To do list for a new expat in England.


Comme je suis toujours vaguement déprimée (mais il fait beau, c’est normal, le met office avait annoncé de la pluie), je me suis dit que c’était le bon moment pour vous parler d’un sujet qui me met toujours en joie: la bureaucratie. Il faut dire que des gens charmants me contactent de France pour savoir comment venir s’installer en Angleterre. Je suis très touchée. Et malheureusement, ça a beau être wonderland ici, il y a quand même deux ou trois petits détails administratifs à régler en arrivant.

IMG_0906.JPG
(Photo: the guardian.co.uk)

Il faut s’inscrire au NHS, le merveilleux National Health Service, avec ses listes d’attente (en gros, si vous voulez vous faire opérer d’un bras, autant attendre qu’il tombe tout seul, ça va plus vite), ses hôpitaux à la propreté discutable et aux repas douteux ou vice versa, et surtout ses charmantes réceptionnistes qui ne reculent devant aucun sacrifice pour vous empêcher de voir un docteur. Cela dit, tout est gratuit. Et je suis d’une certaine mauvaise foi quand je parle du NHS. Ce n’est pas du cynisme, c’est un signe que je suis parfaitement intégrée, les anglais adorent critiquer leur système de santé! Il vous suffit d’aller dans la surgery, le cabinet médical le plus près de chez vous pour vous faire envoyer dans un autre à l’autre bout de la ville remplir un petit formulaire, et hop, vous êtes inscrit. Vous recevrez ensuite votre carte de NHS par la poste, tout bêtement.

Il faut aussi se déclarer auprès du borough council, l’administration locale, un peu comme la mairie, pour trouver une place d’école certes, mais aussi payer la council tax. Je ne dis pas ça uniquement pour narguer ceux qui critiquent ces pourris d’expats qui ne sont rien que de méchants multimillionnaires évadés fiscaux, mais la council taxe (qui a valu à Margaret Thatcher plusieurs semaines en tête du top 50 des décisions politiques impopulaires), c’est à dire les impôts locaux est calculée en fonction de la surface habitable de votre logement. Ça monte vite. Et vous devez payer, expat ou pas!

Mais le plus rigolo, c’est le NIN, le national insurance number, qui vous permet de travailler, de payer des impôts et de toucher diverses allocations (chômage, retraite, child benefit…). Du coup, cette fois, l’administration est un peu plus regardante avant de vous en donner un. Vous devez d’abord prendre rendez-vous par téléphone. Puis vous recevrez une convocation pour aller faire un entretien au job center, un peu l’équivalent de pôle emploi. C’est bien simple, si il y en a un à côté de chez vous, votre entretien sera à l’autre bout du comté.

Vous avez le choix, soit vous vous retrouvez dans un bâtiment délabré auprès duquel une prison haute sécurité à l’air d’un jardin d’enfants tout pimpant et accueillant, dans un quartier qui craint, et vous vous cramponnez fermement à votre sac à main et vos convictions libérales en faisait la queue à l’accueil au milieu d’une faune digne d’une pub de George Osborne contre les bénéfices cheats (ce cher-hors de prix même- George est ministre des finances, et il s’attaque régulièrement aux fraudeurs aux allocations). Soit vous vous retrouvez dans un bâtiment superbe et flambant neuf, et vous vous accrochez à votre sac à main pour ne pas tomber cette fois. Au moins, on voit où passent les impôts…

La salle d’attente donnerait des sueurs froides à Nigel Farage, le riant leader du UKIP (sérieusement, il a toujours un espèce de rictus crispé, toutes dents dehors, on ne sait pas si il abuse de substances alcoolisées ou chimiques ou les deux, mais c’est special), ce parti politique raciste débile extrémiste…euh…j’essaie vraiment, mais je n’arrive pas à trouver de qualificatif acceptable. C’est curieux, les membres du UKIP ont le même problème quand ils parlent des étrangers. Enfin bref, dans cette salle d’attente ça parle toutes les langues possibles, sauf l’anglais (tous les ados qui sortent du système scolaire, anglais ou pas, reçoivent automatiquement leur NIN, pas besoin d’aller le réclamer, du coup, vous n’avez presque que des immigrés récents dans la salle).

Si vous avez l’idée saugrenue de réclamer un NIN pour monter votre propre activité (self employed, comme auto-entrepreneur, artisan, consultant ou profession libérale), on vous fera gentiment remarquer que c’est pas malin, il y a trois tonnes de paperasse à remplir pour ça, et c’est vendredi et ça va bien comme ça. On va juste dire que vous voulez votre NIN, et ça passera. Une fois que vous l’avez, ça va prendre trente secondes de s’inscrire comme self employed sur le site de Inland Revenue (les impôts).

Et voilà, vous avez fait le plus gros des tracasseries administratives, vous pouvez profiter de la vie anglaise (et payer vos impots!).

Cet article, publié dans conseils pratiques, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour To do list for a new expat in England.

  1. Odile dit :

    Oh mais que fais tu du DBS ? Une nouvelle Maman expat voudra assurement etre volontaire aupres des enfants et il faudra montrer patte blanche…. Moi pour l’instant c’est mon permis francais qui ne leur plait pas.. Mais cela va bien se passer !
    Bises

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tout le monde ne veut pas forcément être volontaire ou travailler dans une école! Pour le permis, un permis français est tout à fait valable, ne te laisse pas faire! 🙂

      J'aime

      • gine1 dit :

        Apres 3 ans de residence en Angleterre, il faut changer son permis Francais pour un permis de conduire Britannique.

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est conseillé mais pas obligatoire. On peut conduire avec un permis européen jusqu’à 70 ans.
        Le DVLA dit exactement : « You can drive in Great Britain on your full, valid driving licence until you’re 70, or for 3 years after becoming resident in Great Britain, whichever is longer »

        J'aime

  2. petiteyaye dit :

    Rien de tout ça au sénégal… En revanche tu ne cotises pas non plus pour sécu, retraite ou tout autre service public si nuls soient-ils !!! Pour ceux du secteur formel, les impôts et cotisations sont prélevées à la source. MAIS on a LE « récépissé de demande de dépôt du certificat de résidence », et là… ça dépasse toutes les paperasses d’angleterre ! J’ai croisé des gens qui 5 ans après n’avaient toujours pas réussi à l’obtenir… et en plus tous les 6 mois tu dois passer le renouveller jusqu’à l’obtention de ton vrai certificat, certains 20 ans plus tard sont toujours avec le récépissé !!! Ça te tente ?!

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Je n’ai rien fait pour le NIN. J’ai reçu la carte par la poste. Je pense que c’est le taf qui a regle tt ca.
    Le NHS……….ah qu’ils sont rigolos avec leur p’tit papier, leur formulaire a remplir etc. On ne choisit pas son toubib, on en a un designe d’office et en fonction du lieu ou l’on reside on va au medical centre le plus proche.
    Pour les impots, c’est « cool » car preleve directos sur le salaire….
    Et je rajouterais que la Council tax depend du lieu de residence, du type de maison que l’on a et si on est single/celibataire hop on a droit a une reduc 🙂
    Ouvrir un compte en banque est facile aussi.

    Euhh sinon je crois que tu n’as rien oublie Pompedin 🙂

    J'aime

    • pomdepin dit :

      On peut quand même changer de GP, en remplissant un formulaire et en expliquant pourquoi on veut changer. Je l’ai fait, mais en restant dans la même surgery, ça n’a posé aucun problème.

      J'aime

      • carrie4myself dit :

        Oh ok.
        Je n’ai jamais eu de gros pbs avec les toubibs.
        Des fois, en vacances alors j’allais avec un autre, ou des jours ou celle atitre n’etait pas presente mais dans l’ensemble ils se valent a peu pres…..

        J'aime

  4. audrey de Tadley dit :

    Ca y est, j ai à peu près tout fait jusqu au DBS. P as de NIN pour le moment. Gloups, c est un peu cher quand même ici!
    Il n y a pas de cerbère au health center en revanche difficile de voir un médecin pour une urgence. On m a dit d aller à l hôpital si je pensais que c était nécessaire mais que du coup ça pourrait etre très long… encourageant! J ai pris le parti de wait and see et finalement tout est rentré dans l prdre. Ca m a fait penser à l article que tu avais écrit quand tu étais malade et que tu expliquais que finalement on était bien souvent guéri avant d avoir un rdv! 😉

    J'aime

  5. gine1 dit :

    Juste une reponse pour PomdePin – qui dit: C’est conseillé mais pas obligatoire. On peut conduire avec un permis européen jusqu’à 70 ans.
    Le DVLA dit exactement : « You can drive in Great Britain on your full, valid driving licence until you’re 70, or for 3 years after becoming resident in Great Britain, whichever is longer »

    Je me suis faite arretee apres 5 ans en Angleterre et on m’a dit que c’etait obligatoire pour moi de changer mon permis. Le permis Francais n’est valide que jusqu’a ses 70ans, ou apres 3 ans an Angleterre. Si on a 67 ans, on peut garder son permis jusqu’a ses 70 ans. Par contre, si on a moins de 67 ans, et qu’on reste en Angleterre plus de 3 ans, il faut donc changer son permis. Desolee…

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Tu n’as pas de quoi être désolée! Je crois que les policemen eux mêle ne sont pas très fixés. Marichéri s’est fait contrôler la semaine dernière, et ils lui ont bien dit que c’était conseillé mais pas obligatoire, même après 8 ans! Si on s’en tient au « whichever is longer » du DVLA, ça n’est pas forcément les 3 ans. Mais il faut tomber sur un policier sympa et qui a compris, et là, je n’y peux rien 😀

      J'aime

  6. Je n’ai pas changé mon permis encore mais c’est vrai qu’il faudrait que je le fasse. J’ai toujours eu de la chance, ça n’a jamais posé de problèmes 🙂

    J'aime

  7. La Carne dit :

    j’avais déjà pas envie… mais là… 😉 les joies des administrations… un enfer sur l’ile!

    J'aime

  8. LadySo dit :

    Je confirme pour le NIN. J’en avais un à 10 minutes de chez moi, ils m’on envoyé à l’autre bout de Londres (enfin, non pas tant que ça, mais il fallait que je prenne le métro). Et il n’y avait que des étrangers.
    Par contre, vu que j’étais Français, je suis restée 15 minutes à tout casser. Alors que d’autres sont restés bien plus longtemps à attendre.

    J'aime

    • pomdepin dit :

      Je suis passée très vite aussi. Ça aide de parler anglais,,les employés ont du mérite, ils se retrouvent avec des gens ne parlant pas un seul,mot d’anglais. Ce n’est pas simple de faire les entretiens comme ça!

      J'aime

      • LadySo dit :

        Je ne sais pas s’ils le font ailleurs, mais à Londres, les gens qui viennent pour leur NIN mais qui ne parlent pas anglais ont un interprète. Ça facilite un peu la communication.
        Sinon, les gens du NIN sont vraiment très sympas, et très patients !!

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Je l’ai fait a Chelmsford, je ne sais pas si ils ont des interprètes pour certaines langues, mais les deux cubicules à côté, il n’y en avait pas et les gens ne parlaient pas anglais.

        J'aime

      • LadySo dit :

        Ça devait être un peu compliqué pour le coup. Les pauvres…

        J'aime

      • pomdepin dit :

        Oui, ça avait l’air aussi difficile pour les pauvres gens que les employés

        J'aime

      • LadySo dit :

        C’est sûr que ce ne doit pas être simple. D’ailleurs, je ne comprend pas trop comment ils peuvent obtenir un NIN alors que certains n’ont même pas les bases en Anglais. Savoir dire Hello et Thank you, c’est bien joli, mais il faudrait quand même être capable d’en dire un poil plus, même si c’est dans un anglais pas très correct…

        J'aime

      • pomdepin dit :

        C’est vrai, ça ne doit pas aider à trouver un job.

        J'aime

      • LadySo dit :

        A Londres peut-être, vu que c’est vraiment très cosmopolite, mais ailleurs, je ne pense pas…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s