crevée, j’avais mal au dos, aux pieds, aux jambes…Marichéri était aussi épuisé. La cuisine était méconnaissable, on aurait dit le Titanic après l’iceberg. Le coffre à jouets éventré, trônait entièrement vide, au milieu du salon. 

On a repris nos places, Marichéri est parti bosser, en commutant. J’ai récupéré le fauve Toddler 5 et on s’est préparé  pour l’école. Marichéri  lessivé, etait ravi de retourner dans son bureau sans enfant. J’étais bien contente de revoir mes élèves. C’est fou comme une salle de classe est peu peuplée et calme comparée à une rame de métro. Finalement, je n’échangerais pas avec Marichéri et lui ne veut pas prendre ma place non plus!

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

49 commentaires pour Trading places for a morning

  1. fedora dit :

    Une semaine pour les passeports! !!! 3 mois pour celui du barbare… et le parcours du combattant pour avoir un rdv uniquement à bxl pendant les heures de bureau… l’homme est content 🙂 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Franchement, c’est de l’inédit! Pour faire le premier passeport de Toddler 5, ça a été galère. On a mis 4 mois pour avoir un RDV, il a fallu leur ecrire pour qu’ils nous envoient son extrait de naissance, juste pour qu’on leur redonne…c’est logique!

      J'aime

  2. dhelicat dit :

    ah ah tu m’as bien fait rire… Ce matin c’était un peu cela à la maison: je suis partie animer on atelier d’anglais, l’homme décidant de rester bosser désormais à la maison le mardi matin, je suis rentrée patraque mais ravie car il avait pris le déjeuner en main(bon steak haché juste mis dans la poëlle et couscous préparé en 1 mn: un festin) en partant au bureau vers 13h il m’a dit qu’il ne reterait pas tous les jours à la maison à faire le ménage (qu’entre nous il n’a pas fait puisque je l’avais fais hier) et que les deux chats avaient été terribles (comme quoi il n’y a pas que les enfants qui font des bêtises) donc chez nous non plus pas d’échange de taches… bisous

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Je me souviens des trajets sur Paris le matin; tout le monde assis a la meme place, faisant la tete, le chaud/froid quand tu allais prendre le metro, les odeurs de sueur en été…bref je te comprends: une classe est plus sage 🙂
    Apres toutes ces péripéties….bonne nuit!

    Aimé par 1 personne

  4. TheMouse dit :

    Pauvre chat qui a failli avoir une couche…
    J’ai bien ri à propos de la fin de ta conversation téléphonique avec maricheri, ça me rappelle lorsque je suis en déplacement et que j’appelle pour avoir des news… J’entends des cris au téléphone alors que vraiment d’habitude c’est calme à cette heure la avec les ados à la maison!!!

    J'aime

  5. celine49 dit :

    Et moi qui trouve le métro parisien bondé… 😀
    Pas facile hein de changer de rôles ? Et encore Marichéri a de la chance : comme je bosse aussi, il ne s’agit pas que je trouve un remake du Titanic dans la maison en rentrant (tard) le soir, sinon HOP !!! tout le monde au coin 😛 (oui oui lui aussi… !!!).

    Bisous

    J'aime

  6. celine49 dit :

    hihihi ouf t’es une chouette fille 😉
    (et euh alors tu as mis Marichéri au coin ???? 😀 😀 😀 )

    J'aime

  7. En fait, commuter à Londres n’est pas mieux qu’à Paris… chaque fois que je retourne à Paris, je me demande comment je faisais… Ici, j’ai le même temps de trajet mais pas du tout les mêmes conditions !!!! D’une part le métro lyonnais même plein n’est pas aussi plein que le métro parisien même presque vide et d’autre part, TGV vs train de banlieue, pas la peine de faire un dessin pour comprendre !

    J'aime

  8. Lucie dit :

    ah le commute!!! Au début je rigolais aussi des gens qui ont leurs chaussures de villes dans leur sac, et puis je m’y suis mise parce que mine de rien c’est beaucoup plus pratique 🙂

    J'aime

  9. Polina dit :

    Estime toi chanceuse, à l’ambassade de Russie, quand tu t’y pointes le matin après 3 heures de route (sachant qu’il n’y en a que deux, à Paris et à Marseille), tu n’es même pas sûre de tomber sur quelqu’un qui traitera ton dossier. J’en garde de très mauvais souvenirs.

    J'aime

  10. Leodamgan dit :

    Finalement, le métro londonien est aussi sympa que le métro français. 😎 Mais c’est comme tout, il faut s’habituer.

    J'aime

  11. LadySo dit :

    Oh, ça me fait penser que mon passeport est prêt aussi. Depuis plus d’une semaine. Je vais pouvoir visiter le consulat de Cork maintenant.

    En tout cas, il a l’air de bien s’amuser, MariChéri, quand tu n’es pas là 😛

    J'aime

  12. La Carne dit :

    une semaine!! le rêve! le passeport du 9 ans est périmé… on n’ose pas prévoir de vacances au Canada en avril de peur que le nouveau ne soit toujours pas arrivé!!
    sinon… votre « discussion » m’a fait sourire… nan… rire en fait… j’ai visualisé!! 😉

    J'aime

  13. Blue Edel dit :

    Sur les passeports je t’avouerai que je ne suis pas étonnée du tout… Si tu savais moi comme ils m’ont fait braire pour le passeport de Cadette âgée de deux mois à l’époque, qu’il fallait que je lui tire le portrait mais fallait pas qu’on me voit, qu’on me tannait pour que je donne ses mensurations… Non mais attends, je t’explique mec, ma fille dans une semaine elle aura déjà pris 3cm en plus… mais le pire ce sont mes cheveux, j’avais fourni une photo où j’étais blonde et là j’étais chatain, ils m’ont fait tout un patacaisse… Je leur ai dit que c’était débile vu qu’en sortant j’allais chez le coiffeur… et bah quoi ? quand je suis revenue chercher mon passeport, j’étais blonde… j’ai cru que jamais il ne me donnerait mon paseport ces abrutis !
    Vraiment… c’est de pire en pire
    Sur le restant de l’histoire, j’ai ri et souri… je suis comme ton marichéri à subir ce train train quotidien terne et gris… c’est horrible hein ? rien que l’idée le soir de devoir me retransvaser dans un train, beurkkkkkkkkkkkkkkkkkk

    J'aime

    • pomdepin dit :

      En fait, il part tres tôt, il a de la place et bosse sur son ordi. Et il part tres tard et regarde des films sur son ordi…par contre, il n’y a pas intérêt à ce qu’il oublie l’ordi!

      Aimé par 1 personne

      • Blue Edel dit :

        Bah tôt… le pauvre, moi je prends un train à 7h22 quand il n’est pas supprimé et il y a déjà beaucoup de monde et je ne parle même pas du soir

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Il part avant 7 h, sinon il n’y a plus de place sur le parking de la gare.

        Aimé par 1 personne

      • Blue Edel dit :

        ah je vois le genre, je connais bien le problème… je suis tenue à mes horaires, because seule avec mes monstres, mais la première année ici, j’ai galéré pour me garer. Maintennat j’ai ma place au parking …

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Pas de places réservées ici, meme pas pour les abonnés comme lui.

        Aimé par 1 personne

      • Blue Edel dit :

        alors notre parking… en fait on en a deux : le public gratuit … celui là à 7h il est blindé de chez blindé même en rêve tu n’as pas de place. L’autre le payant tout le monde y a accès bien sûr mais si il y a affluence un tel jour (en général les mardi et jeudi c’est juste l’horreur), on donne la priorité aux abonnés forcément…

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Aucune place réservée, l’abonnement te permet juste de ne pas payer à la journée, c’est moins cher au mois ou à l’année.

        Aimé par 1 personne

      • Blue Edel dit :

        décidément pas le même système 😉
        ici c’est 4 euros par jour si tu n’es pas abonné (bon en même temps on dira pas cher comparé à Paris intra muros) et 3 si tu es abonné

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s